Randonnée en refuge au Japon

(réalisé) (partager)
Découvrons la montagne à la façon japonaise ! Randonnée de 3 jours à partir de Kamikochi, le Chamonix local. L'objectif est le Yarigatake (à tes souhaits), petit frère local du Cervin.
Ce sera finalement le Hotakadake , le Maître des Alpes du Nord (北アルプスの盟主). Quelle humilité.

On était équipés comme pour une rando en Europe, et ce n'était pas nécessaire...
Topos ultra-précis dans les magazines, sentiers bien balisés, et surtout... confort ultime au refuge (avec siège chauffant électrique solaire...). S'il vous manque quelque chose, ne vous inquiétez pas, vous pourrez trouver des soba, ramen, de la bière, des chips, des t-shirts, des casques, des couvertures, des serviettes de toilette, du dentifrice, des chaussettes, des mags (y compris carnet d'aventure depuis dimanche) au refuge à 3000m. Et évidemment les fameuses vending machine, que l'on trouve également au sommet du mont Fuji. 
A part ça, la rando n'était pas du tout évidente, avec des passage aériens où il faut vraiment poser les mains !
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus
Précisions : A partir du Japon, bien sûr !
randonnée/trek
Quand : 23/07/16
Durée : 2.5 jours
Distance totale : 22.8km
Carnet créé par florianRS le 26 juil. 2016
modifié le 31 juil. 2016
597 lecteur(s)
(4 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le topo : Refuge 1 - Sommet (mise à jour : 26 juil. 2016)

Distance section : 6.6km

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Refuge 1 - Sommet (mise à jour : 26 juil. 2016)

Après réflexion, nous changeons nos plans. La météo n'est pas super engageante, et les 10km sur le plat avec des sacs à 20kg** ne nous incitent pas à faire demi tour. Nous préférons donc une boucle en passant par un sommet plus au sud, et plus haut. Ainsi nous pourrons jouir de la vue du Yarigatake.
Le jour 2 sera donc le jour de la montée. 1600m à moitié dans un très bon sentier, puis les 400 derniers mètre dans ce qui se rapproche de l'escalade. Evidemment il y a des chaînes, des échelles, tout ce qui fait que l'on se sent bien en sécurité, comme partout au Japon.

**20kg c'est qu'on n'était pas sûr de trouver de l'eau et de la nourriture pour 3 jours + emballages japonais...
La météo est toujours avec nous (et les Japonais aussi...)
La météo est toujours avec nous (et les Japonais aussi...)
Sur le chemin, nous croisons un refuge, puis un autre 200m plus loin. Mais pourquoi ?? Peut-être pour absorber l'affluence de randonneurs en haute saison. En tout cas, dans chaque refuge c'est restaurant, petites tables en bois, intérieur impeccable, toilettes, eau potable. Les services (toilettes, eau) sont payants, sur la base de la bonne foi. Personne ne vérifie puisque personne ne triche.
Suprise ! Le refuge intermédiaire fait aussi resto, au même prix qu'en ville. Le plat de pâtes à 8€, la pinte de pression à 5€60. On trouve aussi du saké.
Suprise ! Le refuge intermédiaire fait aussi resto, au même prix qu'en ville. Le plat de pâtes à 8€, la pinte de pression à 5€60. On trouve aussi du saké.
Le petit plan dessiné par les petites mimines du gardien. C'est-y pas kawaii ?
Le petit plan dessiné par les petites mimines du gardien. C'est-y pas kawaii ?
Montez donc ! Nous voilà bientôt arrivés, sous un ciel qui se bouche puis se débouche au rythme de la respiration nuageuse.
Le même refuge, de plus haut.
Le même refuge, de plus haut.
La météo a changé 2 fois en 2 jours, tout va bien. On va dire que demain il fera beau, contrairement au dernier bulletin.
La météo de tout de suite au sommet secondaire, c'est nuageux !
La météo de tout de suite au sommet secondaire, c'est nuageux !
Section précédente Section suivante
Commentaires