Boucle au départ de Bois d'Amont

(réalisé) share(partager)
Boucle au départ de Bois d'Amont (Jura). Il s'agit de ma 3ème itinérance hivernale, et de ma 2ème avec la pulka. Dépaysement garanti :)

Un film de récit est  sur ma page Facebook « 72 rayons d’espoir contre la maladie de Crohn » ou Youtube (liens plus bas) ainsi que bien d’autres itinérances à pied, à vélo, passées et à venir.
 
Bonne lecture et n'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions sur l'itinéraire.
 
Facebook : http://www.facebook.com/72rayonsdespoir
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCnkL_-ZY-08DOjwy-pzbTYg/?sub_confirmation=1
raquettes
Quand : 23/01/21
Durée : 3 jours
Carnet créé par JB_Dijon le 29 janv.
modifié le 22 avr.
Coup de coeur ! 396 lecteur(s) - 19
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : J1 (mise à jour : 29 janv.)

J1. Deux semaines après le Plateau de Retord me voilà reparti aujourd’hui pour 3 jours en raquettes – pulka – tente dans le Jura sur les Grands Plats, au NO des Rousses. Le weekend dernier avec ses conditions météorologiques favorables aurait été préférable, mais au dernier moment une inflammation des amygdales, effet secondaire de mon traitement, en aura décidé autrement. Qu’à cela ne tienne, le manteau neigeux humidifié par la pluie de ces derniers jours, la neige et le vent annoncé, l’antibiothérapie en cours me feront peut-être rebrousser chemin rapidement, mais l’envie de renouveler l’expérience hivernale était plus forte que tout. Cette nature qui a déjà mis mon corps à l'épreuve de la rudesse de l’hiver n’a depuis lors cessé de m’appeler pour m'enivrer de la beauté de ses paysages, avant de me transporter le soir dans la magie des bivouacs hivernaux. En regardant la météo hier soir, à la veille du départ, je dois tout de même avouer avoir eu quelques inquiétudes face à l’inconnu que j’aurai à affronter seul. Les précipitations de neige et les rafales de vent annoncés à 70-80km/h ne me freineront-elles pas au point de m’arrêter ? Et avancer en tractant une pulka d’une quarantaine de kilos dans la poudreuse avec 500 mètres de dénivelé dès le 1er jour sera-t-il seulement possible ?  Finalement la journée a débuté sous un beau soleil, et les 500 mètres de dénivelé avec la pulka n'ont certes pas été aisés, mais en les ponctuant régulièrement de courts arrêts pour reprendre des forces, tout s'est bien passé. J'ai rejoint la petite cabane des Électriciens pour ma pause méridienne. Après y avoir savouré de succulents maquereaux à l'abri, et réglé quelques avaries avec des sangles de substitution pour solidariser le brancard à ma pulka, je n'en crois pas mes yeux ! La combe des Bégnines s'étend à perte de vue. Un peu plus tard des nuages font subitement leur apparition, me voilà transporté en l'espace d'un instant dans les grands espaces nordiques. Ciel et terre se confondent, je ne distingue plus les reliefs. Puis les précipitations de neige et les rafales de vent annoncés rentrent en scène. Vient enfin l'installation du bivouac, l'exercice dans ces conditions est nouveau, chaque objet posé au sol se retrouve littéralement englouti par la neige qui tombe. Réfugié bien confortablement sous ma tente je n'en sortirai plus, si ce n'est avant de rentrer dans mon sac de couchage pour faire tomber la neige accumulée sur la toile. Au cas où vous en douteriez : oui, j'ai adoré cette journée. L'expérience de mes deux premières randonnées hivernales en autonomie m'ont permis de me sentir en confiance, de mieux gérer les phénomènes météorologiques pour profiter pleinement de ce magnifique Jura aux multiples ambiances.
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65