En kayak de mer de la Loire à la Manche !

(réalisé) share(partager)
En kayak de mer de la Loire à la Manche !

Périple au fil de la Loire, depuis Aurec-sur-Loire (43) jusqu'à l'estuaire à Saint-Brévin-les-Pins (44) puis le long des côtes bretonnes jusqu'à Cancale (35).

Du 16 mai 2018 au 02 juillet 2018

48 jours en solo pour un peu plus de 1600 kilomètres parcourus.
kayak de mer
Quand : 5/16/18
Durée : 48 jours
Distance totale : 1697.8km Dénivelées : +5692m / -5700m
Alti min/max : -99m/493m
Carnet créé par Rikou le 22 Jul
modifié le 04 Aug
4178 lecteur(s) - 23
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 46 - 30/06/2018 (mise à jour : 04 Aug)

Distance section : 11.6km Dénivelées section : +138m / -125m
Section Alti min/max : 1m/26m
carte

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 46 - 30/06/2018 (mise à jour : 04 Aug)

30 juin 2018

Ce matin, alors que je me préparais, le kayak était en bonne place, l'arrière sur le sable, l'avant tendu vers le large, j'ai croisé un gars du coin. A voir le regard et la dégaine du type, il était forcément du coin. Pantalon type "bleu d'atelier", veste du même acabit, t-shirt blanc avec un col rond un peu défriché, des yeux azur débordant de franchise, le regard illuminant son visage ridé et buriné. Il n'a dit que quatre mots en passant à côté de moi alors que j'ajustais ma jupe : "Ça va bouger aujourd'hui !" Et il a continué son chemin sans même attendre une réponse de ma part.

Et il avait raison !

A peine avais-je attaqué la pointe du Roselier, au nord de Saint-Laurent-de-la-Mer, soit environ 4,5 km après mon départ, que le vent s'est levé. En plus, la dérive s'était coincée. Les vagues commençaient à grossir et à se garnir d'un panache blanc. Puis toutes le vagues semblaient n'avoir qu'un but, me faire cabaner. Je me suis abrité aux Galettes, à l'embouchure du Gouët, à la pointe de Cesson.

J'ai repris la mer et traversé l'anse d'Yffiniac dans les mêmes conditions. Mais arrivé à 300 mètres de la pointe du Grouin, l'écume couvrait toutes les vagues qui avoisinaient maintenant pas loin de 1,50 m. En jetant un œil sur la pointe j'ai compris que cela allait être vraiment dure de passer. Je n'avais pas du tout envie de me battre alors j'ai viré au sud dans l'anse d'Yffiniac et j'ai fini par trouver un coin sympa où je pouvais attendre une accalmie.

J'ai fini par rester sur place et dormir à côté de l'aire de pique-nique de Saint-Guimont.
Grève plage de Plérin-Tournemine
Grève plage de Plérin-Tournemine
Grève plage de Plérin-Tournemine
Grève plage de Plérin-Tournemine
Gréve de Saint-Guimont couverte d'algues vertes du genre Ulva
Gréve de Saint-Guimont couverte d'algues vertes du genre Ulva
Gréve de Saint-Guimond couverte d'algues vertes du genre Ulva
Gréve de Saint-Guimond couverte d'algues vertes du genre Ulva
Gréve de Saint-Guimond couverte d'algues vertes du genre Ulva
Gréve de Saint-Guimond couverte d'algues vertes du genre Ulva
Saint-Guimont. Boîte à lire
Saint-Guimont. Boîte à lire
Saint-Guimont. Fontaine.
Saint-Guimont. Fontaine.
Grève de Saint-Guimont
Grève de Saint-Guimont
Saint-Guimont. Aire de pique-nique
Saint-Guimont. Aire de pique-nique
Commentaires

Now in shop

Carnets d'Aventures N°53