En vélo de Pélissanne à Lisbonne... et au delà!

(en cours) (partager)
De Pélissanne à Lisbonne en vélo, par tronçons de 1 à 4 semaines, au rythme des vacances scolaires.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus
Précisions : Pour les premiers tronçons, arrivée et départ ne sont pas trop loin, un retour en train/ bus est facile. Plus on s'éloigne, plus c'est compliqué!
vélo de randonnée
Distance totale : 1975.6km
Carnet créé par NarbeMimi le 05 févr. 2016
modifié le 19 mai
4570 lecteur(s)
(19 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le topo : Juillet 2015 Bilbao - Ribadeo (mise à jour : 11 juil. 2016)

Distance section : 473.1km

Description :

Un parcours fabuleux, hyper dépaysant.

On a tellement profité, qu'on n'est jamais arrivé! Un temps parfois un peu maussade, mais on s'est baigné presque tous les jours!
On n'a pas pu aller aux Picos de Europa, pris dans les nuages.

L'objectif était la Corogne, on s'est arrêté près de Ribadeo. C'est déjà la Galice.

Topo terminé le 11 juillet 2016, il était temps : on repart le 1er Aout de la Corogne vers Lisbonne..normalement!

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Juillet 2015 Bilbao - Ribadeo (mise à jour : 11 juil. 2016)

16 Juillet Bilbao - Islares

Arrivés le 15 à Bilbao en voiture, visite des expos Basquiat et Koons au Musée Gugenheim, puis soirée pintxos en ville avec Arantxa et Gorca, de nouveaux amis de Warmshowers.

Le matin, départ en métro jusqu'à Portugalete, juste pour le plaisir de traverser la ria avec le Transbordeur.
De là, on sort de ville en suivant le Camino del Norte qui navigue en site propre entre les voies rapides et nous mène à la plage de La Arena. Bain, pique nique.

Après, on roule souvent sur la grande route (N634), en très bon état et quasi déserte depuis qu'elle est doublée l'autoroute gratuite A8.


A Castro Urdiales, procession  maritime de la vierge  puis joli chemin à cailloux, forêt puis herbes jusqu'à Arenillas et son camping.

En vrai MUL, Mimi découpe les cartes pour s'alléger
En vrai MUL, Mimi découpe les cartes pour s'alléger
Le transbordeur de Portugalete
Le transbordeur de Portugalete
Après le bain, une petite montée. Le Camino del Norte est PRESQUE entièrement cyclable
Après le bain, une petite montée. Le Camino del Norte est PRESQUE entièrement cyclable
Castro Urdiales, procession de la mer.
Castro Urdiales, procession de la mer.
17 Juillet  Islares - Santander

Route jusqu'à Laredo. Courses au marché. 
Pique nique derrière grande plage de Laredo puis bain.

Petite traversée en bac jusqu'à Santoña. Route c141 jusqu'à Somo puis de nouveau un bac jusqu'à Santander. Surprise: c'est la semana de la fiesta. On s'adapte, on va à l'hôtel pour rester au centre ville.

On a failli aller dans un hôtel en plein centre, puis changé en voyant l'ambiance. Un peu plus loin, c'est bien plus calme.

Le soir, concerts, défilé, pintxos.
Plage d'Arenillas le matin
Plage d'Arenillas le matin
Laredo depuis Santoña. L'horizon a basculé!
Laredo depuis Santoña. L'horizon a basculé!
Laredo
Laredo
Embarquement du vélo
Embarquement du vélo
Le bac de Laredo
Le bac de Laredo
A la pointe de la presqu'ile de Santander
A la pointe de la presqu'ile de Santander
18 Juillet  Santander - Santillana del Mar

Là, on ne sait pas pourquoi, plus de photos pendant 2/3 jours. Pourtant c'était bien.

Agustin, de Warmshowers, nous avait envoyé une description très précise d'itinéraire dans Santander. On la suit pour une belle balade sur la presqu'île de Santander.

Pique nique et bain plage de Sardinero, sortie de ville par piste cyclable et Decat: on est parti sans chambres à air, ça m'empêche d'être serein, malgré mes Schwalbe réputés increvables.
Regardez donc ça : https://www.youtube.com/watch?v=GqmQ-Z80siQ

Petit train de Hospital à Barreda. Route jusqu'à Santillana del Mar, belle petite ville médiévale très touristique, mais on arrive un peu tard et c'est calme. Dans la Nausée, Sartre la décrit comme ' le plus joli village d'Espagne' (c'est Wikipedia qui le dit)

Les Espagnols disent qu'elle est triplement menteuse, ni sainte, ni plate, ni près de la mer malgré son nom. C'est vrai!

Piscine du camping, Cidre Pintxos et resto sur l'herbe.
19 Juillet Santillana del Mar - Comillas
On se lève tôt pour aller à la Grotte musée des peintures rupestres de Altamira. Comme à Lascaux, c'est une reconstitution, mais ça reste intéressant et émouvant.

Après, piscine et menu du pèlerin au camping, sieste. Par de jolies petites routes dans paysage ruiniforme on arrive à Comillas.
 
Au camping, avec les Credentiales, (n'oublions jamais que nous sommes des pélerins...) on a droit à une réduction. Mais du coup on n'a droit qu'à 1/2 place. C'est pourtant pas l'espace qui manque. On partage un emplacement avec des anglais de Toulouse qui font le chemin à pied. Bain tardif et resto au dessus de la plage.
20 Juillet Comillas - Las Arenas
 
Les anglais sont partis avant qu'on se réveille.
Tour à Comillas, churros con chocolate et aperçu du Capricho , une maison de vacances signée Gaudi.

Puis on monte et descend en traversant plusieurs rias et en suivant les plages. Arrivée sur le port très breton de Saint Vincent de la Barquera, son château, son église sommitale et tous ses ponts. Visite de l'église, achats du picnic. Gâteau dégoulinant de miel.
Monte et descend puis grand camping à playa de las Arenas au bout du ria de la Unquera. Pique nique sieste bain. Paella au resto du camping au dessus du ria.
Ria de Comillas
Ria de Comillas
Au château de San Vicente de la Barquera
Au château de San Vicente de la Barquera
La ria au camping Las Arenas
La ria au camping Las Arenas
21 Juillet Las Arenas - Playa de Troenzo

Petit déjeuner sur la plage, puis traversée de Unquera.

On avait prévu de quitter la côte pour monter aux Picos de Europa, mais les hauteurs sont complétement prises dans les nuages, alors on continue côté plages. On reviendra!

Une rude montée vers une petite chapelle. Là, un vieux demande des soux pour allumer des cierges, qu'il éteint dès qu'on a le dos tourné. Voeu exaucé?? Pas sûr.
Par un chemin côtier, montée au point de vue sur belles plages. Plusieurs bufones, trous souffleurs qui débouchent sur le haut des falaises et qui souffleraient s'il y avait de la mer.
Llanes et ses maisons indianas, ria et pont coupant la ville en 2. Marché de fête, achat de fromages, de saucisses, pâte de pommes. ... picnic sur la plage jusqu'à l'orage.

On attend que ça passe au bistrot. Des coups de canons annoncent un défilé de jeunes danseurs et orchestre à gaitas (cornemuses). Gateaux. Courses.
On repart à la nuit tombante par la Nationale puis sortie vers camping de la plage vers îles de Arnielles. Le tarif réduit obtenu avec les credenciales nous vaut un emplacement au pied des sanitaires. On ne les montrera plus! Popotte nouilles chorizo sur la plage. Pluie la nuit.
Playa de Oyambre
Playa de Oyambre
Le chemin des Bufones (trous souffleurs)
Le chemin des Bufones (trous souffleurs)
Immenses plages désertes, ciel gris.. Nouvelle Zélande? Mirador de la Boriza près de Andrin
Immenses plages désertes, ciel gris.. Nouvelle Zélande? Mirador de la Boriza près de Andrin
A Llanes, cornemuses et tambours. On ne s'attendait pas à ça!
A Llanes, cornemuses et tambours. On ne s'attendait pas à ça!
22 Juillet Playa de Troenzo - Ribadesella

Petit dej sur la plage puis tour sur cap anciennes fortifications, bâtisse abandonnée, îles sous la bruine.

La pluie s'arrête, on repart par un magnifique chemin cotier, à la belle plage de Torimbia, bain et chorizo al cidra (grande descente) On remonte tout pour sortir par la crête, une descente par une piste pourrie nous ramène à la nationale.
Après Naves, un petit tour dans les collines, jolies petites routes, puis on redescend sur Ribadesella.


Pour visiter les grottes de Tito Bustillo, ornées de peintures Magdaléniennes des années -22000 à - 10000, prévoir de réserver quelques semaines en avance. Là, à 17h30, on arrive un peu tard. On se contente du musée. Reconstitution d'un panneau avec des vulves,  et d'un autre avec des baleines.

https://artepaleoliticoenasturias.com/tag/tito-bustillo/   pour tout savoir sur la grotte


Le soir, festival de choeurs d'hommes... on reste! Hôtel Marina au dessus du pont et du jet d'eau. On en profite pour faire sécher la tente. Choeur de Gijon, bière,  resto cidre à la machine.

Plage de Torimbia. On ne dirait pas, mais il fait chaud.
Plage de Torimbia. On ne dirait pas, mais il fait chaud.
23 Juillet Ribadesella - Rodiles

 Jolie petite route jusqu'à la plage de la Vega, village mignon et premiers horreos. Gorges fleuries pour remonter sur la route jusqu'à La Isla. Belles plages, pique nique à l'abri des rochers. Café. Remontée par les petites routes puis bifurcation vers Rodiles: mini camping sur le ria Villaviciosa.
Les horreos, des greniers sur pilotis. Les grosses pierres plates entre les piliers et le plancher forment un surplomb anti-rats.
Les horreos, des greniers sur pilotis. Les grosses pierres plates entre les piliers et le plancher forment un surplomb anti-rats.
Fait chaud dans les collines, un peu d'ombre pour crémer
Fait chaud dans les collines, un peu d'ombre pour crémer
Ria de Vilaviciosa à Rodiles. Toute tiède.
Ria de Vilaviciosa à Rodiles. Toute tiède.
24 Juillet  Rodiles - Gijon

Passage à Villaviciosa. Marché et bistrot. A l'église, jolie fresque bleue de Thérèse d'Avila, l'air très zen (pas forcément confirmé par sa bio)
 
Montée sur l'autre rive par le camino reale. Pic nic dans un verger. Nationale prise dans les ronces descend sur Gijon.

C'est la fête de l'arc Atlantique! On va à l'hôtel, vieillot mais entre plage, centre et scène.
 
 Le soir et la nuit, pluie. Fiesta encore: concerts et spectacle de jeunes irlandais qui dansent avec les jambes!
Arrivée à Gijon. Un petit grain a vidé laplage
Arrivée à Gijon. Un petit grain a vidé laplage
Pas trop de soleil mais bon bain
Pas trop de soleil mais bon bain
Quand il ne pleut pas, où ranger le parapluie??
Quand il ne pleut pas, où ranger le parapluie??
25 Juillet  Gijon

On aime bien Gijon, on reste! On n'arrivera jamais nulle part, c'est sûr!

Grasse mat dans la pension, ballade dans La vieille ville, Cimadevilla.  Plein de stands genre reconstitution historique. Albondigas et sidra. Sur une placette, concert de Steven Smyth. Seul avec sa guitare électrique, à 14h en plein soleil, faut voir comme il brûle la scène! (le CD, avec d'autres musiciens, est moins torride)  

http://www.stevesmyth.com.au/
 
Plus de chambres à l'hôtel,  transfert au camping qui domine la baie à l'autre bout.
Bain à grosses vagues dans la foule, surveillés de près.

Le soir, encore des concerts : des portugais du Douro puis des Asturiens.

Gateaux amandes et pommes (ig max) et chorale orchestre  tarte.
Un petit brasero, des herbes pour la fumée, un four en roseaux et boue, un tissu pour garder la fumée. A essayer.
Un petit brasero, des herbes pour la fumée, un four en roseaux et boue, un tissu pour garder la fumée. A essayer.
La fumeuse de sardines
La fumeuse de sardines
Monumento a la madre del emigrante, installé en 1970. La tristesse d'une mère qui voit émigrer ses enfants, mais les gens l'appellent "la loca"
Monumento a la madre del emigrante, installé en 1970. La tristesse d'une mère qui voit émigrer ses enfants, mais les gens l'appellent "la loca"
26 Juillet  Gijon - Cadavedo

On prend le train pour sortir de ville et éviter les banlieues industrielles, jusqu'à Soto del Barco. Détour par les plages de Aguilar et ses petites iles (bain et pique nique) et port de Cudillero façon CinqueTerre (cafe) qui ajoutent 2 montées.

On retrouve John et Barbara, nos anglais de Comillas. En allant à pied, sans prendre le train, ils vont aussi vite que nous. Mais j'ai l'impression qu'on profite un peu plus.

Montagnes russes en lacets tricotant avec l'autoroute ou le train sur la nationale désertée. C'est le dernier virage..encore un.. encore un dernier... A la fin c'est plus long qu'on croyait.

Camping avec piscine à Cadavedo. J'avais envie de paella, finalement c'est interminable, cher et pas bon. La prochaine fois on ira à Valencia.
Cudillero
Cudillero
27 Juillet   Cadavedo - Castello

Ballade à la Punta de la Virgen: chapelle et horreos.
Route puis petite route, arrivée par le phare et le cimetière (escalier, fresque de ceramiques) dominant Luarca. Beau site autour du port avec flottille active. Empanadas et bain sur la plage. On cherche l'ombre.

Petite route et chemin jusqu'à Navia, port triste.
Route jusqu'au camping rural de Castello.
Il y a 94 autres horreos sur la commune. Sauras-tu les trouver?
Il y a 94 autres horreos sur la commune. Sauras-tu les trouver?
Ermita de la Regalina, à Punta de la Virgen
Ermita de la Regalina, à Punta de la Virgen
Plage d'Aguilar
Plage d'Aguilar
Au port
Au port
La remontée après le bain
La remontée après le bain
Arrivée à Luarca
Arrivée à Luarca
A Castello, il n'y a rien. Je ne sais même pas où on  a trouvé cette fabada, genre cassoulet
A Castello, il n'y a rien. Je ne sais même pas où on a trouvé cette fabada, genre cassoulet
Comment apprendre l'espagnol
Comment apprendre l'espagnol
C'est la vraie campagne
C'est la vraie campagne
28 Juillet   Castello - Praia Catedrais

Alternance de route nationale et petite route vers Tapia. Ballade autour du phare et du port sympa. Plage de surf pour petits et grands.

Traversée du ria par le pont de l'autoroute pour Ribadeo (Il y a un trottoir).

Ca y est, on est en Galice. Pulperia (restaurant de poulpe) vue sur le toit de cuivre tout neuf de l'église. Ruta de la Costa, plage de Castros. Vagues gigantesques, bain interdit (On gruge un peu).


Plage de Catedrais, des meutes de visiteurs attendent la marée descendante. Magnifique quand même.

Camping.
Surf pour tous
Surf pour tous
Arrivée à Luarca
Arrivée à Luarca
Plage de Castros
Plage de Castros
Praia de Castros
Praia de Castros
Praia Catedrais, on attend la marée pour passer à la crique voisine
Praia Catedrais, on attend la marée pour passer à la crique voisine
On n'est pas seul, mais c'est très beau
On n'est pas seul, mais c'est très beau
Peut être on devrait supprimer cette photo?
Peut être on devrait supprimer cette photo?
29 Juillet    Praia Catedrais - Bilbao - Hendaye

Il a plu toute la nuit, la journée ne sera pas meilleure. C'est normalement le dernier jour de vélo mais on annule. On plie sous la pluie, puis pédale jusqu'à la gare (1km?). C'est beaucoup moins fun, je ne suis pas encore prêt pour l'Islande

Train jusqu'à Ribadeo,  bus jusqu'à Bilbao (8 heures, on a quand même bien pédalé!)

On récupère la voiture, puis on va dormir à Hendaye. Demain retour à Pélissanne



Section précédente Section suivante
Commentaires