Itinérance bivouac et parapente

par Johanna dans Récits 01 janv. 312 lecteurs 1 11 commentaires share(partager)

Compléments de l'article publié chez nos confrères de Parapente Mag

Bike&Fly et Kayak&Fly

Quand on pense itinérance bivouac et parapente, on pense souvent vol bivouac, c’est à dire du cross sur plusieurs jours en transportant son nécessaire de bivouac, qui nécessite une combinaison de compétences, conditions, terrains propices pas toujours facile à obtenir. Il existe bien sûr d’autres moyens de profiter à la fois des joies du voyage sans moyen motorisé en bivouac et du parapente ! L’offre de plus en plus grande de matériel léger et compact permet d’imaginer tout un tas de combinaisons !
L'article publié dans le Parapente Mag du premier trimestre 2020 évoqué des exemples d’itinérances réalisées en 2019 à vélo et parapente et kayak et parapente, vous trouverez ci-dessous des compléments d'infos, et des liens pratiques.

Itinérance bivouac et parapente
Itinérance bivouac et parapente

Bike&Fly

  • Bike&Fly Acte I : Fat&Fly, un ORVNI en Normandie : le récit en image, et l'itinéraire emprunté
    Longer au plus près la côte normande, de Deauville à St Malo, sur un fatbike avec du matériel BUL, et un parapente ultraléger pour voler en bord de mer.
    Matos : AirDesign UFO 18, sellette Kortel. Une mono-surface ce n'est pas fait pour le soaring ? Au contraire, ça marchait très bien et j'ai pu voler des heures face à la mer ! Tout le matos de vol était accroché au guidon, tant c'était compact et léger.
     
  • Bike&Fly Acte II : traversée d'un bout des Alpes et des Pyrénées, alternant entre vélo et vol-rando. L'occasion aussi de rencontrer 6 fabricants de matériel français, dont Nervures, seul fabricant de voiles à produire son matériel dans l'Hexagone ! Quelques images vidéo ci-dessous. 
    Matos : Nervures Whizz 18 dans les Alpes, Swoop XP 19 dans les Pyrénées. Sellette Nervures Expé et sac light 55L Nervures. Toujours bien léger, ce matos a été une arme redoutable pour décoller (et atterrir !) en toutes conditions, même dans des petites vallées étroites en pleine journée. Ce n'est pas pour rien que le matos Nervures vient des Pyrénées : il est taillé pour le vol montagne.

Par Anthony de la rédac' de Carnets d'Aventures

Itinérance bivouac et parapente

Kayak et parapente

Voici les liens vers les récits complets - en image et avec tracé de l'itinéraire sur la carte - de 3 périples bivouac en kayak de mer et parapente en Norvège.

  • Sur le superbe et très sauvage lac Bygdin, situé à 1050m d'altitude en bordure du parc national du Jotunheimen. Un lac à l'eau cristalline dans un cadre est grandiose et très alpin.
  • Sur le grand et élégant lac Møsvatn, portes du parc national de l'Hardanger.
  • Dans les très esthétiques Nærøyfjord et Aurlandsfjord, deux branches du Sognefjord, le fjord le plus long d'Europe. 

Matériel :
Voiles : Ozone Ultralite 3 (21 et 23m²) qui ont bien convenu (dans les conditions que nous avons eues, des monosurfaces auraient fonctionné, ou, aussi des petites ailes “4x4” à la fois légères et au suspentage un peu plus robuste).
Sellettes : Ozone F*lite
Kayaks de mer : Rainbow Laser
Sacs à dos : Blue Ice Warthog 45 et  Lightwave Wildtrek 60 auxquels nous avions retiré les armatures rigides afin de les glisser dans les compartiments étanches des kayaks, et dans lesquels nous avons pu transporter voile, sellette, matériel de bivouac et et nourriture.
 

Retrouvez dans cet article de nombreuses infos pratiques sur la Norvège.

Par Olivier et Johanna de la rédac' de Carnets d'Aventures

Itinérance bivouac et parapente
Itinérance bivouac et parapente
Itinérance bivouac et parapente
Commentaires
share posté le 15 avr. mis à jour le 15 avr.

Vincent Volarem
2 messages
Merci pour ce moment d'évasion.
Entre pilotes du club Volarem de Vicdessos, proche de l'étang de Soulcem, votre première photo ci-dessus, on se demandait où le pilote et sa Swoop avait bien pu poser: sur la route ? En amont du lac (Orris du Carla) ? En aval (Plat de l'Isard) ?
He oui, il faut bien s'occuper...

VincentM
share posté le 16 avr.

Anthony
184 messages
Salut Vincent !
Merci pour ton message, ravi que des pilotes de Vicdessos passent par là !
J'ai posé à l'Orris du Carla. Plus précisément, j'ai posé entre la route et le ruisseau de Soulcem. Il était tôt donc il y avait de la place, et un léger catabatique assez pratique puisque le terrain penche :) C'était un attero assez facile avec la Swoop, et l'entrée est très dégagée.
N'hésite pas à partager la vidéo si elle te plait ;)
share posté le 16 avr.

Vincent Volarem
2 messages
Merci Anthony pour ta réponse.
Il existe une version longue de cette vidéo ?
A+ VincentM
share posté le 16 avr.

Anthony
184 messages
Pas encore, je procrastine à monter le film plus long, mais ça va venir ! Je tiendrai au courant (@carnetsdav sur Instagram et Facebook)
Bon confinement !
share posté le 16 avr.

SebL
22 messages
"J'ai posé à l'Orris du Carla"
Tu as atterri directement sur ton lieu de bivouac !
Les orris du Soulcem sont vraiment sympas. Dans certains cas, il,y a même la paille à l'intérieur pour y dormir ! encore un beau coin...
share posté le 16 avr. mis à jour le 16 avr.

Manu Volarem
2 messages
Salut et merci pour ces belles histoires en images et vidéos, Anthony.
Sur le vol avec posé aux orris du carla, tu avais décollé de où ? Port du bouet ? port du rat ?
share posté le 16 avr.

Anthony
184 messages
Re-hello !
@SebL > Oui, j'y avais dormi l'avant-veille ! À part qq rongeurs, c'était bien pratique. Surtout qu'il faisait humide le lendemain... donc mes affaires étaient parfaitement sèches ! Encore un beau coin pas loin oui :)

@Manu > Merci pour ton retour, ça fait plaisir ! C'est un super coin cette partie des Pyrénées, j'aimerais y revenir hors-saison, on doit vite se retrouver tranquille dans ces coins ! Quant au déco, il est beaucoup plus proche : c'est le sommet marqué 2822 au SO du pic de l'Etang Fourcat. J'y suis un peu allé à l'improviste, sans savoir si ça allait passer. C'est un très beau déco NO, ok en N et en O (alimenté en léger NO ce matin-là, parfait !). Les images du film t'ont probablement induit en erreur : à 33 secondes, on reconnait bien l'étang de Soulcem... mais c'est un vol effectué la veille, depuis un endroit peu recommandable ;) Lors de ce vol, j'ai posé au Pla de Labinas. Je suis ensuite remonté vers la cabane de Caraussans, où j'ai bivouaqué (plutôt vers l'étang des clots). Et voilà, le lendemain matin, j'ai décollé du fameux point 2822m. C'est d'ailleurs là que sont prises les images du gonflage puis du déco (de la 4e à la 18e seconde), j'attendais que le soleil éclaire le lac en contrebas ! Et c'est aussi pour ça que j'arrive avec autant de gaz au-dessus du lac sur la 1ère photo de cet article.
share posté le 16 avr.

Anthony
184 messages
Et j'oubliais : j'aurai certainement + images de ces vols quand je dérusherai mes vidéos, je vous les partagerai ;)
share posté le 16 avr.

Johanna
505 messages
Moi j'ai hâte de voir ton film entier !! ;)
Vers l'infini et au-delà :-)
share posté le 17 avr.

Manu Volarem
2 messages
Ah ok, merci pour les précisions. Ce déco à l'air bien propre en tout cas, et la vue splendide.
Si tu repasses dans le coin, n'hésites pas à informer les membres de volarem tant que pourem (notre club local), un club orienté vols randos.
En attendant ta version longue, bon montage !
share posté le 17 avr.

Anthony
184 messages
Avec plaisir, à vélo je n'avais pas trop l'occasion de prévenir de mon passage :)
Merci et bonne journée.