1 membre et 19 invités en ligne

Expédition himalayenne au Thabor

(réalisé)
4 familles avec 6 enfants partent en itinérance et autonomie avec comme objectif le sommet du Mont Thabor (3178m) dans la haute vallée de la Clarée (France). Premier bivouac pour certains, marche sur la neige, cueillette de génépi ou encore pêche à la ligne : que de découvertes et de partage !
randonnée/trek
Quand : 13/07/23
Durée : 6 jours
Distance globale : 37.4km
Dénivelées : +2153m / -2073m
Alti min/max : 1584m/3133m
Carnet publié par Circa05 le 26 mars
modifié le 26 mars
120 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : Section 4 (mise à jour : 26 mars)

Distance section : 1.8km
Dénivelées section : +309m / -85m
Section Alti min/max : 2878m/3133m

Description :

Montée au col de la Chapelle 2943 m puis au Mont Thabor 3178 m et bivouac à 3030 m sous la chapelle du Mont Thabor.

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 4 (mise à jour : 26 mars)

Rémi : Avant de partir du bivouac, nous retournons au pied du névé…la température n’est plus propice à la fonte, l’eau n’est plus disponible. Heureusement, nous avions fait du stock hier ! Direction le Col de la Chapelle à travers les gros blocs. L’altitude se fait un peu sentir, les pauses font du bien. Nous traversons un versant aux couleurs ocres et arrivons dans un paysage lunaire sur le grand replat sous le sommet du Thabor. Des cohortes de randonneurs montent et descendent depuis la vallée Étroite. Quelques touffes de génépi fleurissent. Les enfants essayent avec les ciseaux de leur couteau suisse à la délicate cueillette de cette plante mythique…pour la tisane de ce soir. Aurélie quant elle, en récolte pour une autre recette. Nous posons nos sacs sur un superbe replat en balcon à 3030 m d’altitude pour manger. L’ascension du sommet se fera sans sac à dos. La chapelle du Mont Thabor est endommagée par la fonte du pergélisol, une grosse sangle retient les murs fissurés. Le sommet est là, arrondi et grandiose. Nous faisons des postures de yoga et quelques acrobaties rigolotes pour la photo. Les enfants trouvent une roche blanche, le gypse, qu’ils réduisent en poudre. De retour au camp, nous jouons et dessinons profitant ainsi de la fin d’après-midi au soleil.
Ninon donne des précisions sur la journée : "Nous sommes alors au col de la Chapelle dans un environnement sableux et rocailleux. J’ai aimé marcher sur le sol parfois poussiéreux où nous avons bivouaqué. Le soir, nous avons planté les tentes à 3030 m d’altitude. Didier le grand père de Titouan et Naël nous a expliqué les différentes roches que l’on pouvait trouver à cette altitude et notamment le gypse, une roche sédimentaire qui sert à fabriquer du plâtre. Avec Hannah, on a commencé à l’expérimenter. On a cassé le gypse, et on l’a mélangé avec de la neige. Ça a donné une texture liquide et molle. On a adoré cette texture qui ressemblait à du slime. Nous avons gardé dans nos sacs du gypse non concassé pour le ramener et pouvoir faire du plâtre. Nous avons joué tous ensemble au TOC, un jeu confectionné par ma tata qui se transporte facilement et partout. Je voulais le faire découvrir à mes amis."
Aller, courage, le col est bientôt là!
Aller, courage, le col est bientôt là!
Silène acaule
Silène acaule
Une plante mythique, le génépi.
Une plante mythique, le génépi.
Côté Savoie, la Pointe de Terre Rouge et son lac.
Côté Savoie, la Pointe de Terre Rouge et son lac.
Victoire, le sommet!
Victoire, le sommet!
La poudre de gypse.
La poudre de gypse.
Le jeux du Toc.
Le jeux du Toc.
Bivouac à 3030 m sous le sommet.
Bivouac à 3030 m sous le sommet.
Le soir, les lumières sont plus douces.
Le soir, les lumières sont plus douces.
Commentaires