Cyclo-camping en Lozère, Haute-Loire et Haut plateau Ardéchois Vue d'ensemble

(réalisé) (partager)
Je vous présente une rando de 4 jours à vélo à la croisée de la Margeride, du Mézenc et du Haut plateau Ardéchois pour découvrir les montagnes granitiques ou basaltiques du massif central, sa nature et son histoire passée mais aussi celle d'aujourd'hui: celle de son adaptation à notre époque.
Elle se déroule  de part et d'autres des cours supérieurs de l'Allier et de la Loire offrant de multiples occasions de se baigner en lacs ou en rivière. Elle permet de s'imprégner de l'histoire d'une région au climat rude et aux habitants courageux.
Cette rando est plutôt réservée aux cyclistes sportifs capables d'avaler des D+ journalières comprises entre 1100 et 1500m (vélo chargé!). A la clé, magnifiques points de vue, des Alpes au Plomb du Cantal, de la chaîne des Puys au Mont Lozère.
A faire par beau temps car le climat peut être rude, même en été (< 10°C en juillet en 2014) et se priver des beaux points de vue serait tellement dommage!
Bivouac en pleine nature facile !
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train Précisions : Accès par la gare de Langogne. TER depuis Nîmes/Montpellier (Sud) ou Clermont-Ferrand (Nord). Train Inter-cité depuis Paris.
vélo de randonnée
Quand : 11/07/15
Durée : 4 jours
Distance totale : 299.9km
(dont 244.9km réalisés)
Carnet créé par Angstrom le 25 août 2015
modifié le 15 juin
1283 lecteur(s)
(17 personnes aiment ce carnet)

Le topo : J4: Retour sur Langogne (mise à jour : 24 janv.)

Distance section : 66.2km
(dont 45.7km réalisés)

Description :

En bref
Lac d'Issarlès - Langogne (La Chaze). 48 km  D+ 800m.
Pour notre dernière (demie) journée, nous traçons au plus court pour rentrer à cause d'obligations familiales.
La route que nous empruntons est plus large que celles que nous avons choisies ces derniers jours, mais un départ relativement matinal nous a permis d'éviter un trafic qui n'est de toutes façons jamais intense. Le paysage est agréable même s'il est difficile de faire ressortir un lieu spécialement remarquable sur ce trajet. Langogne est un bourg important et le point d'accès (ou de retour) à cette randonnée mais ne présente pas un énorme intérêt. Le réservoir de Naussac a une aire de baignade mais le lac n'est pas équipé pour le tourisme. Compte tenu de l'expérience Issarlès ce n'est pas un inconvénient pour nous. Il est possible de prendre le train à gare SNCF de Langogne vers Clermont-Ferrand (Nord) ou Nîmes/Alès (Sud).
Caractéristiques géo-topographiques
Le profil est beaucoup plus doux que celui de l'étape précédente, mais de là à nier qu'il faille monter et descendre...! L'impression qui domine est celle d'une vue dégagée car nous sommes sur un paysage de plateaux, évidemment séparés par des vallées creusées par les rivières (ce serait pas drôle sinon;)).
Nous passons ce dernier jour du bassin versant de la Loire à celui de l'Allier et d'une roche basaltique à une roche granitique puisqu'on revient en Lozère. La descente vers Langogne est très agréable.

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J4: Retour sur Langogne (mise à jour : 24 janv.)

Démarrage matinal pour ce dernier jour. Comme depuis le début de notre randonnée, le ciel est au "bleu fixe". Bonne baguette fraîche au petit dej grâce à la proximité du village.
Les routes empruntées sont très roulantes mais sans trop de circulation. Immanquable  pause à la fromagerie de Courcoulon. Comme depuis le début, nous apprécions la vue de cette campagne où alternent les prairies et les forêts et où nous ressentons l'âme d'une terre paysanne. Au lieu-dit la Fayette, nous retrouvons un petit routin comme on les aime. A Lespéron, beau point de vue sur le réservoir de Naussac. Belle fontaine très originale.
La descente vers Langogne est très agréable dans la plaine du haut Allier. Nous arrivons à Langogne vers midi. Les maraîchers commencent à plier leurs étalages. La bourgade, chef-lieu important n'est pas très intéressante. C'est aussi la fin de notre rando.
Nous pique-niquons au bord du lac, à l'ombre et dans une petite brise qui fait du bien car il fait assez chaud.
Compte tenu de notre départ de La Chaze chez nos amis, il nous faut remonter jusqu'à la voiture. Dans une configuration "normale" au départ de Langogne, avec une arrivée par train, ce serait la fin d'une cyclo-randonnée que je conseille à tous ceux que les dénivellés n'effraient pas.
La contrainte de retrouver des amis (par ailleurs agréable) a influencé sur l'itinéraire du J3 et 4. Je conseillerais de partir vers Saint Cirgues en Montagne et Lanarce avant de redescendre vers Langogne.
Hameau et jolie église romane de Chastanier
Hameau et jolie église romane de Chastanier
Section précédente
Commentaires
posté le 09 janv.

François91
Hirondelle
(6 messages)
Inscription : 06/06/14

Message privé
Une belle randonnée, des paysages superbes !
Félicitations pour la qualité de votre compte-rendu.
posté le 10 janv.

Angstrom
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 25/08/15

Message privé
Merci!
posté le 22 janv.

ben270602
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 22/01/17

Message privé
Merci Angstrom pour ce compte rendu détaillé de votre virée, ca donne envie.
En plein préparatif pour une virée cyclo-rando-camping : pourrais tu me donner qqs infos pratiques et conseils, sur :
-ton type de GPS
-comment recharges-tu tes batteries ?
au plaisir de te lire !
cordialement
Ben
posté le 22 janv.

Angstrom
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 25/08/15

Message privé
Merci de ton commentaire. Ca encourage à continuer de poster!
GPS: sur Smartphone. Pas de GPS dédié vélo.
Pourquoi?
1) j'utilise plus les cartes papier que le GPS. Pour moi, les 2 sont complémentaires mais le GPS est secondaire, les cartes sont principales.
2) Je cherche la polyvalence des outils
3) J'utilise l'appli iPhigénie qui apporte le fond IGN en mode offline jusqu'à 1/25K. J'ai du mal à me passer de ce fond. L'appli coûte 14€/ an. Utilisation rando vélo + pédestre.
4) Recharge: j'utilise une batterie portable (étanche). Je charge mon smartphone avec et recharge la batterie dès que l'occasion se présente: camping, musée voire magasins, le temps de faire les courses.
Les avantages:
a) polyvalence de la solution (vélo, marche, vie prof)
b) a été suffisante pour voyages en France
c) coût par rapport à solution de génération sur le vélo (dynamo moyeu, régulateur etc.)
Inconvénients: pas autonome

Mon approche: bien préparer les circuits pour pouvoir facilement improviser sur le terrain en fonction des conditions. Donc pas besoin de tout tracer en détail et suivre une route prédéfinie.

Pour ceux qui recherchent une solution de guidage sur le vélo, j'ai trouvé l'appli allemande komoot. Pour 30€ (20€ si on achète ds les 10 jours après démarrage période d'essai) achat unique (pas de renouvellement abonnement) d'une appli de routage avec un excellent moteur pour le cyclo-camping (incomparable avec Google option vélo). Ils utilisent opencyclemap avec des algorithmes surper chiadés et franchement excellents. L'appli smartphone donne les indications sur le vélo (turn by turn). Je trouve qu'une appli, c'est mieux car elles s'améliorent rapidement alors que GPS dédié, il faut en acheter un bon (>350€), puis il ne s'améliore pas. Il faut en changer lorsqu'on veut bénéficier des progrès).

Si pas de pb de budget, je m'équiperais de dynamo de moyeux pour être autonome mais je ne fais pas assez de vélo pour que ça se justifie (avec mes moyens).

J'espère que ces infos seront utiles. Bonne rando et raconte quand tu auras fait ton tour!
PS: je déconnecte la 3G (et wifi, évidemment) lorsque je randonne pour économiser la batterie du smartphone.