Doudoune RAB Electron Vest

par Julien dans Doudoune 02 juil. 288 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Test de la doudoune RAB Electron Vest

Les doudounes Cette fiche est un complément à notre comparatif de doudounes légères de 2015. Après le test de la doudoune Continuum Hoodie, nous étions impatients de tester deux nouveautés de la gamme Rab : Les vestes Zero G et Electron.

Rab est une marque anglaise de vêtements et de matériel outdoor que nous apprécions beaucoup. De plus, Rab a récemment mis en place le système de certification du duvet RDS (pour Responsible Down Standard), garantissant un approvisionnement respectueux du bien-être animal. Cela constitue pour nous un point d’amélioration appréciable par rapport aux produits testés précédemment.
 

Description

Doudoune RAB Electron VestL'Electron Vest est un peu à part dans notre test de doudounes légères de moins de 450 grammes, puisqu’il s’agît d’une veste sans manche et sans capuche, d’environ 316g en taille M. Cependant la doudoune Rab Electron existe également en version « Jacket », c’est-à-dire avec manches et capuche, pour un poids annoncé de 500g en taille L. Les caractéristiques principales de l’Electron Vest données ci-dessous sont donc valables pour l’Electron Jacket, qui se positionne dans la gamme « mid-weight » (poids moyen) de Rab.

Nous avions déjà apprécié les doudounes légères Rab Neutrino (voir les Neutrino Lite jacket, Neutrino Endurance et Neutrino Vest), qui sont toujours au catalogue Rab avec un rapport performance/poids/prix intéressant, et des cellules assez grosses. Avec l’Electron, Rab propose un produit avec un plus grand nombre de cellules de taille moyenne. Citons aussi, dans la gamme Rab de vestes en duvet de poids/prix relativement proches, la veste Continuum Hoodie (que nous avons testée en 2015, il semble qu’elle évolue légèrement pour l’hiver 2017/2018), et la doudoune Rab Microlight (voir les Microlight Jacket, Microlight Alpine jacket, et Microlight Vest), également déclinée avec et sans manches, mais avec des cellules encore plus petites et un tissu différent. Enfin, dans la catégorie plus chaude, nous avions également apprécié la doudoune Rab Infinity Jacket. Notez que tous ces produits existent en version femme.

Commençons par quelques généralités sur les doudounes sans manche. D’une manière générale, les doudounes sans manche apportent selon nous une grande modularité d’utilisation. En complément d’une polaire et/ou d’une veste imper-respirante, on est capable de faire face à un bon coup de froid au sommet ou au bivouac, tout en permettant une grande liberté de mouvement. De plus, on peut plus facilement supporter un coup de chaud à l’effort qu’une doudoune classique avec manches, en ventilant plus efficacement et en transpirant moins. Pour notre part, nous apprécions autant les doudounes sans manche et avec manches et capuche, ce sont des produits complémentaires, et le choix de prendre l’un ou l’autre dépend bien sûr de la rudesse des conditions attendues, mais surtout des autres couches de vêtements emportés.
Ayant eu la chance d’avoir testé la veste Zero G (assez près du corps) et l’Electron Vest (de coupe droite et un peu plus large), il nous est d’ailleurs arrivé de superposer les deux pour affronter des températures très négatives et un vent fort glacial. Au final, pour environ 600 grammes les deux doudounes légères, on dispose aussi d’une doudoune équivalente de la catégorie supérieure d’isolation thermique (type Positron chez Rab), la modularité en plus. Loin de nous l’idée de vous faire acheter deux doudounes au lieu d'une, mais si vous disposez déjà d’une doudoune légère avec manches et que vous avez besoin d’une doudoune plus chaude, l’association de votre doudoune avec une doudoune sans manche telle que l’Electron Vest peut s’envisager…

Pour la veste Electron, Rab utilise un duvet de bonne qualité (pouvoir gonflant 800 cuin selon la norme US, soit environ 700 cuin selon la norme européenne – voir notre article sur le duvet). Particularité intéressante, ce duvet a subi un traitement hydrophobe développé en collaboration avec Nikwax et sans utilisation de fluorocarbone pour le rendre hydrophobe. Il est ainsi plus résistant à l’eau et à l’humidité : il ne perd pas ou peu ses caractéristiques lorsqu’il est mouillé, et sèche bien plus vite qu’un duvet non traité. Rab a également opté pour un tissu Pertex Endurance à l’extérieur, ce qui rend la doudoune non seulement sensiblement plus robuste à la déchirure que le Pertex Quantum, mais aussi plus résistante à l’eau, puisque ce tissu est fortement déperlant et résiste bien à une pluie modérée (résistance théorique donnée pour une colonne d’eau de 1000mm). La combinaison de ce tissu et du duvet hydrophobe est donc intéressante pour une utilisation en conditions humides, en particulier lorsqu’il neige (a fortiori avec la version Jacket de l’Electron, c’est-à-dire avec manches et capuche).

La construction de l’Electron Vest est soignée et les matériaux choisis sont de qualité. Les cellules garnies de duvet sont « piquées travers » (comme la plupart des doudounes de cette catégorie de poids) et font environ 6,5cm de large en moyenne. Elles sont au nombre de 2x12 sur le devant de la veste, 11 dans le dos, et 2x11 cellules couvent les flancs. Le cou est protégé par un col formé de 5 cellules garnies. Celui-ci est doublé de tissu microfibre pour plus de confort. Le zip frontal (YKK), résistant à l’eau, est plutôt bien isolé thermiquement par un rabat en Pertex Endurance et garni de duvet, et ne coince pas.

La coupe de l’Electron est droite, et taille assez grand (presque un peu grande en taille M pour un gabarit de 1m75 et 65kg, alors que la Zero G Medium taille plus près du corps). Elle est plus basse dans le dos, et la veste se serre à la taille avec un cordon équipé d’un tanka pour éviter  les entrées d’air. Notez que les versions féminine et avec manches présentent une construction un peu différente au niveau des épaules.

Comme la Zero G, nous avons testé cette doudoune à ski de randonnée, cascade de glace, snowkite l’hiver 2017 dans les Alpes du Sud, et en vol de parapente printanier, souvent associée à une veste imper-respirante et au moins une sous-couche technique à manches longues. L’ensemble est très modulaire, et pour seulement 300 grammes environ, l’apport de chaleur de l’Electron Vest est conséquent, et on est content de sortir cette veste du sac au moment opportun.
 

Accessoirisation

  • Deux grandes poches zippées et doublées de tissu microfibre, pour se réchauffer les mains ou ranger facilement bonnet, gants…
  • Une petite poche « Napoléon » interne bien pratique
  • Zips YKK de qualité, qui ne coincent pas, et qui sont résistants à l’eau (sauf la poche Napoléon interne).
  • Zip frontal avec rabat isolant assez bien garni
  • Col bien garni de duvet et doublé de tissu microfibre pour plus de confort
  • Coupe droite, et plus basse dans le dos
  • Cordon de serrage réglable à la taille
  • Fournie avec une petite housse de rangement d’une douzaine de grammes
     

Conclusion

L’Electron Vest est très réussie et correspond bien à la gamme visée des doudounes de poids moyen/léger. On peut bien évidemment opter pour la version avec manches et capuche (l’Electron Jacket) pour encore plus d’apport de chaleur (mais potentiellement moins de modularité).
Comme la Zero G, à seulement 300 grammes environ pour un gain de chaleur important (500g pour la version Electron Jacket avec manches), c’est une doudoune que l’on n’hésitera pas à emmener partout, en fond de sac pour parer à toutes les conditions.
 

Ce qu'on aime :

  • L’apport de chaleur conséquent, pour à peine plus de 300 grammes (en complément d’autres vêtements à manches longues, et de quoi protéger la tête)
  • Duvet de bonne qualité, respectant la norme RDS pour le respect du bien-être animal
  • La combinaison du tissu Pertex Endurance et du traitement hydrophobe du duvet permet d’envisager sereinement une utilisation sous la neige ou une petite pluie.
  • Le choix des matériaux de qualité (tissu, zips…)
  • Une belle construction (dans la catégorie des doudounes légères « piquées travers »)
  • Le confort général (poches et col doublés de tissu microfibre)
  • Les zips ne coincent pas
  • Excellente finition
     

Ce qu'on aime moins :

  • Un double zip frontal aurait été un plus pour l'utilisation avec un baudrier.
     

Poids mesuré en taille M : 316g + 12g de housse

Tissu externe : Pertex Endurance, résistant à l’eau (colonne d’eau 1000mm)
Tissu interne : Nylon Ripstop

Garnissage : 120g (en taille L) de duvet d’oie européen 800 cuin (norme US, soit environ 700 selon la norme européenne), certifié RDS. Le rapport duvet/plumes est de 90/10 (voir notre explication sur les labels du duvet). Duvet traité hydrophobe pour une meilleure performance en conditions humides.

Origine : Indonésie

Prix public : 200 € environ

Commentaires