Traversée Est-Ouest des Bauges, d'Albertville à AIx-les-Bains

(réalisé) share(partager)
Après une traversée Nord-Sud d'Annecy à Chambéry en 2015 (https://www.openrunner.com/r/5774635), l'idée de traverser ce massif d'est en ouest couvait. C'est désormais chose faite, en mobilité douce et en profitant de quelques beaux sommets qu'offre la partie "coeur des bauges", la plus sauvage du massif.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : TER Lyon-Albertville par Chambery à l'aller TER Aix-les-Bains - Lyon au retour
randonnée/trek
Quand : 01/07/19
Durée : 3 jours
Distance totale : 65.5km Dénivelées : +5332m / -5422m
Alti min/max : 340m/2152m
Carnet créé par fgsd le 08 juil.
modifié le 15 juil.
84 lecteur(s) - 2
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Intro (mise à jour : 15 juil.)

Note: je n'utilise pas de GPS et mon téléphone n'a pas assez d'autonomie. La trace, le kilométrage et le denivelé sont donc approximatifs à main levée sur la carte. L'itinéraire suit à peu près le tracé du GRP Tour des Bauges ou autres chemins balisés. La distance totale me semble un peu sous-estimée.

Je préfère les traversées aux boucles, c'est personnel. J'aime aussi l'approche en mobilité douce et rejoindre mes itinéraires en train. La région Auvergne-Rhône-Alpes et le réseau SNCF offrent de belles opportunités, même si cela oblige à quelques km de "marches d'approches" pour rentrer dans le vif du sujet. Ces transitions des centres urbains vers les massifs sont aussi pour moi une façon agréable de débuter mes randos.

Un créneau de 3 jours se libère dans mon emploi du temps, c'est l'occasion de réaliser cette traversée planifiée depuis plus de 2 ans. La canicule s'invite aussi sur la région (et le pays), rajoutant un peu de difficulté à cet itinéraire déjà chargé. Qu'à cela ne tienne, il fera meilleur en altitude !

Je n'ai pas choisi l'option bivouac cette fois-ci pour plusieurs raisons.  La longueur et les dénivelés sur mon itinéraire sont conséquents et je préfère ne pas porter mon matériel de bivouac. Je passe également par la réserve du parc le 1er jour et je n'ai pas envie de jouer avec la limite de la zone interdite (ou les gardes du parc). Enfin, les ravitaillements en eau me font passer par les chalets d'Orgeval le premier jour, autant y dormir. La deuxième nuit se fera au gîte d'étape d'Aillon-le-jeune.
A posteriori, avec les orages de ces deux nuits, je suis bien content de ne pas avoir dormi dehors.

Au final, une superbe sortie avec une météo parfaite, 3 sommets à plus de 2000m, des paysages époustouflants, une sentiment de solitude rare sur les chemins (j'ai croisé 6 randonneurs en tout et pour tout en 3 jours !) : les Bauges sont vraiment un beau massif qui plus est à proximité et facilement accessible. Que demander de plus ?
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°56