tour du grand combin

(réalisé) (partager)
une randonnée de 3 jours en VTT autour du massif du grand Combin en Suisse
VTT
Quand : 31/08/16
Durée : 3 jours
Carnet créé par Kajak le 06 sept. 2016
modifié le 08 sept. 2016
788 lecteur(s)
(2 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Section 2 (mise à jour : 08 sept. 2016)

Jour 2:
(approx.  44 km, D+ 2050 m,  8:00 total time)

Bien que ne comptant partir que vers les 09:00 je me réveille tot (pas bien difficile avec ces ronfleurs!), prends le petit déjeuner, graisse mon VTT (la chaine, pas les freins!) et repars me coucher pour quelques minutes avant d'etre éjecté gentiment par le gardien à 8 heures précises.
Le ciel est dégagé, les sommets sont éclairés par le soleil levant, spectacle grandiose. Il fait froid et je dois mettre surpantalon et veste impermeables pour me protéger du vent lors de la descente. Descente trés  agréable mais les freins sont mis à rude épreuve et j'ai peur de vitrifier les plaquettes, donc arrets fréquents pour laisser refroidir.  J'atteins vite le fond de la vallée et commence à longer le lac de mauvoisin. Jolis paysages avec le soleil qui se réfléchit sur le lac et les marmottes qui crient.
trace 2ième jour
trace 2ième jour
lever de soleil
lever de soleil
lever de soleil
lever de soleil
VTTiste bien vétu (aka Jacques)
VTTiste bien vétu (aka Jacques)
reflets
reflets
fenetre de Durand (bis)
fenetre de Durand (bis)
descente vers le lac de mauvoisin
descente vers le lac de mauvoisin
lac de mauvoisin
lac de mauvoisin
marmotte curieuse
marmotte curieuse
fenetre dans une galerie -1
fenetre dans une galerie -1
fenetre dans une galerie -2
fenetre dans une galerie -2
fenetre dans une galerie -3
fenetre dans une galerie -3
panneau d'information
panneau d'information
dans une galerie
dans une galerie
sortie de la galerie finale
sortie de la galerie finale
barrage de mauvoisin
barrage de mauvoisin
fontaine d'eau potable prés de l'hotel de mauvoisin
fontaine d'eau potable prés de l'hotel de mauvoisin
 L'itinéraire suit la route goudronnée en une longue descente (attention les freins) jusqu'à Fionnay. On continue jusqu'à la bifurcation vers la cabane de Brunet, passage dans les tunnels et longue montée régulière sur route.  Il y a deux possibilités pour rejoindre la cabane de Mille (ma destination pour ce soir):
- une piste plus pédalable qui passe  par "la tseppi" et les "les ecures de mille"
- une piste plus courte mais moins pédalable qui tourne quelques centaines de métres avant de rejoindre la cabane du Brunet.

Mon intention etait de prendre la  première option mais j'ai raté la bifurcation et suis passé par la cabane de Brunet. La montée est longue et j'en ai fait une bonne partie (1/3?) à pied. La piste vers la cabane de Mille part sur la droite dans une zone de parking et est bien indiquée. Le probléme est qu'il s'agit d'une sente étroite et escarpée qui impose de porter (dans mon cas de pousser) le vélo et ce pendant une bonne heure.  Je m'aperçois que le GPS s'est éteint tout seul, vraiment pas satisfait de cet appareil!
 Le sentier devient pédalable avant d'arriver à une crete où il faut pousser parmi un troupeau de vaches curieuses mais pas agressives.  La fatigue se fait sentir et je regrette de ne pas avoir suivi l'option "la tseppi", mais en montant je vois maintenant cette piste et m'apercois que bien qu'étant plus large elle monte aussi dur et j'aurais du pousser le velo tout comme sur "ma" piste.

La fin du parcours vers la cabane de Mille est longue surtout car on ne voit pas le refuge, il n'apparait que lorsqu'on passe le col. Un batiment tout moderne, une jolie gardienne et une vue à couper le souffle. Ouf il est 16:30, j'y suis, pas d'autres randonneurs et je m'accorde une bière.
descente de mauvoisin
descente de mauvoisin
Bonatchiesse
Bonatchiesse
en montant vers la cabane de Brunet
en montant vers la cabane de Brunet
picnic suisse préparé à la cabane Chandrion
picnic suisse préparé à la cabane Chandrion
montagnes suisses
montagnes suisses
le col de mille est encore  loin
le col de mille est encore loin
montée vers le col de Mille
montée vers le col de Mille
la route en lacets à gauche par "la tseppi"
la route en lacets à gauche par "la tseppi"
section pédalable de "ma" route
section pédalable de "ma" route
en regardant bien on voit "ma" piste
en regardant bien on voit "ma" piste
cabane de Mille
cabane de Mille
ma route pour demain
ma route pour demain
cabane de Mille
cabane de Mille
col de Mille
col de Mille
col de Mille
col de Mille
Le refuge est moderne, refait il y a 3 ans, peut accomoder 40 personnes avec le meme système de couchage qu'à Chandrion. L'eau est potable, il y a des sanitaires (1 pour les hommes et 1 pour les femmes!) et on peut prendre une douche (5 francs suisses). Le diner est à 19:00, le petit déjeuner est servi entre 06:30 et 07:00.
En admirant le paysage je vois un ane sur le sentier qui part d'une bergerie au bout d'une route carrossable et porte au refuge, la gardienne m'explique qu'il est "autopiloté": les bergers ou les personnes qui portent les provisions s'arretent au bout de la route où les attend l'ane, ils le chargent, lui donnent une tape sur les fesses pour le mettre en route et il suit le sentier jusqu'au refuge! Il redescent tout seul.
Les autres randonneurs arrivent: un couple de gallois, lui un guide haute montagne, de retour du caucase où il a gravit l'elbrouz (5600 m). Il  ne lui reste plus que puncak jaya (5000 m) en Nouvelle Guinée et l' aconcagua (7000 m) en Argentine pour avoir conquis les 7 "sommets du bonheur" (l'Everest en Asie, l'Aconcagua en Amérique du Sud, le Denali en Amérique du Nord, le Kilimandjaro en Afrique, l'Elbrouz en Europe, le massif Vinson en Antarctique et le Puncak Jaya, situé en Nouvelle Guinée)
Diner sympathique avec les gallois et une famille suisse de Berne. La vue est splendide avec le soleil qui se couche sur ces montagnes.

Nous sommes 7 dans un dortoir 12 places, donc pas de voisins et encore mieux: personne ne ronfle pendant la nuit, quel luxe!
Section précédente Section suivante
Commentaires