Descente du Rhône en Kayak

(réalisé) share(partager)
Descente du Rhône en kayak sur 300km en 5 jours, de la frontière franco-suisse à Valence. 
canoë / canoë
Quand : 22/07/18
Durée : 5 jours
Distance globale : 283km
Dénivelées : +285m / -504m
Alti min/max : 104m/333m
Carnet créé par les zouzous le 03 août
modifié le 16 août
S'y rendre de manière douce : C'est possible en bus stop
171 lecteur(s) - 6
Vue d'ensemble

Le topo : jour 1 (mise à jour : 05 août)

Distance section : 21.1km
Dénivelées section : +3m / -71m
Section Alti min/max : 263m/333m

Description :

Fleuve calme et berges très sauvages. À l'arrivée au barrage de Génissiat, la cale de débarquement se trouve sur la rive droite, environ 300 mètres avant le barrage. Un petit cabanon blanc permet de le localiser facilement. Long portage du canoé, suivre la signalisation pour contourner le barrage à pied. Ne pas avoir peur de s'engager sur un chemin de randonnée étroit et difficile. Le dénivelé important du barrage impose une longue descente le long de ce chemin jusqu'à la mise à l'eau. Il faut porter le canoé jusqu'à l'eau car l'accès est impraticable avec le chariot. Faire attention au lâcher de barrage car le niveau monte très vite et le courant est fort.
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : jour 1 (mise à jour : 05 août)

Peu avant Génissiat, vraiment sauvage !
Peu avant Génissiat, vraiment sauvage !
Les premiers coups de pagaies sont hésitants et la trajectoire d’In 2 The Wild ( c’est le nom qu’on a donné au kayak ) encore aléatoire mais, au bout d'un certain temps, nous prenons nos marques et adoptons un bon rythme. Ce n'est que quelques kilomètres plus loin que nous arrivons à notre premier barrage (sur une douzaine !), celui de Génissiat. Nous découvrons alors ce qui nous attend durant les prochains jours : le portage et tirage du kayak sur plusieurs centaines de mètres à la force des bras. 

Le portage pour traverser Génissiat est décidément aventureux !
Le portage pour traverser Génissiat est décidément aventureux !
Ce barrage est de loin le plus grand, et le chemin qui le contourne le plus escarpé que nous aurons à emprunter. Mais, une fois de l'autre côté, nous nous rendons compte qu’il a ouvert ses vannes et que le débit s'est grandement intensifié. 

Intrépides, nous nous lançons, mais 5 m plus loin, étant partis trop à la perpendiculaire, le courant nous retourne et nous devons regagner au plus vite la berge pour écoper ! Apprenant de nos erreurs, ce sera la seule et unique fois où nous nous baignerons dans le Rhône:).

Toujours le portage de Génissiat ! On a bien eu peur de casser notre chariot au premier barrage.
Toujours le portage de Génissiat ! On a bien eu peur de casser notre chariot au premier barrage.
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°60