Tour de l'île Maurice en kayak Vue d'ensemble

(réalisé) (partager)
Presque tout le monde va à Maurice pour y trouver le soleil et les hôtels *****. J'ai préféré ma tente et le camping sauvage aux hôtels. J'ai préféré mon réchaud à bois aux buffets somptueux. Mais je mentirais en disant que j'ai préféré le cyclone au soleil !
Ce sont les aléas de la saison des pluies. La météo pourrie m’aura au moins offert des ciels magnifiques! Je suis content de les partager avec vous.
kayak gonflable / vélo de randonnée
Quand : 24/12/13
Durée : 14 jours
Distance totale : 285.4km
Carnet créé par jeanpatriceveilhan le 09 juil. 2015
modifié le 11 août 2015
2834 lecteur(s)
(11 personnes aiment ce carnet)

Coup de coeur !

Le topo : Section 3 (mise à jour : 11 août 2015)


Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 3 (mise à jour : 11 août 2015)

Et puis je reçois le SMS un peu redouté: la tempête tropicale qui évoluait un peu plus loin est passée au stade intense, la météo prévoit une intensification au stade de cyclone d'ici demain. On ne sait pas encore s'il passera sur Maurice ou sur la Réunion. "Euh, faut-il mieux qu'il casse ma tente à Maurice ou ma maison à la Réunion?". Ca tombe bien, ce n'est pas moi qui choisis la trajectoire des cyclones dans l'Océan Indien! Donc pas besoin de trouver une réponse à cette difficile question.

Pour avoir un avant-gout: grosse pluie tropicale! Je profite de cette pluie en m'immergeant dans l'eau, plutôt chaude, en mode "crocodile", ne laissant dépasser que mes yeux et mon nez pour respirer. Des milliards de gouttes d'eau crépitent sur le lagon parfaitement lisse, c'est fascinant. Au bout d'une heure, toutefois, le froid et la fatigue me gagnent. Je monte le double-toit de la tente pour une bonne sieste. Quand la pluie s'arrête, aussi soudainement qu'elle est arrivée, je sors, et là, le crépuscule est à couper le souffle:
Lendemain matin: le ciel est encore dégagé, mais je sais que c'est ma dernière journée de beau temps. Alors je repars vite pour avoir le temps de trouver un toit (un vrai cette fois) pour les 3 ou 4 jours de cyclone.
Tout ce ciel bleu! Difficile de croire que le cyclone approche. En réalité, on dit qu'il aspire les nuages, d'où le beau temps que l'on a "devant" le cyclone.
Tout ce ciel bleu! Difficile de croire que le cyclone approche. En réalité, on dit qu'il aspire les nuages, d'où le beau temps que l'on a "devant" le cyclone.
Le Morne Brabant au loin, que j'ai envie de contourner avant de m'arrêter.
Le Morne Brabant au loin, que j'ai envie de contourner avant de m'arrêter.
Voilà, je viens de contourner le Morne. Le ciel est devenu gris. J'ai quelques heures devant moi pour aller à la Gaulette trouver un logement.
Voilà, je viens de contourner le Morne. Le ciel est devenu gris. J'ai quelques heures devant moi pour aller à la Gaulette trouver un logement.
Et ma foi, le petit appart que je trouve me plaît pas mal. Tant mieux, car je vais y passer 4 nuits et 3 jours, enfermé, allongé sur un grand lit à bouquiner.
Et ma foi, le petit appart que je trouve me plaît pas mal. Tant mieux, car je vais y passer 4 nuits et 3 jours, enfermé, allongé sur un grand lit à bouquiner.
Le cyclone, finalement, a choisi de passer entre la Réunion et Maurice. C'est le meilleur compromis! Mais bon, l'oeil passe quand même à 90km seulement d'où je suis, et ça génère de bons vents qui ne donnent pas vraiment envie de mettre le nez dehors. D’ailleurs, ce serait dangereux: pas mal de débris assez gros sont emportés dans le vent, les noix de cocos tombent… Je regarde tout ça derrière la baie vitrée de ma chambre: grand luxe! Le 2e jour, je sors quand même un peu pour me ravitailler. Forcément, quoi faire d’autre, quand on est seul et enfermé, que de lire et manger? Alors autant manger des choses bonnes! Dans le supermarché, je passe en mode « consommateur » et achète tout ce qui me tente… en oubliant un peu la réalité: à savoir que la plaque gaz et le réfrigérateur sont provisoires! Quand je repars, trois jours plus tard, j’ai bien du mal à mettre toute la nourriture achetée dans mes bagages!
Section précédente Section suivante
Commentaires