Hardangervidda ski et bivouacs

(réalisé) share(partager)
Le thème: itinérance à ski sur le plus grand des hauts plateaux d'Europe 6500km, altitude 1200m.

Les itinéraires entre les refuges (20/30 km) sont balisés par des arbrisseaux, plantés tous les 20 à 30 mètres.
 
La période: du 21 au 30 mars 2016.

Le programme:

22 mars: balade, courses, location équipement, train Oslo - Finse (4h15). Nuit au refuge de Finse (500m de la gare).

23-28 mars: 6 jours d'itinérance à ski avec une boucle passant notamment par les refuges Kjeldebu, Dyranut et le plateau Bjoreidalen avant le retour au refuge de Finse.

29 mars: train Finse - Oslo puis balade et nuit à Oslo

Le coût :
Environ 360€, incluant les transports (avion Nice – Oslo aller - retour, liaisons aéroport – centre-ville, train Oslo – Finse aller – retour), 2 nuits d’hôtel au centre-ville d’Oslo et 1 semaine de location d’équipement de ski nordique (bâtons, skis, chaussures).
ski de fond
Quand : 22/03/16
Durée : 7 jours
Distance totale : 48.1km
Carnet créé par Daffy06 le 27 avr. 2016
928 lecteur(s) - 3
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Dernier bivouac (mise à jour : 27 avr. 2016)

Dimanche

Nous sommes assez perplexes, la neige tombe fort, le vent ne faiblit pas et nous avons 2 jours pour parcourir les 28 kilomètres nous ramenant à Finse.

Profitant du réseau téléphonique, quelques SMS sont envoyés à l'aube pour obtenir des informations météo sur ce qui nous attend (désolé les amis, j'avais oublié qu'on était dimanche ;) )

Bonne nouvelle (encore une fois), le vent souffle depuis le sud et nous allons au nord et les prévisions sur Finse indiquent un vent autour de 50 kilomètres heure, bien moins fort que celui que nous avons à Kjeldebu.

Vent dans le dos donc, et qui nous accompagne vers une accalmie relative.

La force du vent le long du parcours sera suffisante pour nous faire trébucher, à l'arrêt.

Nous établissons le campement vers 17h30, à 1390 mètres d'altitude, point haut du séjour, au bout d'environ 20 kilomètres.

La journée a été très intéressante, diverses conditions (Verglas, poudreuse), un passage en devers légèrement redouté qui est en fait un moment de pur bonheur (neige soyeuse, peu de vent, soleil :) )

Le vent est fort, dure toute la nuit mais nous sommes en sécurité et confortablement installés dans la tente.
Seul le bruit crée un inconfort, mais les boules Kies et/ou le lecteur mp3 sont là pour ça ;)

Dernier bivouac
Dernier bivouac
Dernier bivouac
Section précédente Section suivante
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets #49

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017