5 invités en ligne

Kayak en mer Ionienne

Kayak en mer Ionienne

(réalisé)
Une bien belle itinérance dans les îles Ioniennes et dans la douceur du mois d'octobre. Idéal pour l'initiation au voyage bivouac en kayak de mer : météo très clémente, traversées raisonnables, sauvage mais ravitaillements possibles. Une première expérience pour moi qui ne demande qu'à être renouvelée.
kayak de mer
Quand : 01/10/22
Durée : 12 jours
Distance globale : 189km
Dénivelées : +290m / -262m
Alti min/max : -2m/86m
Carnet publié par ManonM le 31 oct.
modifié le 31 oct.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en ferry
Précisions : Voiture jusqu'à Ancône (Italie) puis ferry jusqu'à Igoumenitsa. Voiture jusqu'à Mytikas.
Coup de coeur ! 353 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : Rejoindre les îles Ioniennes (mise à jour : 27 oct.)

Description :

Nous sommes partis à 5 de Chorges (Hautes-Alpes) à 2 voitures jusqu'à Ancône, port de départ du ferry. 2 kayaks sur chaque véhicule. 9 à 10 h de route pauses comprises, via le col de Montgenèvre puis traversée de toute la plaine du Pô. Nous franchissons le Rubicon (comme César, sans armée toutefois :) !).
Nous embarquons le soir même. Agréable impression de limiter notre empreinte carbone en profitant d'un navire de fret (grosso modo, les 2/3 des passagers sont des camionneurs). 20 h plus tard, nous débarquons à Igoumenitsa dans la grisaille et une lourde chaleur. Décalage horaire d'1 h (+1 en Grèce). La nuit tombe et nous toquons à la porte d'un charmant camping sur la côte à 10 min de voiture au sud d'Igoumenitsa. Occasion d'exercer nos premiers mots de grec.

Dans la matinée le lendemain, nous reprenons la route jusqu'à Mytikas (environ 2h) où nous avons prévu de mettre à l'eau. Le vent souffle fort toute la journée et les prévisions n'annoncent aucune accalmie avant la nuit. Force 5, mer agitée, grosses rafales. Nous préférons abandonner le projet de traverser (aussi courte soit-elle, la traversée) vers Kalamos pour trouver un joli bivouac pour la nuit. Car l'équipe se compose de 2 kayakistes expérimentées et de 3 débutants qui ne sont, à peu de choses près, jamais montés dans un kayak. Nous avons donc tout le temps nécessaire pour préparer ces derniers : toutes les affaires sont réparties dans des sacs étanches de différentes tailles (4 à 20 L, pas plus pour faciliter le chargement dans les caissons) eux-mêmes dispersés dans les caissons (plus ou moins) étanches des kayaks. Chaque jour ils reprendront exactement leur place. Nous partons avec 100 L d'eau (ce qui représente environ 2 L / personne / jour) répartis dans des vaches à eau et bidons de 5 à 10 L (remplis à Chorges par précaution, car il n'est pas toujours évident de trouver de l'eau potable sur place, même si à Mytikas, il y en avait), poids le plus lourd placé au centre des kayaks entre les jambes et au bout des pieds. Les 4 esquifs (3 solos dont 2 en polyethylène et 1 en fibre, et 1 biplace en fibre) fin prêts, nous mangeons du poisson dans un petit restaurant du port et bivouaquons derrière les quais sur la plage. Pas très glamour ni reposant, mais nous sommes à poste pour le grand départ tôt le lendemain.

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Rejoindre les îles Ioniennes (mise à jour : 27 oct.)

Ancône
Ancône
Entre les camions en attendant l'embarquement à Ancône
Entre les camions en attendant l'embarquement à Ancône
Préparation des kayaks à Mytikas
Préparation des kayaks à Mytikas
Commentaires