tour du grand combin

(réalisé) (partager)
une randonnée de 3 jours en VTT autour du massif du grand Combin en Suisse
VTT
Quand : 31/08/16
Durée : 3 jours
Carnet créé par Kajak le 06 sept. 2016
modifié le 08 sept. 2016
786 lecteur(s)
(2 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Section 4 (mise à jour : 06 sept. 2016)

Commentaires

C'était ma première randonnée VTT en haute montagne. Les paysages sont splendides et on les apprécie sous le soleil, sous la pluie une telle randonnée serait vraiment désagréable voire dangereuse.

Ce sera trés probablement ma dernière randonnée en haute montagne:
- Je crois avoir marché environ 30 % du temps total chaque jour, soit la piste est bonne mais je ne suis plus capable de pedaler aussi longtemps, soit elle est trop étroite, technique, ou dangereuse par rapport à mes competences. Ce n'est plus du VTT mais de la marche!
- Mon VTT n'est pas adapté au portage car je porte une grosse bouteille d'eau sur le cadre ce qui m'empèche de le porter sur l'épaule.
- Je suis un VTTiste bien entrainé qui pratique réguliérement le sport lors de sorties de 30-45 kilométres avec des déniveléss de 1000 à 1500 métres, je participe aussi à quelques courses locales mais j'étais hors de ma zone de confort.
- La montée à la fenetre de Durand le premier jour m'a vraiment fatigué, de meme chaque soir en arrivant au refuge j'aurais été incapable de continuer. Je croyais que mes sorties avec mes amis de Massa Martana etaient un entrainement suffisant, il n'en est rien,  le VTT en haute montagne sur plusieurs jours demande force, resistance et compétences techniques bien supérieures au miennes.
- Le mental est critique mais n'est pas suffisant pour pallier à la force physique.

Donc pour les prochaines randonnées ce sera du genre Grande Traversée du Massif Central (voir le compte rendu sur ce blog) ou similaires!


Informations techniques:

- Mon VTT (Cube, modele AMS, double suspension, carbone, roues de 29") en ordre de marche avec ma réserve d'eau d'1,5 litre: 16,5 kg
- Mon sac à dos avec eau 600 ml, picnic léger, habits réduits au minimum: 4,5 kg
- Moi: 83 kg au début, 81,5kg le dernier jour!
- Je ne sais pas comment inclure les traces GPX de mon parcours sur ce blog mais peut les envoyer sans problemes à ceux que ca interesse.
- Pas ou peu de signal téléphonique, j'avais mis mon portable en mode "avion" pour conserver la batterie mais pouvoir prendre des  photos rapidement; la batterie a duré trois jours sans problème.
- Comme d'habitude j'avais déchargé les traces du circuit sur mon GPS, un Garmin touring edge dont je ne suis pas vraiment satisfait: difficile d'usage et me lache quand j'en ai besoin!
- J'avais sauvé les captures d'écrans de tous les segments de la balade sur dropbox pour pouvoir les visualiser meme sans connection internet, le seul défaut est que la zone ne dispose pas (ou je ne les ai pas trouvé) de bonnes cartes au 1/25,000 comme celles de  l'IGN en France. J'avais les cartes italiennes Istituto Geografico Centrale (IGC) au 1/50,000  Nos 4 et 5 qui étaient inutiles.

Conclusion:
Content d'avoir fait cette balade mais ce n'est pas mon truc!!!!!!
Section précédente
Commentaires
posté le 26 sept. 2016

peregrino08
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 26/09/16

Message privé
Moi qui ne suis qu'un méprisable piéton randonneur, j'avoue ne guère apprécier la rencontre avec un (des) vététiste (s) sur les sentiers (et pas seulement en montagne). C'est l'abomination sur les sentiers escarpés, étroits, en balcon au-dessus du vide. C'est à nous, misérables piétons de nous effacer : pas toujours facile, voire même faisable. Je devais faire le tour des Combins cette année avec l'ascension du mont Avril mais j'ai appris que cet itinéraire était fréquenté par la tribu vététiste, alors, j'ai renoncé. J'enrage.
posté le 13 nov.

Kajak
Milan noir
(275 messages)
Inscription : 10/03/09
Autre

Message privé
papillon:

les randonneurs sont loin d'être "méprisables" et personnellement je leur laisse la priorité, mais ce sont le plus souvent eux qui me laissent passer sans que le leur demande!
sur les sentiers étroits escarpes en balcon je dirais que le VTTite est heureux de s'arrêter pour reprendre souffle et de laisser passer le randonneur.
finalement sur le tour du grand combin j'étais le seul VTTiste au mois de septembre, tu n'en croiseras pas beaucoup a cette saison.

c'est un très beau circuit.
bonne route.