en

/ abri / tente /

Aston (v. UL) de Tipik

Aston
par Anthony 22 déc. 2249 lecteurs 2 commentaires share(partager) 5

Résumé :

Quand j’ai découvert l’existence de Tipik l’année dernière : je me suis dit : chouette, il est enfin possible d’acheter un tente légère de qualité, et fabriquée en France ! Comment pouvais-je être si sûr que la qualité serait au rendez-vous ? Estampiller “made in France” ne suffit pas, mais de nombreux indices me laissaient penser que je n’allais pas être déçu sur le terrain. Prêt à mener l’enquête ? Alors inspectons cet Aston de plus près :)

En bref

Note globale :
Poids total (constaté) : 1146 g

Prix approximatif : 559 €

Toutes les caractéristiques

On aime

  • Qualité et finitions irréprochables
  • Made in France : concepteur vigilant et à l'écoute des retours
  • Très bon compromis entre espace et légèreté, conception astucieuse
  • Personnalisation du tipi possible
  • Enfin un tipi avec une vraie abside :)

Améliorable ?

  • Un tout petit peu plus d'espace pour la seconde place : si besoin, il faudra se tourner vers le modèle XL
item photo
Made in France, un gage de qualité ?

Commençons d’emblée par un élément phare : Tipik est basé dans le sud de la France (dans le Tarn plus exactement). Derrière ce nom, il y a surtout une personne, Xavier Nitsch, qui s’est lancé récemment dans cette aventure. Si l’entreprise est jeune, l’expérience ne l’est pas : en amont, Xavier a fait un travail titanesque avant toute commercialisation. De l’expérience sur le terrain, et de très nombreux essais en “laboratoire fait-maison” comme nous les affectionnons chez Carnets d’Av ! Si vous voulez en savoir plus sur tout ce travail :
  • Soit vous avez du temps et vous pouvez décortiquer tous les protocoles et leurs résultats sur l’excellent randonner-leger.org)
  • Soit vous avez un peu moins de temps et vous irez directement aux conclusions en allant tout simplement consulter le site internet de Tipik
L’intérêt du “made in France”, c’est aussi d’avoir un concepteur disponible et à l’écoute. Vous voulez en savoir plus ? Vous pouvez le contacter. Vous avez besoin d’une conception sur mesure ? Vous pouvez le contacter. Besoin d’une réparation ? Je ne vais pas faire la liste, le service et les conseils sont là. La relation concepteur-client est limpide, égale.

Pour nos activités de bivouac, que l’on souhaite respectueuses de l’environnement, le “made in France” est tout naturellement un plus. Notamment pour ce type de matériel léger, qu’il fallait souvent importer des Etats-Unis il y a quelques années. Je vous épargne les détails du bilan carbone que cela implique !

Pour l’anecdote, “Aston” fait référence à la vallée éponyme, située dans les Pyrénées. Une vallée chère à son concepteur :). Par conséquent, le -ton de Aston se prononce comme le thon, et non comme une tonne. Rien à voir avec la voiture d’un fameux agent à 3 chiffres donc.

S’il fallait donner un bémol : les délais de fabrication sont évidemment plus longs (ils sont spécifiés sur le site, et varient entre 3 et 10 semaines selon la saison), puisque chaque modèle est fabriqué à la demande. Mais entre nous, quand on achète un tel matériel, est-ce qu’on s’y prend à la dernière minute ? Oui ça peut arriver, mais comme nous publions ce test en hiver, vous avez tout le loisir d’y penser pour les beaux jours :).

Voilà, le décor est planté : avant de prendre en main un tipi de chez Tipik, on sait déjà que c’est l’assurance d’une qualité irréprochable et d’un concepteur attentif à nos besoins.
item photo
item photo
Géométrie et poids

Je ne pense pas annoncer un scoop si je vous dis que cette tente Tipik est un… Tipi ! J’ai beaucoup dormi sous des tipis pour 1 et 2 personnes, et autant le dire tout de suite : celui-ci m’a fait forte impression. Déjà, par sa conception asymétrique : les couchages sont côte à côte, sans que le mât ne viennent s’intercaler entre les 2 dormeurs. Pratique si on utilise des duvets jumelables par exemple ! Autre conséquence directe : on a une vraie abside, élément rare chez un tipi. Fini les soucis d’humidité qui pénètre par temps de pluie, au moment d’ouvrir la porte, plaie récurrente des tipis.
Et le poids ? Cet Aston ne démérite pas son sigle ‘UL’ : à 1135g l’ensemble double toit + chambre + mât, c’est bel et bien de l’ultraléger. Et on a donc une configuration tarp à moins de 500g si l’on utilise ses bâtons en guise de mât. Paré pour le BUL donc ! À titre de comparaison, pour le Nigor WickiUp SUL testé auparavant, le même ensemble pèse 1840g, pour un volume à peine plus grand. 

Poids mesurés :
Toile extérieure : 457g
Chambre : 420g
Mât : 258g
Sac de rangement : 11g

Note importante sur la géométrie : la version testée présente une couture transversale (partie arrière), ce qui rendait la tension parfaite plus difficile à trouver. Désormais, chaque pan du tipi est cousu à ses 2 voisins : problème résolu :)
item photo
item photo
item photo
Options et variantes : faites votre choix !

Ce Tipik Aston existe dans de très nombreuses variantes, à commencer par la plus élémentaire : il peut être acheté juste en tarp, sans la chambre donc (environ 300€, selon tissu choisi). Le montage en tarp ne requiert pas de footprint puisque c’est la toile extérieure qui se monte en premier. 

Ensuite, il est décliné en plusieurs modèles, du plus léger au plus lourd : Aston UL (que nous présentons ici), Aston N et Aston R. Les différences ? Les matériaux utilisés : tissus à plus ou moins gros denier, chambre en moustiquaire ou tissu plein, robustesse des fermetures-éclair et le type d’attache au sol. La géométrie ne change pas d’un iota. Et si la taille classique ne convient pas, les Aston N et L sont déclinés en version XL (conseillée pour les gabarits plus grand que 1m85).

Enfin, des options sont présentes : on peut réduire la facture en ne prenant pas de mât central si l’on souhaite utiliser ses bâtons (-40€), ne pas prendre de sardines si l’on est déjà équipé (-30€), et même étanchéifier les coutures soi-même si on est un as du Silnet (-10€) ! Je ne vais pas énumérer toutes les possibilités, le mieux est d’aller faire un tour sur le site de Tipik.

Et pour rappel, il est toujours possible de demander des personnalisations à Xavier : les combinaisons deviennent ainsi très nombreuses ! Il me l’a d’ailleurs confirmé lui-même : il est possible de mélanger tout ce qui se fait parmi les trois modèles d’Aston, comme prendre la version la plus légère mais avoir une chambre en tissu plein, ou un tapis de sol à plus gros denier par exemple. Tout (ou presque !) est possible, y a qu’à demander ! Et si besoin, vous contactez Xavier qui se fera un plaisir d’échanger avec vous pour cerner vos besoins. C’est un peu du DIY sur demande en somme :).
Pour résumer, c’est un système d’options très pratique et pertinent : combien de fois je me suis dit “tiens ce serait la tente idéale si elle n’avait pas une chambre totalement en moustiquaire” par exemple. Dit autrement, vous trouverez forcément l’Aston à votre goût !

Quelques échantillons de tissus proposés par Xavier : faites votre choix !
Quelques échantillons de tissus proposés par Xavier : faites votre choix !
En configuration tarp
En configuration tarp
Avec sa chambre en moustiquaire
Avec sa chambre en moustiquaire
Montage du tipi

L’installation du tipi est assez simple, même seul. Je ne vais pas dire que c’est simplissime car les 4 premières sardines se plantent avec la toile détendue. Pas d’inquiétude à avoir, c’est un petit coup de main qui vient vite !
C’est un tipi à 8 pans, donc au moins 8 sardines sont nécessaires. Le montage ne sera pas instantané, mais demeure rapide avec l’habitude. La tension s’ajuste très facilement à chaque point d’attache, un bon point pour peaufiner le réglage. Toutefois, j’ai retrouvé une caractéristique assez courante des tipis : chaque sardine doit tout de même être plantée dans le bon axe (l'axe de la couture idéalement). Sans avoir le compas dans l’oeil, on trouve aisément des astuces pour que tout ce montage se déroule sans encombre.
item photo
Un petit manuel est fourni avec le tipi : simple et efficace, pour comprendre toutes les astuces du montage du tipi.
Un petit manuel est fourni avec le tipi : simple et efficace, pour comprendre toutes les astuces du montage du tipi.
Pour finaliser l’installation, 7 haubans sont présents. De manière générale, les tipis présentent une grande prise au vent. L’Aston est rassurant sur ce point grâce à cet haubanage de qualité. Ils permettent même d’agrandir un tantinet l’espace intérieur. Pour info, je ne les ai pas testées, mais Xavier fournit 15 sardines (de 2 types différents) avec le tipi. Et si d’aventure vous doutiez encore de la résistance au vent, allez voir la vidéo qu’il a réalisée au pic de Nore : ça décoiffe !
item photo
Grâce à ses nombreux tests, Xavier a choisi un tissu qui ne se détend pas avec l’humidité. Pas besoin d’être sur le qui-vive donc pour retendre la toile extérieure qui ne bouge pas d’un iota. Un choix cohérent et judicieux : la course aux tissus légers n’a de sens que si l’on peut se servir de son matériel en toutes conditions !

Le mât présente un système de pliage/dépliage bien pensé : dans un sens, deux sections s'emboîtent en bout, dans l’autre, ils se glissent l’un dans l’autre. Un système similaire à ce que j’avais déjà vu sur la Bergans Wiglo LT4. Le mât respire la solidité à toute épreuve. Les premières fois, pour le monter et pour le ranger, on s’emmêle un peu les pinceaux, puis on prend très vite le coup. Un système intelligent puisqu’il est à la fois léger et compact. Xavier a étudié la possibilité d’un mât carbone : selon lui, ce serait un surcoût pour un gain de poids peu significatif. Un seul bémol à noter pour moi : les sections du mât, lorsqu’il est monté, n’ont pas de système de verrouillage entre elles. Il faut donc savoir le manier avec douceur pour éviter qu’il se disloque au moment de l’installer par exemple. Un petit coup à prendre, loin d’être rédhibitoire. Autre possibilité : utiliser ses bâtons de randonnée. Pour ce faire, il faut assembler ses deux bâtons avec une sangle, fournie (5 grammes !). Si vous ne l’avez jamais fait, mieux vaut le faire une fois chez soi avant de partir, pour s’assurer que ça fonctionne bien avec ses bâtons (certaines rondelles peuvent être moins pratiques).

Le mât en chiffres :
Longueur mini : 150cm
Longueur maxi : 170cm
Dimensions plié : 50cm de longueur et 2,5cm de diamètre
Poids : 258g
Le mât, véritable poupées russes : 3 sections rentrent impeccablement dans la 4e plus grande section.
Le mât, véritable poupées russes : 3 sections rentrent impeccablement dans la 4e plus grande section.
Au sommet du tipi, le renfort pour accueillir le bout du mât est solidement conçu.
Au sommet du tipi, le renfort pour accueillir le bout du mât est solidement conçu.
La petite sangle fournie (5g) permet de remplacer la mât par sa paire de bâtons. Selon le modèle de bâton, faire un essai à la maison avant de partir peut être utile :-)
La petite sangle fournie (5g) permet de remplacer la mât par sa paire de bâtons. Selon le modèle de bâton, faire un essai à la maison avant de partir peut être utile :)
Une fois la toile extérieure montée, accrocher la chambre intérieure est un jeu d’enfant : au sol, 6 petites attaches faciles d’utilisation se fixent depuis l’intérieur ou l’extérieur. Ne reste ensuite qu’à clipper une sangle au sommet du mât. Notons au passage que le point d’appui du mât est solide et très bien fini. En plus de sa praticité, la fixation de la tente intérieure par ce clip permet d’éviter toute infiltration d’eau par atmosphère humide : un système bien pensé donc ! Lorsque tout ceci est installé, la chambre est correctement tendue au sol et l’espace entre elle et le double toit est bien géré le long des parois. Sur la version la plus légère, le tapis de sol est en Silpoly 20D : ça fait l’affaire pour une majorité de bivouacs, même si je préfère personnellement doubler avec un Tyvek. Xavier a une autre approche : il ne le double pas, mais a toujours un petit kit de réparation. Pourquoi pas, ça marche très bien aussi (surtout si vous êtes à vélo par exemple, la colle à rustine est déjà dans les affaires !).

Fixation de la chambre à la toile extérieure. Le système est très simple, et parfaitement ajusté pour que le chambre soit "en tension".
Fixation de la chambre à la toile extérieure. Le système est très simple, et parfaitement ajusté pour que le chambre soit "en tension".
Au sommet, un petit clip suffit à faire tenir la chambre. Super simple !
Au sommet, un petit clip suffit à faire tenir la chambre. Super simple !

Au petit matin, le rangement du tipi est très simple. Si la toile extérieure est humide, le démontage permet de facilement conserver la chambre sèche. Le sac de rangement, fidèle aux ambitions du tipi, est très léger : 11g. Et il est très petit ! Mais même en rangeant à la va-vite, tout rentre facilement dedans. L’Aston UL est aussi compact que léger !
Comparé à une bouteille d'1L de lait : c'est compact !
Au premier rangement, le sac peut sembler petit pour tout rentrer, mais il n'en est rien : même en y allant comme un bourrin, tout rentre facilement (le tissu glissant aide !).
Comparé à une bouteille d'1L de lait : c'est compact !
Au premier rangement, le sac peut sembler petit pour tout rentrer, mais il n'en est rien : même en y allant comme un bourrin, tout rentre facilement (le tissu glissant aide !).
Vie intérieure
Ce qui fait la force des tipis, c’est leur espace intérieur très confortable, notamment en termes de hauteur. L’Aston ne déroge pas à la règle, c’est un palace à l’intérieur (pour un poids très contenu je le rappelle !). Le mât décentralisé change véritablement la donne : la vie à bord est confortable, avec une abside bien définie. L’entrée de la tente est grande (un pan entier des 8 pans !), l’entrée de la chambre est immense. Pas besoin de contorsionnisme donc ! Inutile de préciser qu’il n’y a qu’une entrée bien sûr.
Pour la nuit, le mât décentré crée une injustice : le dormeur côté mât a une bien meilleur hauteur sous plafond. Par conséquent, il vaut mieux réserver l’autre place au plus petit gabarit des 2.
On se rend bien compte que le tipi est grand sur cette photo :-)
On se rend bien compte que le tipi est grand sur cette photo :)
item photo
En tarp, on peut même caler un gros sac de parapente entre la toile et celui (ou celle) qui dort au fond.
En tarp, on peut même caler un gros sac de parapente entre la toile et celui (ou celle) qui dort au fond.
Espace au niveau de la tête en mode double toit.
Espace au niveau de la tête en mode double toit.
item photo
item photo
Espace au niveau des pieds en mode tarp.
Espace au niveau des pieds en mode tarp.

En matière d’aération, l’Aston fait simple mais efficace : grâce au double zip de l’entrée, il suffit de laisser la partie haute de la porte d’entrée ouverte. Une petite sangle est prévue pour venir "verrouiller" le haut de la porte. Parallèlement, la conception du tipi est asymétrique sur un autre point : la toile descend plus bas du côté des dormeurs, et laisse un espace plus conséquent du côté de l’abside. Ce système assure une bonne circulation d’air. Sur l’Aston UL, la totalité de la chambre est en moustiquaire, donc sa ventilation ne pose évidemment aucun souci !
En conclusion

Comment conclure sur ce tipi sans manquer d’éloges ! Un tipi bien conçu, réfléchi de A à Z par un adepte du bivouac, pour les adeptes du bivouac. Les finitions sont impeccables, et surtout, vous pouvez construire votre tipi à la carte : du léger, du durable, votre tipi quoi, sans compromis. Et c’est fabriqué en France, cocorico.

Le made in France c’est cher ? Tordons le cou à cette idée reçue ! Bien entendu, à 560€, il est plus cher que certaines tentes fabriquées en grosses production. Cependant, il faut comparer ce qui est comparable : chez Tipik, on retrouve la niveau de qualité et de finition de marques comme Hilleberg ou Nordisk. D’ailleurs, une de mes tentes préférées chez ce dernier est la Halland 2 LW : son prix est supérieur à 600€. Et d’ailleurs, si vous utilisez vos bâtons et que vous avez déjà des sardines, le prix de l’Aston passe sous les 500€. Un tarif très raisonnable pour une tente de cette qualité !

Cerise sur le gâteau, Xavier, son concepteur, n’a de cesse d’améliorer constamment son produit. À l’écoute de tous les retours, il le fait évoluer peu à peu. Comme du bon vin, l’Aston se bonifie avec le temps. Et croyez-moi, le millésime 2019 sera bon !

BONUS : envie d'une conception 100% sur mesure ?

Vous avez votre propre idée d’abri léger, mais ce n’est pas au catalogue de Tipik ? Pas de problème, Xavier peut s’en charger. En effet, il réalise aussi des projets sur demande, et m’a même confié que c’était très stimulant. Comme cela demande pas mal de travail, il propose un devis au préalable bien entendu. Le mieux est d’en discuter directement avec lui : tous les moyens de contact sont sur son site.
Un tipi qui donne le smile au réveil :-)
Un tipi qui donne le smile au réveil :)

Quelques photos supplémentaires :
item photo
item photo

Caractéristiques générales

Note globale :
Poids total (constaté) : 1146 g
Toile extérieure : 457g / Chambre : 420g / Mât : 258g / Sac de rangement : 11g / Le poids annoncé par le constructeur comprend les sardines, mais je ne les ai pas testées (donc pas pesées !)
Poids annoncé par le constructeur : 1280 g

Pays de fabrication

France

Tissus

Toile extérieure : Silpoly 15D (2500 mm)
Chambre : Moustiquaire
Tapis de sol : Silpoly 20D PU (4000 mm)

Autoportance

Autoportance : non
marque : Tipik

Prix approximatif : 559 €

Commentaires
share posté le 15 janv.

Happymummy
Hirondelle
(11 messages)
Inscription : 16/01/17

Message privé
Merci pour ce super retour !
Nous avons confié à Xavier la conception de notre "double tipi" s'inspirant de l'Aston et pouvant accueillir notre famille nombreuse (2 adultes et 3 enfants).
Je confirme Xavier est une personne très à l'écoute, hâte de recevoir notre tente, unique et made in France !
share posté le 15 janv.

jeanluc74
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 02/12/18

Message privé
Superbe test...et tente !! Je découvre la marque à l'instant, dommage car je viens d'acheter une Nigor wickyup 3 il y a peu...