2 membres et 17 invités en ligne

Laponie suédoise (Kungsleden par les variantes)

(réalisé)
L'idée de cette itinérance est de skier sur des variantes en évitant autant que possible le chemin principal. Les étapes vont jusqu'à 35km/jour théorique sur le plan, plus si je dois chercher où passer sur le terrain, mais cela devrait me permettre de découvrir des vallées peu fréquentées avec sans doute des sections hors balisage. Au programme 10 étapes pour 12 jours de dispo, car ma petite expérience de ce milieu m'a déjà appris que rien ne se passe vraiment comme prévu.

La trace GPS est celle dessinée avant mon départ. Elle n'indique pas les passages exactes où passer, ce qui en hiver n'aurait pas de sens.

Film - Reportage : A venir

Facebook : www.facebook.com/72rayonsdespoir
ski nordique
Quand : 20/03/23
Durée : 12 jours
Carnet publié par JB_Dijon le 15 avr. 2023
modifié le 19 avr. 2023
Mobilité douce
C'est possible (ou réalisé) en train
Coup de coeur ! 298 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : J4-J5 (mise à jour : 15 avr. 2023)

Description :

J4. Jeudi 23 mars. 18km. D+ 150m, environ le double en descente.
J5. Vendredi 24 mars. 19km. D+ 530m, D- 300m.

Le compte-rendu : J4-J5 (mise à jour : 15 avr. 2023)

Jour 4. Alesjaure => Vistas. 18 km. 5h50 le réveil sonne, il fait jour depuis près d'une heure. 8h, le départ de 7h30 est loupé car je papote avec Peter, un suédois touche à tout (kayak, ski, rando, ...), on se comprend. Le soleil semble s'installer, -25 cette nuit, -15 en fin de matinée, mais avec un vent de face dans cette vallée encaissée le ressenti est amplifié. L'an passé ma pulka me réchauffait, un peu comme si je montais continuellement une légère côte, maintenant c'est différent, je dois d'avantage me couvrir pour compenser. Toutefois les conditions météorologiques restent jusqu'a maintenant très bonnes (pas de grand vent, de perte de visibilité, ...). L'étape est non balisée, j'aime cette sensation d'être un peu à l'écart. Le reste en photos commentées.

Jour 5. Vistas => Salka. 19 km. Aujourd'hui c'est simple. Une première vallée encaissée à l'ombre avec un petit vent de face, ressenti assez froid. Une seconde vallée, après le refuge de Nallo au soleil, sans vent, super "chaude". C'est incroyable comme à quelques kilomètres de distance les conditions peuvent changer. A Nallo, à la pause du midi, j'ai croisé un Suédois qui dormait la veille sous tente et a rejoint le refuge en catastrophe dans la nuit. Son pied a apparemment été amoché par le froid et il doit être rapatrié. Ces deux jours marquent la fin de ma 2ème variante au chemin principal. Demain j'attaque la 3ème et dernière variante, mais aussi la plus longue.
J4. Le village sami au départ du refuge de Alesjaure, quasi désertique en hiver.
J4. Le village sami au départ du refuge de Alesjaure, quasi désertique en hiver.
J4. Avant d'arriver ici j'ai eu un doute si je m'engageais dans la bonne vallée : carte et boussole seulement, j'essaie tant que possible de ne pas utiliser le GPS.
J4. Avant d'arriver ici j'ai eu un doute si je m'engageais dans la bonne vallée : carte et boussole seulement, j'essaie tant que possible de ne pas utiliser le GPS.
J4. Une fois dans la vallée, impossible de se tromper, c'est un vrai couloir sans porte, tout du moins en ski de randonnée nordique.
J4. Une fois dans la vallée, impossible de se tromper, c'est un vrai couloir sans porte, tout du moins en ski de randonnée nordique.
J4. Il est temps d'amorcer la descente vers la vallée qu'on aperçoit en contrebas.
J4. Il est temps d'amorcer la descente vers la vallée qu'on aperçoit en contrebas.
J4. Végétation, glace et faible épaisseur de neige se côtoient dans cette vallée qui doit être, je pense, très humide l'été.
J4. Végétation, glace et faible épaisseur de neige se côtoient dans cette vallée qui doit être, je pense, très humide l'été.
J4. De la neige est piégée à différente hauteur dans la glace. Je ne sais pas pourquoi la neige ne s'est pas transformée en eau avant de geler, mais c'est beau. La nature est une artiste.
J4. De la neige est piégée à différente hauteur dans la glace. Je ne sais pas pourquoi la neige ne s'est pas transformée en eau avant de geler, mais c'est beau. La nature est une artiste.
J4. Le trou pour prélever de l'eau au refuge de Vistas.
J4. Le trou pour prélever de l'eau au refuge de Vistas.
J4. Un petit pipi (toilettes extérieures), une aurore boréale, et au lit. Quoi de plus normal? :-)
J4. Un petit pipi (toilettes extérieures), une aurore boréale, et au lit. Quoi de plus normal? :)
J5. Thermomètre du refuge, au soleil, à l'abri du vent, au départ.
J5. Thermomètre du refuge, au soleil, à l'abri du vent, au départ.
J5. Après avoir pris un peu de hauteur, un dernier coup d'oeil sur la vallée où j'ai dormi au refuge de Vistas.
J5. Après avoir pris un peu de hauteur, un dernier coup d'oeil sur la vallée où j'ai dormi au refuge de Vistas.
J5. La vallée du matin est encaissée, à l'ombre avec un petit vent de face, assez froide.
J5. La vallée du matin est encaissée, à l'ombre avec un petit vent de face, assez froide.
J5. Vous pouvez me reconnaitre au petit bout de nez rouge qui dépasse :-)
J5. Vous pouvez me reconnaitre au petit bout de nez rouge qui dépasse :)
J5. Le refuge de Nallo. L'an passé, par manque de visibilité j'ai remonté puis redescendu en rive droite du ravin (le côtê raide). Quand je vois la pente, je me dis que c'était quand même un peu limite avec des skis nordiques.
J5. Le refuge de Nallo. L'an passé, par manque de visibilité j'ai remonté puis redescendu en rive droite du ravin (le côtê raide). Quand je vois la pente, je me dis que c'était quand même un peu limite avec des skis nordiques.
J5. Le plaisir de faire sa trace dans la neige.
J5. Le plaisir de faire sa trace dans la neige.
J5. La vallée entre Nallo et Salka est plutôt large.
J5. La vallée entre Nallo et Salka est plutôt large.
J5. Le refuge de Salka au crepuscule.
J5. Le refuge de Salka au crepuscule.
J5. Un petit pipi, une aurore boréale, et au lit. Bref la routine :-)
J5. Un petit pipi, une aurore boréale, et au lit. Bref la routine :)
J5. Demi-tour à 180° pour voir l'autre extrémité de l'aurore boréale.
J5. Demi-tour à 180° pour voir l'autre extrémité de l'aurore boréale.
Commentaires