Descente du Rhin en kayak de mer

(réalisé) share(partager)
Descente du Rhin en kayak de mer

Escapade en solitaire depuis la gare de Valendas-Sagogn, en Suisse, jusqu'au Harvinglievt, aux Pays-Bas, aux portes de la mer du Nord. Périple effectué du 05 au 25 mai 2019. Cette expédition d'un peu moins 1 200 km, m'a conduit à la frontière de 6 pays : Suisse, Liechtenstein, Autriche, Allemagne, France, Pays-Bas.

La navigation s'est déroulée dans les gorges du Rhin antérieur, jusqu'à la confluence avec le Rhin postérieur, entre Bonaduz et Tamins. Le Rhin alpin ainsi formé dévale jusqu'au lac de Constance que j'ai traversé par la rive sud, pour rejoindre ensuite les fameuse chutes du Rhin, en aval de Schaffhouse.

Le voyage se poursuit au rythme des barrages,  des portages et des bivouacs jusqu'après Strasbourg.

Le dernier barrage franchit, la navigation se prolonge jusqu'à Pannerden au nord (Pays-Bas) et Milligen aan de Rijn au sud (Pays-Bas), là où le fleuve se scinde en deux.

Vers l'ouest c'est le Waal, que j'ai suivi, et au nord ouest c'est le canal de Pannerden.

Puis le Waal devient la Boven-Merwede (Merwede supérieure), à Woudrichem, puis la Nieuwe Merwede (Nouvelle Merwede) et enfin la Hollands Diep, à peu près au niveau de la confluence avec l'Amer, avant les ponts de Moerdijk, pour enfin devenir le Haringvliet.

A partir de Bâles, et ce jusqu'à la séparation entre la Beneden Merwede et la Nieuwe Merwede, j'ai fait face à un trafic intense et incessant, jour et nuit. Les transporteurs de plus de 100 mètres, voire plus de 200 mètres, étaient légion, transportant sable, béton, charbon, minerais divers, gaz, voitures, tracteurs, camionnettes, containers par centaines.

Je me suis ainsi rendu compte que le Rhin n'a pas usurpé sa réputation et qu'il est bien l'une des voies navigables les plus fréquentées au monde.
kayak de mer
Quand : 25/05/19
Durée : 21 jours
Distance totale : 1189km
(dont réalisés 1188.2km)
Dénivelées : +721m / -1410m
(dont réalisés d+:718m / d-:1410m)
Alti min/max : -1m/721m
Carnet créé par Rikou le 31 mai
modifié le 03 sept.
Coup de coeur ! 499 lecteur(s) - 4
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 9 - 13 mai 2019 (mise à jour : 02 sept.)

Distance section : 64.4km Dénivelées section : +0m / -68m
Section Alti min/max : 255m/255m

Description :

13 mai 2019

Distance parcourue : 64,2 km

Profil rivière : Grande rivière, Milieu urbain, Vieux Rhin

Portage(s) : 5

1° : Rive droite, Barrage de Birsfelden, Confluence de la Birse : 1 520 m
2° : Rive droite, Barrage de Kembs : 904 m
3° : Rive droite, Barres d'Istein : 349 m
4° : Rive droite : Seuil, route coupée (Blodelsheim) : 75,9 m
5° : Rive gauche, Barrage de la centrale électrique de Vogelgrun : 1 690 m

Seuil(s) et rapide(s) : 9

Danger(s) : 2

- Barres d'Istein. Une reconnaissance est indiquée pour passer dans les meilleures conditions. Portage facile pour éviter les barres.
- Traversée de Bâle. Ce n'est pas dangereux à proprement parler. Mais la navigation en milieu urbain peut révéler quelques mauvaise surprises.

Zone(s) de navigation interdite : 0

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 9 - 13 mai 2019 (mise à jour : 02 sept.)

Cette journée de navigation s'est déroulée sous un soleil magnifique.

Traverser Bâle est merveilleux. C'est une ville splendide et très animée. J'ai toujours adoré la navigation en zone urbaine par ce qu'elle éveille de curiosité chez les passants ou les riverains.

A partir du barrage de Kembs, après Huningue, on évolue dans le vieux Rhin, en pleine nature, dans la réserve naturelle de la Petite Camarque Alsacienne, sur un fleuve assez sauvage. J'entends par là pas trop marqué par la présence humaine. Les remparts de verdure qui bordent ses rives y sont pour beaucoup. On a l'impression d'être entièrement isolé du reste du monde. C'est calme et silencieux. Les quelques rapides rencontrés se passent tranquillement.

Cependant, les deux grosses difficultés, ou du moins obstacles à considérés avec moins de désinvolture, sont les barres d'Istein et le franchissement d'une route coupée au niveau de Blodelsheim.

Pour les premières, vaut mieux faire une reconnaissance. Et quand bien même, j'ai choisi le portage en raison de la hauteur de l'eau.

Pour le deuxième, là encore selon le niveau de l'eau, l'obstacle est franchissable. Mais j'ai préféré assuré en faisait un léger portage, les pieds dans l'eau.

A part ça, le parcours est magnifique et revivifiant.

Seul bémol à mon enthousiasme, je n'ai pas trouvé de rampe pour sortir facilement le kayak de l'eau, en arrivant au barrage de la centrale électrique de Vogelgrun. J'ai fait à un peu à l'arrache, à travers la végétation.

Le portage jusqu'au camping de l'Île du Rhin peut être moins long si on passe sous le pont de Brisach, en longeant le fleuve, après le barrage.

Le camping est très agréable et très bien équipé. Par contre, il est un peu loin du fleuve. Mais on va pas chipoter.

Birsfelden (CH). Centrale hydroélectrique
Birsfelden (CH). Centrale hydroélectrique
Birsfelden (CH). Portage
Birsfelden (CH). Portage
Au loin, Bâle (CH)
Au loin, Bâle (CH)
Birsfelden (CH). Ecluse
Birsfelden (CH). Ecluse
Barrage, centrale de Kembs (F)
Barrage, centrale de Kembs (F)
Barres d'Istein, Vieux-Rhin (DE). Entre Rosenau (F) et Efringen-Kirchen (DE)
Barres d'Istein, Vieux-Rhin (DE). Entre Rosenau (F) et Efringen-Kirchen (DE)
Barres d'Istein, Vieux-Rhin (DE). Point de sortie
Barres d'Istein, Vieux-Rhin (DE). Point de sortie
Barres d'Istein, Vieux-Rhin (DE). Point de sortie... Si si !!!
Barres d'Istein, Vieux-Rhin (DE). Point de sortie... Si si !!!
Barres d'Istein, Vieux-Rhin (DE). Portage
Barres d'Istein, Vieux-Rhin (DE). Portage
Barres d'Istein, Vieux-Rhin (DE). Point de remise à l'eau.
Barres d'Istein, Vieux-Rhin (DE). Point de remise à l'eau.
Barres d'Istein, Vieux-Rhin (DE). Point de remise à l'eau (?)
Barres d'Istein, Vieux-Rhin (DE). Point de remise à l'eau (?)
Biesheim (F). Camping de l'Île du Rhin.
Biesheim (F). Camping de l'Île du Rhin.
Biesheim (F). Camping de l'Île du Rhin.
Biesheim (F). Camping de l'Île du Rhin.
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57