A cheval en France - 2018

(réalisé) share(partager)
780 km à cheval
4 PNR


Au plus grand tournant de ma vie, après avoir terminé en licence en Design je décide de consacrer les années à venir à mon cheval et à l'aventure.

Fin juillet 2018, je transhumais du sud au nord du Périgord avec mon compagnon de vie équin Potter. Une semaine de marche pour rejoindre ce qui devait être notre lieu de résidence pour quelques temps. Finalement, après un mois, je décide de prendre la route.

Ma seule contrainte ? Rentrer avant d'avoir froid. On était début septembre, j'avais bien le temps !

Ce carnet vous offrira le récit de ce voyage à cheval sans destination ni durée déterminée, le premier d'une -je l'espère- longue liste.


On vous emmène à travers le Périgord-Limousin puis le plateau de Millevaches puis les Volcans d'Auvergne et enfin les Causses du Quercy, bonne lecture !

PS : Nous c'est Pot' (le cheval) et moi
cheval / randonnée/trek
Quand : 01/09/18
Durée : 75 jours
Carnet créé par Mraaw le 18 nov. 2020
modifié le 22 nov. 2020
96 lecteur(s) - 4
Vue d'ensemble

Le topo : Petite transhumance (mise à jour : 20 nov. 2020)

Description :

Nous prenons le départ fin juillet pour une semaine de marche à travers le Périgord, le soleil tape mais la bonne humeur est au rendez-vous. La recherche d'ombre, d'eau et d'herbe bien verte sera la priorité de cette petite transhumance.
Je choisis des itinéraires balisés en grande partie mais n'hésite pas à en sortir lorsqu'il n'y en a simplement pas dans la direction souhaitée. En effet, je vais d'un point A à un point B mais j'irai par le chemin le plus direct, je suis attendue pour travailler, je ne vais pas trop traîner. Cela dit, il s'agit aussi de ne pas courir et de respecter le rythme de chacun, pas question d'arriver fatigués et de ne pas avoir pu profiter du voyage.
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Petite transhumance (mise à jour : 20 nov. 2020)

Départ depuis la maison, le plus simplement du monde. Direction le nord !

Il y a bien un GR principal qui traverse le département de la Dordogne du sud au nord (ou inversement) mais il ne passe pas tout près et le point le plus proche est à Bergerac, soit en pleine grande ville. Ce qui n'est pas souhaitable pour le cheval. Il n'aurait pas peur mais s'agacerait (et moi encore plus) du bruit, des odeurs, des véhicules et du manque d'herbe à grignoter. A noter aussi que nous sommes soumis au code de la route, c'est à dire que je dois circuler à cheval sur la chaussée, m'arrêter au stop, au feu, faire le tour des giratoires... En pratique, il faut l'avouer, j'utilise beaucoup le trottoir, mais uniquement à pied et lorsqu'il n'y a pas de piéton.
Il nous faut aussi traverser la Dordogne, donc trouver un pont facile d'accès, pas trop passant et avec une bonne visibilité, le plus simple sera pour nous à Lalinde, où nous allons par les chemins grâce au GR6E .
De là, c'est un bout de canal pour finalement dévier des itinéraires balisés et me faire mon propre tracé pour récupérer le GR654.
Au premier bivouac, la commune nous a offert l'hospitalité sur un beau terrain herbeux, il y a un point d'eau juste à côté à la salle des fêtes.
Au premier bivouac, la commune nous a offert l'hospitalité sur un beau terrain herbeux, il y a un point d'eau juste à côté à la salle des fêtes.
On trouve quelques châteaux, souvent privés, à admirer de loin
On trouve quelques châteaux, souvent privés, à admirer de loin
Le GR est facile, balisé, sans embuches et nous logeons chez l'habitant ou sur terrain communal.

Nous cheminons sur pistes, sentiers et petites routes, d'une église à l'autre, d'une forêt à l'autre, ou d'un château à l'autre...

Nous nous rapprochons même de Périgueux pour rendre visite à des amis et logeons en zone pavillonnaire, Potter est un peu la curiosité du quartier ce soir là.
Les belles allées stabilisées gravillonnées... Un régal pour les 4x4, un confort pour les VTT et piétons mais une vraie galère pour les chevaux pieds nus.
Les belles allées stabilisées gravillonnées... Un régal pour les 4x4, un confort pour les VTT et piétons mais une vraie galère pour les chevaux pieds nus.
Hop ! Une pause photo
Hop ! Une pause photo
Le département est vallonné, on y trouve un peu de relief mais ce coin là était plat...
Le département est vallonné, on y trouve un peu de relief mais ce coin là était plat...
Nous entrons dans le PNR Périgord-Limousin à Brantôme, village très touristique en raison notamment de son canal pour lequel on lui donne le surnom de Venise du Périgord mais aussi pour son abbaye et ses très bons restaurants. Nous sommes en plein été et il y a du monde, je décide de ne pas trop m'attarder dans la foule.
Le calme au bivouac, chez l'habitant, près de Brantôme
Le calme au bivouac, chez l'habitant, près de Brantôme
Le genre de pont qu'on aime pas : étroit, métallique (résonnance) et glissant. Heureusement le bois bien sec rendait le milieu plus sécurisant
Le genre de pont qu'on aime pas : étroit, métallique (résonnance) et glissant. Heureusement le bois bien sec rendait le milieu plus sécurisant
Une pause rafraichissante, on y a même mis les pieds à l'eau !
Une pause rafraichissante, on y a même mis les pieds à l'eau !
Le soir du septième jour de marche, nous arrivons à destination. Repos pour les braves !
A ce moment là, je commence un travail sur place et je pensais y rester bien plus longtemps. La vie a fait que l'appel des chemins a été très fort et nous y avons répondu.
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65