West Coast trail - sentier de la Côte Ouest

(réalisé) share(partager)
Trek en famille sur le chemin côtier le plus connu de l'ile de Vancouver : 7 jours en autonomie le long du Pacifique de Bamfield à Port Renfrew. On y pense depuis deux ans, on s'entraine depuis le début de l'année, on le prépare depuis quinze jours.
Départ de Vancouver le 1er juin
S'y rendre de manière douce : C'est possible en bus ferry
Précisions : Il y a des bus de Victoria et de Nanaimo jusqu'à Port Renfrew. Le coût des billets est assez élevé.
randonnée/trek
Quand : 6/1/18
Durée : 7 jours
Distance totale : 64.9km
Carnet créé par Bill Bennett le 27 May
modifié le 30 Jun
1180 lecteur(s) - 3
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : 6 ème jour - Camper Bay à Thrasher Cove (mise à jour : 30 Jun)

L’étape qui vient s’annonce la plus difficile. Elle le sera… Pourtant la distance à parcourir n’est pas importante : 9 km !
Réveil très tôt ce matin. Il fait un peu gris et nous découvrons au réveil les bateaux des pêcheurs venus devant la rivière pour attraper des saumons. Nous levons le camp rapidement avant 8 h 00 car le programme de la journée est chargé. Nous avons choisi les dates de notre trek en fonction des horaires et de la hauteur des marées, particulièrement pour cette étape. La pointe Owen est un passage incontournable et il serait dommage de passer par la forêt alors que la côte est si attractive.
Réveil à l'aube, grise...
Réveil à l'aube, grise...
Les pêcheurs viennent chercher le saumon.
Les pêcheurs viennent chercher le saumon.
Nous débutons par un bac à câble, suivi d’une série d’échelles. Nous sommes vite échauffés. Nous ferons trois kilomètres dans la forêt avant de retrouver le rivage.
Début sans échauffement avec le bac à câble.
Début sans échauffement avec le bac à câble.
Une petite passerelle sur l'eau dans la forêt.
Une petite passerelle sur l'eau dans la forêt.
Avant la plage, nous croisons un groupe de marcheurs d’une soixantaine d’années qui avaient été très optimistes en prévoyant de couvrir les quinze kilomètres de Gordon River à Camper Bay. « We are too slow »… Ils ont campé en bord de mer avant le passage en forêt. Marcher de nuit dans la forêt est techniquement presque impossible et réellement dangereux.
Arrivée sur la plage. La marée vient juste de se retirer.
Arrivée sur la plage. La marée vient juste de se retirer.
Nous atteignons la plage après une heure de marche. Il est neuf heures. 
Nous sommes bien dans les temps. Nous abordons la grève alors que l’eau vient de se retirer.
Il reste des traces d’humidité et l’un d’entre nous fera un joli 360 ° en glissant sur le rocher. Pas de mal. Cette partie est vraiment très belle et sauvage. Trouver le bon passage n’est pas toujours évident. Il faut bien observer et choisir le chemin le plus sûr. Nous progressons lentement et deux heures seront nécessaires pour atteindre la pointe Owen.


Le terrain de jeu du début de matinée.
Le terrain de jeu du début de matinée.
On ne peut pas passer la pointe Owen si la marée dépasse 1,8 m. Aujourd’hui, la marée basse sera de 1,1m. à treize heures. C’est le secteur où les gardes côtes interviennent le plus pour récupérer des marcheurs en hypothermie après avoir été bloqués par la marée montante. C’est là également qu’il y a le plus de blessés (une centaine d’évacuations par an en moyenne sur le WCT).
Nous abordons la grève alors que l’eau vient de se retirer.
Passage très glissant...
Passage très glissant...
La grève s'élargit.
La grève s'élargit.
Certains chenaux de refoulement sont très larges.
Certains chenaux de refoulement sont très larges.
Passage dans les arbustes pour contourner un chenal.
Passage dans les arbustes pour contourner un chenal.
Une autre colonie de lions de mer.
Une autre colonie de lions de mer.
Ils ne sont pas très actifs à l'heure de notre passage.
Ils ne sont pas très actifs à l'heure de notre passage.
Superbe renfoncement.
Superbe renfoncement.
Arrivée à la pointe Owen. La marée se retire tout juste.
Arrivée à la pointe Owen. La marée se retire tout juste.
Là, nous découvrons la grotte : elle est magnifique. Nous profitons sans le savoir des derniers moments de beau temps. Nous perdons tour à tour un bouchon, un bâton, une bouteille tombés à l’eau lors de passage délicats. Nous pouvons récupérer chaque objet et continuer.
La grotte.
La grotte.
L'endroit est magnifique.
L'endroit est magnifique.
La sortie est par là.
La sortie est par là.
Après la pointe commence un "champ" de rochers qui va se prolonger jusqu’à Trasher Cowe. Nous rangeons les bâtons de marche devenus inutiles. Le cheminement se fait en s’aidant des mains. Certains rochers font plus de trois mètres de haut. Les troncs des arbres échoués ajoutent une difficulté supplémentaire. La pluie, insidieusement fait son retour. Les rochers secs ça va, les rochers mouillés c’est beaucoup plus sportif. Nous sommes tellement concentrés par notre progression qu’aucune photo ne sera prise. C’est la partie la plus délicate de tout le parcours. Il n’y aura pas de de répit jusqu’au camp.
Dernière photo avant le parcours avec les mains.
Dernière photo avant le parcours avec les mains.
Nous atteignons Trasher Cowe Vers 14 h30. Nous sommes les premiers et pouvons choisir notre emplacement.
La pluie fine devient continue dans l'après-midi. Elle ne va plus guère nous quitter.
Nous profitons d'être en avance pour faire un feu bien agréable. Les autres marcheurs arriveront bien après-nous : les rochers étaient de plus en plus glissants.
Au moment du repas, les pêcheurs viennent récupérer les casiers.
Au moment du repas, les pêcheurs viennent récupérer les casiers.
Le feu nous a réchauffé en fin de journée. Un moment privilégié pour échanger.
Le feu nous a réchauffé en fin de journée. Un moment privilégié pour échanger.
Ce que nous avons découvert sur le WCT : le tarp. nous n'avions jamais subi de grosses pluies. Maintenant, nous savons ce qu'il faut comme matériel.
Ce que nous avons découvert sur le WCT : le tarp. nous n'avions jamais subi de grosses pluies. Maintenant, nous savons ce qu'il faut comme matériel.
Commentaires
share posté le 19 Jun

marie31
Milan noir
(290 messages)
Inscription : 7/9/12

Message privé
permet aussi de se proteger du soleil
permet une liaison entre 2 tentes
utile pour se mettre à l abri pour le pique nique du midi

testé et approuvé :)

en tout cas c'est magnifique
je garde l idée au chaud

Now in shop

Carnets d'Aventures N°52