Utiliser son smartphone comme GPS : les applications “expertes”

par Anthony dans Dossiers 26 déc. 2019 3756 lecteurs 3 23 commentaires share(partager)

AlpineQuest, LocusMap, OsmAnd, OruxMaps

Nous avons évoqué dans la partie précédente les applications qui permettent facilement de préparer ses randonnées puis de les synchroniser sur son téléphone, comme Sitytrail. Bien que cette dernière soit très aboutie, ses fonctionnalités sont simplifiées pour que l’interface demeure facile et intuitive. Un choix très judicieux pour que chacun puisse utiliser son smartphone comme GPS.

Toutefois, pour certaines fonctionnalités avancées, on peut se tourner vers des applications plus riches et plus complexes à la fois. Je pense notamment à AlpineQuest et LocusMap, que j’utilise souvent. Mais il en existe d’autres, comme OsmAnd ou OruxMaps par exemple.

Utiliser son smartphone comme GPS : les applications “expertes”

NOTE : Cet article fait partie d'une série de 4 articles consacrés à la préparation d'itinéraire :

Etape 1Se renseigner sur sa destination de voyage : cartes, topos, climat, contacts

Etape 2 : Tracer un itinéraire sur ordinateur : les GPX et KML n’ont plus de secret !

Etape 3Utiliser son smartphone comme GPS : suivre son itinéraire même sans connexion

Etape 4 : Utiliser son smartphone comme GPS : les applications “expertes”

Fonctionnalités “expertes” ?

Ces applications offrent des fonctionnalités élaborées de cartographie. Je ne peux pas m’attarder ici sur tout ce qui est possible tant la liste serait longue, mais on peut retenir entre autres :

  • Téléchargement de très nombreux fonds de cartes, avec davantage d’options (pour ne pas télécharger toutes les échelles par exemple, et économiser de la place).
  • Possibilités d’importer des cartes personnalisées.
  • Configuration très avancée afin de régler son application exactement comme ou souhaite. Presque tout est configurable !
  • Fonctionnalités d’enregistrement GPS économe (cf. section “Enregistrer sa trace GPS en voyage” ci-dessous)
  • Et bien d’autres !

Il faut cependant bien garder en tête que, par conséquent, ces applications nécessitent souvent davantage de temps pour les prendre en main. Je ne peux que conseiller de passer un bon moment dans les options pour bidouiller les réglages et configurer tout le nécessaire. C’est la seule manière de comprendre toute la puissance de ces applis. Les plus geeks d’entre nous se régaleront :-D

Pour pouvoir utiliser l’intégralité de ces applications, il faut parfois débourser une poignée d’euros : 8€ pour AlpineQuest (débloque toutes les fonctionnalités, dont le téléchargement de cartes) et 10€ pour LocusMap (retire la publicité et débloque toutes les fonctionnalités). Une somme dérisoire au vu des possibilités offertes ensuite ! Autre point important : à part OsmAnd, ces applications ne sont disponibles que sur Android, et non sur iOS. 

Il est possible d'afficher plein de cartes avec ces applis : la carte soviétique à gauche (avec AlpineQuest) et une carte topographique vectorielle à droite (OpenAndroMaps sur LocusMap)
Il est possible d'afficher plein de cartes avec ces applis : la carte soviétique à gauche (avec AlpineQuest) et une carte topographique vectorielle à droite (OpenAndroMaps sur LocusMap)

Pas de synchronisation

En revanche, contrairement aux applications comme Sitytrail, celles-ci ne proposent pas de synchronisation facile et rapide entre un site web et une application mobile. Mais une parade simple consiste à préparer son itinéraire sur MyTrip par exemple, l’exporter en GPX pour l’envoyer sur son téléphone ensuite. Cela ne prend que quelques minutes supplémentaires.

D’ailleurs, toutes ces applications gèrent parfaitement les fichiers GPX complexes : itinéraires multiples et points d’intérêts. Ainsi, quand vous exportez votre préparation MyTrip puis que vous l’importez sur LocusMap ou AlpineQuest, vous retrouvez rigoureusement toutes les informations préparées.

Ensuite, chacune de ces applications permet de télécharger les cartes. Mention spéciale pour LocusMap qui propose plusieurs options de téléchargement, notamment le long d’une trace GPX en élargissant même la zone couverte.

LocusMap propose un tas d'options pour télécharger la cartographie avant de partir :
- à gauche : plein de choix de téléchargement, pour couvrir la zone souhaitée
- au milieu : en ayant choisi "Sélectionner un parcours", LocusMap me montre la zone à télécharger. Je peux même élargir la zone (en haut de l'écran) pour être tranquille même en cas de détour !
- à droite : et pour économiser de la place, on peut ne stocker que certains niveaux de zooms.
LocusMap propose un tas d'options pour télécharger la cartographie avant de partir :
- à gauche : plein de choix de téléchargement, pour couvrir la zone souhaitée
- au milieu : en ayant choisi "Sélectionner un parcours", LocusMap me montre la zone à télécharger. Je peux même élargir la zone (en haut de l'écran) pour être tranquille même en cas de détour !
- à droite : et pour économiser de la place, on peut ne stocker que certains niveaux de zooms.

Cartographies disponibles

LocusMap propose un très large choix de cartes : des cartes gratuites et des cartes payantes. Pour les cartes payantes, on passe par le Locus Store : dans le monde entier, les cartes les plus précises y sont proposées (par exemple, pour la France, l'abonnement annuel aux cartes IGN coûte 16€/an). Seul hic : bien que le grand catalogue de cartes soit très bien organisé (recherche par continent, par pays, par zone…), c’est dommage de ne pouvoir le consulter que sur son téléphone, et pas sur ordinateur.

AlpineQuest quant à lui ne propose pas de cartes payantes. En revanche, il est possible d’ajouter des “cartes de la communauté”. Le choix est très étoffé, on y trouve même les anciennes cartes soviétiques ! La version payante de l’application permet de télécharger les cartes, dont l’OpenTopoMap à l’échelle internationale, ce qui est très intéressant pour nous.

Je ne peux pas dresser une liste exhaustive de cartes ici : faites le tour de ces applications pour voir ce qui est possible, en fonction de vos besoins. Il est aussi possible d’importer des cartes :

  • le projet OpenAndroMaps (basé sur OSM) propose des cartes vectorielles du monde entier. L'avantage des cartes vectorielles est d'économiser de la place (on ne stocke pas des dalles) : il suffit par exemple d'1Go pour stocker toute la cartographie de la France, jusqu'à l'échelle topographique. Ces cartes OpenAndroMaps s'installent très facilement sur LocusMap et OruxMap.
  • des cartes générées avec l’outil MOBAC par exemple : un outil très puissant pour créer des cartes pour ces applications.
  • Ou des serveurs de cartes WMS (Web Map Service).

Ces outils sont très puissants, mais demandent un temps d’apprentissage !

Attention aux licences d’utilisation !

Toutes les cartes ont des licences d’utilisation, qui définissent exactement comment elles peuvent être utilisées. Par exemple, il est interdit de télécharger les fonds de cartes Google satellite. Soyons donc vigilant à rester dans un cadre légal !

Les mains dans le cambouis

Il est donc impossible de détailler toutes les possibilités offertes par chaque application ici : il faudrait un article de plusieurs pages pour chacune ! Or, ces articles existent déjà : il s’agit de leur documentation, tout simplement. Elles sont très bien faites, souvent en anglais. Notons d’ailleurs qu’OruxMaps a un très bon manuel en Français.

En bref, le mieux est d’installer ces applis sur votre téléphone, d’en faire le tour du propriétaire rapidement pour voir leur fonctionnement global, et ensuite d’aller fouiller dans la documentation pour comprendre les fonctionnalités avancées. Par exemple, l’utilisation de cartes personnalisées demande littéralement de mettre les mains dans le cambouis.

Enregistrer sa trace GPS en voyage

Sur le terrain, toutes les applications mentionnées ici (et dans l'article précédent) peuvent enregistrer notre tracé GPS réellement parcouru. Néanmoins, la puce GPS est très gourmande en énergie et celle-ci est activée en permanence lorsqu’on enregistre sa trace simplement, car la position GPS est demandée à chaque seconde.

La solution passe donc par un mode économique : il est nécessaire d'enregistrer moins de points GPS, afin que la puce ne soit pas sollicitée en permanence. Par exemple, on peut n'enregistrer qu'un point toutes les 10 minutes : la trace sera évidemment moins précise (mais utilisable tout de même !) et la batterie du téléphone ne sera pas déchargée à la fin de la journée ! 

Ces applications "expertes" autorisent une configuration aussi poussée de la puce GPS. Or, ces réglages sont souvent inaccessibles sur des applis simplifiées. Notons tout de même que ViewRanger (évoquée dans l'article précédent) le permet.

 

Mode économie d'énergie

Attention, de nombreux téléphones ont un "mode économie d'énergie" (ou équivalent !). Ces modes sont faits pour éviter qu'une application fonctionne en arrière-plan. Exemple concret : une application d'email peut vérifier que vous avez reçu ou non des emails pendant que votre téléphone est dans la poche. Ceci consomme de la batterie à notre insu... Mais un enregistrement de trace doit justement fonctionner en arrière-plan, sans consulter son téléphone. Il arrive donc parfois que ce mode empêche purement et simplement l'enregistrement GPS... Il faut faire un tour dans les réglages de votre téléphone pour s'assurer que ce ne soit pas le cas.

AlpineQuest (à gauche) et LocusMap (à droite) proposent des options avancées d'enregistrement GPS.
AlpineQuest (à gauche) et LocusMap (à droite) proposent des options avancées d'enregistrement GPS.

Conclusion

Je terminerai par la même conclusion que dans l’article précédent : testez, jouez et bidouillez ces applications ! Fouillez les manuels, amusez-vous avant de partir, car une fois en voyage, ce sera trop tard :-)

Commentaires
share posté le 27 déc. 2019

marie31
403 messages
cela m a peut etre echapper mais je ne vois pas mapsme

utilisable sans connexion itineraire telechargeable en mode kml ( on peut recuperer en cours de voyage sur des sites comme bikemap par ex ou sinon les preparer à l avance sur gpsises par ex et les exporter )
nombreux points d interet ( on peut ainsi recupere des cartes mymaps google avec deja de nombreux points) naviguation en mode velo ( reglage routes goudronnées ou non ) à interpreter quand meme car parfois detour +++ pour eviter 2 km de grande route


fonctionne très bien en europe dans des pays plus exotique récemment en corée ou à taiwan c'est beaucoup plus "sport" il manque beaucoup de données

pour la corée d ailleurs la bible c'est naver https://play.google.com/sto...

malheureusement il faut une connexion internet mais cela sauve la vie plus d une fois surtout pour trouver des POI , les horaires de bus ( qui acceptent les velos)
les pistes cyclables sont toutes indiquées par contre pas de naviguation en mode velo
share posté le 29 déc. 2019

Anthony
195 messages
Salut Marie et merci pour ton retour.

En effet, les applications GPS sont légion. Comme je l'ai précisé dès l'introduction du dossier (https://www.expemag.com/art...), l'idée ici n'était pas d'en dresser une liste exhaustive indigeste (ni un "top 10" sans intérêt), mais plutôt de présenter en profondeur celles que nous utilisons plus régulièrement, car pertinentes pour la majorité de nos usages : marche, vélo, kayak... et partout sur le globe. Et surtout, sans connexion internet nécessaire.

Bien sûr, il en existe bien d'autres, comme tu le soulignes. Je pense aussi à MyTrails, Gaia GPS, AllTrails... De l'expérience que j'en ai eu, MapsMe est bien trop limité en termes de fonctionnalités. Mais c'est une histoire de préférences, l'appli universelle à tout faire n'existe pas :)
share posté le 29 déc. 2019 mis à jour le 29 déc. 2019

marie31
403 messages
bien sur il existe autant d application que de voyageur et de type de voyage

ce n est pas pareil si l on veut faire une sortie de 2 jours voir une semaine ou tout est planifié au quart de poil et si on part plus longtemps

ceci étant de l expérience que j ai sur des voyages de plusieurs mois c'est qu il est assez illusoire de penser planifier ses itinéraires à l avance
et qu ensuite une fois sur place on s adapte au jour le jour donc on n a pas forcement besoin d une application avec des fonctionnalités de fous ...

la majorité des cyclo que j ai rencontré en 7 mois utilisait mapsme par ex et définissait leur itinéraire au jour le jour juste avec l application
share posté le 30 déc. 2019

gilles
1 messages
Bonjour,
Je ne suis pas encore arrivé à l'article dans le magazine donc je ne sais pas si cela est indiqué.
Pour ma part je suis utilisateur de Locus Map pro (et d'un GPS), j'utilise en effet notamment les fonds de cartes d'OpenAndroMaps ou de Freizeitkarte, mais pour ce qui est des parcours Locus est tout à fait en capacité de calculer des itinéraires, en ligne avec Graphopper le même moteur que dans Gpsies, ou hors ligne avec BRouter, sous réserve d'avoir synchronisé avant de partir (c'est le cas aussi avec OSMand)
J'utilise ainsi parfois Locus pour (re)calculer un itinéraire (en mode trace ou mode route) et l'envoyer à mon GPS économisant ainsi si besoin la batterie du téléphone.
Je me suis concentré majoritairement sur Locus, je connais moins les autres mais c'est vrai que ces capacités et possibilités d'adaptation sont nombreuses,
share posté le 31 déc. 2019

Anthony
195 messages
Bonjour Gilles et merci pour ton message.
En effet, le calcul de route est possible (en ligne ou sans connexion selon l'outil utilisé). À vrai dire, je ne l'ai pas évoqué dans l'article, pour éviter de s'emmêler les pinceaux :) Je suis donc resté sur un type de préparation : tracé sur l'ordinateur avant de partir, puis synchronisation avec le téléphone.
(Sommaire de l'article ici : https://www.expemag.com/art...)
Après, il y a plein de méthodes possibles pour utiliser ces outils, comme la tienne qui est tout aussi utile ;)
share posté le 07 janv. mis à jour le 12 janv.

Leloublan
2 messages
Je suis assez de l'avis de Marie pour ceux qui ne sont pas fans d'analyses fouillées mais qui cherche un truc simple qui est facile a comprendre MapsMe est une très bonne introduction au guidage .....il affiche les pistes cyclable et pleins de ressources comme campings ,magasins,piscines etc Je l'ai découvert sur un voyage Narbonne-Nantes-St Malo-Pays de Galles- Dublin-Belfast -Oban-Stornoway-Edimbourgh en vélo Imaginez le nombre de cartes que j'aurai dû trimballer Egalement en trek dans les Ecrins ,les Alpes ,en Corse et au long du GR70le chemin de Stevenson MapsMe m 'a toujours guidé a satisfaction Ceci sans aucune connexion donc peu énérgivore
share posté le 12 janv.

Anthony
195 messages
Hello LeLoublan !
Je suis bien d'accord, "MapsMe" fonctionne parfaitement et permet de faire de la cartographie simplement et facilement, avec très très peu d'options. Idéal aussi pour partir sans aucune préparation. Mais j'insiste, dans ce dossier, j'ai présenté en détail juste quelques applications qui permettent justement de préparer sa randonner, en amont, dans le prolongement du Carnets d'Av #58 ;) Ceci afin de faire de la cartographie plus complexe, dans le cas d'itinéraires plus élaborés.
Exemple concret : sur des longs itinéraires à vélo, grâce à des applis comme Sitytrail ou AlpineQuest, j'arrive à avoir une carte générale et une carte topographique à la fois, cette dernière étant très pratique pour dénicher un spot de bivouac 5 étoiles en route :)
Il existe plein plein d'applications simples comme MapsMe, et à part les citer, je n'ai pas grand chose à dire de plus à leur sujet. Mais vous avez raison, je vais la citer car sa simplicité ouvre la porte à la navigation sans connexion facilement ;)
share posté le 12 janv. mis à jour le 12 janv.

Leloublan
2 messages
Et moi je vais explorer les app's décrites dans le nr 58 que j' ai dans les mains .Hier je suis "sorti" de la carte embarquée dans une petite rando que j'avais de toute évidence sous estimée Et avec ma carte SIM prépayée Suisse pas pu télécharger. C'est au soleil et au marques jaunes que je suis arrivé a destination . Toujours vérifier l'entier du parcours!!! je suis rentré avant la nuit ....:)
share posté le 12 janv.

Anthony
195 messages
En effet, mieux vaut s'assurer d'avoir l'intégralité du parcours avant de partir :) Tant mieux si tu es rentré avant la nuit ;)
share posté le 20 févr.

SebL
26 messages
Bravo à toute l'équipe pour cet outil MyTrip que, négligemment, je n'utilisais pas jusqu'à aujourd'hui car je mixais :
- l'utilisation du logiciel Callardin (qui n'est plus maintenu) très convivial et permettait gratuitement de jongler entre parcours "magnétique" ou non. C'est très utile, notamment à l'étranger, quand l'exhaustivité et la continuité (absence de rupture pour la détermination des itinéraires) des routes et chemins ne sont pas garanties comme dans nos pays de cocagnes :)
- RidewithGPS qui permettait de visualiser des traces gratuitement (ce qui ne semble plus être le cas).

Et je dois dire qu'aujourd'hui, je suis vraiment conquis par cette facette de Mytrip et c'est pour moi le meilleur outil gratuit pour tracer des itinéraires , et qui mériterait d'être encore plus connu/utilisé.

Avec ma modeste expérience, voici quelques propositions de pistes d'améliorations :
- switcher plus facilement entre magnétisme ou non. Sur Callardin, on utilisait clic droit/clic gauche...
- le fond de plan GoogleRelief ne semble pas fonctionner. Peut être ajouter Bing maps qui est souvent plus précise que la vue Satellite de Google
- Pour la calcul des dénivs, il y a t-il moyen d'avoir accès à des options de lissage (comme sur VisuProfil) car je trouvais que jusqu’à maintenant RideWithGPS était le plus fidèle (les autres surestimant les dénivs en intégrant le "bruit" du MNT)
- pour le profil, possibilité d'ajouter une couche avec la pente (cela existant sur RideWithGPS) en parallèle à la distance l'origine (avec la limite d'interprétation liée à la précision du MNT) ?
- Y a t-il une petite notice/FAQ pour les novices ?

Encore merci pour cet outil fort utile.
Seb des TSAGA
share posté le 24 févr.

Anthony
195 messages
Salut Seb et merci pour ce retour complet, ça fait plaisir :) On essaye justement de faire en sorte que MyTrip remplace de nombreux outils à la fois, de la préparation jusqu'au compte-rendu.
RidewithGPS est en effet devenu payant semble-t-il, c'est pourquoi je ne l'ai pas cité dans ce dossier. C'est peut-être celui qui se rapprochait le plus de MyTrip. Mais MyTrip restera toujours gratuit, lui :)
Toutes tes suggestions ont été transmises à Olivier qui est notre orfèvre de la programmation du site internet. Je peux te dire qu'il améliore sans cesse plein de petits détails. On est toujours preneurs de retours extérieurs. Quant à la FAQ/notice, c'est un sujet sur lequel on devrait travailler en effet.
Encore merci à toi !
share posté le 24 févr.

Olivier
2294 messages
Salut Seb, salut à tous,
désolé pour le délai de réponse.

>- switcher plus facilement entre magnétisme ou non. Sur Callardin, on utilisait clic droit/clic gauche...
Très bonne idée, c'est ajouté à la todo liste

- le fond de plan GoogleRelief ne semble pas fonctionner. Peut être ajouter Bing maps qui est souvent plus précise que la vue Satellite de Google
Peut-être que il y avait un problème au niveau de google quand tu as testé, chez moi ça fonctionne, peux-tu refaire le test et me dire, Bing, c'est une idée

- Pour la calcul des dénivs, il y a t-il moyen d'avoir accès à des options de lissage (comme sur VisuProfil) car je trouvais que jusqu’à maintenant RideWithGPS était le plus fidèle (les autres surestimant les dénivs en intégrant le "bruit" du MNT)
Je lisse déjà la courbe des altitudes pour calculer le dénivelé, a priori le bruit est bien atténué.

- pour le profil, possibilité d'ajouter une couche avec la pente (cela existant sur RideWithGPS) en parallèle à la distance l'origine (avec la limite d'interprétation liée à la précision du MNT) ?
Tu veux dire une courbe avec la valeur de la pente en % sur le même graphe, où on voit la courbe altimétrique ?

Merci pour tes remarques pertinentes
Et pourquoi pas ?
share posté le 24 févr.

SebL
26 messages
Pas de soucis pour le délai !
Je t'ai fait suivre par mail une idée de représentation des profils d'altitude et de pente.

Autre piste, faisable ? Pouvoir gérer la transparence entre plusieurs couches ? car l'image aérienne peut permettre de compléter/actualiser une carte (OTM ou IGN) pas toujours très récente.

Je vais regarder pour GoogleRelief, mais c'est possible que cela provienne de mon proxy.
Merci pour le développement de cet outil gratuit d'intérêt général, voire d'utilité publique !
share posté le 24 févr.

Olivier
2294 messages
SebL :
Pas de soucis pour le délai !
Je t'ai fait suivre par mail une idée de représentation des profils d'altitude et de pente.

Autre piste, faisable ? Pouvoir gérer la transparence entre plusieurs couches ? car l'image aérienne peut permettre de compléter/actualiser une carte (OTM ou IGN) pas toujours très récente.

Je vais regarder pour GoogleRelief, mais c'est possible que cela provienne de mon proxy.
Merci pour le développement de cet outil gratuit d'intérêt général, voire d'utilité publique !


Merci Seb,

Pour googleRelief, j'avais mal lu, effectivement ça mettait la vue satellite dans tous les cas, j'ai corrigé, merci pour l'info :)

Pour la transparence, on regardera, ça peut être utile en effet.
Bonne journée
Et pourquoi pas ?
share posté le 25 févr.

Olivier
2294 messages
Allez en apéritif, pour attendre les autres améliorations, on a ajouté la couche de cartes Bing Aerial !
Et pourquoi pas ?
share posté le 26 févr.

SebL
26 messages
Merci ! J'ai toujours bien aimé les apéros.
share posté le 14 avr.

Olivier
2294 messages
SebL :

- switcher plus facilement entre magnétisme ou non. Sur Callardin, on utilisait clic droit/clic gauche...


Salut Seb, on a ajouté la possibilité de switcher entre "magnétisme" ou "direct" en appuyant sur la touche "z", de même on peut facilement effacer le dernier point tracé s'il ne convient pas en appuyant sur la touche "e"
Bonne journée
Et pourquoi pas ?
share posté le 28 mai mis à jour le 28 mai

Abricot
1 messages
Bonjour,
Parmi ces applis, savez-vous lesquelles font du guidage "goto", je veux dire avec la possibilité de mettre une flèche de direction et une voix "tourner à droite" sur les points de navigation. J'ai vu dans le manuel qu'Orux Maps le fait, j'aimerais bien savoir pour les autres. Merci !!
share posté le 03 juin

Anthony
195 messages
Bonjour Abricot,
Désolé pour la réponse tardive, le bouclage du prochain numéro approche ;)

Je dois t'avouer que je n'ai pas regardé ces fonctionnalités : bien qu'amusantes et pratiques, elles sont aussi assez gourmandes en énergie. Je reconnais qu'elles peuvent être très utiles pour éviter de manquer le bon chemin ! À cet effet, Sitytrail proposait déjà il y a longtemps un système d'alarme "hors trace" : si l'on s'éloignait du sentier pendant un moment, une alarme se déclenchait. Donc on était averti si l'on empruntait le mauvais chemin. Je crois qu'il y a maintenant du guidage, mais je ne peux pas l'affirmer à 100%.
Sur Locus Map, il y a un système de guidage, je viens de voir dans la documentation. Mais je n'ai jamais testé :)
share posté le 09 juin mis à jour le 09 juin

Cassien
1 messages
Bonjour à tous,
Merci pour ce topo complet des applis gps expertes dont je n’avais pas connaissance personnellement et qui réveille l’envie de préparer ses prochains itinéraires estivaux. De mon côté jusqu’à présent j’utilisais MapOut, seulement dispo sur iOS malheureusement, mais qui je trouve est assez formidable pour créer des itinéraires avec le doigt le téléphone tout en visualisant les dénivelés. On peut facilement exporter le tracé pour l’afficher dans des applis qui assureront le rôle de gps ou de point d’intérêt... qu’en pensez vous ? A plus
share posté le 10 juin

Anthony
195 messages
Bonjour Cassien.
Merci pour ton message. Je ne connais pas cette appli, et nous n'avons pas de dispositif sous iOS pour tester. Mais l'idée de tracer avec le doigt est sympa en effet :)
share posté le 14 juin mis à jour le 14 juin

Vic
1 messages
Bonjour Anthony

Bravo et merci pour ton excellente analyse … bien fouillée … et très détaillée …

J’ai effectué plusieurs fois le trajet Lourdes à Saint-Jacques … par des chemins différents et à chaque fois plus de 1.000 km … et toujours avec une application GPS sur SmartPhone. C’est indispensable … C’est incontournable … La première raison, c’est lorsqu’on se perd … il est facile de retrouver son chemin … et de ne pas perdre trop de temps et avoir trop de fatigue …

Je te rejoins, une App de trace GPS et géolocalisation est indispensable.

Mais il me semble qu’il y a certaines Apps qu’il te faut aussi analyser car plus généralistes.
Je pense à GuruMaps, OsmAndmaps, Maps.me … mais surtout "Buen Camino" en Espagne.

Cette dernière est de loin la meilleure de toutes les Apps que je connaisse. C’est l’Apps idéale que toutes les autres devraient devenir un jour. En effet, elle possède le tracé GPS du chemin, la géolocalisation, la carte digitalisée … mais aussi les hébergements (avec les coordonnées de contacts + le nombre de lits et surtout les appréciations des clients !!), les informations touristiques et historiques, le nombre de km de l’étape et totale, et surtout toutes ces infos sont en mode hors-ligne (Appréciable pour ceux qui viennent de l’étranger !!) !!! Et ce dans la plupart des langues dont le français ;)

Je pense que si tu fais une mise à jour de ton excellent papier, tu dois l’inclure nécessairement … tellement elle est incontournable … C’est le modèle que toutes les Apps devrait devenir … et être un jour !-)

@++ ;) Vincent C

PS : Je ne suis pas membre de ce site … mais bien utilisateur convaincu depuis deux ou trois ans ;)
share posté le 08 juil.

Anthony
195 messages
Bonjour Vincent,
Merci pour ton retour et pardonne ma réponse tardive, ton message avait échappé à mon radar ;)
Je suis bien d'accord, il y a de nombreuses applications très performantes désormais, et certaines que tu cites en font partie. Comme je le dis tout au long de l'article, il valait mieux que je me plonge en profondeur dans quelques applications 'expertes' plutôt que de les survoler toutes. Les plus "geeks" (comme moi ;)) s'amuseront volontiers à aller fouiller la "concurrence" ;)
Concernant Buen Camino (que je ne connaissais pas), je crois comprendre qu'elle est assez spécifique à Compostelle ? Alors qu'il s'agit ici d'applis généralistes, utilisables en toutes circonstances :)
Bonne journée.