21 invités en ligne

Trailsaddle Version I de Vaude

par Anthony 18 févr. 2023 1309 lecteurs 2 commentaires Lecture 5 min.

Résumé :

Après avoir éprouvé (et adoré) la sacoche de bikepacking pour guidon (Vaude Trailfront), je me suis résolu à tester l’intégralité du système proposé par Vaude, dont la sacoche de selle Trailsaddle. Un système de support+sac étanche parmi les plus légers du marché, qui semble parfaitement dessiné pour des itinérances en bivouac léger. Promesse tenue ?

En bref

Poids total (constaté) : 350 g

Prix approximatif : 100 €

Toutes les caractéristiques

On aime

  • Système léger et durable
  • Sac étanche
  • Ensemble très stable, structure qui protège bien le sac
  • Facile à installer et à utiliser au quotidien

Améliorable ?

  • Petites sangles qui se desserrent en roulant, mais cela est réglé dans la nouvelle version
Installation sur le vélo
Un jeu d’enfant ! Côté support, il suffit d’accrocher les deux sangles souples typées Voilé straps à la tige de selle. Elles peuvent être placées sur 3 positions différentes pour s’adapter au vélo. Il ne reste plus qu’à passer les deux petites sangles latérales dans les rails, et voilà.
Ensuite vient l’installation du sac dans le support. On commence par desserrer les sangles latérales au maximum : pas besoin de les ouvrir, ainsi le support reste bien en place. Ainsi, on glisse aisément le sac jusqu’à buter au fond du support, même lorsqu’il est plein. Serrer la sangle arrière contraint alors le sac à rester calé “au fond” : il ne reste plus qu’à serrer les deux sangles latérales et le tour est joué.
Parfois, j’ai trouvé que le sac ne se logeait pas parfaitement dans le support (notamment avec peu d’affaires dans le sac), ce qui ne créait aucune gêne (sauf visuelle :)). En fait, j’ai compris peu à peu qu’il s’agissait juste de serrer symétriquement les deux sangles latérales. C’est tout !
Une fois bien montée, j’aime la position de la sacoche : bien intégrée au vélo avec une position légèrement oblique.

Notez que sur les photos, vous vous apercevrez que j’ai installé le support de manière peu orthodoxe, en glissant j’ai glissé une des sangles souples sous la selle plutôt qu’autour de la tige de selle. Pas d’inquiétude, j’ai triché de la sorte pour la surélever d’un petit centimètre, car mon amortisseur souffrait d’un déficit d’air… Ce qui abaissait la sacoche de selle, qui risquait alors de toucher le pneu (ce qui est arrivé d’ailleurs…!). Bref, normalement, il n’y a pas besoin de bidouiller comme ça !
Le support avant installation : deux sangles souples à installer sur le tube de selle, et les deux sangles latérales à glisser autour des rails de selle.
Le support avant installation : deux sangles souples à installer sur le tube de selle, et les deux sangles latérales à glisser autour des rails de selle.
Côté intérieur. Si besoin, une autre position est prévue pour les sangles souples.
Côté intérieur. Si besoin, une autre position est prévue pour les sangles souples.
Installation facile. J'ai glissé la sangle souple supérieure au-dessus du rail de selle, mais ce n'est pas nécessaire (mon amorto était hors-service...).
Installation facile. J'ai glissé la sangle souple supérieure au-dessus du rail de selle, mais ce n'est pas nécessaire (mon amorto était hors-service...).
Le sac étanche glissé dans son logement, la sangle arrière verrouille bien sa position.
Le sac étanche glissé dans son logement, la sangle arrière verrouille bien sa position.

Fin Mosaic

Stabilité et praticité
Tout comme la sacoche Trailfront, il n’y a rien à redire sur le maintien en place du support. Les sangles souples sont diablement efficaces dans cet exercice. En revanche, les autres sangles, munies de simples clips classiques, souffrent d’un petit défaut : sur chemin à VTT, elles ont tendance à se desserrer petit à petit avec les vibrations. Vaude l’a d’ailleurs bien compris puisque depuis est sortie une nouvelle version de cette sacoche, avec des clips équipés de système de blocage. Aussitôt dit, aussitôt résolu ! Je n’ai pas encore pu m’y atteler, mais je pense remplacer les clips par des boucles avec blocage.

Malgré ce détail, dès lors que le serrage est bon, je ne ressens jamais de gêne en roulant. L’ensemble est stable, proche du pilote, donc homogène avec le vélo. De fait, la sacoche se fait presque oublier. Aussi ai-je l’habitude de charger le sac comme il faut : j’évite de le remplir à ras-bord (par ailleurs il faut effectuer 3 tours d’enroulement pour assurer l’étanchéité du sac), et je prends soin de glisser les items les plus lourds au fond du sac. Ceci garantit toujours le meilleur comportement possible. 

Astucieusement dissimulé dans le support, un arceau rigidificateur assure une double fonction : il consolide la structure de la sacoche (ce qui participe à sa stabilité) et protège le sac d’une touchette par le pneu arrière.

Un détail pourrait venir à manquer : il n’y a pas la possibilité d’accrocher des affaires par-dessus la sacoche, avec un système d’élastiques par exemple. Toutefois, c’est comme ça que j’ai perdu une veste dans une descente… Donc ça ne me manque pas vraiment ! Je préfère garder les affaires à portée de vue, sur la sacoche de guidon par exemple.
Les clips manquent d'un système de blocage de position. Bonne nouvelle, le souci est résolu dans la nouvelle version de la sacoche (version II).
Les clips manquent d'un système de blocage de position. Bonne nouvelle, le souci est résolu dans la nouvelle version de la sacoche (version II).
Le dessous du support protège bien le sac étanche.
Le dessous du support protège bien le sac étanche.
On devine ici l'arceau rigide qui structure le support, d'un bout à l'autre.
On devine ici l'arceau rigide qui structure le support, d'un bout à l'autre.
Pleine balle en descente, ça ne bouge pas.
Pleine balle en descente, ça ne bouge pas.

Fin Mosaic

Une sacoche bien pratique en voyage
Personnellement, je trouve toujours que les sacoches de bikepacking en mode support+sac étanche sont les plus pratiques en voyage. En effet, une fois le support installé, le sac s’installe et se retire en un tournemain. Pratique au bivouac ! Et si on a roulé sur un terrain boueux par exemple, le support souillé demeure sur le vélo, tandis que le sac – moins sale – peut venir dans l’abside de la tente sans problème. 
Notons enfin plusieurs qualités de cette sacoche :
  • Légèreté : l’ensemble pèse 350g. Le support seul pèse 260g, et le sac 90g. Les systèmes plus légers sont très rares à ma connaissance (vous en connaissez ?).
  • Durabilité : elle n’a pas été sacrifiée pour autant ! L’ensemble est dans un état irréprochable après quatre semaines de voyage. Pourtant, à cause de mon problème d’amortisseur, le support a souvent touché la roue… Résultat : à peine une petite trace d’usure, pour laquelle je suis responsable !
  • Étanchéité : pour moi, c’est la base. Le sac fourni garde mes affaires au sec, quelle que soit la météo. Avec le coloris vert, lorsque la sacoche est mouillée on voit les affaires à l’intérieur par semi-transparence, ce qui m’a parfois mis le doute… Mais non, tout était bien sec à l’intérieur !
Le jeu de sacs étanches conçus pour le système de sacoches de bikepacking.
Le jeu de sacs étanches conçus pour le système de sacoches de bikepacking.
Chargement du sac étanche.
Chargement du sac étanche.

Fin Mosaic

Un quasi sans faute ?
Par le passé, j’avais roulé de nombreux kilomètres avec une sacoche de selle similaire de chez Revelate Design, que j’appréciais. Force est de constater que Vaude a su créer un modèle innovant, minimaliste et léger, tout en restant très pratique en voyage. Heureusement, la seconde itération doit corriger ce souci de sangles qui ont la fâcheuse tendance à se desserrer sur des terrains accidentés !

Ce test a par ailleurs été l’occasion de tester tout le système de sacoches bikepacking conçu par Vaude :

Fin Mosaic

Caractéristiques générales

Poids total (constaté) : 350 g
Support : 260g
Sac : 90g
marque : Vaude

Prix approximatif : 100 €

Commentaires
Lecteur1434 - 29 mars 2023
4 messages
Bonjour Anthony,
Le sac me paraît petit sur les photos, quel est son volume ?
Marc

Anthony - 30 mars 2023
281 messages
Salut !
Il n'est pas petit, je l'ai volontairement peu chargé pour qu'il soit plus adapté à une utilisation à VTT (moins de ballotements et pour éviter qu'il ne touche la roue).
En fait, je dirais que son volume est très correct, dans la moyenne haute des grandes sacoches de bikepacking. On va faire des tests comparatifs bientôt, pour le prochain numéro ;)

Voir tous les tests de la catégorie "sacoche de selle"