West Coast trail - sentier de la Côte Ouest

(réalisé) share(partager)
Trek en famille sur le chemin côtier le plus connu de l'ile de Vancouver : 7 jours en autonomie le long du Pacifique de Bamfield à Port Renfrew. On y pense depuis deux ans, on s'entraine depuis le début de l'année, on le prépare depuis quinze jours.
Départ de Vancouver le 1er juin
S'y rendre de manière douce : C'est possible en bus ferry
Précisions : Il y a des bus de Victoria et de Nanaimo jusqu'à Port Renfrew. Le coût des billets est assez élevé.
randonnée/trek
Quand : 6/1/18
Durée : 7 jours
Distance totale : 64.9km
Carnet créé par Bill Bennett le 27 May
modifié le 30 Jun
1180 lecteur(s) - 3
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Jour 7 - Trasher Cove à Gordon River (mise à jour : 30 Jun)

Nous sommes réveillés à 5 h 00 et il a plu toute la nuit. C’est un léger crachin qui accompagne le petit déjeuner et le pliage des tentes. Heureusement, nous sommes à l’abri sous les arbres. Avant le départ, le ciel s’éclaircit. Mais l’accalmie sera de courte durée.
La dernière étape qui nous attend est la plus courte, seulement 6 km. La durée annoncée est de 5 heures. Nous mettrons pratiquement ce temps pour la parcourir.
Ici, un seul chemin possible par la forêt car la côte est infranchissable.

Le ciel est gris et il bruine à l'aube.
Le ciel est gris et il bruine à l'aube.
Une éclaircie juste avant le départ nous laisse un peu d'espoir pour la suite.
Une éclaircie juste avant le départ nous laisse un peu d'espoir pour la suite.
Nous sommes en route avant 7 h 00.
La série d’échelles à la sortie du camp ne nous laisse pas le temps de nous échauffer. Après le petit déjeuner, c’est vraiment rude pour démarrer. Les barreaux sont mouillés mais il ne pleut pratiquement plus ; ça ne va pas durer.


Les échelles à la sortie du camp sont bien mouillées.
Les échelles à la sortie du camp sont bien mouillées.
Le chemin est gras.
Le chemin est gras.
Après les échelles, nous continuons à monter sur un sentier assez raide et bien sûr toujours glissant et boueux. Nous mettons près d’une heure avant de parvenir à la jonction avec le chemin intérieur. Celui-ci permet de joindre Camper Bay à Gordon River quand la pointe Owen n’est pas praticable. Mais c’est juste se priver de la partie la plus attractive du trajet.
Petit passage sous les arbres.
Petit passage sous les arbres.
Nous continuons notre avancée alors qu'une averse s’abat sur nous. Le parcours est très accidenté. Le sentier monte et descend pour atteindre le point haut de la semaine (moins de 300 m.) Nous sommes maintenant sous des trombes d’eau. Pendant plus d’une heure, nous subissons la colère du ciel. Nous serons totalement trempés. De mémoire, je ne me rappelle pas avoir enduré un tel déluge. Le chemin étant très étroit, l’usage d’un poncho ne semble pas pertinent.
Il pleuvait fort je vous dis....
Il pleuvait fort je vous dis....
Juste avant d'arriver, la pluie s'arrête enfin.
Juste avant d'arriver, la pluie s'arrête enfin.
Bref, heureusement, c’est le dernier jour, nous pourrons nous changer à l’arrivée.
Au long des deux derniers km, le sentier se confond avec un petit torrent et les branches des arbustes se sont pliées sous la pluie. Il n’y a plus de chemin au delà d'un mètre de haut.
À l'arrivée, le dernier obstacle à franchir est une échelle, la plus verticale de tout le parcours…
Nous voici sur la plage de Gordon River en face de Port Renfrew.
La dernière échelle est la plus raide de tout le parcours.
La dernière échelle est la plus raide de tout le parcours.
Il nous reste à passer le traversier et nous aurons terminé ce très beau parcours.
Le traversier sur Gordon River annonce la fin du West Coast Trail. Il transporte les randonneurs qui démarrent le sentier.
Le traversier sur Gordon River annonce la fin du West Coast Trail. Il transporte les randonneurs qui démarrent le sentier.
Nous repartons la tête pleine de belles images et de souvenirs forts de cette aventure familiale. Nous avons vécu un West Coast Trail digne de ce nom !
Commentaires
share posté le 08 Jul

fraisse
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 9/20/16

Message privé
bonjour, c'est un sentier que je rêve de traverser depuis que j'ai vu le reportage sur Thalassa, il faut juste que je trouve des participants qui n'en pas peur de marcher dans la boue , grimper des échelles, voir des ours et des pumas :)
les photos sont un régal pour les yeux , un parcours certes difficile et sportif, la météo doit jouer beaucoup sur le moral des troupes ;)
vous l'avez fait en famille, bravo que de souvenirs à partager .

Now in shop

Carnets d'Aventures N°52