Cyclo-camping en Lozère, Haute-Loire et Haut plateau Ardéchois (partager) Vue d'ensemble

Je vous présente une rando de 4 jours à vélo à la croisée de la Margeride, du Mézenc et du Haut plateau Ardéchois pour découvrir les montagnes granitiques ou basaltiques du massif central, sa nature et son histoire passée mais aussi celle d'aujourd'hui: celle de son adaptation à notre époque.
Elle se déroule  de part et d'autres des cours supérieurs de l'Allier et de la Loire offrant de multiples occasions de se baigner en lacs ou en rivière. Elle permet de s'imprégner de l'histoire d'une région au climat rude et aux habitants courageux.
Cette rando est plutôt réservée aux cyclistes sportifs capables d'avaler des D+ journalières comprises entre 1100 et 1500m (vélo chargé!). A la clé, magnifiques points de vue, des Alpes au Plomb du Cantal, de la chaîne des Puys au Mont Lozère.
A faire par beau temps car le climat peut être rude, même en été (< 10°C en juillet en 2014) et se priver des beaux points de vue serait tellement dommage!
Bivouac en pleine nature facile !
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train Précisions : Accès par la gare de Langogne. TER depuis Nîmes/Montpellier (Sud) ou Clermont-Ferrand (Nord). Train Inter-cité depuis Paris.
vélo de randonnée
(réalisé) Quand : 11/07/15 Durée : 4.0 jours
Carnet créé par Angstrom le 25 août 2015 modifié le 15 juin
1271 lecteur(s)
(17 personnes aiment ce carnet)

Le topo : J3: Hauts Plateaux ardéchois (mise à jour : 13 mars)

Description :

En bref
Etape Goudet - Lac d'Issarlès. 72 km D+ 1450m
L'objectif de la journée est le Mont Gerbier des Joncs. On grimpe en vélo jusqu'à 1416 m et encore 140 m à pieds pour le sommet.
Pour y parvenir, nous choisissons de faire une boucle donc de passer par l'ancienne Chartreuse de Bonnefoy à l'aller, puis de redescendre par Saint Eulalie et le Béage.
Je ne me lasse pas du paysage des sucs, très ouvert au dessus de 1200m. La vue du Mont Gerbier des Joncs est fabuleuse. Le Mézenc, le Vivarais, les Alpes au delà du Rhône, le Lozère au Sud et bien sûr, la Margeride à l'Ouest.
L'arrivée au Lac d'Issarlès et sa base de loisirs fait un peu changer d'univers: c'est LE lac touristique du coin, aménagé pour ça. Dommage car le cadre est très beau, mais la rue principale bordée de boutiques fait tache dans cette rando.

Descriptif géotopographique
Le profil de cette étape est marqué: les sections plates sont rares! On commence d'entrée par un montée sur le plateau du Mézenc. C'est grandiose mais ça se mérite. L'arrivée au pied du Mt Gerbier des Joncs marque le sommet à vélo. Nous avons ajouté la montée à pieds pour le plaisir et la vue.
Nous sommes dans le paysage austère des Hauts Plateaux de la Loire, souvent (mais pas toujours) dégagés de végétation.  A la belle saison, les fleurs des champs ne manquent pas.

Milieu traversé :

Environnement : [montagne]

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J3: Hauts Plateaux ardéchois (mise à jour : 13 mars)

La journée s'annonce belle mais sportive. On quitte Goudet par une belle montée en rive droite de la Loire. A Issarlès, on choisit de passer par les Arcis afin d'éviter de prendre la route par laquelle on descendra tout à l'heure et surtout pour rester sur des routes blanches. Chaque fois qu'on le peut, nous choisissons des boucles. On manque la bifurcation aux Arcis, donc on prend la suivante et atteignons le plateau du Mézenc par Massegros. La vue est magnifique. Bonne redescente pour rejoindre le Béage et nos amis qui nous rejoignent pour le pique nique. Café dans ce petit bourg que nous imaginons tellement désert 10 mois sur 12, et isolé par temps de Burle. Costauds les gens qui vivent ici!
Petit détour dans le village de Goudet pour démarrer.
Petit détour dans le village de Goudet pour démarrer.
Toujours à la recherche des petites routes et des boucles, nous repartons au Gerbier de Joncs en faisant le détour par l'Ancienne Chartreuse de Bonnefoy. Dans la montée, on savoure le paysage et les belles fermes isolées. On discute le bout de gras avec un couple retraité en VTT électriques. Bien sympas.
Belle vue sur la route de la Chartreuse de Bonnefoy
Belle vue sur la route de la Chartreuse de Bonnefoy
Au pays des sucs...
Au pays des sucs...
La petite descente sur la Chartreuse est agréable. Il y a peu à voir sur le site car le monastère a été bien détruit à la révolution. Par contre, le cadre, comme toujours pour ces abbayes, est beau mais tellement isolé!
Nous retrouvons les amis au Gerbier des Joncs. Ils ont déjà grimpé au sommet donc on y va seuls. Quelle vue!!
Panorama du Mont Gerbier des Joncs
Panorama du Mont Gerbier des Joncs
Après un crochet pour voir la source de la Loire, nous redescendons au Lac d'Issarlès par Sainte Eulalie et le Béage.
"La Loire prend sa source au Mont Gerbier des Joncs". L'une des sources de la Loire (il y en a plusieurs qui se disputent la "vraie" source).
"La Loire prend sa source au Mont Gerbier des Joncs". L'une des sources de la Loire (il y en a plusieurs qui se disputent la "vraie" source).
La descente est bien agréable sous le soleil de cette fin d'après-midi. Pas trop de vent sur les plateaux. Heureusement!
Descente vers Issarlès après le Béage
Descente vers Issarlès après le Béage
Nous arrivons au Lac en fin d'après-midi. La masse des estivants est partie. Tant mieux!
Lac d'Issarlès enfin au calme...
Lac d'Issarlès enfin au calme...

La nuit sera passée au camping à la ferme au Lac d'Issarlès. Pas vraiment l'ambiance bivouac mais il fallait une option couchage en dur pour nos amis.:(
Section précédente Section suivante
Commentaires