Tour du Mont-Blanc

(réalisé) share(partager)
randonnée/trek
Quand : 07/09/19
Durée : 8 jours
Distance totale : 124km Dénivelées : +9045m / -9717m
Alti min/max : 1472m/2647m
Carnet créé par Vincent74 le 15 sept.
modifié le 26 nov.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus
403 lecteur(s) - 14
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 2 (mise à jour : 30 sept.)

Distance section : 10.9km Dénivelées section : +1117m / -643m
Section Alti min/max : 1970m/2481m

Description :

Etape 2: Refuge de Tré La Tête - Refuge du Bonhomme

Longueur: 11 Km
Altitude Min/Max: 1413m / 2491m
Cumul D+/D-: +1104m / -630m

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 2 (mise à jour : 30 sept.)

Il a un petit peu neigé durant la nuit mais la pluie est revenue avec le levé du jour, faisant fondre la légère couche de neige.

Pour l'instant, il ne pleut plus même si nous devinons que cela ne va pas durer.
Nous nous mettons en marche et juste derrière le refuge, deux chamois se tiennent en bordure immédiate du sentier.
Kim qui voit pour la première fois des chamois les gratifie d'un joli "Ohhhhh !" bien sonore qui les mets immédiatement en fuite.
Nous les regardons partir à travers les sapins et disparaître dans le brouillard.
Amusés par la jolie intonation de ce "Ohhhh !", nous lui expliquons:
"Kim, the next time, no "Ohhhh !" ".
Tout le monde rigole et on repart en amorçant la descente à travers la forêt de sapins vers la vallée.
Très vite la pluie nous rattrape...
Départ: C'est ici que l'on a pu voir les Chamois
Départ: C'est ici que l'on a pu voir les Chamois
Jour 2
Il pleut...
Il pleut...
Au pont de la Laya, Etienne nous quitte comme convenu pour rentrer chez lui.

Nous passons devant le refuge du Nant Borrant et nous entreprenons la remontée vers la Balme sous une pluie froide de plus en plus forte.
La neige n'est plus loin....

Passage de la cascade de la Balme: il neige maintenant.
Personnellement, je préfère la neige à la pluie....

Après étude de la carte, nous faisons un léger crochet pour nous rendre à une cabane-abri pour le repas de midi.
C'est protégé de la neige et du vent, au sec, que nous prendrons notre repas.
Je suis surpris par le nombre de randonneurs qui passant à quelques centaines de mètres de cet abri continuent leur chemin, courbés sous les rafales de neige, faisant probablement l'impasse sur leur repas du midi....
Au niveau du Pont de la Laya
Au niveau du Pont de la Laya
Il pleut mais la neige n'est plus loin...
Il pleut mais la neige n'est plus loin...
Jour 2
L'abri pour un repas au sec !
L'abri pour un repas au sec !
Jour 2
C'est reparti !
C'est reparti !
La montée vers les Col du Bonhomme s'effectue sans grande difficulté, le sentier restant encore bien marqué dans la neige.
L'arrivée au Col est bien ventée, mais nous sommes tous bien équipés.
Ce n'est pas le cas d'un groupe qui sort de la cabane-abri du Col, les mains dans des sacs plastiques en guise de gants.
Courte halte à la cabane, le temps d'échanger avec deux randonneurs que nous croiserons régulièrement jusqu'à Courmayeur.

Malgré le vent et la neige, le sentier restera bien marqué pour notre dernière heure de marche vers le refuge de la Croix du Bonhomme que nous trouverons sans difficultés mais avec une visibilité moyenne.
Jour 2
Jour 2
Jour 2
Jour 2
Jour 2
Jour 2
Attablé autour de la table dans la pièce principale du refuge, nous étudions l'étape du lendemain ainsi que les étapes à venir...

Kim n'a qu'une seule réservation pour le reste du circuit: Le Refuge du Lac Blanc pour le vendredi soir.
D'après son guide, c'est le lieux où dormir face au Mont Blanc.
Il est vrai qu'il y a pire comme endroit mais on a beau éplucher les itinéraires et la carte, il va lui manquer une journée de marche pour y arriver vendredi soir. (Si elle souhaite réaliser des étapes raisonnables.)
Nous lui suggérons donc, que dans deux jours lors de notre passage à Courmayeur, de prendre un bus pour Chamonix.
Nous lui proposons quelques idées de randonnées à la journée sur Chamonix pour s'occuper jusqu'au vendredi soir.
D'ici là, nous réglons ces problèmes de réservations de refuge en lui proposant de prendre la place de Joan qui n'a pu débuter son Tour du Mont-Blanc et qui devrait justement nous rejoindre à Courmayeur.

Dehors la nuit tombe et derrière les fenêtres, la neige passe à l'horizontale, poussée par le vent...
Jour 2
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57