en

/ abri / tente /

Pioulou de Tipik

par Anthony 21 juin 707 lecteurs Soyez le premier à commenter share(partager) 1
Pioulou

Résumé :

Tipik nous avait déjà bien tapé dans l'oeil avec l'Aston, son modèle 2 places que nous avions testé l'année dernière. En voyant la fiche technique du Pioulou – le modèle monoplace –, quelque chose me fait penser que je vais avoir une superbe tente dans les mains, ultra-compacte et ultra-légère. Parfaite pour tous les trips en mode léger

En bref

Note globale :
Poids total (constaté) : 890 g

Prix approximatif : 400 €

Toutes les caractéristiques

On aime

  • Abri très léger, et très compact. L'outil ultime du bivouac light !
  • Fabriqué en France, avec passion, par un artisan à l'écoute. 
  • Plein d'options possibles : choix des tissus (épaisseur, couleur...), des accessoires... Personnalisation à loisir !
  • Superbe qualité de fabrication, finitions impeccables.
  • La toile extérieure descend bas, ce qui permet d'avoir un tarp très abrité.
  • Mode tarp ultra-léger (300g seulement, en le montant avec un bâton). Peut être acheté en tarp seul d'ailleurs.

Améliorable ?

  • L'espace intérieur est limité : c'est un compromis nécessaire pour un abri si léger et si compact. Le concepteur m'a dit qu'il travaillera sur un modèle 1,5 places à l'avenir :)
  • La porte sans zip, c'est moins pratique... mais c'est plus léger et plus durable aussi !
item photo
Le Pioulou, un concentré de légèreté et d'efficacité.
Le Pioulou, un concentré de légèreté et d'efficacité.

Made in France, avec passion

Tout d'abord, qui est Tipik ? Pour tout savoir, n'hésitez pas à lire en détail le test de l'Aston, où j’en parle davantage. Pour résumer, Tipik c’est surtout une personne passionnée : Xavier, qui conçoit des produits légers, innovants, et parfaitement adaptés au terrain. Il est multi-casquettes : il assure la conception, la couture, le SAV, la R&D... et surtout il bivouaque avec ses abris ! En découle un travail très abouti, et un artisan impliqué à 100% dans sa passion. Un travail d'artisan-orfèvre comme j'aime à dire :)

Donc pour faire court, Tipik, c’est :
  • conçu et fabriqué en France, dans le Tarn plus exactement
  • des abris qui peuvent être personnalisés à loisir : plein de détails peuvent être ajustés, comme les tissus, les zips, les attaches… Allez faire un tour sur le site, tout y est détaillé !
  • une petite enseigne à l'écoute des besoins clients, des retours et des suggestions
  • du matos abouti, où chaque choix est mûrement réfléchi

Une seule contrainte toutefois, évidente : le temps de fabrication est plus long, puisque chaque modèle est fabriqué individuellement, à la demande. Selon la saison, il faut donc attendre quelques semaines avant d'avoir son abri, ce qui n'est pas plus mal à mon avis, dans un monde où l'on consomme un peu trop vite...
L'abside est petite, mais elle permet tout de même de cuisiner. En revanche, faites gaffe à ne pas renverser votre soupe comme moi, cette remarque étant valable quel que soit l'abri...
L'abside est petite, mais elle permet tout de même de cuisiner. En revanche, faites gaffe à ne pas renverser votre soupe comme moi, cette remarque étant valable quel que soit l'abri...
item photo

Qualité de fabrication et finition

J'ai l'impression que je vais radoter, mais les conclusions sont les mêmes que pour l'Aston : la qualité de fabrication est irréprochable. C'était prévisible, Xavier ne compte pas que vous l'appeliez pour lui dire que votre tipi a cédé ! Et ce n'est pas au programme, puisqu'il a minutieusement choisi chaque tissu et n'a pas hésité à faire subir des conditions difficiles à quelques prototypes. 

En inspectant le Pioulou de près, on retrouve donc tous les signes d'une finition parfaite : coutures propres, et moults petits détails bien pensés un peu partout. Le montage est simple, le mieux est de suivre la notice la première fois (mais qui lit les notices ?), et ensuite c’est évident. 8 sardines sont nécessaires : ça semble beaucoup pour un si petit abri, mais :
  • la tension est excellente et rassurante
  • L’absence de fermeture éclair pour la porte d’entrée nécessite une sardine supplémentaire, pour croiser les pans
item photo
item photo

Habitabilité et compromis

Pour faire un abri si compact et si léger, pas de secret : c’est une affaire de compromis. Le Pioulou n’est donc pas le plus spacieux des abris, comme on peut s’en douter, et ce n’est pas la tente de prédilection pour passer une longue journée pluvieuse ! Toutefois, il propose un abri qui tient bien la route en toutes circonstances, et c’est ce qu’on attend d’un abri minimaliste. Le volume de la chambre est correct : assis, on ne peut se placer qu’au milieu, mais on peut facilement ranger du matériel à l’intérieur, car il reste de la place, même quand on est couché. Tant mieux, car l’abside est quant à elle plutôt petite, et devient moins utilisable en cas de pluie. On notera toutefois que la toile extérieure descend tout de même assez bas, ce qui est appréciable en cas de vent et/ou de pluie : de nombreux abris légers de ce type ont malheureusement tendance à grappiller des grammes en rabotant les pans de la tente extérieure.
La couleur se fond dans le paysage. D'ailleurs, on peut demander à Tipik un coloris personnalisé.
La couleur se fond dans le paysage. D'ailleurs, on peut demander à Tipik un coloris personnalisé.

Et après un mois d’utilisation intensive ?

Cet été, je me suis servi pendant plus d’un mois de la tente Pioulou. Autant le dire tout de suite : je n’ai pas été déçu ! Pour résumer, voilà un retour plus complet sur son utilisation quotidienne :

  • Habitabilité : comme écrit plus haut, le volume intérieur est assez réduit. C’est inhérent au format tipi, dont les parois verticales grignotent volontiers l’espace intérieur. Je me demandais d’ailleurs si ça allait me convenir pour un voyage de cette durée : on s’accommode largement d’un abri minimaliste sur quelques jours, mais ça peut devenir moins confortable à la longue. Finalement, j’ai pris mes marques et pouvait passer des “soirées indoor” sans souci ! L’espace en hauteur (position assise) et en longueur (position couchée) sont juste à ma taille (1m76). Et en largeur, au “fond” de l’abri, il reste pas mal d’espace où la hauteur est plus faible, mais largement suffisante pour y glisser tout mon barda (sacoches !). Un espace qui ne compte pas en loi Carrez, mais qui est bien utile pour protéger toutes ses affaires. Depuis l’intérieur, la sensation de volume réduit est accentuée par le fait que la toile de chambre est assez loin de la toile extérieure. C’est préférable, afin de garder la chambre la plus sèche possible. On touche donc facilement la toile intérieure, sans pour autant aller au contact du double toit.  Le tout est de prendre ses habitudes, et ses marques : ce qui est normal pour un abri aussi minimaliste.
On se rend compte que l'abri n'est pas beaucoup plus haut que moi ! Pourtant, j'y tient assis sans souci.
On se rend compte que l'abri n'est pas beaucoup plus haut que moi ! Pourtant, j'y tient assis sans souci.
En mode tarp, sans bâtons, c'est un record de légèreté : 300g. Bon en fait, j'avais oublié mes bâtons de rando à la maison...! Comme quoi, on peut toujours s'en sortir...
À droite du sac de couchage, il y a un espace suffisant pour stocker des affaires (les mètres carrés qui ne sont pas loi Carrez).
En mode tarp, sans bâtons, c'est un record de légèreté : 300g. Bon en fait, j'avais oublié mes bâtons de rando à la maison...! Comme quoi, on peut toujours s'en sortir...
À droite du sac de couchage, il y a un espace suffisant pour stocker des affaires (les mètres carrés qui ne sont pas loi Carrez).
  • Montage : même au bout d’un mois, le montage du Pioulou n’est pas instantané. Ça ne veut pas dire qu’il est compliqué, mais seulement qu’il demande un peu de temps pour obtenir un montage idéal, si on le compare au montage des tentes avec arceaux. La raison est simple : une tente avec arceau, même non-autoportante, est “un peu autoportante” quand même. Je m’explique : l’arceau va déjà pré-former la tente, et il suffira souvent de deux sardines pour qu’elle tienne “à peu près debout”, voire atteigne sa géométrie finale. Pour un tipi – et ce quel que soit le tipi – il faut souvent plutôt 4 sardines pour faire tout juste tenir l’abri debout. Et en l’occurrence, 8 sardines sont nécessaires (et obligatoires) pour un montage parfait. Si le terrain n’est pas sardine-proof, l’installation peut donc prendre un peu de temps :) Heureusement, tout a été fait pour simplifier l’opération, et chaque point d’attache présente un réglage pour ajuster la tension. Le mât se règle aussi très facilement. La contrepartie de cette difficulté, c’est que cela ajoute beaucoup de flexibilité au montage du Pioulou : mât plus ou moins haut, parois plus ou moins basses… Là où les tentes à arceaux n’offrent qu’une seule possibilité de montage. Notons également que la chambre s’installe (et se retire) en un tournemain, et que la tension du double toit reste excellente en toutes circonstances. J’ai vu trop d’abri en silnylon se détendre dès les premiers signes d’humidité, au moment même où l’on voudrait que la toile soit bien tendue !
Chaque point d'attache est réglable grâce à un système simple, léger, et efficace.
Chaque point d'attache est réglable grâce à un système simple, léger, et efficace.
À chaque "coin", un clip facile d'utilisation pour venir fixer la chambre. Le montage de la chambre est très simple.
À chaque "coin", un clip facile d'utilisation pour venir fixer la chambre. Le montage de la chambre est très simple.
Mât réglable facilement. Et une boucle permet d'attacher très rapidement la chambre au sommet du mât.
Mât réglable facilement. Et une boucle permet d'attacher très rapidement la chambre au sommet du mât.
Au niveau du mât, un système tout simple pour maintenir la chambre.
Au niveau du mât, un système tout simple pour maintenir la chambre.
  • Haubans : c’est une bonne habitude de les installer ! Déjà, parce qu’ils apportent un confort supplémentaire en augmentant nettement le volume intérieur. Au nombre de 5, j’en ai souvent installé 3 à cet effet. Et c’est très agréable :) En cas de vent, on se retrouve avec un tipi béton qui ne bronche pas, même sous l’orage !
Des haubans légers et fonctionnels : ils augmentent considérablement le volume intérieur, et assurent une très bonne tenue au vent.
Des haubans légers et fonctionnels : ils augmentent considérablement le volume intérieur, et assurent une très bonne tenue au vent.
item photo
  • Protection et aération : elles sont excellentes. Sous ses airs minimalistes, le Pioulou n’en demeure pas moins un bon rempart contre les intempéries. J’ai pu croiser l’orage et la pluie, et tout s’est très bien passé ! De plus, pour dormir en altitude, la possibilité d’installer le double toit assez proche du sol et d’utiliser une chambre majoritairement en tissus plein (voir les options sur le site de Tipik) constitue une arme imparable contre les nuits ventées, principal ennemi du bivouac montagnard. La chambre, dont le tiers supérieur est en moustiquaire, assure une ventilation très correcte : elle était sèche chaque matin. En revanche, le sommet du double toit ne dispose pas d’aération : je n’ai cependant pas rencontré de soucis de condensation excessive. Avec l’expérience, j’ai du mal à croire que cela change quelquechose… 
  • Montage mode “été” : il a fait chaud. Très chaud même cet été. J’aurais bien dormi à la belle étoile, mais les moustiques semblaient aussi intéressés par l’idée. J’ai donc pu parfois monter la tente intérieure seule. Qu’on se le dise : ce n’est pas fait pour ! Mais en cas de besoin, sans vent, ça marche, en bricolant un peu :)
  • Montage tarp : dans ce cas, si on utilise ses bâtons de marche, on ne porte alors que 300g de toile extérieure ! Une excellente solution pour envisager des trips ultralégers. Sans la chambre, on se rend compte que l’espace intérieur demeure correct (ce n’est pas un loft hein !), et que l’abri sera suffisant pour croiser des conditions météo peu clémentes. Pour avoir usé une Gatewood Cape (modèle fabriqué par Six Moon Designs) jusqu’à la moelle, je peux garantir que je me sens bien plus abrité sous le Pioulou !
Plié, mais peu compressé, le Pioulou ne prend déjà pas beaucoup de place !
Plié, mais peu compressé, le Pioulou ne prend déjà pas beaucoup de place !
Le mât et le tipi rangés. Pour encore plus de légèreté, le mât peut être remplacé par un bâton. Le mât est réglable entre 118cm et 138cm.
Le mât et le tipi rangés. Pour encore plus de légèreté, le mât peut être remplacé par un bâton. Le mât est réglable entre 118cm et 138cm.
  • Mât : Xavier fournit désormais un nouveau modèle de mât, tout aussi compact et léger, mais dont les parties s’emboîtent ce qui rend son assemblage (et surtout son installation) plus aisé. 
  • Fermeture depuis l’intérieur : c’est mon seul grief :) Encore que… Le double toit du Pioulou se passer de fermeture éclair, et c’est intéressant pour 2 raisons : d’une part, on économise du poids, et d’autre part on s’affranchit de la fragilité (et donc du souci de durabilité) des fameuses fermetures éclair qui ont la fâcheuse tendance à dérailler avec le temps avouons-le ! Le système avec ‘clip’ fonctionne bien en l’état, et je n’ai pas constaté de faiblesse. D’autant plus que c’est très facilement réparable sur le terrain. Son seul inconvénient, c’est qu’il est un peu plus difficile de le fermer depuis l’intérieur de la tente. Ce n’est pas rédhibitoire, mais ça demande un peu de souplesse (et j’avoue ne pas être très fortiche en la matière !). Rappelons aussi que c’est l’absence de fermeture qui permet une plus grande flexibilité de montage : un zip imposerait une certaine courbure, alors qu’ici les pans “libres” peuvent plus ou moins se chevaucher. Encore une fois, tout est affaire de compromis !
Le mât est dans le même principe que celui de l'Aston : léger et résistant. Pour le ranger, chaque segment vient se loger dans le suivant : on obtient un volume plié très réduit (46cm x 2,2cm)
Note importante : le modèle de mât a été changé désormais, par un mât aussi léger et compact, mais dont les sections s'emboitent avec un 'clip' anti-retour, bien plus pratique pour installer l'abri.
Le mât est dans le même principe que celui de l'Aston : léger et résistant. Pour le ranger, chaque segment vient se loger dans le suivant : on obtient un volume plié très réduit (46cm x 2,2cm)
Note importante : le modèle de mât a été changé désormais, par un mât aussi léger et compact, mais dont les sections s'emboitent avec un 'clip' anti-retour, bien plus pratique pour installer l'abri.
Pour se passer d'une fermeture éclair, les pans de la toile extérieure sont croisés grâce à 2 clips. On pourra ainsi ouvrir indépendamment chaque pan. Seul inconvénient : c'est plus difficile à manipuler depuis l'intérieur de la tente.
Pour se passer d'une fermeture éclair, les pans de la toile extérieure sont croisés grâce à 2 clips. On pourra ainsi ouvrir indépendamment chaque pan. Seul inconvénient : c'est plus difficile à manipuler depuis l'intérieur de la tente.
Pour chacun des 2 pans frontaux, 2 petites boucles permettent de le  maintenir ouvert.
Pour chacun des 2 pans frontaux, 2 petites boucles permettent de le maintenir ouvert.

Conclusion

En définitive, le bilan de cet abri Pioulou est très bon ! Il faut composer avec des compromis nécessaires pour être si léger et si compact une fois rangé. Le volume habitable sera le principal critère à considérer : si besoin de plus de place, mieux vaut s’orienter vers l’Aston. Malgré tout, le Pioulou a été pour moi un allié de choix pour voyager plus d’un mois avec des conditions très variées : de la plaine en canicule à la fraîcheur montagnarde, en passant par l’orage. Un abri minimaliste et peu spacieux, mais en qui on peut avoir totalement confiance vu le niveau de finitions !

Caractéristiques générales

Note globale :
Poids total (constaté) : 890 g
Le poids est très variable selon les "options" choisies : tissus, zips, attaches... Tout est configurable, le poids peut varier de 600g à 1200g. Pour cette version : Toile extérieure : 295g Chambre : 385g Mat : 210g Sac rangement : 8g
Poids annoncé par le constructeur : 890 g

Pays de fabrication

France

Tissus

Toile extérieure : Silpoly 15D (2.500mm de colonne d'eau)
Chambre : Tissus plein et moustiquaire
Tapis de sol : Silpoly 20D PU (4.000mm)

Autoportance

Autoportance : non
marque : Tipik

Prix approximatif : 400 €

Commentaires