Cerdagne traversée à ski de rando

(réalisé) share(partager)
Les circonstances politiques me font renoncer à mon projet vélo en Iran, une occasion de réaliser à la dernière minute un projet itinerant ski.
Un achat de leach, me fera retrouver un skieur solo, rencontré 2 ou 3 fois, dans les montagnes de chartreuse. 
Et deux solos qui se trouvent inventent une rencontre inédite, impromptue,  une traversée itinérante inattendue guidée par DAVID LAVIE.
ski de randonnée
Quand : 29/02/20
Durée : 7 jours
Distance totale : 77.5km Dénivelées : +5694m / -5266m
Alti min/max : 871m/2800m
Carnet créé par StfPetitCaillou le 17 mars
modifié le 24 mars
294 lecteur(s) - 5
Vue d'ensemble

Le topo : jour 5 = Vallter- Nuria (mise à jour : 24 mars)

Distance section : 15.7km Dénivelées section : +1121m / -1004m
Section Alti min/max : 1999m/2574m

Description :

VALLTER - NURIA 
2 kms de stop
ESPAGNE.


INCERTITUDE TOUJOURS. 
L'étape est longue, DaviD est incertain sur la possibilité d'aller au bout jusque Nuria. on peut couper l’étape en deux en dormant au refuge non gardé de la Coma DE VACA. Encore le temps, le Vent...les cols...c'est tendu...j'apprends, sereine, en bonne compagnie je suis a l'école du vent, à l'école de la montagne, elle  me fait des cadeaux. le soleil est au RDV. j'y crois, on y croit...enfin David cache plus ou moins ces reserves...son analyse est fine. 
éventuellement, ce sera a la COMA DE VACA qu'on décidera de faire demi tour, si le temps se complique, si le temps nous rend la tache impossible et trop incertaine. 

REFUGE FERME ULLDETERR et le col de Marrana
On remonte en haut de la station, un circassien nous prends en stop, on chausse, on  coupe par un chemin jusque refuge UllDeTer; quelques skieurs locaux sont là, tot en ce matin; il y a une fenêtre météo c'est certain. 
On les suit de loin, on monte jusqu'au col. le temps se bâche c'est noir, la visibilité est bonne. les locaux nous montrent le chemin, de loin. David analyse m'explique...je finirai ce col en couteau, la fin est pentue...ca m'impressionne...David serein...bon je m'habitue...

Vers le REFUGE NON GARDÉE COMA DE VACA
Au col c'est impressionnant, de l'autre coté c'est bleu engageant, on voit les crêtes, le vent nous y dissuade. c'est pelé. Le soleil nous ouvre la grande vallée; Plaine de jeu, magnifique. Le risque nivologie n'est pas fort (2), mais quand même : "observe les pentus, les vallons, les expositions au vent, les accumulations, ce petit passage court expo juste au dessus de la rivière, sous un pentu...." ; "AH oui...prendre ces distances..." 
David Ouvre encore le bal, la danse...le paysage est enivrant...on suit la rivière le soleil et le ciel bleu nous veille, nous accompagne, nous réchauffe, nous ensorcelle, nous enivre, jusqu'au refuge non gardé de la VACA. Le ciel est réconfortant :  pause, heureux d’Être arrivé ici, à cette heure plutôt précoce, la neige était douce, la pente agréable, on est efficace dans le déplacement, sous un soleil calme et chaud, sans le vent. Grignotage et on decide de prendre le col suivant. Continuer encore, traverser, encore, errer dans ces espaces encore. 

Col de TORENNEUL 
On remonte jusqu'au prochain col. ca se bâche, sérieusement et encore ce ciel gris noir qui nous enveloppe de sa beauté. La neige marron prend des contrastes forts. On avance :  silence, mémoire, photo, c'est beau. On arrive sous le col,  on le lit,  je lis et  pour la première fois, je passe devant, David réajustera mon itinéraire. Ca grimpe jusqu'au col...A ski...le chemin est long...c'est beau...les lumières sont grises,  le vent se lève...c'est très sérieux...il est de plus en plus fort mais la visibilité reste bonne. 
Au col, Le vent devient très fort...il me chahute me bouscule, je suis perdue, je lui fais le dos rond, je me mets contre lui, appuis solides...seule j'aurai été impressionnée. 
On se cache derrière un monticule de relief, David lit la carte. On traversera le col un peu plus loin du coté qui n'est pas le notre à peu prêt abrité, cela pour rejoindre un endroit lu sur la carte, ou on décidera de descendre du bon coté...contre le vent...a l'abri, vite fait...on chausse...allongé à terre, ca me fouette le visage, le dos...a l'abri de son cœur, dans la force de son courage...enfin pour moi, c'est une experience avec moi ...efficace...juste avancer...silence...confiance.....regards des propos...écoute des directives rapides...simples et efficaces...ok...on y va...pour David c'est une responsabilité...peut-être se demande t-il comment va le peticaillou...je vais bien...evaluation à la louche...dans le mouvement du vent...SILENCE...la visibilité se gatte...c'est très blanc...j'ai encore de mon équilibre, tout va bien...je reste a l'aise, le vent est moins fort...concentration, concentré de sensations : montagne si belle...je m’enivre de ce possible....on Glisse doucement...puis on revoit à nouveau, assez vite...ce n'est que toujours parfait...rien a dire...on y est...on voit au loin la station....ca y est c'est gagné encore pour cette étape. 

STATION DE NURIA
On arrive par le haut...on remontera un chemin, déjà déneigé...à la station on peut observer le travail des pisteurs, des dameurs pour conserver la neige.
Ainsi ils peuvent accueillir deux classes de lyceens , et nous. 
On est accueilli au milieu de la jeunesse, des professeurs. On aura pas  de Bierre, mais une bonne douche c'est déja beaucoup. On est bien fatiguée, je m'endors avant le repas...rare ! on self : le prix du repas est celui des budgets cantine, la qualité : celui des economies, bref de la nourriture industrielle basique. Tant pis on nourrit la machine, on est bien ici, au chaud, dans ces bâtiments énergivores, vieillissants. C'est une station historique. ambiance, elle est encore vivante...et tant mieux.   
 

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : jour 5 = Vallter- Nuria (mise à jour : 24 mars)

David, explique moi les faces dangereuses avec le vent et les accumulations ?
David, explique moi les faces dangereuses avec le vent et les accumulations ?
jour 5 = Vallter- Nuria
col de MARRANA
col de MARRANA
Bleu, c'est par là.
Bleu, c'est par là.
jour 5 = Vallter- Nuria
jour 5 = Vallter- Nuria
Coma da VACA : couverture matelas tout confort.
Coma da VACA : couverture matelas tout confort.
refuge de la rivière de la vallée ou les vaches mangent dans leur salle a manger ...
refuge de la rivière de la vallée ou les vaches mangent dans leur salle a manger ...
COMA DA VACA en hiver
COMA DA VACA en hiver
ca se bâche.
ca se bâche.
gris qui enveloppe.
gris qui enveloppe.
le vent reprend, tel un ami lunatique, qui nous accompagne.
le vent reprend, tel un ami lunatique, qui nous accompagne.
bleu-gris
bleu-gris
gris bleu
gris bleu
gris d'eau vers le col de
gris d'eau vers le col de
Après la tempête, de l'autre coté du col TORENNEUL
Après la tempête, de l'autre coté du col TORENNEUL
NURIA, historique.
NURIA, historique.
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°59