Un sac de couchage ultraléger pour l’été ?

par Anthony dans Sacs de couchage 08 mai mis à jour 09 mai 14706 lecteurs 4 7 commentaires share(partager)

3 sacs de couchage à moins de 500g sur le banc de test

Quand les beaux jours arrivent, les températures remontent, y compris la nuit. Pour gagner un peu de poids et de volume sur son paquetage, c'est l'occasion de s’orienter vers des sacs de couchage ultralégers. À moins de 500g, plusieurs constructeurs proposent une belle variété de solutions très légères : quilt ou pied d’éléphant, duvet ou synthétique, jumelable ou non. Le choix s'agrandit, pour le plus grand bonheur de nos voyages où le poids compte !

Il ne s’agit pas ici de faire un tour d’horizon des modèles existants. Nous avons testé 3 modèles garnis en duvet. L'objectif est de voir les possibilités et les limites de ces sacs de couchage :

  • RAB Neutrino SL Quilt : 432g
  • Cumulus Magic 125 Zip : 280g
  • Cumulus X-Lite 200 Zip : 400g

Nous espérons tester d'autres modèles prochainement, n'hésitez pas à proposer des sacs sous les 500 grammes en commentaire :-)

La panoplie, de gauche à droite :
- RAB Neutrino SL
- Cumulus X-Lite 200
- Cumulus Magic 125
La panoplie, de gauche à droite :
- RAB Neutrino SL
- Cumulus X-Lite 200
- Cumulus Magic 125
Les mêmes, en lévitation :-)
Les mêmes, en lévitation :)

Préambule : pourquoi si léger ?

Si les poids de ces sacs sont impressionnants, il faut toutefois garder en tête que leur utilisation est assez spécifique. Cumulus donne par exemple des températures confort autour de 10°C. Autant le dire clairement, sur le papier, ces sacs ne sont pas conçus pour des nuits véritablement froides. En théorie, ils s’accommodent mieux du frais que du froid.

Alors on peut légitimement se poser la question : pourquoi un sac de couchage si léger ? Déjà, parce qu’il existe de nombreuses régions où l’on peut miser sur des nuits tempérées, comme en bord de mer. Les voyages en kayak en sont un exemple. Le genre de configuration où l’on ne peut pas se priver de sac de couchage, mais où un modèle conventionnel serait surdimensionné. Ces sacs ultralégers sont alors une solution idéale pour réduire drastiquement le poids et le volume du matériel de bivouac. D’autre part, ces sacs de couchage permettent aussi d’envisager des nuits plus froides, à condition d’emporter une doudoune plus conséquente.

Mais alors, quel est l’intérêt de gagner du poids sur le sac si c’est pour prendre un vêtement plus lourd ? C’est l’aspect polyvalent qui l’emporte : une doudoune pourra être enfilée au cours de la journée, tandis qu’on pourra au mieux s’emmitoufler dans un sac de couchage !

C’est cette approche que nous privilégions à VTT BUL : combiner sac de couchage léger et doudoune chaude. C’est aussi cette “tactique” que j’ai utilisée en fatbike+parapente en Normandie : j’avais une doudoune plutôt très chaude (RAB Positron de 580g), et le quilt RAB Neutrino SL (432g, donc moins lourd que la doudoune !). J'ai porté la doudoune pour voler (il aurait été délicat de porter un sac de couchage en vol :-)), et les quelques nuits où la température est descendue sous 10°C. De même, dès que les nuits s'annoncent tempérées, c'est ce système que nous privilégions en vol-bivouac.

Un sac de couchage ultra léger est donc nécessairement spécifique, mais reste très polyvalent si on le combine avec les vêtements adéquats : c'est ce que nous allons voir tout de suite :-)

Dans la sacoche arrière (la Revelate Design Terrapin testée également), j'ai 2 cartouches de gaz, ma grosse doudoune et mon sac de couchage RAB Neutrino SL. Oui, tout cela tient dans moins de 14L : c'est tout l'intérêt d'avoir un sac de couchage si petit et si léger :-)
Dans la sacoche arrière (la Revelate Design Terrapin testée également), j'ai 2 cartouches de gaz, ma grosse doudoune et mon sac de couchage RAB Neutrino SL. Oui, tout cela tient dans moins de 14L : c'est tout l'intérêt d'avoir un sac de couchage si petit et si léger :)
Le quilt RAB, après une bonne nuit fraîche en montagne :)
Le quilt RAB, après une bonne nuit fraîche en montagne :)
Lors d'un vol bivouac en Drôme, au printemps : les sacs Cumulus ont permis de bonnes nuits, alors que la place disponible dans nos sacs est très limitée !
Lors d'un vol bivouac en Drôme, au printemps : les sacs Cumulus ont permis de bonnes nuits, alors que la place disponible dans nos sacs est très limitée !

Format & structure interne

Les trois modèles présentés ici ont des approches différentes pour s’alléger : la construction interne (cloisonnement) et le format (quilt et pied d’éléphant) de ces modèles varient. On remarque donc que les sacs de couchage sous les 500g ne sont pas l’apanage des quilts : Cumulus propose ici 2 modèles pied d’éléphant très intéressants qui n’ont rien à envier aux quilts (nous avions déjà testé le Quilt 350 du même fabricant, sachant que Cumulus propose aussi des versions "150" et "250", toutes les deux sous la barre des 500g).
 

Petit rappel des cloisonnements possibles : en haut, coutures traversantes, en bas, cloisons en "H". Crédit illustration : Cumulus.
Petit rappel des cloisonnements possibles : en haut, coutures traversantes, en bas, cloisons en "H". Crédit illustration : Cumulus.

Chez Cumulus, le Magic 125 opte pour un format pied d’éléphant très simplifié : coutures traversantes et absence de footbox. Le minimalisme est de rigueur, un choix cohérent pour un sac si léger. Le X-Lite 200 conserve quant à lui une construction plus complexe : cloisons en “H”, footbox et collerette pour le zip. Tout en restant sous les 400g, une belle prouesse ! Ces 2 modèles sont disponibles avec ou sans zip : c’est agréable de pouvoir choisir cette option selon ses préférences. Il est d’ailleurs possible de jumeler 2 sacs entre eux (on peut choisir le côté du zip), et même de jumeler un Magic 125 avec un X-Lite 200, si les préférences thermiques du couple ne sont pas les mêmes :-)

Le compartimentage est assez simple, tout en garantissant que le duvet reste bien en place : les compartiments "dessus" et "dessous" sont séparés. Le système de serrage au niveau du cou est simple d'utilisation. De manière générale, les finitions sont très bonnes, Cumulus allège ses modèles dans les moindres détails, c'est beau !

Pas de footbox pour le Cumulus Magic 125 (à gauche), alors qu'elle est de taille correcte pour le X-Lite 200.
Pas de footbox pour le Cumulus Magic 125 (à gauche), alors qu'elle est de taille correcte pour le X-Lite 200.
Sur le Cumulus X-Lite 200, le zip est isolé par une petite collerette.
Sur le Cumulus X-Lite 200, le zip est isolé par une petite collerette.
Système très simple pour le Magic 125 minimaliste : juste un zip.
Système très simple pour le Magic 125 minimaliste : juste un zip.
Les 2 duvets peuvent être jumelés facilement, l'opération ne prend que quelques secondes.
Les 2 duvets peuvent être jumelés facilement, l'opération ne prend que quelques secondes.
Système de serrage aux épaules : pour les 2 modèles Cumulus, il est simple et efficace. Le cordon et le tanka sont légers : Cumulus gagne du poids intelligemment dans tous les détails.
Système de serrage aux épaules : pour les 2 modèles Cumulus, il est simple et efficace. Le cordon et le tanka sont légers : Cumulus gagne du poids intelligemment dans tous les détails.
Petite poche dans le X-Lite 200. Je dois avouer que je ne lui ai pas encore trouvé de fonction utile :-)
Petite poche dans le X-Lite 200. Je dois avouer que je ne lui ai pas encore trouvé de fonction utile :)

Du côté du RAB Neutrino SL, c’est un format quilt. La structure interne est élaborée : cloisons en H (mais avec de très petites cloisons internes, que RAB qualifie de ‘mini boxwall’), et nombreux compartiments pour que les plumes restent bien en place. En matière d’ergonomie, le sac propose 8 boucles (3 de chaque côté, et 2 en bas) et une sorte de rabat élastique afin de pouvoir l’adapter à tout matelas. Vu comme le sac est léger, je recommande vivement d’ajouter au moins un petit système d’élastiques/tankas pour utiliser les boucles, sinon on a vite fait de faire glisser le quilt sur de petits mouvements nocturnes. Ainsi équipé le maintien devient bon, dommage qu'un jeu d'élastiques/tankas ne soit pas fourni avec le sac. RAB a également choisi de ne pas mettre de footbox, même minimaliste : nous y reviendrons plus loin. Rien à redire sur les finitions de ce quilt, elles sont très bonnes, comme l'idée de mettre 2 mini "encoches" pour s'emmitoufler facilement dans son quilt.

L'intérieur du quilt, avec un matelas en 183cm de long et 51cm de large : on remarque par ailleurs la compartimentage complexe pour garder le duvet en place.
Entourées en bleu, les 3 boucles présentes sur un côté permettent de créer son propre système d'attache, selon le matelas qu'on a, et selon ses préférences.
L'intérieur du quilt, avec un matelas en 183cm de long et 51cm de large : on remarque par ailleurs la compartimentage complexe pour garder le duvet en place.
Entourées en bleu, les 3 boucles présentes sur un côté permettent de créer son propre système d'attache, selon le matelas qu'on a, et selon ses préférences.
Le rabat élastique au niveau des pieds permet de coiffer le bout du matelas. On devine aussi une des 2 boucles présentes
Le rabat élastique au niveau des pieds permet de coiffer le bout du matelas. On devine aussi une des 2 boucles présentes
Pas de footbox pour le quilt RAB Neutrino SL.
Pas de footbox pour le quilt RAB Neutrino SL.
Petites "poignées" à l'intérieur pour s'emmitoufler sous son quilt : une bonne idée.
Petites "poignées" à l'intérieur pour s'emmitoufler sous son quilt : une bonne idée.

En matière de tailles disponibles, les approches sont ici aussi très différentes. Pour utiliser au mieux de tels sacs, il faut s'assurer de pouvoir être couvert intégralement jusqu'au cou inclus, sans appuyer sur les parois (ni au niveau des pieds, ni au niveau des épaules). Sinon on s'expose à de fortes déperditions thermiques... 

Le Cumulus Magic 125 est disponible en 2 tailles : regular (celui-ci) et long (le mieux est de se référer à leur grille de tailles). Quant au Cumulus X-Lite 200, il est configurable sur demande via le site internet du fabricant, dans un degré de personnalisation très appréciable. Du "light" personnalisable, que demander de mieux ? En revanche, le quilt RAB ne propose qu'une seule taille, alors que le sac est déjà assez court (173 cm, contre 175 cm en regular pour les Cumulus). L'absence de footbox n'aidant pas (cf. illustration ci-dessous), les grands gabarits devront passer leur chemin pour l'instant semble-t-il ?

La même dormeuse dans le X-Lite 200 (en haut) et dans le Magic 125 (en bas). Les 2 sacs font rigoureusement la même taille, mais on remarque que l'absence de footbox fait perdre de l'espace habitable, et découvre en partie la dormeuse.
La même dormeuse dans le X-Lite 200 (en haut) et dans le Magic 125 (en bas). Les 2 sacs font rigoureusement la même taille, mais on remarque que l'absence de footbox fait perdre de l'espace habitable, et découvre en partie la dormeuse.
L'outil de configuration du X-Lite 200 sur le site de Cumulus : un must !
L'outil de configuration du X-Lite 200 sur le site de Cumulus : un must !
En "bordant" le matelas, le quilt RAB me convient pour mes 1m76.
En "bordant" le matelas, le quilt RAB me convient pour mes 1m76.

Isolation effective

Chez chaque fabricant, le duvet utilisé n’a pas le même pouvoir gonflant : Cumulus fait appel à du duvet d’oie polonais 850+ cuin, tandis que RAB utilise du duvet 800+ cuin (tous les deux en norme européenne). Le ratio duvet-plumes est de 80/20 pour ce dernier, alors qu’il est supérieur à 90/10 chez Cumulus. Point appréciable, le duvet de chez RAB est certifié RDS (Responsible Down Standard, responsibledown.org), et il est hydrophobe.

 
RAB Neutrino SL
Cumulus Magic 125
Cumulus X-Lite 200
Garnissage (g)
196
125
200
Pouvoir gonflant (cuin)
800+
850+
850+
Construction
Mini-cloisons en "H"
Coutures traversantes
Cloisons en "H"

 

Ces sacs n’ont pas été soumis à des mesures selon la norme EN 13537, et étant donné que l’isolation est très différente pour chaque modèle (garnissage, pouvoir gonflant, construction interne…), alors autant faire un test nous-mêmes comme dans Carnets d’Aventures #33 :-)

 

Protocole : nous plaçons un bidon de 5L d’eau chaude dans le sac, et relevons régulièrement l’évolution de la température de l’eau, pendant 6 heures. Comme nous testions ici seulement 3 modèles, nous n’avons pas calculé de résistance thermique absolue : nous avons plutôt choisi de comparer plusieurs fois 2 modèles entre eux.
Les bouteilles, à la même température, prêtes à être placées dans les sacs de couchage.
Les bouteilles, à la même température, prêtes à être placées dans les sacs de couchage.
Au fil du temps, les températures des bidons évoluent différemment dans chaque sac de couchage.
Au fil du temps, les températures des bidons évoluent différemment dans chaque sac de couchage.
Mesures moyennées de l'évolution de la température de l'eau dans le bidon.
Mesures moyennées de l'évolution de la température de l'eau dans le bidon.

On remarque ainsi que sur ce protocole, le RAB Neutrino SL et le Cumulus Magic 125 présentent des isolations similaires, alors que l’isolation du Cumulus X-Lite 200 est nettement au-dessus. 

Ces résultats sont toutefois à analyser avec précaution : dans un tel protocole, il est difficile de reproduire l’espace véritablement utilisé par le dormeur, notamment avec un format de sac “atypique” (pied d’éléphants et quilts). Ainsi, en conditions “réelles”, il faut prendre en compte :

  • L’absence de footbox qui peut générer des points froids au bout des pieds (Magic 125 et RAB Neutrino SL)
  • La fermeture éclair non isolée qui peut créer un pont thermique (Magic 125 Zip, mais existe sans zip :-))
  • L’absence de serrage au niveau du cou (RAB Neutrino SL, il faut bien utiliser les petites “poches” pour s’emmitoufler, ou ajouter un cordon de serrage soi-même)

Pour tous ces sacs, il est toujours recommandé d’avoir un bonnet dans ses affaires, ou mieux, un vêtement avec capuche.

De haut en bas : Cumulus Magic 125 / Cumulus X-Lite 200 / RAB Neutrino SL Quilt
De haut en bas : Cumulus Magic 125 / Cumulus X-Lite 200 / RAB Neutrino SL Quilt

Pour chaque sac de couchage, à un instant donné, la différence de température entre la zone de couture et le milieu d'un compartiment met en évidence le pont thermique de la couture. On remarque ainsi que le cloisonnement en H du Cumulus X-Lite 200 est bien plus performant, le différentiel de température étant faible. En revanche, la construction "mini-boxwall" du quilt RAB ne semble pas apporter grand chose par rapport aux coutures traversantes du Cumulus Magic 125.

Note : sur la photo précédente, les températures ne sont pas à comparer entre les duvets, les clichés ont été pris à des moments différents, seule la comparaison gauche-droite a du sens :-)

Poids et encombrement

Comme annoncé, ces sacs sont très légers :

  • 432g pour le RAB Neutrino SL Quilt (contre 475g annoncés, cf. ci-dessous !)
  • 280g pour le Cumulus Magic 125 Zip (contre 270g annoncés). Compter 255g pour la version sans zip.
  • 400g pour le Cumulus X-Lite 200 Zip (contre 390g annoncés). Compter 355g pour la version sans zip.

Pour le quilt RAB, selon ses préférences, il faudra éventuellement ajouter le poids d’un système de cordons pour utiliser les boucles évoquées précédemment. Avec du cordon élastique et un tanka léger, on peut facilement rester sous les 30g additionnels.

Pour la structure du sac, RAB utilise du Pertex Quantum, un peu plus lourd que que tissu Toray Airtastic des sacs Cumulus. À complexité égale, la structure est Cumulus est donc plus légère. On peut estimer assez précisément la masse de tissu utilisée pour chaque :

  • 235g pour le RAB Neutrino SL Quilt
  • 130g pour le Cumulus Magic 125 Zip
  • 150g pour le Cumulus X-Lite 200 Zip

Les sacs de compression sont aussi très différents : Cumulus propose des petits sacs minimalistes et ultralégers (9g et 13g) dans lesquels le sac tient “tout juste” (de quoi réveiller les mains au rangement du bivouac !). A contrario, RAB fournit un sac de compression avec fermeture par enroulement, plus lourd (40g, ce sont donc ces 40 grammes qui nous amènent au poids annoncé par le fabricant !). Ce dernier choix peut paraître étonnant pour un sac de couchage si léger, mais il faut bien reconnaître que ça facilite énormément le rangement. Ce sac de compression pourrait être allégé (les sacs Sea-To-Summit de la série “Ultra-Sil Nano” pèsent deux fois moins lourd pour le même volume), toujours est-il qu’il est bien pratique ! Quoiqu’il en soit, il est toujours possible d’acheter dans le commerce un sac séparément, avec ou sans fermeture par enroulement.

Photo de famille, de gauche à droite :
RAB Neutrino SL Quilt / bouteille 1L / Cumulus Magic 125 / Cumulus X-Lite 200
Photo de famille, de gauche à droite :
RAB Neutrino SL Quilt / bouteille 1L / Cumulus Magic 125 / Cumulus X-Lite 200

Une fois rangés, les volumes occupés sont aussi minimalistes que les poids. Comme on pouvait s’en douter d’ailleurs :-)

 
RAB Neutrino SL
Cumulus Magic 125
Cumulus X-Lite 200
Diamètre (cm)
18
11
15
Hauteur (cm)
11
18
15
Volume (L)
2,8
1,7
2,65

 

Petite remarque concernant ces mesures : Cumulus sous-estime un peu le volume du sac de compression du X-Lite 200, alors qu’il est déjà assez “physique” d’y faire rentrer le sac. En revanche, le sac de compression RAB ne permet pas de comprimer autant le duvet (du moins ce n’est pas évident !), ce qui n’est peut-être pas plus mal pour la longévité des plumes ? Il est d’ailleurs parfaitement possible de faire rentrer le quilt RAB dans le sac de compression du X-Lite, sans jouer les gros bras.

Conclusion

RAB et Cumulus proposent ici trois sacs très intéressants pour des itinérances où le poids et le volume du sac sont capitaux. Cumulus parle d’ailleurs d’une approche “Fast&Light”, mais même si l’on n’est pas “fast”, c’est toujours intéressant d’être “light” :-)

Les pieds d'éléphant de Cumulus m'ont toujours permis de passer de bonnes nuits, en t-shirt lorsque la température est autour des 10°C. Selon ses vêtements, on pourra descendre en deça des 10°C, même si le confort dépend toujours de nombreux facteurs : humidité, physiologie du dormeur... Quoiqu'il en soit, la seule fois où j'ai eu froid, c'est à cause d'un matelas pas assez performant, je sentais le froid venir du sol...

À noter que dans sa catégorie, le Magic 125 est un poids plume ! On croise peu de sacs de couchage sous les 300g qui peuvent apporter une isolation intéressante. Dans cette gamme de poids, l'intérêt d'un garnissage duvet fait toujours débat : sur le papier l'isolation synthétique semble apporter un meilleur compromis. En pratique, Cumulus prouve ici que le duvet a toute sa place : un pari réussi en assurant un bon confort nocturne, et un volume compressé hors norme.

Le ratio isolation/poids est un peu moindre pour le quilt RAB, mais c’est aussi une approche un peu différente de leur part, plus orientée vers une couette d’appoint, très confortable. Après 3 semaines d’utilisation en Normandie, je peux dire que ce modèle a bien rempli son rôle.

Ces trois sacs sont donc parfaitement adaptés à des projets où l’on peut miser sur des températures clémentes, et ainsi grappiller de précieux grammes et de précieux litres dans les bagages. Pour leur ajouter de la polyvalence, on peut leur adjoindre une doudoune plus ou moins chaude selon les prévisions météo par exemple.

 

Seule ombre au tableau, qui me semble nécessaire de préciser : quand on pratique beaucoup le bivouac, ces sacs ne conviennent pas forcément toute l’année, notamment pour des conditions plus froides. C’est l’inconvénient inhérent au matériel plus spécifique : le risque de multiplier le matériel au lieu d’avoir un “tout-en-un”. Bien entendu, cela a un coût (financier et écologique), mais ne retire en rien toutes les qualités et possibilités offertes par ces modèles. Et puis finalement, si l'on possède plusieurs sacs de couchage, chacun sera donc utilisé moins souvent, et ils dureront donc tous plus longtemps...

Commentaires
share posté le 10 mai

TyDomino
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 29/10/12

Message privé
Un test qui tombe bien car je doit faire l'acquisition d'un sac de ce type !
Au fait, quelle est le modèle du Tipi sur la photo montrant le jumelage des sacs ?
Merci
share posté le 11 mai

Anthony
Etourneau
(72 messages)
Inscription : 19/08/15

Message privé
Salut !
Avais-tu d'autres modèles de sac de couchage en tête ?
Le tipi, c'est un Aston UL, fait maison par Tipik :
https://tipik-tentes.fr/tentes/Aston
On est en train de le tester, on en dira plus prochainement :)
N'hésite pas si tu as des questions.
share posté le 12 mai

TyDomino
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 29/10/12

Message privé
Bonjour,
Merci Anthony,
Je n'avais pas encore cherché pour les sacs !
Les tentes tipik ont l'air Top, mais le délais de fabrication (6 semaines) va être trop short pour moi !!!
Christian
share posté le 05 juin mis à jour le 05 juin

Christophe M
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 05/06/18

Message privé
Abonné depuis 2 ans a Carnet d'Aventure, je suis très heureux et comblé par tous les articles. Votre travail , même s'il reste une passion est toujours très objectif. Félicitation a vous tous, bonne rando/trek , bon été et merci.
Christophe
share posté le 06 juin

Alex
Sterne arctique
(193 messages)
Inscription : 18/05/06
Lieu : Rennes

Message privé
Merci Beaucoup Christophe !!
Même après 14 ans, ce type de message enthousiaste est toujours très agréable à recevoir et stimulant. ;)
Alex (au nom de toute l'équipe)
Alex - Carnets d'Aventures
share posté le 28 août

neofeet
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 28/08/18

Message privé
Bonjour,

Comme sac de couchage en duvet sous les 500 g, il y a l'excellente marque "triple zéro" avec son modèle Orhy 150. L'atelier est dans le Tarn.
Toutes les commandes sont personnalisables et le propriétaire est de très bon conseil.
Le gonflant du duvet est extraordinaire.
share posté le 28 août

Anthony
Etourneau
(72 messages)
Inscription : 19/08/15

Message privé
Bonjour !
Bien vu neofeet ;) Triple Zéro produit en effet du très bon matériel, en France.
Cet été a été l'occasion de prolonger ce "mini-dossier" : nous sommes en train de finaliser le test de 5 nouveaux sacs de couchage, tous annoncés à moins de 500g, dont certains sont produits en Europe aussi. Le dossier sera bientôt publié, stay tuned...
Ceci étant, je dois avouer que le modèle Orhy avait échappé à ma vigilance ! Chez Triple Zéro, il y a aussi le modèle Quilt 230 qui est très intéressant :) Nous avions testé le modèle "330" il y a quelques temps :
https://www.expemag.com/article/sacs-de-couchage/triple-zero-quilt-330
Bonne journée.