Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Questions aux auteurs des articles
N°15 : Islande, traversée à pied de la rédaction 58
(partager)
posté le 04 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Vos questions à Raphaële, Johanna et Olivier

Voir aussi le forum associé à la traversée /voyage/viewtopic.php?pid=13853
Et les compléments /recit/islande-a-pied.html
Et pourquoi pas ?
posté le 11 mars 2009

m_laurichesse
Hirondelle
(11 messages)
Inscription : 09/08/08

Message privé
Salut Raphaële, Johanna et Olivier

Juste une petite question quand à votre logistique et votre parcours car j'hésite à faire le même trajet que vous (vers l'est puis le sud) ou la traversée est-ouest (trajet pour lequel vous aviez opté).
Si la guide que vous avez croisée ne vous avez pas donné 4 jours de nourriture, comment comptiez vous faire étant donné que vous n'avez pas pu rejoindre votre deuxième dépôt de nourriture? portions restreintes pour les jours restant? tenter un autre chemin pour rejoindre le deuxième ravito
Si je suis bloqué au meme endroit que vous, est-il possible (judicieux) attendre une eventuelle décrue? est-ce mieux de contourner par le nord comme Olivier Balch l'a fait?

Merci d'avance pour tes conseils

Mathieu

PS: si vous avez un peu plus de temps, j'ai dix mille autres questions
posté le 11 mars 2009

renaud.guilhou
Etourneau
(86 messages)
Inscription : 11/03/09
Lieu : Grenoble

Message privé
Bonjour à tous,

Je voulais vous remerciez pour ce superbe numéro sur l'Islande!

Je devrais également parcourir l'Islande à pied bientôt et ce numéro arrive à point nommé! :)
Les récits sont pour moi sources d'inspiration et les listes d'équipement, diverses infos... sont vraiment très utiles.
En revanche, j'ai été surpris de ne voir aucune information quand au précaution prises pour la pêche, en effet il me semble que si l'on apporte son materiel, il faut le faire désinffecté avant l'arrivé sur le sol islandais. Je ne pense pas que ce soit valable uniquement pour les voyageurs aeriens :siffle:
Sinon, auncune infos ne manquent, je pense que vous faites même de l'ombre au guide du routard sur les infos générales :D

Nous partons à 2 (ma moitié et moi même) et quelques infos manquent encore pour la préparation du voyage.
A savoir que nous partons en mai et donc les conditions climatiques sont légerement differentes ainsi que les possibilités offertes aux voyagers également.

Nous aurions voulu savoir s'il existe des sentiers partants de landmannalaugar en directions de l'est (vers la route 1) En effet, en mai, il n'y a pas de bus arrivant/partant de landmannalaugar, et nous tenons à faire ce superbre trekking entre skogar et landmannalaugar. Nous ne connaissons pas la distance entre ce point (land...) et Eldja ainsi qu'entre Eldja et la route 1. Si vous savez où trouver ses infos, je suis preneur.

De plus j'aurais voulu savoir comment vous faites pour la logistique. Sans avoir mis les pieds dans le pays vous savez déjà où serons vos ravitaillement et comment mettre la précieuse nourriture à l'endroit souhaité. :huh:

J'espère que vous aurez le temps de ma répondre.
D'avance merci
mon site photo
posté le 11 mars 2009 mis à jour le 11 mars 2009

paleo_bikefamily
Sterne arctique
(108 messages)
Inscription : 02/12/06

Message privé
renaud.guilhou :
Nous aurions voulu savoir s'il existe des sentiers partants de landmannalaugar en directions de l'est (vers la route 1) En effet, en mai, il n'y a pas de bus arrivant/partant de landmannalaugar, et nous tenons à faire ce superbre trekking entre skogar et landmannalaugar. Nous ne connaissons pas la distance entre ce point (land...) et Eldja ainsi qu'entre Eldja et la route 1. Si vous savez où trouver ses infos, je suis preneur.

Salut,

Un beau projet.... avec peut être le risque de trouver de la neige en mai

De land à Eldja : F 208 et un peu plus de 40 km jusqu'au refuge.
Du refuge à la N°1 : F 208 et toujours 40 km
De la N1 à Kirku.... au Nord-Est : 23 Km

Un super itinéraire fait en vélo il y à quelques années avec bcp de gués et pas mal de dénivelé .... Tu devrais trouver quelques photos sur cet itinéraire dans la discussion "voyage à vélo" : itinéraire en islande (page 3 ou 4) Evidemment, ce n'est pas un sentier mais une "piste"

Bon voyage

Chris
posté le 11 mars 2009

renaud.guilhou
Etourneau
(86 messages)
Inscription : 11/03/09
Lieu : Grenoble

Message privé
bikefamily :
De land à Eldja : F 208 et un peu plus de 40 km jusqu'au refuge.
Du refuge à la N°1 : F 208 et toujours 40 km
De la N1 à Kirku.... au Nord-Est : 23 Km

Un super itinéraire fait en vélo il y à quelques années avec bcp de gués et pas mal de dénivelé .... Tu devrais trouver quelques photos sur cet itinéraire dans la discussion "voyage à vélo" : itinéraire en islande (page 3 ou 4) Evidemment, ce n'est pas un sentier mais une "piste"

Merci bcp pour ces informations.
Pour ce qui est de la neige et du froid, nous nous équipons comme pour une aventure hivernale dans nos montagnes.

Les distances me paraissent faisable en 4-5 jours. D'après-toi est-il possible de coupé "à travers champs"? où alors le relief est si inhospitalié que cela?

:)
mon site photo
posté le 12 mars 2009

paleo_bikefamily
Sterne arctique
(108 messages)
Inscription : 02/12/06

Message privé
Si je me souviens bien le Land et peut être même la faille d'Eldja sont classés en réserve naturelle ce qui limite les possibilités de "hors piste sauvage". La nature islandaise reste très fragile..... néanmoins il existe peut être des sentiers "balisés" et entre la côte Est et le Land.
posté le 13 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
m_laurichesse :
Salut Raphaële, Johanna et Olivier

Juste une petite question quand à votre logistique et votre parcours car j'hésite à faire le même trajet que vous (vers l'est puis le sud) ou la traversée est-ouest (trajet pour lequel vous aviez opté).
Si la guide que vous avez croisée ne vous avez pas donné 4 jours de nourriture, comment comptiez vous faire étant donné que vous n'avez pas pu rejoindre votre deuxième dépôt de nourriture? portions restreintes pour les jours restant? tenter un autre chemin pour rejoindre le deuxième ravito
Si je suis bloqué au meme endroit que vous, est-il possible (judicieux) attendre une eventuelle décrue? est-ce mieux de contourner par le nord comme Olivier Balch l'a fait?

Merci d'avance pour tes conseils

Mathieu

PS: si vous avez un peu plus de temps, j'ai dix mille autres questions

Salut
Le projet initial (traversée est ouest) vaut le coup. La Pjorsaver, ça passe puisque Big Foot est passé. Sinon le passage au nord passe aussi puisque là c'est Olivier qui est passé.
Les rivières difficiles, il faut les passer très tôt le matin, donc l'option attente peut-être la bonne. On a fait demi-tour aussi parce qu'on ne savait pas qu'il y avait un barrage sur la Pjorsa après le franchissement des rivières qui nous ont posé problème. Vu comme on en avait bavé, on s'est dit que ce qui nous attendait serait insurmontable.
Pour la nourriture, eh bien si on était arrivé au bout de nos réserves, on n'aurait pas mangé pendant quelques jours. On n'a tout de même des réserves stockées dans l'organisme (je crois que c'est 70.000 kcal ce qui représente au moins 3 semaines d'autonomie, mais pour des raisons évidentes de sécurité, mieux vaut ne pas trop avoir à piocher dedans). En faisant demi-tour, on a assez vite récupéré (3 ou 4 jours) l'axe central où il y a du passage (en cas d'urgence on peut toujours arrêter un véhicule et "mendier" un peu de nourriture ;))
Tiens-nous au courant sur ton projet
Et pourquoi pas ?
posté le 13 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
renaud.guilhou :
En revanche, j'ai été surpris de ne voir aucune information quand au précaution prises pour la pêche, en effet il me semble que si l'on apporte son materiel, il faut le faire désinffecté avant l'arrivé sur le sol islandais. Je ne pense pas que ce soit valable uniquement pour les voyageurs aeriens :siffle:

Tu as raison, je ne l'ai pas mentionné, car cela concerne les pêcheurs de saumon qui risquent de transmettre la maladie des saumons de Scandinavie avec du matériel infecté (mais à moins que je me trompe, il faut au préalable avoir pêché du saumon dans ces zones contaminées) et comme on ne s'adresse pas vraiment à ce public là, mais plutôt au pêcheur improvisé pour ce type de trip j'ai omis de transmettre cette information. Sans doute à tort mais tu as réparé l'omission. Dans notre cas, on ne nous a rien demandé pour notre matériel de pêche.
Et pourquoi pas ?
posté le 18 mars 2009

m_laurichesse
Hirondelle
(11 messages)
Inscription : 09/08/08

Message privé
Salut Olivier,

Merci pour tes conseils. Sais tu où je pourrais trouver (en france ou par correspondance) les cartes au 1:300000ème que vous aviez (je pense) comme celle qui est ici

Merci d'avance et profitez de ce soleil

Mathieu
posté le 18 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
On les a achetées en arrivant là-bas. Sinon pour préparer ton trip tu peux utiliser ce site qui est pas mal : http://atlas.lmi.is/atlaskort (voir aussi http://www.lmi.is/english/map-services/) et Google Earth...
Sinon je pense qu'il y a moyen de les commander directement en Islande.
Et pourquoi pas ?
posté le 18 mars 2009

ChristopheD
Milan noir
(351 messages)
Inscription : 15/05/07
Lieu : Bourgogne, hips !

Message privé
Pour info, il y a une carto gratuite de l'Islande pour les GPS Garmin (et autres marques moyennant bidouille) ici : http://www.ourfootprints.de/gps/mapsource-island_e.html
Adepte de la pulka depuis une reconstruction du bas du dos (interdiction de porter plus de 15 kg !!)."Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
posté le 20 mars 2009

JazzOn
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 20/03/09

Message privé
Olivier :
notre matériel de pêche.

Bonjour Olivier, vraiment un récit super intéressant.
concernant le matos de pêche justement, qu'est-ce que vous aviez exactement ?
Au niveau de la canne, des appâts, des hameçons,... ?

Au plaisir
posté le 20 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Canne téléscopique en carbone Shimano très légère de 2m10, un moulinet Shimano Nexave (ou un nom dans le genre), des cuillères et des leurres mais on a attrapé tout notre poisson avec des cuillères tournantes Meps n°3 ou n°2 (couleur argent et points rouges)

Sinon tu peux jeter un oeil sur notre liste de matériel emporté
Et pourquoi pas ?
posté le 21 mars 2009 mis à jour le 21 mars 2009

bigfoot
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 08/09/08

Message privé
[q]Si je suis bloqué au meme endroit que vous, est-il possible (judicieux) attendre une eventuelle décrue? est-ce mieux de contourner par le nord comme Olivier Balch l'a fait?[/q]

si vous êtes bloqués au même endroit que l'équipe de carnets d'aventures, il ne faut pas envisager de passer au nord par le chemin d'olivier balch. ça vous obligerait à 3 jours de marche pour retourner au point de bifurcation vers le nord du glacier et deux de plus pour passer au nord (et repasser deux jours à retraverser les mêmes rivières, moralement, je vous dis pas)

le nord ou le sud est un choix à faire avant de s'engager dans le franchissement du hofsjokull par un coté ou l'autre.

si þjorsarver s'avère être infranchissable quand on y'est, le mieux est d'aller vers le sud.
il n'y a que deux possibilités pour franchir la pjorsa dans sa partie amont (le barrage à l'est du pjorsarver, rarement indiqué sur les cartes et le pont au sud de sultartangalon)

attention au pjorsarver... ça passe mais c'est très difficile. il faut avoir les conditions optimales pour passer. j'ai eu beaucoup de chance. sans pluie, avec un petit 5°C depuis une semaine et à 6h00 du mat, j'ai eu de l'eau jusqu'à la taille pour franchir les Pjorsarkvislar (la toute dernière rivière à l'est avant la sortie). et le glacier au-dessus de ce passage m'a paru extremement crevassé pour envisager de passer dessus.
bon, après comme dit olivier, si je suis passé, c'est faisable, mais en toute connaissance de cause.



[q]A savoir que nous partons en mai et donc les conditions climatiques sont légerement differentes ainsi que les possibilités offertes aux voyagers également.

Nous aurions voulu savoir s'il existe des sentiers partants de landmannalaugar en directions de l'est (vers la route 1) En effet, en mai, il n'y a pas de bus arrivant/partant de landmannalaugar, et nous tenons à faire ce superbre trekking entre skogar et landmannalaugar. [/q]

en mai, vous aurez encore beaucoup de neige mais surtout, elle sera très molle. à mon avis les passages sur le laugavegur à fimmvorduals et hafntinnusker (les deux à plus de 1000 m) seront difficiles, même avec l'équipement adéquat (surtout pénibles).

ensuite de landmannaulagar vers l'est. il y'a évidemment la faille d'eldgja, mais ensuite vous serez bloqués par la skafta (je n'en connais qu'un qui l'a franchie à gué, et encore beaucoup plus en amont et à une période de basses eaux). vous n'aurez pas d'autres choix que de partir vers le sud pour récupérer la N°1 (c'est également mon problème pour cet été aussi). on peut la traverser au pont de buland et ensuite récupérer les pistes du laki et finir à kirju...klaustur (cuilà, j'arrive pas à m'y faire)

pour le couper à travers champs... ben ça dépend des zones. là où vous serez, il y'a beaucoup de failles et de grosses rivières. ce ne sera pas toujours facile (mais je ne connais pas encore assez par là pour vous dire si ça passe)
posté le 22 mars 2009

renaud.guilhou
Etourneau
(86 messages)
Inscription : 11/03/09
Lieu : Grenoble

Message privé
bigfoot :
[q]A savoir que nous partons en mai et donc les conditions climatiques sont légerement differentes ainsi que les possibilités offertes aux voyagers également.

Nous aurions voulu savoir s'il existe des sentiers partants de landmannalaugar en directions de l'est (vers la route 1) En effet, en mai, il n'y a pas de bus arrivant/partant de landmannalaugar, et nous tenons à faire ce superbre trekking entre skogar et landmannalaugar. [/q]

en mai, vous aurez encore beaucoup de neige mais surtout, elle sera très molle. à mon avis les passages sur le laugavegur à fimmvorduals et hafntinnusker (les deux à plus de 1000 m) seront difficiles, même avec l'équipement adéquat (surtout pénibles).

ensuite de landmannaulagar vers l'est. il y'a évidemment la faille d'eldgja, mais ensuite vous serez bloqués par la skafta (je n'en connais qu'un qui l'a franchie à gué, et encore beaucoup plus en amont et à une période de basses eaux). vous n'aurez pas d'autres choix que de partir vers le sud pour récupérer la N°1 (c'est également mon problème pour cet été aussi). on peut la traverser au pont de buland et ensuite récupérer les pistes du laki et finir à kirju...klaustur (cuilà, j'arrive pas à m'y faire)

pour le couper à travers champs... ben ça dépend des zones. là où vous serez, il y'a beaucoup de failles et de grosses rivières. ce ne sera pas toujours facile (mais je ne connais pas encore assez par là pour vous dire si ça passe)

Merci de cette réponse.
Quand tu dis difficile même avec l'équipement, tu penses crampons et piolets? Tu penses que ce n'est pas faisable sans crampons? (nous aimons marché dans la neige :) )

Sinon pour le skafta, nous pensions redescendre le long de la piste bêtement, on en est pas encore à tracer notre chemin (on y viendra mais plus tard.)

:)
mon site photo
posté le 22 mars 2009

m_laurichesse
Hirondelle
(11 messages)
Inscription : 09/08/08

Message privé
Merci pour vos réponses big foot.

Comme vous avez l'air d'etre un adepte de l'Islande, est-ce-que vous pourriez me renseigner sur les conditions quand au transport de nourriture par avion. J'ai lu à plusieurs endroits qu'on avait seulement le droit à 3 kg et pas de produits frais ou de salaisons. Est-ce-que vous en savez un peu plus?

De plus, est-ce-que vous connaissez les fjords du nord-ouest? Je voudrais rallier Isafjordhur (fjord nord-ouest) à la route n°1 vers stadur? Savais vous, si déjà c'est possible (et pas trop difficile), combien de temps il faut à peu près (si je marche environ 20 km par jour), s'il y a de la neige début juillet (950 m d'altitude) et, dernière question même si c'est un peu subjectif, si ça vaut le coup?

Merci pour vos réponses et bonne semaine

Mathieu
posté le 22 mars 2009

TAMATA
Martinet
(20 messages)
Inscription : 01/03/08
Lieu : cote Basque

Message privé
Bravo pour le N° 15 carnets d'AV je suis pas loin de m'abonner.. :)

je dois me rendre en islande fin avril et j'aimerais en profiter pour faire une rando de quelques jours (5/7 jours) , je pensais aller en bus à skogar pour rejoindre ensuite porsmoersk, quelqu'un pourrait il me dire si c'est faisable à cette période sans trop de contraintes.

Sinon si quelqu'un à une idée pour une autre rando.

Merci d'avance :)
posté le 23 mars 2009

bigfoot
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 08/09/08

Message privé
renaud.guilhou :
Quand tu dis difficile même avec l'équipement, tu penses crampons et piolets? Tu penses que ce n'est pas faisable sans crampons? (nous aimons marché dans la neige)

je ne dis pas que ce sera difficile techniquement. pour avoir donné dans les champs de neige molle au mois de juin, je n'ose imaginer les longues montées vers hrafntinnusker et fimmvorduhals avec de la soupe jusqu'aux genoux en mai. mais je n'ai jamais fait moi même ces passages... alors peut être que je me trompe...

par contre je sais que fimmvorduals est le col entre les deux glaciers au-dessus de skogar. avec toute la neige qu'il y'aura là, je pense que les limites entre "terre ferme" et glace ne seront pas nettes. je prendrais crampons et piolet au cas où...
autre soucis de ce lieu. il y'a un lac juste au col. attention à ne pas marcher dessus s'il est recouvert de neige et le sentier passe juste à côté.

je pense également que le balisage sera lui aussi régulièrement sous la neige. je ne sais pas si le quartier est paumatoire en son absence.
et les deux - trois gués à franchir seront sans doute assez velus également.

enfin, si je comprends bien, votre trajet est de remonter de skogar à landmannalaugar puis retourner à la route n°1 par la piste qui part à l'est?
à mon avis, il vous faut prévoir de 8 à 10 jours pour faire la boucle avec un peu de sécurité au niveau météo, les tempetes sont loin d'etre rares.


TAMATA: fin avril, je suis sur et certain que ça ne passe pas sans le matériel adéquat (crampons, piolet et raquettes). et même si tu passes, quand tu arrives à thorsmork, la route sera encore certainement fermée et il faudra que tu prévois la redsecente vers la côte par le même chemin ou par la route qui est coupée par de nombreux gués importants. je n'ai pas d'idée du débit de ces rivières à cette époque de l'année, mais en période de fonte des neiges, je les imagine très importants.


mathieu
De plus, est-ce-que vous connaissez les fjords du nord-ouest? Je voudrais rallier Isafjordhur (fjord nord-ouest) à la route n°1 vers stadur

je ne connais que la partie sud des fjords, au niveau de latrabjarg. j'y'étais fin juin. je ne me rappelle pas d'une neige particulièrement importante.
je ne suis pas capable de dire par contre l'intéret du parcours que tu veux faire, mais je ne pense pas que ce soit transcendant. c'est la partie la plus ancienne de l'islande et la moins active d'un point de vue volcanique. pas de géothermie et de phénomènes extraordinaires. c'est essentiellement la côte qui fait l'intéret de cette partie là.

je sais en revanche qu'il existe un trek particulièrement intéressant vers latrabjarg.
et amusant par son approche.

en deux mots (demande moi si tu veux plus d'infos)
tu vas en bus à stykkisholmur (péninsule de snaefellsness). après tu prends le ferry qui te dépose sur la cote sud des fjords puis marche le long de la cote sud jusqu'à latrabjarg (des falaises de 400m de haut avec une avifaune extraordinaire).
un peu trop d'avifaune d'ailleurs (les sternes sont très agressives)

et ensuite, il existe un bus en saison (parait il mais c'est à vérifier) oufaire du stop pour retourner sur un grand axe et récupérer le bus qui sillonne les fjords.

compter une semaine pour la boucle.

pour la nourriture. on n'a le droit effectivement qu'à trois kg et les produits frais et charcuterie sont rigoureusement interdits. tout le monde passe outre cette règle et je ne connais personne qui ait jamais été controlé. j'ai quand même vu les douaniers prendre des gens au hasard pour fouiller leur sac. donc, le risque de se faire attrapper n'est pas nul.
pour ma part, je respecte la règle qui est essentiellement une règle sanitaire (et non un objectif commercial comme beaucoup le laissent entendre). ça me ferait trop mal au coeur d'apporter une saloperie à transmettre à tous les moutons et chevaux de l'ile.


david
http://halendid.uniterre.com
posté le 23 mars 2009

m_laurichesse
Hirondelle
(11 messages)
Inscription : 09/08/08

Message privé
Merci,

En fait on voudrait aller de l'embranchement de la route 1 avec la 61 (une des deux routes des fjords du N-O) à Skogar en passant par Kjölur (Hveravellir) et Porsmork (en traversant la Pjorsa au niveau de la route 32). On atterrit le 27 juin et on repart le 26 juillet. J'avais choisi ce trajet par rapport aux récits de différentes personnes mais rien n'est fixé. Je n'ai jamais été en Islande et je n'y connais rien (et je n'aurai pas de crampons ni piolet) Je ne sais pas combien de temps il faut pour faire ça, et si tu as d'autres remarques, trajets différents ou si tu penses que c'est mieux de passer entre le Vatnajökull et le Myrdalsjökull (plutot que porsmork) ou si tu connais une petite ballade autour de skogar pour finir le sejour... Je suis ouvert à toutes propositions

De plus comme on passe à Reykjavik, si tu as besoin qu'on t'amène quelque chose de France, n'hésite pas.

Mathieu
posté le 23 mars 2009 mis à jour le 23 mars 2009

bigfoot
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 08/09/08

Message privé
mathieu

le plus simple est de communiquer en direct. je peux éventuellement t'envoyer un certain nombre d'infos en PJ si j'ai ce qui t'intéresse (et si tes questions me semblent pertinentes)
oui, je sais, je suis sélectif, mais comme c'est moi qui construis mes cartes détaillées et autres plans et photos, je ne les distribue qu'à qui j'ai envie.
laisse moi ton adresse mail sur mon site (ajouter un commentaire en première page).
je ne la publierai pas (c'est à peu près la limite de mes capacités informatiques mais je maitrise)

ça m'embete de laisser la mienne sur un site public (je suis très pudique):/.

De plus comme on passe à Reykjavik, si tu as besoin qu'on t'amène quelque chose de France, n'hésite pas

???
c'est une reconnaissance de ma connaissance de l'islande?
non non, j'habite entre garrigue et lavande (et immeubles) sur la cote d'azur.
c'est marrant que tu aies cru que je sois résidant reykjavikois.


je ne comprends pas. tu me dis d'abord que tu veux aller d'isafjordur à la route 1 dans ton message précédent et maintenant tu me dis que tu veux partir de la 1 vers l'intérieur des terres. c'est mon pst précédent qui t'a découragé de la région des fjords?
on en reparle.

david
http://halendid.uniterre.com

ps: pas de soucis si d'autres veulent profiter de mes supports (j'ai pas grand chose non plus)
posté le 23 mars 2009

TAMATA
Martinet
(20 messages)
Inscription : 01/03/08
Lieu : cote Basque

Message privé
Merci Bigfoot pour ces précieuses infos c'est très sympa à toi :)
posté le 23 mars 2009

bigfoot
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 08/09/08

Message privé
TAMATA

reste sur la cote. où que tu ailles dans l'intérieur, tu vas galérer dans la soupe et toutes les routes d'acheminement vers l'intérieur seront fermées.

le reykjavegur qui est le chemin qui fait toute la péninsule de reykjavik est sans doute le plus commode à cette époque (3-4 jours).
pas de neige, c'est sûr et malgré le fait que tu sois à quelques encablures de la civilisation, le chemin est très sauvage et tu auras vraiment la sensation d'isolement. même trouver de l'eau là est difficile.
tu es vraiment sur un immense champ de lave tout moussu tout le long du trajet et tu verras quelques spots amusants comme krisuvik (mais qui est desservi par la route, sans doute la seule que tu traverseras sur la totalité du chemin)

autre option plus sauvage, mais je ne suis pas sur des dessertes et du niveau d'enneigement à cette altitude. faire la péninsule de snaefellsness.
la presqu'ile est partagée en deux par une crete volcanique qui finit au bout de cette péninsule au snaefellsjokull (surnommé le fuji yama scandinave). c'est un volcan sous glaciaire parfaitement conique et pyramidal (on peut être les deux à la fois?). il est d'une beauté saisissante et le vue au sommet est d'absolument 360°C à 10 km de la mer et à une altitude de 1400m.
je pense que suivre cette crete au plus près du fil pendant 3-4 jours dans un sens puis longer la magnifique cote sud de la presqu'ile avec ses petits ports isolés et les premier oiseaux qui arrivent doit être sympathique (je ne connais qu'en voiture et au mois de juin)

maintenant, je répète, faut voir les difficultés liées au transport et à la neige (mais je pense pour la neige que la proximité immédiate de la mer des deux cotés l'aura fait disparaitre ou presque).
le snaefellsjokull est un vrai glacier pas très crevassé mais à envisager avec des conditions de sécurité minimales (crampons).


d'autres idées pour avril, non, je n'en n'ai pas... avant mi juin, randonner à l'intérieur est trop aléatoire pour faire de gros tours.

ah si... peut être vers geysir et thingvellir, mais je n'ai pas étudié encore les possibilités dans ce coin. il ya de belles montagnes fumantes entre reykjavik et thingvellir. par exemple, je sais pas si tu te rappelles, mais la pub de la peugeot 308 avait été tournée là (les saligots m'avaient bloqué une heure pour filmer leur scène en 2007).
posté le 24 mars 2009

TAMATA
Martinet
(20 messages)
Inscription : 01/03/08
Lieu : cote Basque

Message privé
Un grand MERCI bigfoot ;)

Tu me fais presque tout le boulot ! effectivement la cote a l'air bien desservie en cette période mais pas l'intérieur, je ne vais pas prendre de risque.

Je vais approfondir des propositions qui donne déja envie :D

Prochaine fois si il y aura se sera en été, là ça a l'air vraiment sympa.
posté le 24 mars 2009

bigfoot
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 08/09/08

Message privé
les bus

http://www.nat.is/travelguideeng/bus_stop_the_real_icelandic_old.htm

attention, les routes intérieures n'ouvrent qu'en juillet.
bon, j'y arrive pas ce soir (le site est pas simple à utiliser)

je ne trouve que les horaires d'été vers stykkisholmur et olafsvik (snaefellness), mais je suis sûr que la ligne est ouverte toute l'année. j'ai vu l'autre jour qu'il existe des correspondances à partir de borgarnes en période hivernale.

ce soir, je retrouve pas la page, mais j'avais trouvé à partir de ce lien.


attention, je t'ai proposé reykjavegur, mais c'est quand même loin d'être le plus beau de l'islande. le plus simple d'accès. en te débrouillant tu peux faire un mix en cotier et intérieur. mais ce sera pas un voyage exceptionnel.


le boulot, c'est d'avancer dans la douce brise du quartier, sécher dans l'humidité ambiante, s'imprégner de l'atmosphère et vibrer à chaque pas dans cette contrée unique.

deviens poète, moi.

et au retour, le partage des expériences et des sensations.
posté le 24 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Oui, merci Bigfoot pour tous les renseignements que tu donnes, c'est cool
Et pourquoi pas ?
posté le 24 mars 2009

bigfoot
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 08/09/08

Message privé
boulet que je suis, j'avais pas vu qu'on pouvait s'envoyer des messages privés.
donc un des messages précédents un peu crétins pour pas dire plus...
et celui ci qui sert à rien, mais je suis curieux de savoir ce qu'on devient sur le forum après papillon (ça me rappelle les jeux de role de mon adolescence à dongeons et dragons)

bon, pour pas parler que dans le vide. un petit site bien sympa et incompréhensible de prime abord.

http://hot-springs.org

là, je vous mache pas le boulot pour vous dépatouiller de l'islandais et découvrir toutes (presque toutes) les piscines naturelles (ou pas) d'islande.
posté le 25 mars 2009

kajack
Etourneau
(74 messages)
Inscription : 16/04/08

Message privé
bigfoot:
sympa le lien. chacun pourra comprendre ce qu'il veut. mais j'ai trouve le site suivant encore plus craquant!!!!
http://www.vb.kg/error.htm
posté le 25 mars 2009

TAMATA
Martinet
(20 messages)
Inscription : 01/03/08
Lieu : cote Basque

Message privé
Sympa les liens des bus et autres sites islandais, c'est presque du chinois :D

Sinon j'ai trouvé ça routes islande ça donne une idée de l'état des routes, on peut meme cliquer sur une zone souhaitée.

Et ça BUS pour des bus qui fonctionnent apparemment aussi en hiver, ça peut servir :)

J'essaye de trouver des zones accessibles et sympa, le dernier routard sort aujourd'hui normalement.

Merci encore bigfoot ;) tiens moi aussi dongeons et dragons ça me rapelle mon ado!

ça passe ou ça ne s'arrete pas..
posté le 26 mars 2009

vieux chaillol
Martinet
(17 messages)
Inscription : 03/11/06

Message privé
Bonjour à la rédaction,
Pourquoi n'avoir pas choisi de prendre des carrix pour faire ce voyage ? vos sacs avaient l'air relativement lourd, le terrain relativement plat (en comparaison des zones montagne), alors je me disais que pour cette destination, en quasi autonomie, le carrix serait presque l'idéal non ?
Merci de votre avis là dessus
posté le 26 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Bon, je sens que Lolo va très vite donner un avis opposé au nôtre ;)
Nous voulions un maximum de liberté pour ce voyage, pas être scotché aux chemins qui imposent certains itinéraires classiques en Islande. En Mongolie, nous avons été très contents des Carrix, mais dès qu'il s'agissait de sortir des chemins, cela devenait plus compliqué. La force à appliquer pour faire avancer un Carrix dans une vaste prairie parsemée de collines, de zone humides... n'est pas la même que celle à appliquer sur chemins. Donc cela aurait été possible de sortir des chemins en Mongolie, mais avec un effort conséquent.
En Islande, nous avons traversée des vastes zones buissonnantes près des côtes et sans sentier, ce n'est pas pratique en Carrix. Ensuite nous avons traversé plusieurs jours durant des zones humides, marécageuses, boueuses avec des structures en boite d'oeufs (phénomène dû au gel) ou l'on saute d'un petit monticule à un autre. Pas pratique avec un Carrix. Ensuite il y avait des zones sableuses, bon là ça peut passer mais il faut plus forcer. Ensuite des zones de coulée de lave chaotique, là ça devient vraiment chaud. Les traversée de rivières étaient sport et ajouter le poids d'un Carrix n'aurait pas été très agréable. On voulait initialement traverser en montant sur un glacier, là encore pas très pratique sans l'outil spécial neige.
Donc, oui le Carrix est un outil formidable pour ce pourquoi il a été conçu : La rando sur chemins et sentiers. Après c'est sûrement possible et c'est vrai que ça donne de l'autonomie, mais l'effort à fournir était, pour nous, trop élevé par rapport à un simple sac à dos.
Et pourquoi pas ?
posté le 27 mars 2009

vieux chaillol
Martinet
(17 messages)
Inscription : 03/11/06

Message privé
Merci pour cette réponse claire et argumentée, je saurais à quoi m'en tenir si je pars un jour... Bonne continuation !
posté le 29 mars 2009

paleo_bikefamily
Sterne arctique
(108 messages)
Inscription : 02/12/06

Message privé
Le "hors piste" en Islande : une fausse bonne idée ?
Je ne vais sans doute pas faire l’unanimité avec ce « post » à contre-courant de la plupart des messages précédents et des envies des futurs « randonneurs islandais ». Il ne s’agit pas pour moi de donner des leçons et encore moins d’être moralisateur. Ce n’est qu’un simple avis.

Les conditions climatiques « difficiles », de type arctique ou subarctique, associées aux particularités géologiques du pays, rendent la végétation islandaise extrêmement fragile avec des périodes possibles de croissance très courtes en particulier sur les plateaux de l’intérieur. Pourtant l’Islande n’est pas un vaste désert stérile. Les vieilles coulées de lave se sont peu à peu couvertes de lichens ou de mousses, qui ont permis à d’autres espèces de s’installer durablement. Les sables volcaniques des déserts de l’intérieur, réputés arides, acceptent pourtant ici et là quelques espèces « tenaces » capables de retenir le sable et de stopper l’érosion des sols. On devine aisément la fragilité de ces écosystèmes soumis aux agressions permanentes d’un climat difficile et des « secousses » géologiques. La destruction de ce début de couvert végétal nécessitera, dans le meilleur des cas, plusieurs années pour retrouver son niveau de développement antérieur et dans le pire des cas, pourra être irréversible. Un simple coup d’œil sur une carte des régions protégées permet d’identifier ces zones d’une extrême fragilité. Elles restent ouvertes au public… avec quelques règles de bon-usage. Dans ces zones dont on a beaucoup parlé dans cette discussion (Thjorsarver, Fjallaback, Lakagigar…) l’agence Islandaise de l’environnement recommande notamment pour les marcheurs d’utiliser les sentiers balisés existants pour réduire les impacts négatifs sur les éléments naturels au risque de limiter pour nous le coté « aventureux » du hors piste. Nous sommes tous des « invités de la nature islandaise », alors autant essayer de ne pas lui nuire.
christian
posté le 29 mars 2009

kajack
Etourneau
(74 messages)
Inscription : 16/04/08

Message privé
christian:

tres bien dit, tout-à-fait d'accord avec ton approche
posté le 29 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Une chose que les Islandais pourraient faire pour protéger leur végétation serait de ne pas faire de l'Islande un vaste pâturage pour mouton.
Car le problème de la déforestation de l'Islande, ce ne sont évidemment pas les randonneurs mais bien les ovins...
Et pourquoi pas ?
posté le 29 mars 2009 mis à jour le 29 mars 2009

paleo_Flo
Sterne arctique
(217 messages)
Inscription : 29/08/06

Message privé
Olivier :
Une chose que les Islandais pourraient faire pour protéger leur végétation serait de ne pas faire de l'Islande un vaste pâturage pour mouton.
Car le problème de la déforestation de l'Islande, ce ne sont évidemment pas les randonneurs mais bien les ovins...

Effectivement, je conforte Olivier dans ses recommandations de lecture sur le sujet "l'effondrement des société" de Jared Diamon.
Par la même occasion je vous suggère :) de lire 2 autres du même auteur qui sont absolument extraordinaires de pertinence et d'érudition scientifique multidisciplinaire : Le troisième chimpanzé et l'inégalité des sociétés.

Merci Olivier
Solar 300, 405, Osprey triple_construction amateur, Bavaria 32
posté le 29 mars 2009 mis à jour le 30 mars 2009

paleo_bikefamily
Sterne arctique
(108 messages)
Inscription : 02/12/06

Message privé
Olivier :
Une chose que les Islandais pourraient faire pour protéger leur végétation serait de ne pas faire de l'Islande un vaste pâturage pour mouton.
Car le problème de la déforestation de l'Islande, ce ne sont évidemment pas les randonneurs mais bien les ovins...

Bon evidemment, il fallait s'y attendre..... J'avais pourtant pris la précaution de préciser que mon post ne serait qu'un simple avis avec pour toute petite ambition de rappeler aux éventuels lecteurs l'évidente fragilité de la nature islandaise. Point de jugement donc sur les marcheurs et sur leur choix d'itinéraire. Une info, simplement, sur un forum consacrer au voyage nature où me semble-t'il, il peut être utile de rappeler ce que certains spécialistes de l'environnement Islandais recommande en matière de protection de leur nature. Il sont sans doute bien placés, pour étudier l'évolution de leur nature et pour proposer des solutions grandes ou petites pour la préserver. A chacun ensuite de faire son choix.
Quant aux moutons, nul doute qu'ils contribuent à dégrader une partie de cet environnement (pour les fôrets c'est évidemment d'autre causes bien plus anciennes...) De même pour la multitude de 4x4 qui sillonnent leurs pistes. Faut-il pour autant envoyer le Norona par le fond au prétexte qu'il permet à une grande partie de ces 4x4 d'atteindre ces pistes, lui (le Norona) qui représente le moyen le plus écologique d'accéder à l'Islande ? Faut-il egalement exterminer tous les moutons (pas facile de parquer 400 000 bêtes) et par la même occasion les cheveaux islandais qui sont toujours utilisés pour le rassemblement de ces mêmes moutons, et finalement pourquoi pas, tous les éleveurs? Faut-il finalement et c'est sans doute une caractéristique bien française, que nous soyons toujours près à donner la leçon dans tous les domaines y compris ceux pour lesquels nous n'avons finalement qu'une vision pour le moins incomplète.
La nature Islandaise est sans doute actuellement bien plus menacée par la construction de barrage destinée à l'industrie de l'aluminium que par quelques marcheurs (15000/an dans le laugar chaque année quand même) Mais un marcheur averti en vaut deux et c'était bien là le sens initial de mon premier message.

FLO

Je suppose que tu dois faire allusion à une des idées forces de Diamon qui identifie la croissance démographique comme facteur aggravant des crises écologiques provoquées par les activités humaines. Rassure toi, la population de mouton est en constante diminution en Islande....
posté le 30 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Tu devrais justement lire Effondrement de Jared Diamond à propos de l'Islande... Pour ce qui est de marcher hors des sentiers, tu as tout à fait raison, sur une zone touristique, où de nombreuses personnes viennent tous les jours, si chacun marche en dehors du sentier, il se passe un phénomène nommé piétinement, qui est dévastateur pour la zone piétinée qui devient minérale. Ce dont nous parlons, ce n'est pas ça, il est fort peu probable que des centaines de personnes mettent leurs pas exactement dans les nôtres. Et si le passage d'une personne posait un problème, il faudrait aussi interdire aux rennes (certes importés) d'exister puisque non seulement ils marchent hors des sentiers mais en plus ils bouffent les plantes ces salauds...
Mais je n'ai pas envie de relancer un débat similaire à celui du caca dans l'eau de mer. Je crois comprendre tes positions et j'ai les miennes. Je crois qu'on diverge sur des fondamentaux (notamment sur la perception des ordres de grandeur). Il n'y a pas de mal à cela et c'est bien qu'il y ait des divergences, des avis différents, des perceptions différentes. Je crois aussi que beaucoup de choses nous rapprochent et qu'on aime tous deux énormément la nature.
Bonne journée
Et pourquoi pas ?
posté le 30 mars 2009

bigfoot
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 08/09/08

Message privé
et si je n'avais pas laissé mes empreintes dans þjorsarver, je n'aurais pas fait connaissance d'olivier et johanna...:D

c'est vrai qu'il est assez impressionnant de voir les marques durables que l'on peut laisser en islande. ça a dû poser bien des problèmes à tous les fugitifs des sagas qui essayaient de se planquer de leurs congénères.
posté le 31 mars 2009

paleo_bikefamily
Sterne arctique
(108 messages)
Inscription : 02/12/06

Message privé
Olivier :
Tu devrais justement lire Effondrement de Jared Diamond à propos de l'Islande... Pour ce qui est de marcher hors des sentiers, tu as tout à fait raison, sur une zone touristique, où de nombreuses personnes viennent tous les jours, si chacun marche en dehors du sentier, il se passe un phénomène nommé piétinement, qui est dévastateur pour la zone piétinée qui devient minérale. Ce dont nous parlons, ce n'est pas ça, il est fort peu probable que des centaines de personnes mettent leurs pas exactement dans les nôtres. Et si le passage d'une personne posait un problème, il faudrait aussi interdire aux rennes (certes importés) d'exister puisque non seulement ils marchent hors des sentiers mais en plus ils bouffent les plantes ces salauds...
Mais je n'ai pas envie de relancer un débat similaire à celui du caca dans l'eau de mer. Je crois comprendre tes positions et j'ai les miennes. Je crois qu'on diverge sur des fondamentaux (notamment sur la perception des ordres de grandeur). Il n'y a pas de mal à cela et c'est bien qu'il y ait des divergences, des avis différents, des perceptions différentes. Je crois aussi que beaucoup de choses nous rapprochent et qu'on aime tous deux énormément la nature.
Bonne journée

Salut olivier,

Ok pas de débat inutile puisqu'il me faut bien reconnaitre que les rennes ont 2 pieds de plus que les marcheurs... mais je reste quand même persuadé que se sont des multitudes de petits riens qui finissent par faire une loi des grands nombres. La "rédac en Islande" c'est pas comme bikefamilie au cap-nord, c'est la ligne éditoriale qui se déplace, tout un symbole, un exemple sans doute pour beaucoup. Alors, quelques lignes de temps en temps sur la fragilité des espaces de liberté que nous traversons, ce ne peut être qu'un plus.

christian
posté le 01 avr. 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Je savais que l'argument imparable des rennes te ferait plier ;) je rigole :)
Pour les quelques lignes sur la fragilité de la Nature : Tout à fait d'accord. C'est noté.
A+
Et pourquoi pas ?
posté le 06 juin 2009 mis à jour le 16 juin 2009

milemgoulin
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 06/06/09
Lieu : Göteborg, Suède

Message privé
Salut !
Je compte partir en Islande cet été (août), et le numéro 15 des CA n'a fait qu'augmenter mon enthousiasme :)
J'ai aussi pris mon billet sur le Norröna, et vu que la destination est dans l'espace Schengen, et qu'il semble que les Îles Féroé ne demandent rien de plus qu'une carte d'identité, je n'ai toujours pas fait de demande de passeport.
Le problème est que les conditions (http://www.voyages-gallia.fr/smyril/conditions.htm) mentionnent :
FORMALITES: Passeport ou Carte Nationale d’Identité – en cours de validité – obligatoire. Toute personne dont le débarquement sera refusé par les Autorités locales devra payer son voyage de retour.

Lors de la réservation, il incombe au voyageur la responsabilité de fournir à la Smyril Line les noms corrects correspondant à son passeport.

Alors que sur la FAQ de la version anglaise (http://www.smyril-line.com/Info/FAQ.aspx) :
Q: Do I need VISA and/or PASSPORT when travelling to your destinations?
A: Scandinavian and EU citizens do not require a VISA, however, at all times it is necessary to bring along a valid passport. The traveller is always responsible to have valid travel documents to show when necessary.

Ma question est donc : vous a-t'on demandé un passeport avant d'embarquer ?

Et à propos des 3kg max de nourriture autorisés : sont-ils regardants sur les randonneurs ? Je compte faire mes courses avant de partir, car je veux être sûr de leur apport calorifique, et ne pas faire comme Bigfoot (acheter de la farine au lieu du lait en poudre). Mine de rien, c'est dur l'islandais !
Je me rends bien compte que c'est un peu dommage car c'est une manière de "piller" le pays, mais je me rattraperai à la fin de la rando.

Merci,
Guilhem.
posté le 06 juin 2009

renaud.guilhou
Etourneau
(86 messages)
Inscription : 11/03/09
Lieu : Grenoble

Message privé
Salut,

J'ai regardé sur wikipédia et il semblerai que la carte d'identité suffise aux iles feroe
le Groenland et les îles Féroé (au Danemark) qui, bien que formellement exclus de la zone Schengen, y sont intégrés en pratique. (Il a été négocié dans l’accord d'association avec le Danemark que les personnes voyageant entre les îles Féroé et le Groenland d'une part, et les États membres de Schengen d'autre part, ne soient pas assujetties à des contrôles aux frontières. Les traditionnels accords de libre circulation des services, des personnes, de la liberté d'établissement et du capital ne sont pas applicables sur ces deux territoires) ;

Pour ce qui est de la nourriture, nous n'avons pas eu de soucis à l'aeroport, je vois pas pourquoi tu serai embeter à l'arrivé.

:)
mon site photo
posté le 06 juin 2009

milemgoulin
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 06/06/09
Lieu : Göteborg, Suède

Message privé
Salut,
merci pour ta réponse

J'avais regardé aussi sur Wikipédia avant d'acheter mon billet et, conforté par les conditions françaises de Smyril-Line, je n'avais pas fait de demande de passeport.

Mais la FAQ anglaise m'inquiète. Pour la nourriture, au pire si je dois en laisser sur place, tant pis pour moi; alors que si je ne peux pas embarquer, misère...

Sans compter qu'étant en Suède, j'ai peur que la démarche via le consulat ne prenne trop de temps (il me reste 8 semaines, mais les vacances approchent)
posté le 10 juin 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Salut,
Aucun souci aux Feroe. Pour l'arrivée en Islande, les Français à pied (on était 3) ont été retenus une quinzaine de minutes aux douanes. (on était les seuls à être retenus).
On a un peu flippé pour la nourriture mais aucun souci de ce côté là. (apparemment c'est plus la nourriture fraîche qui poserait problème pour empêcher le risque d'introduction de parasites et autre. On avait nos passeports, et ils les ont bien regardés (en fait je ne me rappelle plus bien si nous avions les passeports ou les cartes d'identité seulement, bref ils ont bien regardés nos documents d'identité et ont fait une petite recherche sur leur ordinateur). Au niveau de la Smiryl, idem, je ne me souviens plus si on avait la CI ou le passeport mais il y a eu une vérification d'identité.
Bonne balade
Et pourquoi pas ?
posté le 10 juin 2009

milemgoulin
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 06/06/09
Lieu : Göteborg, Suède

Message privé
OK merci
J'espère que la carte d'identité suffira alors : je suis allé au consulat de France à Göteborg, et en raison du passage au passeport biométrique les délais d'attente sont bien plus longs. Sans compter qu'il faut aller à Stockholm faire la demande, puis y retourner pour aller chercher le papier...

Le consul m'a suggéré que la FAQ anglaise était peut-être destinée aux britanniques qui ne sont pas dans l'espace Schengen, d'où peut-être la différence.

Dans le doute j'envoie un mail à Smyril-Line.

Guilhem.
posté le 10 juin 2009

Johanna
Milan noir
(441 messages)
Inscription : 06/05/06
Lieu : Chorges, Hautes-Alpes

Message privé
Je pense que la vérification d'identité côté Smiryl, c'est surtout pour s'assurer que c'est bien le même nom que le billet et sur le papier d'identité, donc la CI doit bien suffire.
Vers l'infini et au-delà :-)
posté le 16 juin 2009

milemgoulin
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 06/06/09
Lieu : Göteborg, Suède

Message privé
Il semblerait en effet : en tout cas c'est ce qui m'a été confirmé par un mail de l'agence Française de Smyril-Line.
posté le 01 sept. 2009

milemgoulin
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 06/06/09
Lieu : Göteborg, Suède

Message privé
Bon en fait pas de problème, ils ne m'ont même pas demandé ma carte d'identité :)
Il n'y avait que 2 douaniers avec un chien qui sniffait les sacs au débarquement, mais je n'ai vu personne se faire interpeller.
posté le 14 mai 2011 mis à jour le 14 mai 2011

MacBernard
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 14/05/11

Message privé
Boujour à tous

je pars en islande au mois de juillet et j'aurais voulu avoir quelques infos:

la première concerne le matériel de pêche,
je voulais savoir si il est possible d'acheter la canne une fois là bas ou si il préférable de l'acheter en France par rapport à l'écart de prix ?
sachant qu'on arrive par l'est en ferry! y'a-til des magasins pour s'en procurer?

la seconde concerne le trajet pour aller jusqu'au ferry au nord du Danemark, j'aurais aimer savoir comment les gens qui ont emprunter
ce moyen de transport ont fait en bus depuis la france pour rejoindre l'embarcadère ?

voilà

merci
un baiser sans moustache c'est comme un steack sans moutarde ! Magnum.
posté le 14 mai 2011

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Nous on a pris le Bus Eurolines depuis Paris jusqu'à AAlborg ensuite bus locaux jusqu'à l'embarcadère.
Pour le matos de pêche, oui, ce sera probablement plus cher là-bas. Pour le magasin de pêche à Egilsstadir, je ne sais pas, mais c'est possible...
Et pourquoi pas ?
posté le 14 mai 2011 mis à jour le 14 mai 2011

MacBernard
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 14/05/11

Message privé
ok
et à Aalborg les bus sont-ils loin de l'arriver des bus eurolines?

merci
un baiser sans moustache c'est comme un steack sans moutarde ! Magnum.
posté le 15 mai 2011

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Il me semble que c'est au même endroit
Et pourquoi pas ?
posté le 29 juin 2011

MacBernard
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 14/05/11

Message privé
salut
je pars dans deux jours, et je viens de lire que l'importation de nourriture est limitée à 3 kg par personne, cependant
dans votre liste, vous emporter 5,5 kg par personne.
Quand est-il?

merci
un baiser sans moustache c'est comme un steack sans moutarde ! Magnum.
posté le 29 juin 2011

Gyp66
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 24/10/09

Message privé
C'est très théorique, nous sommes passés l'an dernier avec nos 18 jours de nourriture sans aucun contrôle.

Bon séjour.
posté le 29 juin 2011

MacBernard
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 14/05/11

Message privé
ok merci ;)
un baiser sans moustache c'est comme un steack sans moutarde ! Magnum.
posté le 11 mars 2012

mamat78
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 11/03/12

Message privé
Bonjour,

connaissez vous la tente vario 23 the north face, est elle adapté a l islande et l'ecosse. pas trop de condensation? je pars en ecosse au moi de mai et j'ai cette tente mais j'ai eu des probleme de condensation dans les pyrenees et c'est très désagréable. je me penche sur la holler de msr, la connaissez vous?
est elle adapté aux conditions climatiques de l'ecosse et l'islande
merci d'avance
posté le 12 mars 2012

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
On avait la Vario 23 en Islande (Raphaële) et effectivement un peu de condensation sur la partie mono-paroi. Raph est petite (relativement ;) ) et du coup ça ne touchait (le duvet) pas trop les parois donc pas vraiment gênant
Et pourquoi pas ?
posté le 14 juil. 2012

jonathanfrancois
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 14/07/12

Message privé
Bonjour Olivier,

J'ai réellement apprécié le récit de votre trek en Islande, la traversée est passionnante et je souhaite effectivement m'y rendre au mois de septembre.
À ce sujet, j'aimerais en savoir davantage sur l'itinéraire que vous avez emprunté, auriez vous le détail de celui-ci? Comment avez vous choisi votre itinéraire?

Je vous remercie d'avance pour votre attention

Bien cordialement
posté le 16 juil. 2012

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Attention il y avait 2 Olivier(s)
Le solitaire c'est Olivier Balch de Randonner Léger.
Nous on était 3. Notre itinéraire, on l'a concocté en regardant google Earth. On voulait faire une jolie diagonale qui n'empruntait pas d'axe. Mais notre programme s'est un peu modifié après notre rouste sous le Hofjokull.
Des détails ici /recit/islande-a-pied.html et dans le numéro 15.

Je te mets l'encart pratique du 15 ici si tu ne souhaites pas l'acheter :

L’Islande

Terre de glace et de feu, l’Islande est une île située juste à la limite du cercle polaire. Seulement 320.000 habitants sur 103.000 km² : la densité de population de 3 hab/km² environ est, comme celle de la Mongolie, l’une des plus faibles du monde. L’intérieur de l’île est inhabité.
Tout cela fait de ce pays une terre d’aventures attirante, où la nature est encore bien présente.

Se rendre en Islande sans avion
En ferry au départ du Danemark par la compagnie Smyril Line (www.smyril-line.com), via les îles Féroé sur lesquelles il est d’ailleurs possible de faire une escale de plusieurs jours (en prenant une rotation suivante du ferry).
Selon la période, le port danois change (Esbjerg ou Hanstholm), la durée de l’escale du navire Norröna aux Féroé également (de 1h30 à 9h) ; l’arrivée en Islande se fait toujours à Seyđisfjordur (est de l’île).
Un voyage en cabine partagée (entre 6 et 9 personnes dans un espace assez exigu) coûte entre 250 et 530 € (selon période) l’aller-retour environ.
Il est possible d’emporter son vélo dans le ferry, moyennant un supplément de 18 à 45 € (selon période) l’aller simple.
Pour les renseignements et réservations chez Smyril (pour l’Islande et les îles Féroé) : contacter Voyages Gallia Tourisme à Paris : islande@voyages-gallia.fr ou 01 53 43 36 36.
www.voyages-gallia.fr

- Pour aller au Danemark de France, le plus simple et économique est de prendre les lignes de bus Eurolines. Départs quasi quotidiens de Paris vers les villes de Aarhus ou Aalborg (relativement proches des ports du ferry) : entre 55 et 200 € env. l’AR (19h de trajet). Ensuite, des bus locaux (ou du stop) permettent de rejoindre le port d’embarquement pour le ferry.
www.eurolines.fr

Argent
La couronne islandaise (notée ISK) a été fortement dévaluée ces derniers mois pour cause de crise financière. Le taux de change (en Euros) est actuellement assez avantageux (par rapport à l’été dernier par exemple) mais il y a de l’inflation.

Circuler en Islande
Des lignes de bus permettent de circuler assez facilement en Islande même si cela finit par revenir cher. Il existe aussi des lignes aériennes intérieures.
Auto-stop
Le stop fonctionne mais ce n’est pas le fort des Islandais... Temps d’attente moyen 30 minutes sur la route 1. Dans notre cas, 4 fois sur 5 ce sont des touristes qui se sont arrêtés ; les Islandais vous diront souvent bonjour d’un signe de main avec un grand sourire et continueront leur route. C’est sympa mais ça ne permet pas d’avancer ;).

Météo
Plus que la pluie c’est le vent qui est presque omniprésent. Il pleut tout de même régulièrement et le temps varie très vite. Ceci dit, on voit souvent arriver à l’avance les grosses dépressions à l’aide d’un baromètre de poignet (une montre altimètre) ; c’est ce qui s’est passé pour les 2 grosses dépressions qui nous sont passées au-dessus de la tête. Pour avoir plus d’info sur la météo et des prévisions voir le site http://en.vedur.is

La nuit ?
En juin/juillet il ne fait pas « nuit » (cependant, le soleil se couche un petit moment) ; c’est très pratique (et sécurisant) de dimensionner ses journées comme on le souhaite, et ce jour permanent est assez magique (la luminosité est suffisante pour pouvoir lire sans lumière toute la « nuit » jusqu’à mi-juillet). Certaines personnes ont cependant du mal à dormir ; il suffit de se masquer les yeux.
Note : à partir de la fin août, il fait davantage nuit mais on peut observer les premières aurores boréales.

Nourriture
Dans les villes du pourtour, on trouve bien entendu des grandes surfaces où il est facile d’acheter de la nourriture, dont des aliments secs ou adaptés au voyage (soupes, pâtes, riz, chocolat, etc.) pour moins de 2 fois les prix en France. Les Bonus (enseigne au cochon rose) sont les plus économiques et la qualité est bonne. Dans l’intérieur de l’île, il n’y a rien ; cependant, on peut trouver des appoints de nourriture dans quelques rares endroits très touristiques ; par exemple au camping du Landmannalaugar. Nous avons conditionné la nourriture dans des bouteilles d’eau minérale : des récipients étanches, très résistants, ultralégers (environ 30-35g pour une bouteille de 1,25 à 1,5 L ; note : les bouteilles de boissons gazeuses sont plus résistantes) et quasi gratuits. Voir le site web pour plus de détails.
Dépose de nourriture : on peut organiser, avec les compagnies de bus locales, des déposes de nourriture dans des lieux ou refuges desservis. Il suffit de préparer un colis avec l’adresse du refuge et de le confier à la compagnie de bus qui dessert l’endroit (par exemple : Nyidalur, Dreki, Landmannalaugar). Pour l’une de nos déposes, nous avons donné directement le colis au chauffeur d’un bus que nous avons croisé par hasard. Pour une idée de tarif de ce type de dépose : une petite dizaine d’euros pour notre carton envoyé à Dreki.

Gaz
On trouve assez facilement des cartouches de gaz, dans les stations-service par exemple, mais également dans certains campings de l’intérieur des terres (à Þórsmörk par exemple). En général, il s’agit de cartouches à valve de type Primus (valve à vis standard). On a même croisé, rarement cependant, une cartouche à valve Camping Gaz !
Dans certains campings (notamment à Reykjavik, Skogar), on peut trouver le gaz abandonné par des voyageurs ayant terminé leur trip et s’apprêtant à prendre l’avion.

Vêtements et tente
On prendra des vêtements chauds car il peut faire froid et même neiger en été dans l’intérieur. Le vent augmente considérablement la sensation de froid. Des vêtements bien imperméables sont très importants.
Il est préférable de prendre une tente ayant une très bonne tenue au vent.

Equipement
Vous trouverez la liste détaillée du matériel transporté par l’équipe de CA sur le site du magazine www.expemag.com.

Cabanes « emergency shelter » et autres cabanes
Dans les zones inhabitées, se trouvent quelques cabanes ouvertes dans lesquelles on peut bivouaquer, ce qui est bien agréable lorsque la tempête hurle au dehors. Elles sont représentées sur les cartes touristiques par des triangles noirs ou rouges. La taille et l’équipement y sont variables : de la pièce unique avec 2 lits superposés métalliques au « 3 pièces » à 8 lits superposés, table et bancs. Parfois, une cartouche de gaz, un briquet ou un sachet de pâtes sont laissés à dispo.

Eau
À part dans certaines zones désertiques, on trouve assez facilement de l’eau. Elle coule partout en Islande. Nous ne l’avons jamais traitée. Une petite dose de micropur en cas de doute peut servir. Cependant, compte tenu des conditions (climatiques et humaines) et la présence de bétail, le risque principal doit se situer au niveau des parasitoses pour lesquelles le micropur ne fait pas grand-chose.
Sources d’eau chaude
On en trouve à différents endroits de l’île, où elles sont parfois aménagées pour le bain, comme dans des sites touristiques payants (le fameux Blue Lagoon ou les sources près de Mývatn, etc.) ou gratuitement près de refuges comme le Landmannalaugar ou Hveravellir. Par ailleurs, de nombreuses piscines municipales sont équipées de « hot pots » où l’on peut se relaxer dans de l’eau chaude (parfois aussi de saunas) ce qui est bien agréable en fin de trek. Le tarif d’entrée dans ces piscines est très acceptable (environ 3 €/pers en 2008-).

Cartes
On trouve très facilement sur place les cartes touristiques au 1:300.000e. Elles sont lacunaires et parfois fausses. L’institut géographique islandais publie des cartes plus précises, mais cela revient cher pour un long voyage. On peut prendre les 1:300.000e pour l’ensemble et quelques 1:50.000e topographiques pour les sections plus critiques.
On peut voir l’Islande en topographie relativement précise à cette adresse www.lmi.is/english/map-services et notamment http://atlas.lmi.is/atlaskort

Sentiers
Il n’y a pas vraiment besoin de sentiers en Islande puisqu’on peut passer à peu près partout. Il existe cependant quelques itinéraires classiques balisés. On voit aussi des sentiers traditionnels balisés de cairns sur les cartes topographiques islandaises (voir http://atlas.lmi.is/atlaskort) ; les sentiers de ce type sont représentés par un trait jalonné de cercles.

Treks de quelques jours ou à la journée
Le Laugavegur est le trek le plus célèbre d’Islande, il part du Landmannalaugar et se termine à Skogar, et vaut vraiment le coup (6 refuges-campings et 5 étapes de 12-22 km qu’il est possible de doubler). Sur une bonne partie de cet itinéraire, le bivouac n’est autorisé que sur les aires de camping (payantes, 6 € env. par personne en été 2008-) à côté des refuges.
On peut également randonner (journée ou plus) dans divers autres endroits touristiques de l’Islande, comme Skaftafell (sud) où il y a des itinéraires balisés, ou aussi en étoile autour d’un site comme le Landmannalaugar (sentiers balisés) par exemple.

La langue
Les Islandais parlent… islandais. Cependant, ils parlent en général très bien l’anglais.

Faune
Sur la côte, on peut facilement voir des phoques, et, si on prend le bateau à certains endroits et périodes, des baleines. Plus à l’intérieur, on croise quelques rares renards arctiques et rennes.
À part ces mammifères, l’Islande est plutôt le royaume des oiseaux migrateurs. On en voit énormément (oies, cygnes, canards divers, sternes arctiques, macareux, huitriers-pies, etc.).
Pêche
L’Islande est assez poissonneuse ; prendre une petite canne avec des cuillères tournantes n°3 s’avère payant. Il faut pêcher plutôt dans les lacs et rivières non glaciaires (eau claire).

Les rivières glaciaires
Une des difficultés rencontrées en Islande est la multitude de rivières glaciaires qui vont vous barrer le passage. Il faut être vigilant et les franchir si possible au moment où elles coulent le moins fort, c’est-à-dire lorsqu’il fait le plus froid, ce qui veut dire en général au petit matin. Pour avoir des techniques de franchissement, vous pouvez vous reporter à l’article de David Manise sur le sujet dans Carnets d’Aventures n°14.

Et pourquoi pas en kayak ?
La circumnavigation de l’Islande en kayak de mer a déjà été réalisée. Les côtes sont belles et sauvages. Cependant, le vent est assez soutenu et les côtes sont exposées aux coups de mer. Il faut donc un niveau de pratique conséquent pour aborder cette île pagaie en main. Le Hornstrandir, péninsule extrêmement sauvage et découpée du nord-ouest de l’île, doit être particulièrement intéressant en kayak.

Pour plus d’informations vous pouvez jeter un œil sur le site très complet de l’Allemand Dieter Graser (http://isafold.de) qui a parcouru l’Islande en tous sens. Le site est malheureusement en allemand. Vous pouvez cependant utiliser les outils de traductions disponibles sur internet.
Et pourquoi pas ?
(partager)
Remonter