Les cascades de Khaoui Naam

(réalisé) share(partager)
Un trip autonome en Kite buggy... 
kite buggy
Quand : 4/25/18
Durée : 2 jours
Distance totale : 189.7km Dénivelées : +323m / -307m
Alti min/max : 3m/196m
Carnet créé par Michel F357 le 04 Jun
modifié le 26 Jun
143 lecteur(s) - Soyez le premier à aimer ! :
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Section 2 (mise à jour : 26 Jun)

Jour 1 episode 1
On se leva avec  le soleil pour profiter de la marée qui aurait dû être basse.  Le petit déjeuner ne m’a pas laissé de souvenir, j’étais trop absorbé aux derniers préparatifs et à l’harnachement du char. Je retrouvais le même stress que 5 ans auparavant quand il avait fallu se lancer.  Je n’avais pas complétement faux : la marée n’était pas trop haute et nous permettait de rouler au bord de l’eau  mais on allait devoir renoncer à l’option que l’on avait repérée la veille et qui consistait à suivre la plage sur qqs kms en direction de la lagune de Naïla. On croisa un groupe de militaire qui nous mitrailla …  de photo..  En 2013 on avait rapidement commencé à s’enfoncer  vers l’Est et cailloux et épineux avaient crispé les sourires alors cette fois en plan B on avait repéré des pistes longeant la route donnant accès à de grandes esplanades de sable dur. On du hisser les chars hors de la plage puis les tirer un moment le long de la route  jusqu’au dernier poteau électrique avant de pouvoir sortir les voiles.  Porté par un vent ¾ arrière on roulait bien mais l’un des problèmes de ces chemins de bord de route c’est qu’ils sont parsemés de détritus. Je n’avais pas l’intention d’en faire l’inventaire mais Mathieu, habile de ses pneus réussi à nous trouver un très beau tesson de bouteille après moins d’1 km de roulage. On s’arrêta pour admirer sa trouvaille et il en profita pour essayer de reboucher le trou qu’elle avait fait dans son pneu.  Finalement de halte en halte et vu qu’il semblait avoir un don réel pour trouver tout ce qui pouvait traverser un pneu ,  la pose de mèche et le gonflage occupèrent Mathieu pendant qqs centaines de kms.  
Revenons à notre bord de route, il fallait maintenant nous en éloigner. Deux grosses dunes d’une quarantaine de mètres de haut nous servaient de repère. Il nous fallait rejoindre la seconde puis la longer pour rejoindre l’oued qui nous conduirait à la vallée. On passa les lignes THT très prudemment en tirant les chars. On longeât la dune et on s’enfonça vers l’Est en direction des plateaux.
Rancunier envers mon GPS qui m’avait bien planté qqs années auparavant  je roulais au jugé et finalement un petit peu trop nord ce qui fait qu’on arriva à l’entrée de la vallée sur la piste de la rive nord de l’oued.  A l’entrée de la vallée un vieil homme en 4X4 nous arrêta
Commentaires

Now in shop

Carnets d'Aventures N°53