La grande traversée

(réalisé) share(partager)
Traversée de la Méditerranée en kayak de mer. C'était il y a déjà plus de 15 ans ! En 2003, au cours d'une année sabbatique, nous avons réalisé cette traversée qui fut très marquante. Une belle aventure entre amis, à l'origine de Carnets d'Aventures.
Maintenant, malheureusement cette partie de la Méditerranée est endeuillée par les nombreuses personnes qui se noient en tentant de venir en Europe par la mer... Ce n'était pas le cas à l'époque. Notre chance d'Occidental est d'avoir pu faire cette route par loisir et nous pensons respectueusement à tous ceux qui n'ont pas cette chance et qui luttent pour survivre...
S'y rendre de manière douce : C'est possible en ferry
Précisions : Retour en ferry depuis la Tunisie (la Goulette)
kayak de mer / nage apnée
Quand : 01/07/03
Durée : 55 jours
Distance totale : 1131.1km Dénivelées : +1m / -6m
Alti min/max : 2m/3m
Carnet créé par Olivier le 10 juin
modifié le 12 juin
185 lecteur(s) - 3
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : La Sardaigne (mise à jour : 12 juin)

Nous attaquons par l’archipel de la Maddalena au nord est, premier bivouac sur l’île de Sparghi avec apéro coca biscuits pour fêter l’arrivée en Sardaigne. Le lendemain Eole se réveille - ô miracle dans le bon sens cette fois - et c’est du force 6 qui nous pousse dans l’archipel, entre les ferries et les navettes. La houle est formée et de belles vagues déferlent, même sur le biplace bien chargé on parvient à en surfer certaines, les monoplaces s’en donnent à cœur joie !

Le vent reste assez fort les jours suivants, nous obligeant parfois à nous arrêter. Nous approchons de l’imposante île de la Tavolara : une lame calcaire longue et effilée de 565 mètres de haut qui sort de l’eau ! Nous avons le temps de l’admirer puisqu’un gros coup d’ouest en Méditerranée nous cloue 3 jours sur l’île voisine de Molara, où nous cohabitons avec un garde sarde très sympathique, quelques vaches et de nombreux rongeurs qui prennent un plaisir certain à détruire à coup de dents notre matériel (poches à eau, masques, bouteilles). Heureusement sur Molara il y a aussi de l’eau douce et des arbres pour mettre le bivouac à l’ombre, c’est important par cette chaleur. 
Arrivée en Sardaigne, on fête ça !
Arrivée en Sardaigne, on fête ça !
Du vent !
Du vent !
Sur l'île de Molara, en face de l'île de Tavolara
Sur l'île de Molara, en face de l'île de Tavolara
Attaque de rats sur Molara, coincidence ? Je ne crois pas ;-)
Attaque de rats sur Molara, coincidence ? Je ne crois pas ;)
La Sardaigne
La Sardaigne
La zone du golfe d'Orosei est bien agitée quand nous passons, et les loueurs de zodiaks suspendent les locations, on est bien peinards pour naviguer le long de cette zone magnifique de la Sardaigne
La zone du golfe d'Orosei est bien agitée quand nous passons, et les loueurs de zodiaks suspendent les locations, on est bien peinards pour naviguer le long de cette zone magnifique de la Sardaigne
A Cala Gonone, nous profitons de l’arrêt ravitaillement pour nous offrir pizzas et boissons fraîches, le top ! Le vent est toujours actif et c’est dans une bonne houle que nous arrivons dans un des plus beaux endroits de la Sardaigne : le Golfe d’Orosei. Des petites cala isolées au sable fin et aux eaux cristallines, des immenses parois blanches parfois équipées de voies d’escalade… Une fois encore nous apprécions de voyager en kayak, de pouvoir, par mer formée, accoster et naviguer très près du relief quand les voiliers passent au large sans avoir la possibilité de mouiller, et que les vedettes de touristes et les zodiacs sont cloués au port !
De très belles grottes, à explorer en kayak ou parfois à pieds depuis le sable, ornent le pied des impressionnantes falaises. Le projet d’une expé escalade en Sardaigne arrive bien sûr dans les discussions…
Cala Luna, trop beau !
Cala Luna, trop beau !
La Sardaigne
La Sardaigne
La Sardaigne
On n'est pas bien là ?....
On n'est pas bien là ?....
La Sardaigne
La Sardaigne
Cala Goloritze, le golfe d'Orosei est magnifique
Cala Goloritze, le golfe d'Orosei est magnifique
La Sardaigne
C'est parti !
C'est parti !
La Sardaigne
La Sardaigne
Quelques jolies grottes marines aussi en Sardaigne
Quelques jolies grottes marines aussi en Sardaigne
La Sardaigne
Golfe d'Orosei, des falaises de 400m au-dessus de la mer
Golfe d'Orosei, des falaises de 400m au-dessus de la mer
Un peu avant Arbatax
Un peu avant Arbatax
Nous approchons maintenant du sud de la grande île, la grande traversée vers l'Afrique se rapproche. Nous ne nous sommes pas organisés pour être accompagnés par un bateau. "On trouvera bien une solution le moment venu !". Ce type de voyage est toujours riche en événements providentiels et c'est aussi ce qui en fait le charme. Nous commençons donc à chercher le bateau d’escorte en demandant aux voiliers au mouillage et dans les marinas. Au gré d’un coup de pagaie, nous rencontrons Eduardo sur son canoë. Après lui avoir fait part de notre projet, il nous avoue que pagayer jusqu'en Tunisie aurait été son rêve ! Après une invitation à manger la "pasta" dans sa maison côtière, il nous met en contact avec son ami Angelino qui accepte de nous escorter avec son voilier pour la grande la traversée vers la Galite. C’est à Cagliari que nous rencontrerons Angelino, mais aussi Sergio, Maurizio et les autres que nous remercions pour leur accueil et leur aide en Sardaigne.
La Sardaigne
La Sardaigne
Les réserves d'eau
Les réserves d'eau
Remontée des kayaks sur les grandes plages le soir pour le bivouac
Remontée des kayaks sur les grandes plages le soir pour le bivouac
D'eau d'eau
D'eau d'eau
La géologie de la Sardaigne est surprenante et variée (un petit air de Corse ? :-) )
La géologie de la Sardaigne est surprenante et variée (un petit air de Corse ? :) )
La Sardaigne
La Sardaigne
Tentative vite abandonnée de confection de voile avec un parasol abandonné
Tentative vite abandonnée de confection de voile avec un parasol abandonné
Géologie sarde...
Géologie sarde...
zzzzzz....
zzzzzz....
La Sardaigne
Passage de la raffinerie après Cagliari
Passage de la raffinerie après Cagliari
Passage de la raffinerie après Cagliari
Passage de la raffinerie après Cagliari
Ambiance...
Ambiance...
Le 13 août, après avoir fait des courses (qui seront en fait les dernières du périple), nous quittons Cagliari avec un vent fort de face. Nous longerons pendant des kilomètres l’énorme raffinerie de la baie. Des torchères géantes propulsent dans le ciel des flammes de plusieurs dizaines de mètres. Pour éviter de contourner un pipeline long de 5 Km, nous passons dessous, tout près d’imposants pétroliers à côté desquels nos kayaks paraissent des fourmis. Le spectacle n’est pas très beau, mais il est saisissant !
Le dernier bivouac avant la grande traversée
Le dernier bivouac avant la grande traversée
Jeudi 14 août, nous sommes à 25 Km de notre point de départ souhaité et l’étape d’hier, terminée de nuit, a été éprouvante, mais, compte tenu de la très courte fenêtre météo dont nous disposons et de la disponibilité réduite de notre voilier d’escorte, nous n’avons pas vraiment le choix : il faut partir le soir même.
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°56