Traversée Est-Ouest des Bauges, d'Albertville à AIx-les-Bains

(réalisé) share(partager)
Après une traversée Nord-Sud d'Annecy à Chambéry en 2015 (https://www.openrunner.com/r/5774635), l'idée de traverser ce massif d'est en ouest couvait. C'est désormais chose faite, en mobilité douce et en profitant de quelques beaux sommets qu'offre la partie "coeur des bauges", la plus sauvage du massif.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : TER Lyon-Albertville par Chambery à l'aller TER Aix-les-Bains - Lyon au retour
randonnée/trek
Quand : 01/07/19
Durée : 3 jours
Distance totale : 65.5km Dénivelées : +5332m / -5422m
Alti min/max : 340m/2152m
Carnet créé par fgsd le 08 juil.
modifié le 15 juil.
84 lecteur(s) - 2
Vue d'ensemble

Le topo : J3 : Aillon-Le-Jeune - Aix-les-Bain.. (mise à jour : 15 juil.)

Distance section : 22.8km Dénivelées section : +1255m / -1909m
Section Alti min/max : 900m/1781m

Description :

d+ ~ 1300m, durée 9h30, 5 litres d'eau

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J3 : Aillon-Le-Jeune - Aix-les-Bain.. (mise à jour : 15 juil.)

Au réveil, j'ai l'impression d'avoir deux buches à la place des jambes. Heureusement, le corps reprend ses droits et quand je quitte le gîte d'étape, je n'éprouve pas de difficulté particulière à marcher.
Je monte vers le sommet du Margeriaz par la combe de la Verne. Le ciel est voilé mais il fait déjà chaud même sous le couvert des arbres. L'arrivée sur le plateau du Margeriaz me ravit. Je pourrai rester là des heures à contempler Belledonne, Beaufortain et le mont Blanc au loin. Les dernières centaines de mètres pour atteindre le sommet me prennent un temps infini. Si je m'arrête autant pour admirer le paysage, c'est aussi parce que je paie la fatigue accumulée ces deux derniers jours.
J'ai du mal à retrouver l'entrée du golet de l'agneau alors que je suis déjà passé par là. Cette descente est toujours aussi impressionnante ! J'hésite à m’engouffrer sur les premiers mètres, j'ai peur de me tromper de chemin. Vu d'en bas, cette falaise est magnifique. J'ai du mal à voir la trace par laquelle je suis descendu.
Ensuite, le chemin se fait beaucoup plus monotone : col de plainpalais, La Feclaz (ravitaillement en eau et petit café pour bien commencer l'après-midi), col du Pertuiset. La vue sur le lac du Bourget depuis le col est magnifique. Je contemple le chemin qu'il me reste jusqu'à la gare d'Aix puis j'amorce la belle descente en forêt jusqu'au parking des Mentens. J'avais décidé de prendre mon temps et de rentrer tard. Mais un rapide coup d'oeil sur l'application SNCF m'informe de perturbations à prévoir sur mon TER. Si je ne veux pas courir le risque d'un retour galère, je n'ai plus qu'à accélérer pour attraper le train précédent. J'ai 30min pour atteindre la gare. C'est juste, très juste, et c'est en courant que je traverse Aix-les-Bains sous les regards curieux des curistes !

Ca y est, j'ai bouclé ma traversée des Bauges ! J'arrive rouge écarlate sur le quai, trempé de sueur, et tout simplement heureux.
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°56