Côte Ouest de la Corse à vélo

(réalisé) share(partager)
À vélo de Bastia à Porto Vecchio en suivant la côte Ouest de la Corse.
vélo de randonnée / vélo de randonnée
Quand : 28/07/19
Durée : 15 jours
Distance globale : 615km
Dénivelées : +8944m / -8910m
Alti min/max : -2m/487m
Carnet créé par les zouzous le 07 août
modifié le 16 août
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train ferry
Précisions : Ferry en partance de Nice, Toulon, Marseille...les arrivées sur l'ile se font principalement à Bastia, Ajaccio et Porto Vecchio
118 lecteur(s) - 5
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 5 (mise à jour : 12 août)

Distance section : 65km
Dénivelées section : +1463m / -1455m
Section Alti min/max : 9m/421m

Description :

Le lendemain nous nous ravitaillons à la supérette de Galeria. Il faut pour cela quitter la route principale et partir à droite après Olmo. Quelques virages en faux plat montant avant d'arriver au village. Ensuite prendre le même chemin en sens inverse et continuer cette fois tout droit vers Porto.

Après Galéria, une longue ascension jusqu’au col de la Palmarella nous attend. Ce n’est qu’une succesion de virages dans la montagne en grande partie au soleil. Éprouvants et interminables. Une récompense à mi-chemin : un cours d’eau en bord de route nous permet de refroidir le moteur et de terminer la montée. 
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 5 (mise à jour : 12 août)

Nous nous ravitaillerons durant notre séjour en quémandant de l’eau dans des stations services ou des garages. Avec un grand sourire, le plus souvent nous pouvions remplir une ou deux gourdes sans problèmes :).
Et en ce qui concerne la nourriture, des boites de thon ou de maquereau accompagnées de fruits achetés dans des supérettes sur la route nous suffiront amplement. Même si nous ne nous sommes pas refusés un bon saucisson, du miel et des biscuits corses :P!
Le col de Palmarella. Nous passons alors en Corse du Sud, une étape qui nous donne l'impression de nous rapprocher de notre but !
Le col de Palmarella. Nous passons alors en Corse du Sud, une étape qui nous donne l'impression de nous rapprocher de notre but !
Mais l’effort en valait la chandelle: le sommet du col nous offre un panorama grandiose sur la côte et la réserve de Scandola, mêlant couleur ocre de la pierre, bleu de la mer, et vert du maquis: un vrai tableau!

La descente jusqu’au Golf de Porto fut très agréable avec sa pente douce, sa vue dégagée et l’aspect sauvage de cette route sinueuse qui se fraye un chemin dans le maquis du bord de mer. 

Repos ( à l'ombre bien sûr ! ) après les deux cols que l'on vient d'enchainer !
Repos ( à l'ombre bien sûr ! ) après les deux cols que l'on vient d'enchainer !
Mais Porto n’est pas la porte à côté et nous devons donc reprendre des forces dans le village de Partinello où, n’ayant pas trouvé mieux, nous pique-niquerons à l’entrée d’une voie privée. 
Petite surprise, le propriétaire retraité vient à notre rencontre chercher son pain dans sa boîte aux lettres et nous propose même à manger ! Que de gentillesse!
Route juste avant d’arriver à Porto étroite et à flanc de falaise où de nombreux véhicules rendent la route dangereuse; ne serrez pas à droite!
Route juste avant d’arriver à Porto étroite et à flanc de falaise où de nombreux véhicules rendent la route dangereuse; ne serrez pas à droite!
Enfin nous atteingnons Porto où Thomas fera sa sieste quotidienne de récupération, à l’ombre des eucalyptus près du parking de la plage. ( Nous profitons d’une petite fontaine pas loin pour faire un brin de toilette et une petite lessive).
Au petit matin, réveil difficile après ce que nous avons traversé la veille.
Au petit matin, réveil difficile après ce que nous avons traversé la veille.
Mais le soir alors que nous nous couchons les jeunes de la région ont la bonne idée d’organiser une chasse au trésor avec comme terrain de jeu les bois dans lesquels nous étions installés ! C’est donc au milieu des lampes torches courant dans toutes les directions, des rires et des cris que nous remballons tout et partons nous installer sur la plage pour le reste de la nuit.
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°61