GTMC - Grande Traversée du Massif Central

(réalisé) share(partager)
Ma première expérience à VTT et en bivouac : 12 jours en autonomie
De Clermont Ferrand à Montpellier
550 km et 10100 d+
vélo de randonnée
Quand : 27/07/19
Durée : 12 jours
Carnet créé par Lydie L. le 22 avr.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
203 lecteur(s) - 5
Vue d'ensemble

Le topo : Section 4 (mise à jour : 22 avr.)

Description :

Ce soir, nous bivouaquons à 1450 mètres d’altitude.
Nous mangeons rapidement car il fait froid et des bestioles nous tournent autour dans un ballet incessant.
Nous nous installons tôt dans nos tentes. C’est le moment pour moi de penser au chemin déjà parcouru, de prendre quelques notes pour ne pas oublier, d’apprécier cette aventure humaine et de me sentir à ma place...

Après un long passage délicat sur des single tracks techniques, nos deux cartographes décident de contourner quelque peu le tracé de la GTMC.
Après quelques kilomètres, nous arrivons face à un énorme mur de terre. Après concertation, nous décidons de contourner ce mur et d’emprunter ce beau et large chemin qui s’offre à nous, nous persuadant que ce mur a été dressé contre les quads et qu’à vélo nous ne gênons personne.
Nous roulons en échafaudant mille et un plans, l’imagination va bon train. Les optimistes disent que ça va passer et les cartésiens sont persuadés que nous devrons rebrousser chemin !
Nous descendons et découvrons quelques carcasses de voitures, l’ambiance devient glauque et oppressante. L’impression d’arriver dans une casse sauvage finit de nous convaincre que les ennuies vont commencer. Nous arrivons devant une vieille maison délabrée. Deux hommes sortent accompagnés de leurs chiens, un bâton à la main, prêts à en découdre parce que nous avons pénétré dans leur propriété privée.

Nous laissons la parole à ceux que nous avions nommés ambassadeurs, Philippe et Chantal. Après moult excuses ils obtiennent que les deux frères ouvrent leur portail. Nous traversons rapidement leur cour pour atteindre la route qui se trouve 50 m plus loin.
Nous sommes heureux, nous n’avons pas à faire demi-tour et nous nous répandons en remerciements.
La journée est loin d’être finie. La route est encore longue et après avoir poussé nos vélos sur de nombreux chemins escarpés, nous arrivons à notre point de bivouac. Il est déjà tard, nous montons rapidement le campement dans un grand bois pendant que Manu et Jean-Philippe cherchent la source qui nous permettra de remplir nos poches à douches. 10 litres d’eau pour 4 douches c’est faisable, d’autant qu’il fait froid dans cette forêt, nous ne nous prélassons pas sous l’eau. Bien fatigués nous partageons notre repas et heureux nous regagnons nos tentes.

Le compte-rendu : Section 4 (mise à jour : 22 avr.)

Section 4
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°61