en

/ abri / tente /

High Route 1 FL de Sierra Designs

par Anthony 17 déc. 201 lecteurs Soyez le premier à commenter share(partager) Soyez le premier à aimer ! :

Résumé :

Sierra Designs est une marque américaine encore peu connue dans l’hexagone. Pourtant, elle conçoit quelques items très intéressants pour qui cherche à voyager léger, sans pour céder aux sirènes de l’ultraléger trop fragile. La marque se permet même de proposer ici un concept de tente peu familier : une sorte de double tipi, qui peut se monter avec ses bâtons de rando, et qui promet un bel espace pour une personne. Promesse tenue ?

En bref

Poids total (constaté) : 940 g

Nombre de places

1 places

Abside

nombre : 2

Prix approximatif : 300 €

Toutes les caractéristiques

On aime

  • Chambre très spacieuse
  • Abri très léger, surtout pour un marcheur
  • Aspect costaud, résistant, protecteur contre les intempéries
  • Prix contenu pour du matériel léger
  • Installation facilitée

Améliorable ?

  • Absides très réduites
  • Pourquoi une “demi-porte” d’un côté ?
  • Chambre totalement en moustiquaire
  • Poids annoncés légèrement sous-estimés

Présentation

La tente High Route 1 FL a une géométrie peu conventionnelle : ce n’est ni une tente dôme, ni un tipi à proprement parler. En fait, c’est un hybride entre un tipi et une canadienne, sans l’inconvénient de cette dernière puisque les mâts ne sont pas en plein milieu de l’espace habitable. Un concept très intéressant, on va voir en détail pourquoi. Notons aussi que cet abri existe également en modèle 2 places, mais sans chambre, seulement en tarp.
item photo

Installation

Quand on lit la notice (si si, ça arrive), l’installation de la tente est plutôt simple. Elle se fait en quatre temps :
  1. 4 sardines aux 4 “coins” de l’abri
  2. Installation des bâtons/mâts (conseillé à 120 cm de hauteur)
  3. Ancrage des 2 haubans qui maintiennent chaque mât
  4. Mise en place de la chambre (sauf en mode tarp)

Enfin, éventuellement, on peut ajouter 2 haubans latéraux supplémentaires. Le tout demandera donc entre 6 et 8 sardines (et 8 sardines sont fournies). 

La première fois, je l’ai installée n’importe comment ! Mais soyons francs, il y avait des circonstances atténuantes : il faisait presque nuit, j’étais exténué par une longue journée de rando, l’orage menaçait, et je n’avais jamais monté la tente ni regardé la notice. Contexte idéal n’est-ce pas ? Bref, la fois d’après tout s’est passé normalement, et sans encombres !

Je conseille tout de même de jeter un œil à la notice, car le montage peut présenter une petite subtilité. J’ai bien dit subtilité et non difficulté : en raison de sa forme atypique, mieux vaut un premier montage pour appréhender les petites astuces de cette géométrie.
Vu de face.
Vu de face.
Vu de trois quarts.
Vu de trois quarts.
Vu de côté : on remarque bien les parois verticales !
Vu de côté : on remarque bien les parois verticales !
Et justement, Sierra Designs a pensé à moult détails pour rendre le montage facile : points d’ancrages réglables, indication rouge dans un coin pour ne pas se tromper de sens, “clips” faciles à utiliser d’une main… De petits détails qui changent grandement la facilité d’utilisation. Sans rivaliser avec une tente autoportante, le montage devient peu à peu un jeu d’enfant, et il est assez facile de trouver la tension parfaite pour une bonne installation ! Ajoutons enfin que la toile ne se détend presque pas avec l’humidité, défaut récurrent de certains tissus légers. Malgré l’habitude, seule la fixation du bâton, via un scratch à chaque “sommet”, pourrait être perfectionnée. Ce n’est pas rédhibitoire (du moins sur le modèle une place), mais selon le modèle de bâton utilisé le manche de ce dernier ne se loge pas parfaitement avec la pointe du tipi. 

La toile extérieure se monte en premier, un système souvent préféré par temps humide. La chambre intérieure est ensuite facile à installer et à retirer. Il est aussi possible de ne pas désolidariser l’ensemble “double toit + chambre” (surtout quand tout est sec), mais je n’ai pas eu l’occasion d’essayer. Enfin, dernière configuration imaginable : la chambre intérieure seule pour les belles nuits estivales à l’abri des moustiques. Sierra Designs y a bien pensé, à une seule condition : ajouter 2 haubans pour tenir les 2 mâts. Je n'ai pas eu l'occasion d'essayer cette configuration, mais elle fonctionne c'est certain, à condition de pouvoir planter 6 sardines.
Aux 4 coins de la toile extérieure, la tension est facilement réglable.
Aux 4 coins de la toile extérieure, la tension est facilement réglable.
À chaque sommet, la poignée du bâton vient se loger, et un scratch permet de "verrouiller" sa position. Peut-être un point améliorable ? Ensuite la chambre se fixe très facilement.
À chaque sommet, la poignée du bâton vient se loger, et un scratch permet de "verrouiller" sa position. Peut-être un point améliorable ? Ensuite la chambre se fixe très facilement.
La pointe du bâton vient tenir le pied de la porte, et rigidifie la structure.
La pointe du bâton vient tenir le pied de la porte, et rigidifie la structure.
Un des sommets, vu de l'extérieur. Pour le montage, les bâtons sont réglés à 119cm, créant une bonne "hauteur sous plafond".
Un des sommets, vu de l'extérieur. Pour le montage, les bâtons sont réglés à 119cm, créant une bonne "hauteur sous plafond".
À chaque coin, on vient fixer la chambre par un simple clip, avec réglage de tension.
À chaque coin, on vient fixer la chambre par un simple clip, avec réglage de tension.
Le clip se manipule à une main.
Le clip se manipule à une main.
Dans un des coins, le code couleur rouge permet de ne jamais se tromper de sens de montage. Pratique.
Dans un des coins, le code couleur rouge permet de ne jamais se tromper de sens de montage. Pratique.

Espace intérieur

On arrive au cœur de l’intérêt de cette tente : son espace habitable. En effet, c’est la raison numéro 1 pour laquelle j’ai eu envie de la tester : elle semblait spacieuse.

Aparté : j’apprécie particulièrement quand dans un modèle N places (remplacez N par le nombre que vous voulez) il ne faut pas jouer au Tetris pour rentrer à N personnes dedans !

En matière d’espace intérieur, je peux affirmer que j’ai été comblé : la chambre est bien spacieuse, comme espéré donc ! Si sa largeur reste dans la moyenne, sa longueur et sa hauteur sont remarquablement confortables. Les grands gabarits seront comblés : je ne me suis jamais soucié de toucher les extrémités. Quant à la hauteur, c’est la géométrie qui tire son épingle du jeu : le montage grâce à deux bâtons réglés sur 120 cm créent naturellement une grande zone où la hauteur sous plafond est très agréable. Un gros coup de cœur sur l’habitabilité du High Route 1 donc !
Tu viens ? On tiendrait presque à 2 personnes assises là-dedans.
Tu viens ? On tiendrait presque à 2 personnes assises là-dedans.
La chambre est très éloignée du double toit, ce qui semble réduire l'espace intérieur, mais on a la place avant de toucher ! Un système sûr en cas d'humidité et vent combinés.
La chambre est très éloignée du double toit, ce qui semble réduire l'espace intérieur, mais on a la place avant de toucher ! Un système sûr en cas d'humidité et vent combinés.
Un espace habitable généreux.
Un espace habitable généreux.
En hauteur, la chambre vient épouser la faîtière, grâce aux sangles de réglage à chaque sommet.
En hauteur, la chambre vient épouser la faîtière, grâce aux sangles de réglage à chaque sommet.
Attention toutefois à ne pas trop les serrer, sinon la chambre viendra toucher la faitière, comme ce matin-là.
Attention toutefois à ne pas trop les serrer, sinon la chambre viendra toucher la faitière, comme ce matin-là.

Absides : pile ou face ?

Si, au premier regard, l’abri High Route semble symétrique, il ne l’est pourtant pas. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai parlé, plus haut, d’une marque rouge pour garantir un montage “dans le bon sens”. De manière plutôt étonnante, cette tente propose 1 porte… et demi. Si si, vous avez bien lu, et c'est bien ce qui est écrit sur la fiche technique. D’un côté (on l’appellera pile), il y a une grande porte (autant sur la toile extérieure que sur la chambre), et de l’autre (face), ce ne sont que des petites portes. Tant qu’à faire, pourquoi ne pas avoir mis 2 portes complètes ? Le surpoids aurait été très contenu, de l’ordre d’une cinquantaine de grammes maximum je suppose...

Quoiqu’il en soit, d’un côté comme de l’autre, l’espace de stockage des absides est assez réduit, en raison de parois quasi-verticales. On le remarque déjà sur la photo précédente où il tient tout juste une poche à eau entre la porte et la chambre. Un sac à dos sera nécessairement stocké verticalement, sinon, il sera dans la chambre. Heureusement, comme les parois descendent très proche du sol, ce petit espace demeure très bien protégé en cas de pluie.

J’ai ressenti deux inconvénients concernant ces absides étroites :
  • Au sortir de la tente : par temps de pluie, il est assez difficile d’éviter que l’humidité ne rentre.
  • Par conditions ventées et/ou pluvieuses, il ne sera pas envisageable de cuisiner dans l’abside. Rappelons que c’est toujours vivement déconseillé même si tout le monde le fait ! Une solution serait de temporairement défaire une partie de la chambre, pour créer un espace utilisable sans paroi trop proche.

Ces éléments ne sont pas rédhibitoires : on parle bien ici de tente légères, et des compromis qui vont de pair. D’ailleurs, cela apporte aussi son lot d’avantages, dont une bonne robustesse comme on va le voir juste après.
Côté grande porte. Le réchaud est en dehors de l'abside, alors qu'il est déjà très proche de la chambre qu'on aperçoit aussi.
Côté grande porte. Le réchaud est en dehors de l'abside, alors qu'il est déjà très proche de la chambre qu'on aperçoit aussi.
Du côté de la demi-porte, l'abside est aussi réduite.
Du côté de la demi-porte, l'abside est aussi réduite.
Côté demi-porte, le zip ne fait que 62cm, contre 82cm côté grande porte.
Côté demi-porte, le zip ne fait que 62cm, contre 82cm côté grande porte.

Solidité et résistance

Une fois bien monté et haubané, l’abri dégage une sensation de solidité très rassurante. D’ailleurs, pour revenir à ma première nuit chaotique : l’orage grondait mais une fois l’abri monté, j’étais serein ! Cette sensation n’est pas volée, c’est grâce à plusieurs choix de conception judicieux que le High Route se démarque. Le tissu déjà : un silpoly 20D qui, au toucher, ne paraît pas fragile. Les coutures caténaires, couplées au montage avec 2 bâtons de rando, confèrent à cette géométrie une robustesse sécurisante. C’est à cet effet que les parois verticales deviennent intéressantes : les bâtons structurent l’abri face aux intempéries. Les adeptes du bivouac dans la tempête seront ravis.

En 8 sardines seulement, on obtient donc un montage “béton”. Cerise sur le gâteau, les parois de la toile extérieure descendent très bas : on bénéficie ainsi d’une très bonne protection au vent. Les sardines fournies sont légères, très légères même. Leur forme tri-pan assure une très bonne tenue dans le sol. À ce poids, elles restent à manipuler avec précaution. Dernier détail : les petites cordelettes (qui aident à l’extraction) sont déjà installées, c’est bête mais j’aime toujours ce détail !
Des choix de matériaux légers, mais pas trop. La finition est bonne, il se dégage une bonne impression de solidité.
Des choix de matériaux légers, mais pas trop. La finition est bonne, il se dégage une bonne impression de solidité.
Blocage de porte basique et fonctionnel.
Blocage de porte basique et fonctionnel.
Système de ventilation simple au-dessus de la porte.
Système de ventilation simple au-dessus de la porte.
Sardines tri-pans, avec option cordelette de série.
Sardines tri-pans, avec option cordelette de série.

Quelques bémols ?

Selon l’utilisation prévue, on pourra remarquer quelques améliorations possibles. Pour ma part, c’est la chambre, intégralement en moustiquaire, que je souhaiterais voir évoluer vers un modèle avec davantage de tissus plein, afin d’encore augmenter la protection contre le vent. 

Autre détail : les colonnes d’eau. Elles sont, pour le tapis de sol comme pour la toile extérieure, de 1200mm. En théorie, c’est assez faible, notamment pour le sol. L’orage subi n’a pas mis à mal l’imperméabilité de la toile, mais avec le temps et l’usure, c’est un point à surveiller.

Enfin, c’est un tissu 20 Denier qui est utilisé pour le tapis de sol. Sur des sols “doux”, ça ne pose pas de problème, mais je préfère le doubler (d’un Tyvek par exemple) pour éviter toute perforation.
Faîtière berceau.
Faîtière berceau.

Poids et rangement

Sans recourir aux tissus les plus légers du marché, la tente High Route 1 FL est très légère. Les randonneurs en tireront le plein potentiel, en la montant avec leurs bâtons : ainsi, pour moins de 1kg, on transporte un abri complet et costaud. À poids égal, si l’on regarde du côté des tentes, on en trouve bien quelques unes en deçà du kilogramme, mais il faudra certainement faire des sacrifices sur la solidité des tissus (et des arceaux aussi !).

Sans bâtons de randonnée, on peut utiliser des mâts de marque DAC. Ils sont vendus séparément, donnés pour 240g la paire. L’abri complet reviendrait à 1200g, ce qui reste très honorable pour une tente double toit. Je n’ai malheureusement pas pu les tester pour le moment.

Enfin, en mode tarp, on se limite aux 520g du double toit. Dommage qu’il ne soit pas possible de se la procurer en mode tarp uniquement pour les aficionados du voyage léger !

Quant au rangement, il est simple et facile. Le sac de rangement est léger, et trop grand pour l’abri complet (au moins, il se glisse facilement !). Une fois compacté, le volume est très réduit. Un micro-sac pour séparer la chambre n’aurait pas été malvenu, pour les matins humides, mais je chipote !
De gauche à droite : Nalgene 1L. Chambre et double toit, posés sur le sac de rangement. 8 sardines et leur sac.
De gauche à droite : Nalgene 1L. Chambre et double toit, posés sur le sac de rangement. 8 sardines et leur sac.
La rédac' a eu l'occasion de tester en mode tarp les 2 modèles : 1 place et 2 places.
La rédac' a eu l'occasion de tester en mode tarp les 2 modèles : 1 place et 2 places.
Le modèle 2 places (au second plan) est très similaire : hauteur identique, seule la surface au sol est agrandie (en longueur et en largeur).
Le modèle 2 places (au second plan) est très similaire : hauteur identique, seule la surface au sol est agrandie (en longueur et en largeur).
Le modèle 1 place, en mode tarp.
Le modèle 1 place, en mode tarp.

Conclusion

Un vrai abri light “une place” avec une vraie place ! En l’utilisant avec des bâtons de randonnée, le High Route 1 FL est un très bon compromis pour qui cherche de la légèreté, sans sacrifier l’espace intérieur ni la solidité. Mon seul véritable bémol : les absides réduites. Malgré cela, c’est un abri polyvalent qui va m’accompagner sur de nombreux bivouacs.

Voir aussi : le modèle 2 places, High Route 2


Pour l’anecdote, j’avais importé depuis les États-Unis mon premier tipi – un Sierra Designs Origami – il y a plus de 10 ans de ça !
Bivouac à 3600m avec mon premier tipi Sierra Designs, il y a 12 ans. Je profite d'une micro-plateforme (enfin, pour un "plat" relatif !) pour m'installer, un peu en dessous du pic Coolidge, en plein cœur du massif des Ecrins. Leurs modèles ont bien évolué depuis !
Bivouac à 3600m avec mon premier tipi Sierra Designs, il y a 12 ans. Je profite d'une micro-plateforme (enfin, pour un "plat" relatif !) pour m'installer, un peu en dessous du pic Coolidge, en plein cœur du massif des Ecrins. Leurs modèles ont bien évolué depuis !
item photo

Caractéristiques générales

Poids total (constaté) : 940 g
Double toit : 520g - chambre : 335g - Sac de rangement : 20g
Poids annoncé par le constructeur : 880 g

Nombre de places

1 places

Abside

nombre : 2

Autoportance

Autoportance : non

Sardines

nombre : 8

Tissus

Toile extérieure : 20D Nylon Ripstop, Silicone/1200mm PeU
Chambre : 15D Nylon Mesh
Tapis de sol : 20D Nylon Ripstop, Silicone/1200mm PeU

Pays de fabrication

Vietnam

Prix approximatif : 300 €

Commentaires