33 invités en ligne

Trailguide Version I de Vaude

par Anthony 18 févr. 401 lecteurs 3 commentaires Lecture 4 min.

Résumé :

Cette Vaude Trailguide propose une option intéressante pour stocker des affaires sur le tube supérieur, avec un volume généreux tout en utilisant la recette des sacoches de la série Trail (Trailfront, Trailsaddle, Trailmulti, qui ont été testées aussi) : un système support+sac étanche, léger, et facile à utiliser. Retour après quatre semaines d’utilisation.

En bref

Poids total (constaté) : 310 g

Prix approximatif : 55 €

Toutes les caractéristiques

On aime

  • Système léger et durable
  • Sac étanche
  • Ensemble très stable
  • Grand volume de stockage...

Améliorable ?

  • ...presque trop large : il faut prendre soin de bien compresser le sac avant installation
Sur mon VTT enduro, à défaut de pouvoir mettre une sacoche dans le triangle du cadre, il est intéressant d’exploiter le dessus du tube supérieur. Deux choses à garder en tête avant de poursuivre le test de cette sacoche :
Elle ne conviendra pas forcément à toutes les géométrie de cadre. Il faut de l’espace, ne serait-ce que pour pouvoir tenir debout, à l’arrêt, le vélo entre les jambes.
Elle ne propose pas un “accès rapide” à son contenu : avec sa fermeture étanche, ce n’est pas conçu pour être utilisé en roulant par exemple.

Installation et utilisation
La mise en place est simple et rapide : deux sangles souples, type Voilé straps, permettent de fixer le support sur le tube diagonal, et un velcro assure un maintien supplémentaire sur le pivot de fourche. Les deux sangles souples, serrées à bloc, sont si efficaces que le velcro est presque facultatif ! Il faudra juste s’employer à placer ces sangles de la bonne manière, afin qu’elles ne gênent pas lors du pédalage.
Ensuite, le sac étanche vient se loger sans effort dans le support. Un petit velcro bienvenu aide à maintenir en place l’ensemble le temps de fixer les deux velcros supérieurs. Pour une position optimale, je prends toujours soin de les faire passer dans le “trou” formé par l’enroulement du sac étanche. En revanche, ces 2 velcros sont plutôt très longs, presque trop si la sacoche est peu remplie !
Recto.
Recto.
Verso.
Verso.
Le support installé sur le cadre.
Le support installé sur le cadre.
Au fond, un velcro facilite la maintien du sac étanche pour son installation.
Au fond, un velcro facilite la maintien du sac étanche pour son installation.
Mini poche latérale, d'un côté. Tout juste de quoi glisser une CB !
Mini poche latérale, d'un côté. Tout juste de quoi glisser une CB !
Je n'ai pas utilisé les passants latéraux pour ranger le "surplus" de sangle souple.
Je n'ai pas utilisé les passants latéraux pour ranger le "surplus" de sangle souple.

Fin Mosaic

En voyage
Avec ses dimensions généreuses, j’ai pu compter sur cette sacoche pour stocker tout mon nécessaire de réparation (pompe à vélo et outils), tout mon matériel électronique (batteries, câbles, chargeur) et une gourde filtrante. Mais ce point fort est aussi son point faible : sa base longue et large est imposante, ce qui peut venir gêner le mouvement de pédalage. Bien chargé, le sac doit être soigneusement refermé pour éviter qu’il prenne une forme boursouflée, que l’on vient effleurer du genou à chaque tour de pédale. Entre-temps, une nouvelle version de cette sacoche a vu le jour, et les dimensions ont judicieusement été revues à la baisse.

Pour le reste, en reprenant les ingrédients de la série des sacoches Trail de chez Vaude, la Trailguide hérite de caractéristiques séduisantes :
  • Stable : l’ensemble est parfaitement stable, rien ne bouge en roulant, même dans les chemins les plus accidentés.
  • Étanche : absolument nécessaire pour stocker du matériel électronique dans mon cas, elle n’a jamais fait défaut. 
  • Légère : l’ensemble pèse 310g : 220g le support et 90g le sac. Toutefois, on mettra cette légèreté en perspective puisque pour un poids sensiblement identique, la sacoche Trailsaddle propose le double de volume de stockage. Une comparaison limitée, mais qui donne des ordres de grandeur intéressants.
  • Durable : même en utilisant des tissus légers, la durabilité est de mise. Cet endroit du vélo est très protégé (des chocs, des projections, de la végétation) donc peu de chances d’user prématurément la sacoche ! 
  • Pratique : le système de support+sac est, par nature, très pratique. En effet, une fois le support installé, le sac s’installe et se retire en un tournemain. Pratique au bivouac !

Le sac étanche est muni d'un zip, en plus de la fermeture par enroulement.
Le sac étanche est muni d'un zip, en plus de la fermeture par enroulement.
Le sac étanche peut être très rempli !
Le sac étanche peut être très rempli !

Fin Mosaic

Auquel cas il faut faire attention à ce qu'il ne soit pas trop bombé avant le l'installer, sinon ça gêne le pédalage !
Auquel cas il faut faire attention à ce qu'il ne soit pas trop bombé avant le l'installer, sinon ça gêne le pédalage !
Quand le sac est bien rempli, les velcros sont de la bonne longueur.
Quand le sac est bien rempli, les velcros sont de la bonne longueur.
Sinon, y'a du rab qui dépasse !
Sinon, y'a du rab qui dépasse !

Fin Mosaic

En conclusion
C’est bien la première fois que je voyageais avec autant de matos entre les jambes (phrase piège pour les esprits mal tournés ;)), et j’avoue que ça m’a bien rendu service ! La sacoche remplit bien son rôle, pour stocker plein de petits items dans un endroit facile d’accès. Et toujours avec la finition bien pensée des sacoches Trail de chez Vaude. D’ailleurs, ce test a été l’occasion de tester tout le système de sacoches bikepacking de la marque :

Inspection féline.
Inspection féline.

Fin Mosaic

Caractéristiques générales

Poids total (constaté) : 310 g
Support : 220g
Sac : 90g
marque : Vaude

Prix approximatif : 55 €

Commentaires
stalbeach - 27 févr.
La 2e version est certes plus étroite mais possède le même défaut : le sac étanche n'étant pas rigide il faut systématiquement faire attention à ne pas le laisser plus gonfler d'un côté au risque de l'effleurer à chaque coup de pédale. La contenance est vraiment intéressante, je gomme ce défaut en ajoutant une 3e sangle de serrage côté selle. A l'usage cela rend cette sacoche moins accessible, moins rapide d'accès que d'autre "top tubes" rigides.

Anthony - 28 févr.
Merci stalbeach pour ton retour. Cette largeur est en effet un point à surveiller, mais elle est la conséquence de deux caractéristiques plutôt séduisantes : un volume généreux et une étanchéité parfaite, ce que propose rarement les sacoches rigides à ma connaissance... tu valides ?

stalbeach - 28 févr.
Je valide ! Pour moi les sacoches top tubes se ressemblent toutes. La Vaude est à part et peu surprendre de prime abord, mais elle est top.

Voir tous les tests de la catégorie "sacoche de cadre"