Dunkerque Marseille en Canoë

(réalisé) (partager)
traversée nord- sud de la France en canoe avec mon chien
canoë
Quand : 09/06/16
Durée : 39 jours
Distance totale : 1285.9km
Carnet créé par Stef le 22 sept. 2016
modifié le 03 déc.
4184 lecteur(s)
(33 personnes aiment ce carnet)

Coup de coeur !

Vue d'ensemble

Le topo : J6 Fressies - Marcoing (mise à jour : 02 déc.)

Distance section : 28.6km

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J6 Fressies - Marcoing (mise à jour : 02 déc.)

"Ici c est le noooooorrrrrdddd!!!!!"
Départ de Fressies après l' averse du matin vers les 7h
4 km à faire et je quitte enfin le canal grand Gabarit , ses rats morts et ses mastodontes de plus de  2000 tonnes!!!

J' embraye sur le canal de St Quentin !!
Le Paradis : berges basses, herbe coupée , très propre, pas de cadavre tous les km, et Pépette peut me suivre en courant sur le chemin de halage .... 
Arrivé à la 1ère écluse de St Quentin  je récupère une télécommande, en montrant mon autorisation des V.N.F.

Pour infos  et pour les futurs joyeux lurons de la pagaie :
La possibilité d'emprunter les écluses et les télécommandes  ne sont  fournies que sur demande d'une autorisation auprès des V.N.F de chaque bassin de navigation .
Il faut s'y prendre tôt, certaines autorisations sont arrivées 2 mois après ma demande... et après relance, et il faut motiver sa demande.
Administrativement, En France il y a 7 bassins de navigation :
- Nord Pas de Calais (c 'est celle de qui nous dépendons en ce moment sur notre trajet depuis Dunkerque ).
- bassin de la Seine
- Nord Est
-Strasbourg
- centre bourgogne (je naviguerai  plus tard sur le canal de Champagne en Bourgogne de Vitry le Francois à Maxilly sur Saone ) et cette autorisation me sera indispensable pour passer les 114 écluses, pont basculants et souterrains de cette portion).L'autorisation sur cette partie de dépend pas des VNF mais des préfets (marne et haute marne en ce qui me concernait).
-Rhône Saône : ce bassin m'a été  interdit d'éclusage en isolé ; il fallait impérativement écluser à couple, c'est à dire attendre un motorisé, lui demander la permission de s' amarrer à bâbord ou tribord (= à couple) de son embarcation pour passer l'écluse, débarquer de mon canoë avec mon chien sur son unité  pour ne laisser attaché qu'un canoë vide et SURTOUT "mettre son gilet de sauvetage".
Bref une histoire à dormir debout sûrement prise par un intellectuel dans un bureau qui ne s'était jamais abîmé les doigts en tenant une pagaie et qui, si çà se trouve, ne savait même pas nager !
imaginez vous attendre devant l'écluse l'arrivé hypotétique  d'un bateau (il n 'y en a pas non plus si souvent que cela, même sur la Saône).
- un plaisancier ? encore faut-il qu'il parle français (90% de la plaisance de loisir, du moins sur le bassin nord, est représentée par les Hollandais) et qu'il accepte de s' amarrer à un ponton pour vous accrocher à lui et monter à son bord.
-  un bateau de location : à partir de Chalon quelques vedettes habitables "le boat" ; pour certains c'est la première expérience de navigation d'un bateau à moteur;si amarrer à couple ne présente pas de difficulté, pour un néophyte la manœuvre peut se révéler longue, compliquée, voir hors des limites de sécurité (attention à l'hélice, à la prise au vent,à la manœuvre dans l'écluse....)
à éviter donc .
Les VNF rencontrés m'ont fortement recommandé pour un canoë, kayak ou tout autre engin mu par la force humaine d'écluser SEUL.
Sur les canaux, hors grand gabarit, (grand gabarit = de Dunkerque à l'Escaut  pour ce qui nous intéresse  où la bassinée se fait manuellement depuis une tour de commandement), vous trouverez presque uniquement des écluses automatiques au type Freycinnet (longueur 39 m sur 5,20m de largeur). Autant dire que la  péniche chargée  de 250 à 350 tonnes de céréales que vous rencontrerez prendra "tout le lit".(les dimensions d'une péniche sont 38,50 m x 5,05m)
vous écluserez seul ou apprécierez avant les qualités de l'équipage pour rentrer ou pas avec lui dans le cas de voiliers...le tout étant de ne pas se faire coincer contre un bajoyer et de toujours rester à l'arriere d un bateau car vous serez protégé du courant et des remous induits par le remplissage du sas dans le cas du remplissage du sas.

- un navire de commerce, 2 types : 
      les bateaux de croisière qui remonte la Saône de Lyon à Macon ou Châlon ou descendent de Lyon à Avignon etc... : ils vous ignorent, votre projet ils s'en foutent royalement, le plus important pour eux c'est d'arriver à l'heure à destination. Aucun esprit d'entraide, aucun esprit marin , seul le commerce compte; ils ne perdront pas 5 mn pour vous et ne nous dépanneront même pas d'un quignon de pain (j'y reviendrai plus loin).
      les navires marchands appelés les "chargés" dans le jargon.
attention sur la Saône  à partir de Seurre vous allez rencontrer des unités pouvant contenir jusqu'à 3000 tonnes de marchandises (les navires fluvio maritimes), des pousseurs et des barges de 4000 tonnes...vous vous y voyez à coté ?
Je réserve une place à Monsieur le Préfet du Rhône pour mon prochain voyage; Il me fera voir comment il fait pour amarrer à couple et embarquer sur un bateau qui représente l'équivalent de 66 wagons de chemins de fer ou 200 camions sur 200m de long  avec un canoë de 4 mètres).
Vous verrez plus loin comment j'ai pu m'en débrouiller...

Pour la partie Rhône, l'éclusage est résolu; c'est interdit; on passe du coté des barrages, il y a des panneaux pour indiquer où débarquer, des rampes, des chemins bien carrossés pour les portages, c'est presque parfait , les ouvrages d'art sont gérés par la C.N.R (compagnie nationale du Rhône).

La partie Saône et Rhône de mon voyage vous en apprendra encore plus sur les joies de la navigation non motorisée.....
Bref, vous avez compris qu' en fonction du parcours entrepris il faut avoir le papier qui va bien, autrement vous pourrez naviguer sur les canaux, certes, l'eau relève du domaine public à moins que certains arrêtés ne l'interdise (Sur la Seine à Paris par exemple), mais vous ne pourrez pas utiliser les ouvrages.

Pour en finir et après avoir obtenu les différentes autorisations,  il faudra vous lancer...

Voici le point pratico-techno-merdique donc

-les écluses  du canal grand gabarit (de Dunkerque à Goeuzlin) sont toutes commandées depuis un poste de commandement propre à chaque écluse ;
à la première écluse, celle de Dunkerque j'ai tout simplement téléphoné au poste (le numéro de tel est noté sur un panneau avant l'écluse) et aux vues de mon autorisation ils m'ont permis d'utiliser leurs installations.
j'ai demandé le numéro de téléphone de l'écluse suivante et ainsi de suite, les prévenant chaque fois que je les avais en visu ce qui leur permettait de préparer le sas.
Vous pouvez aussi vous équiper d'une V.H.F (radio) c'est encore plus pratique.

- les écluses automatiques : différents cas se présentent ...

avec télécommande qui vous sera gracieusement remis lors du passage de votre première écluse automatique, il y a 4 boutons :
avalant :vous descendez
montant: ben vous montez!
bassinée : une fois dans le sas, vous appuyez ; les portes derrière vous se ferment et l'eau commence à monter ...ou à descendre !!!
alarme : vous avez merdé et tout est bloqué, vous appuyez et attendez que l'éclusier itinérant (il a en charge plusieurs écluses et se déplace en voiture le long des berges) vienne vous délivrer...
Personnellement j'en ai planté environ 10 %.
la cause : la détection par les cellules.
j'explique :
une centaine de mètre avant l'écluse vous allez appuyer sur "avalant"ou "montant"les feux de l'écluse vont passer du rouge (interdit de rentrer) au rouge+vert clignotant (écluse en préparation) puis au vert fixe (vous pouvez rentrer, les portes d' amont vont s'ouvrir accompagnées d'un signal sonore).
quelques centimètres avant les portes d'amont se trouvent de chaque coté des cellules et là çà se complique...en canoë l'écluse ne vous détectera pas : soit vous êtes trop bas (vous allez passer sous le faisceau ) soit pas assez long et épais (vous ne couperez pas le faisceau assez longtemps car seule votre tête ou votre buste sera détecté et pas assez longtemps).
pour faire croire à cette machine que vous êtes donc grand, élancé et musclé (beau et riche elle s'en fout) vous allez obturer une des cellules avec la pale de votre pagaie ou tout autre objet 1 SEULE FOIS pendant au minimum une quinzaine de secondes, et aprés vous rentrerez dans le sas et appuyerez sur "bassinée".
si vous avez loupé votre coup l'écluse se mettra en défaut, les portes ne se fermeront pas et un itinérant viendra vous délivrer (l'alarme se déclenche automatiquement à un centre de contrôle qui relaie la demande à l' itinérant)
pour sortir, idem : à la fin de la bassinée un signal sonore vous indiquera que les portes s'ouvrent et juste après les portes aval, de chaque coté, il vous faudra à nouveau bloquer des cellules pour indiquer que vous êtes sorti et les portes de refermeront derrière vous.
L'écluse pour les Nuls

- un autre type d'écluse automatique : celles à perche.
La perche pour les Nuls
Une centaine de mètres avant l'écluse, une perche pend sur le coté droit du canal, il faut la tourner d'un quart de tour et ça prépare le sas. Obstruction des cellules d'entrée puis dans le sas, il y a une perche bleu à lever le long du bajoyer et une rouge à actionner en cas de problème pour arrêter les vannes.

-des fois on rencontre un mix des 2 types mais c'est toujours logique, tout comme le fait de savoir si on monte ou on descend il suffit de regarder le fonctionnement de l'écluse de votre coté quand elle est en préparation : soit elle se vide, (vous allez alors monter), soit elle se remplie (vous allez descendre. L' éclusier qui vous remet la télécommande vous le dira, vous passerez des points de contrôle où vous changerez de télécommande.  Bref c'est bien rodé il y a juste le numéro de contorsionniste sur certaines  écluses qui est un peu délicat pour bloquer les cellules.

Une bassinée dure environ 15 mn et le gros avantage c'est que ça permet de se reposer!

D'aprés l'autorisation vous n'avez pas le droit d’être à l’intérieur de votre embarcation lors de la bassinée, il faut passer le canoë à la corde!
perso je suis toujours resté dans mon canoë avec mon chien et  sans m'arrimer ;il n 'y a rien de dangereux, l'écluse reste une grande baignoire avec des remous certes mais il suffit de rester au niveau des portes arrières pour éviter les courants complétement anarchiques au niveau des portes avant lors des remplissages (si vous m'avez suivi vous aurez deviné que le remplissage ne se produit que lorsque vous êtes montant), il y a même dans chaque écluse un escalier auquel se tenir.
Quant au gilet de sauvetage il est obligatoire : personnellement je ne l'ai jamais mis à part à 1 point de contrôle où j'avais été averti que l'éclusier était tatillon.
D' après l'autorisation, encore, il est même obligatoire lors de la navigation !!!

Pour les canoë il n y a aucune taxe a payer : les embarcations de longueur inférieure ou égale à 5 mètres et dotées d’un moteur de moins de 9,9 CV sont exemptées de taxe plaisance.
fin du canal Grand Gabarit de Dunkerque à l'Escaut on arrive à Bassin rond puis le canal de Saint Quentin
fin du canal Grand Gabarit de Dunkerque à l'Escaut on arrive à Bassin rond puis le canal de Saint Quentin
boitier de déclenchement des écluses automatiques fourni par les V.N.F à l'écluse de Thun l'Eveque, canal de St Quentin
boitier de déclenchement des écluses automatiques fourni par les V.N.F à l'écluse de Thun l'Eveque, canal de St Quentin
Cambrai : au menu pluie vent froid toute la journée
Cambrai : au menu pluie vent froid toute la journée
au détour d'une averse j'apprend au chien à me ramener la corde ; une aide précieuse pour l'accostage....
au détour d'une averse j'apprend au chien à me ramener la corde ; une aide précieuse pour l'accostage....
après les plastiques du Canal grand Gabarit, les œufs de caille de St Quentin !
plus bucolique !
après les plastiques du Canal grand Gabarit, les œufs de caille de St Quentin ! plus bucolique !
Tout sèche !
Tout sèche !
No comment
No comment
Section précédente Section suivante
Commentaires