La Leyre ,son delta , l'île de Malprat.

(en cours) share(partager)
Après mes aventures , en 2016 ,dans mon périple " De l' Estuaire de la Gironde au bassin d'Arcachon" je repars en 2017 pour descendre la Leyre depuis la base de Mexico à Commensaq jusqu' au bassin d' Arcachon au Teich. Je parcourrai le delta de cette rivière avec notamment l' île de Malprat , île très peu connue du Bassin d' Arcachon.Puis je rejoindrai Biganos que j' ai raté l' an dernier .
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : La route entre Labouheyre et Commensacq-Mexico étant très dangereuse en vélo + remorque je suis à la recherche d'un autre itinéraire , plus long certainement. J' ai commandé la carte IGN pour y voir plus clair.
kayak gonflable / vélo de randonnée
Quand : 01/08/17
Distance totale : 28.1km
Carnet créé par patiras le 22 mai
modifié le 29 août
251 lecteur(s) - 2
Vue d'ensemble

Le topo : Section 4 (mise à jour : 27 août)

Distance section : 11.8km

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 4 (mise à jour : 27 août)

Le matin, après le petit déjeuner, je commence à préparer le canoë. J' ai enfin une pompe manuelle digne de ce nom . Elle vient de chez Décathlon et il m' a simplement fallu adapter l' embout Gumotex. En 15 minutes c'est gonflé là où il me fallait 1H30 avec la mauvaise pompe à pied qui en plus était percée .
Je charge le bateau et j' arrime le matériel beaucoup mieux que l' année dernière.
Je laisse partir plusieurs canoës de la base  et je pars ainsi sur les coups de midi .
J' espérais commence à naviguer  beaucoup plus tôt pour rallier Pissos d'une traite.
La navigation est agréable des plus dépaysante dans ces forêts de feuillus .
Le niveau de la Leyre est très bas cette année mais heureusement de nombreux affluents viennent en grossir le débit petit à petit.
La rivière est entretenue , au moins pour permettre le passage des canoës et des kayacs. Souvent je racle le fond de sable voire des branches ou des souches immergées, mais sans gravité pour mon canoë.
Autant la végétation est luxuriante autant la faune est rare . L' eau est limpide et  transparente , mais des poissons je n' en vois point . Tout au plus quelques bébés vairons . Mais quid des écrevisses. Même celle de Louisianne semble ne pas  avoir coloniser ces eaux et c' est tant mieux .
Des oiseaux , il y en a bien , mais pas de Martin-Pécheur comme l' année dernière sur le canal des étangs.
Il n' y a pas non plus de ragondins et ça aussi c' est bien.
Le soir j' ai fait 14,5km. Je m' arrête au pont de Cantegrit.
Le bivouac est interdit sur les bords de la Leyre .
Alors je prends tout mon matériel de bivouac et m' enfonce de 200 m dans la forêt.
Ainsi je ne bivouaque pas sur les berges de la rivière
En avant sur la Leyre !
En avant sur la Leyre !
Un dépaysement total
Un dépaysement total
Premiers coups de pagaie
Premiers coups de pagaie
Section précédente Section suivante
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets #49

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017