La Leyre ,son delta , l'île de Malprat.

(en cours) share(partager)
Après mes aventures , en 2016 ,dans mon périple " De l' Estuaire de la Gironde au bassin d'Arcachon" je repars en 2017 pour descendre la Leyre depuis la base de Mexico à Commensaq jusqu' au bassin d' Arcachon au Teich. Je parcourrai le delta de cette rivière avec notamment l' île de Malprat , île très peu connue du Bassin d' Arcachon.Puis je rejoindrai Biganos que j' ai raté l' an dernier .
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : La route entre Labouheyre et Commensacq-Mexico étant très dangereuse en vélo + remorque je suis à la recherche d'un autre itinéraire , plus long certainement. J' ai commandé la carte IGN pour y voir plus clair.
kayak gonflable / vélo de randonnée
Quand : 01/08/17
Distance totale : 28.1km
Carnet créé par patiras le 22 mai
modifié le 29 août
252 lecteur(s) - 2
Vue d'ensemble

Le topo : Section 2 (mise à jour : 19 août)

Distance section : 8.9km

Description :

 Je n' ai que 15 km à faire . Mais les petits chemins de sable mou compliqueront ma progression. En plus j' ai failli manquer d' eau . Je ne serai pas à la base de canoë ce soir.

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 2 (mise à jour : 19 août)

  Après une nuit un peu compliquée (crampes),et après avoir tout replié je pars de bon matin . Je pédale sur ma petite route, toute droite, avec casque et gilet Jaune . J' arrive à la réserve d' eau pompier où je dois tourner à gauche sur un petit chemin. Pour l' instant c'est "véloable" bien qu'un peu plus dur .J' atteins cette ligne à Haute Tension (merci la carte IGN) que je dois suivre pratiquement jusqu' à la base de canoë.
Et c' est maintenant que le galère va commencer. Au début il y a bien un chemin goudronné prévu, je le suppose, pour les véhicules EDF. Tout va bien . Mais le chemin devient de sable, de plus en plus mou . Et en plus il y a des montées et des descentes. Impossible de pédaler . Il me faut donc dételer la remorque . Monter le vélo en le poussant puis redescendre et monter un par un la remorque puis les sacs: Celui du canoë puis celui   tente-duvet-fringues , celui   équipement-matériel et enfin celui du ravitaillement. Et cela je le répète à trois reprises .
Et je me rends compte que je n' arriverai pas à la base de canoë aujourd' hui . En plus, je n' ai plus d'eau. Je n' avais prévu que 2 litres pour cette journée qui je pensais ne serait qu' une promenade de santé . Par bonheur à mi-pente je trouve un ruisseau d' un eau parfaitement limpide. Je peux remplir mes bouteilles .
Le soir je bivouaque à nouveau.


Une eau limpide                                                             Je remplis mes bouteilles
Une eau limpide Je remplis mes bouteilles
Les sacs à monter                                                                  Et la remorque
Les sacs à monter Et la remorque
Section précédente Section suivante
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets #49

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017