Raid Vélo Alpi pour la Haute-Ubaye

(réalisé) (partager)
Raid de 4 jours pour rejoindre à train et vélo-sacoche ou remorque, la Haute-Ubaye depuis Grenoble et rejoindre quelques jolies arêtes entre Mary, Marinet et le Chambeyron.
Aventure en vélo-rando-alpi en mode itinérant bivouac/cabane sans être tout à fait léger puisqu'il faut bien transporter le matos alpinistique (qu'on utilisera pas toujours d'ailleurs)
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop
Précisions : Accès en train jusqu'à la gare de Guillestre par Grenoble/Gap ; pour rejoindre Maljasset, le dernier hameau du fond de la vallée, prévoir le vélo ou le stop. Une alternative consiste à rejoindre Barcelonnette en car depuis Gap, puis de prendre une...
alpinsime / vélo de randonnée randonnée/trek
Quand : 13/07/17
Durée : 5 jours
Distance totale : 364.1km
(dont 318.1km réalisés)
Carnet créé par Vinc1 le 22 juil.
modifié le 02 août
121 lecteur(s)
(4 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le topo : J2 : Mary-Marinet par la Pointe Haute de Mary (mise à jour : 02 août)

Distance section : 6.9km

Description :

Depuis la bergerie inférieur de Mary, monter hors sentier direction Sud-Est pour rejoindre le Plateau de Tuissier. Poursuivre toujours en direction du pierrier menant à un col permettant d'accéder à l'extrémité Sud de la Pointe Haute de Mary.
Remonter le pierrier pour atteindre ce col (plus facile à faire en crampon lorsque le pierrier est encore enneigé).
S'encorder pour rejoindre le sommet par l'arête (escalade PD, pour plus d'infos : https://www.camptocamp.org/routes/561296/fr/pointe-haute-de-mary-voie-normale )
La descente du sommet s'effectue par le même itinéraire (rappel conseillé pour quitter le sommet)
Une fois revenu au plateau de Tuissier, descendre direction Sud Ouest vers la Bergerie Supérieur de Mary et rejoindre le sentier balisé montant aux lacs de Marinet ainsi qu'au "refuge-bivouac" de Marinet. 

Milieu traversé :

Environnement : [montagne, haute montagne] Biotope : [minéral]

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J2 : Mary-Marinet par la Pointe Haute de Mary (mise à jour : 02 août)

Après une bonne grasse mat', nous partons pour l'objectif de la journée, à savoir la Pointe Haute de Mary, une petite course d'arête facile permettant de se familiariser avec l'encordement et les conditions particulières du terrain ubayen. En effet, après une montée facile hors sentier pour rejoindre le plateau de Tuissier, nous devons remonter un pierrier initiatique qui donne la mesure du type de terrain que nous allons rencontrer par la suite. Une fois au col, après une progression un peu ralentie par la rudesse du pierrier, nous reprenons rapidement des forces avant de nous encorder pour l'arête de la Pointe Haute de Mary. Pour Timothé, il s'agit de sa première course d'arête, bien qu'il ait l'habitude de grimper en falaise. Nous arrivons sans trop d'hésitation au sommet qui offre un chouette panorama sur les vallons Mary-Marinet et le Chambeyron, permettant de repérer la suite de notre périple. La descente dans le pierrier n'est pas des plus agréables mais on n'a pas trop le choix ! Nous récupérons ensuite nos affaires, que nous avions laissé pour monter plus léger. A force de pauses, Timothé a égaré un bâton de rando, mais impossible de le retrouver... Il est déjà tard et le temps manque pour retrouver le bâton parmi le champ de rochers.
Nous nous dirigeons donc vers notre bivouac du soir, à savoir la bergerie de Marinet. Ce "refuge-bivouac" est accueillant mais malheureusement ses murs commencent à prendre l'air.
Certains vont se laver à la rivière, tandis que d'autres ont besoin de faire encore un peu de dénivelé sur les collines alentours.
Nous sommes ici tout proche du "glacier" du Marinet, que nous devront remonter le lendemain. En guise de glacier, il s'agit tout au plus d'un reste de glacier rocheux, la glace ayant disparu en surface et il ne subsiste que quelques névés au milieu d'un océan de cailloux.
Le repas est pris sur une sympathique table en pierre : crozets fromage au menu.
Par une des 2 petites fenêtres, on distingue notre "voie" à suivre pour demain, à savoir la brèche Nérot. L'autre fenêtre donne sur la belle aiguille Large, pas mal non plus.
L'heure de se coucher arrive vite car pas de grasse mat' demain : départ à l'aube pour remonter ce tas de cailloux jusqu'aux arrêtes du Chambeyron.
En marche pour la Pointe Haute de Mary
En marche pour la Pointe Haute de Mary
L'univers est bien minéral pendant la montée
L'univers est bien minéral pendant la montée
Et déjà la vue sur le Marinet et les Aiguilles du Chambeyron
Et déjà la vue sur le Marinet et les Aiguilles du Chambeyron
Chacun recherche son style et son mode de progression pour venir à bout du pierrier
Chacun recherche son style et son mode de progression pour venir à bout du pierrier
Pause au col
Pause au col
L'arête plutôt facile
L'arête plutôt facile
Au sommet ... pas beaucoup de place
Au sommet ... pas beaucoup de place
Belle vue jusqu'au Brec du Chambeyron depuis la Pointe Haute de Mary
Belle vue jusqu'au Brec du Chambeyron depuis la Pointe Haute de Mary
Montée au Marinet
Montée au Marinet
L'Aiguille Large
L'Aiguille Large
Arrivée au Marinet
Arrivée au Marinet
Sympa la cabane, mais la rénovation est bien nécessaire !
Sympa la cabane, mais la rénovation est bien nécessaire !
Fenêtre sur l'Aiguille Large depuis le Bivouac Marinet
Fenêtre sur l'Aiguille Large depuis le Bivouac Marinet
Section précédente Section suivante
Commentaires