5 jours à VTT autour du massif des Ecrins

(réalisé) share(partager)
Fin mai 2020 : c’est parti pour plusieurs jours d’aventure à vélo dans l'objectif de réaliser le tour du massif des Ecrins. Nous avons préparé en amont notre tracé promettant un programme bien sympa : 300 km et un beau 6 000 m de dénivelé positif qui chauffe bien les cuisses !

Toutes nos aventures : 
http://dodosoustente.wixsite.com/rando

Instagram : @dodosoustente
VTT
Quand : 20/05/20
Durée : 5 jours
Distance globale : 304km
Dénivelées : +5990m / -5955m
Alti min/max : 710m/2017m
Carnet créé par dodosoustente le 31 juil.
modifié le 20 nov.
S'y rendre de manière douce :
Précisions : Départ de Gap, 0 transport :-)
Coup de coeur ! 850 lecteur(s) - 12
Vue d'ensemble

Le topo : Section 2 (mise à jour : 11 sept.)

Distance section : 59.8km
Dénivelées section : +1341m / -1357m
Section Alti min/max : 908m/1465m

Description :

Le réveil sonne à 6h et les premiers rayons du soleil illuminent le sommet du Morgon. Même pas le temps de s'échauffer que les premiers virages sur piste nous mènent 250 m de dénivelé plus haut. Le chemin, en balcon, passe sur les hauteurs du plan d'eau d'Embrun avant de plonger sur le GR 50 (itinéraire que l'on empruntera une bonne partie de la journée). Un sentier étroit puis une piste nous guident vers une première traversée de rivière... C'est l'aventure ! Nous nous réveillons au rythme des fermes et de cette route du lait qui débouche sur le GR 633 D (Saint Jacques de Compostelle). Les vaches sont plus nombreuses que les habitants des hameaux que nous croisons. Plusieurs sources permettent de faire le plein d'eau en chemin.


La halte à Châteauroux-les-Alpes est réconfortante... L'épicerie de la place est ouverte et Jérémy part d'un pas décidé acheter un bon fromage du coin pour ce midi.


Plus loin (vers les Chamousses), il faut pousser les vélos en plein cagnard sur environ 1 km car la piste est beaucoup trop raide. Les efforts ne tardent pas à être récompensés. Le Vallon du Couleau, que nous avons eu du mal à identifier sur carte passe finalement très bien à vélo et c'est même un pur bonheur ! Un étroit sentier en forêt permet d'atteindre rapidement le Pont de l'Amitié (il faut juste porter les 30 derniers mètres). Sur l'autre rive, la piste forestière du Couleau amène directement sur les hauteurs de St-Clément-sur-Durance et quelques hameaux dynamisent cette belle traversée en balcon.


Nous hésitons un instant à partir en direction de Mikéou mais finalement, nous prenons raisonnablement la direction de Réotier car il y a déjà un beau dénivelé pour aujourd'hui. Après une belle descente panoramique sur route face à la vallée de la Durance, nous mangeons à l'ombre nos petits fromages... puis longeons la Durance par un itinéraire assez plat jusqu'à la Bourgea. Il fait hyper chaud et Jéremy trouve que son tee-shirt est de trop. On attaque l'interminable montée ensoleillée pour atteindre le croisement de Champcella. Un crochet vers l'ancienne voie romaine permet de se rendre au belvédère de l'impressionnant Gouffre de Gourfouran. Ce petit détour en vaut la peine. Une longue descente nous mène ensuite à l'Argentière-la-Bessée (cette ville fut autrefois le lieu d'une importante exploitation minière) avant les tout derniers efforts de la journée pour rejoindre les hauteurs des Vigneaux.


Notre beau spot pour passer la nuit se trouve au pied du site d'escalade de Saint-Martin-de-Queyrières. On s'installe sur les coups de 17h dans la pelouse, fatigués par la chaleur. Les pâtes 3 mn vont nous faire le plus grand bien !
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 2 (mise à jour : 11 sept.)

Section 2
Section 2
des passages bien sympa :D
des passages bien sympa :D
2e bivouac
2e bivouac
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°61