A cheval en France - 2018

(réalisé) share(partager)
780 km à cheval
4 PNR


Au plus grand tournant de ma vie, après avoir terminé en licence en Design je décide de consacrer les années à venir à mon cheval et à l'aventure.

Fin juillet 2018, je transhumais du sud au nord du Périgord avec mon compagnon de vie équin Potter. Une semaine de marche pour rejoindre ce qui devait être notre lieu de résidence pour quelques temps. Finalement, après un mois, je décide de prendre la route.

Ma seule contrainte ? Rentrer avant d'avoir froid. On était début septembre, j'avais bien le temps !

Ce carnet vous offrira le récit de ce voyage à cheval sans destination ni durée déterminée, le premier d'une -je l'espère- longue liste.


On vous emmène à travers le Périgord-Limousin puis le plateau de Millevaches puis les Volcans d'Auvergne et enfin les Causses du Quercy, bonne lecture !

PS : Nous c'est Pot' (le cheval) et moi
cheval / randonnée/trek
Quand : 01/09/18
Durée : 75 jours
Carnet créé par Mraaw le 18 nov.
modifié le 22 nov.
67 lecteur(s) - 3
Vue d'ensemble

Le topo : D'Abjat-sur Bandiat (24) à Pradines (19) (mise à jour : 21 nov.)

Description :

Après un mois dans ma nouvelle résidence, je me décide à reprendre la route. Mon compagnon d'aventure est prêt, il n'y a qu'à décider où aller. Je n'aime pas avoir froid, je ne veux pas avoir froid. C'est donc mon seul impératif pour rentrer. Nous sommes début septembre, il faut beau et chaud, pourquoi donc prendrai-je l'itinéraire le plus court ?
Je prends une carte, j'observe. Ah tiens, par là ça a l'air sympa. Et paf, voilà comment les premiers jours se sont décidés. Nous irons au plateau de Millevaches ! Oh, les Volcans d'Auvergne ne sont pas si loin... Et puis au bout, en redescendant, on trouve les Causses du Quercy ? On y va ?

PNR Périgord-Limousin
J1 : Dournazac
J2 : Nexon

J3 : Château Chervix
J4 : Saint Vitte sur Briance

PNR Millevaches en Limousin
J5 : Mont Gargan, Meilhards
J6 : Treignac
J7 : Pradines

Le compte-rendu : D'Abjat-sur Bandiat (24) à Pradines (19) (mise à jour : 21 nov.)

Voilà à quoi ressemble mon itinéraire à ce moment là
Voilà à quoi ressemble mon itinéraire à ce moment là
J1 En partant d'Abjat-sur-Bandiat, nous étions en plein PNR Périogrd-Limousin, les chemins ne manquent pas et je trouve facilement de quoi aller vers l'est sans emprunter de route. Et puis, je n'ai pas de destination précise, je suis autonome ! Alors quand un chemin me plait, je n'ai qu'à le suivre. La première étape a surtout été comme ça, pas du tout directe mais pas complètement à l'opposé non plus. En début de soirée il fait bon, les gens sont dehors et le contact est facile, je suis souvent invitée chez l'habitant.
C'est une certaine sécurité pour moi, même en dormant en tente, j'aime à savoir que quelqu'un a connaissance de mon existence et de celle de mon cheval et puis en période estivale, c'est la garantie d'avoir de l'eau à volonté pour mon compagnon équin.
J'apprécie aussi le fait de pouvoir profiter d'un espace déjà clos pour laisser mon Pot' libre, je ne transporte pas de clôture mais ce qu'on appelle une longue corde : une corde de 8-10 mètres à laquelle j'attache mon cheval pour la nuit. Une clôture supposerait une certaine longueur de fil, des piquets, une électrificateur, monter et démonter un parc est long et parfois fastidieux, avec la longue corde, il ne s'agit que de faire un nœud, 10 secondes chrono ! La longueur de la corde permet au cheval de pâturer sur une surface honnête, de se coucher et se rouler, c'est un apprentissage fait en amont qui lui permet de ne pas s'emmêler les pieds. Le tuyau d'arrosage (jaune) est là en protection de l'abrasion de la corde s'il venait tout de même à s'emmêler, sa rigidité empêche aussi la corde de faire une boucle autour d'un membre.
Et puis un autre avantage à loger chez l'habitant : l'invitation à dîner et la douche !
Les rencontres sont formidables, les échanges sont nombreux et variés, les discussions passionnantes. J'en apprends toujours beaucoup sur le territoire que je traverse grâce à cela.
L'accueil par les agriculteurs est aussi un gros avantage : grandes pâtures!
L'accueil par les agriculteurs est aussi un gros avantage : grandes pâtures!
D'Abjat-sur Bandiat (24) à Pradines (19)
Depuis, j'ai lu les conseils photo du CA n°60, le soleil écrase tout
Depuis, j'ai lu les conseils photo du CA n°60, le soleil écrase tout
Les J2 J3 J4 se passent calmement, il n'y a pas énormément de chemins après Nexon et nous devons emprunter les petites routes.

J5 A Saint-Vitte-Sur-Briance, j'abord le PNR Millevaches en Limousin, on retrouve les chemins !
Là, c'est plus intéressant, je décide monter au Mont Gargan.
On se croirait dans le sud, le terrain est sec, plein de cailloux, la végétation est basse, les insectes nombreux, et les couleurs... Magnifiques couleurs ! C'est le premier point haut de mon voyage, à 731m. Comme si ce premier sommet était le vrai point de départ de ce voyage, il offre une vue d'ensemble des prochaines destinations : plateau de Millevaches, Monédières, Puy de Sancy, Monts Dore, Causses du Quercy, Périgord Noir...
L'endroit est vraiment magnifique et je profite un peu du paysage, j'aimerais bien faire une pause mais il n'y a pas d'herbe, Pot' ne peut pas profiter de la pause, je préfère descendre et faire la pause plus bas. Nous passons par l'allée de grands hêtres, ils sont majestueux !
D'Abjat-sur Bandiat (24) à Pradines (19)
D'Abjat-sur Bandiat (24) à Pradines (19)
D'Abjat-sur Bandiat (24) à Pradines (19)
D'Abjat-sur Bandiat (24) à Pradines (19)
Au parking, les emplacements sont bordés d'herbe et je peux laisser mon compagnon faire sa pause lui aussi, surtout après l'effort qu'il vient de faire. Le hasard a mis une adorable dame sur mon chemin ce jour là, nous avons discuté un moment et elle m'a proposé un hébergement plus loin vers l'est (je n'oserais pas dire sur mon itinéraire, je n'en ai toujours pas). Il y a deux jours de marche, nous ferons d'abord étape au bord du plan d'eau de Meilhards.

J6 Puis nous passons par Treignac, il y a beaucoup de circulation et je ne m'attarde pas en ville, mais nous trouvons refuge à l'aire de camping car au bord de la rivière pour passer la nuit.

J7 En nous éloignant de la ville nous retrouvons les chemins et le calme de la forêt. Nous trouvons plusieurs chemins balisés dont un mène directement chez notre hôte. Nous arrivons en début d'après-midi et nous nous installons seuls. La propriétaire des lieux me confie les clés, me donne son numéro de téléphone et me laisse une baguette de pain. Mon cheval est libre, je monte une clôture très symbolique mais l'endroit est clos naturellement. Nous restons deux jours pour nous reposer et nous faisons une promenade dans les alentours sur les conseils de notre hôte.
D'Abjat-sur Bandiat (24) à Pradines (19)
D'Abjat-sur Bandiat (24) à Pradines (19)
D'Abjat-sur Bandiat (24) à Pradines (19)
D'Abjat-sur Bandiat (24) à Pradines (19)
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°62