Tente 4 saisons expédition Hilleberg KERON 3 GT

par Michael dans Tentes 12 oct. 2014 mis à jour 10 avr. 2015 8908 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Test en Islande

Tente Hilleberg KERON 3 GT

Préambule : ce modèle a été sélectionné dans le cadre sélectif d'un test de tentes adaptées à de la longue autonomie en expédition polaire hivernale publié dans Carnets d'Aventures n°39 et pour lequel vous trouverez aussi des informations en ligne.
Voici en quelques mots les critères recherchés :

  • Critères principaux : 
        - Résistance aux intempéries : grande stabilité et rigidité globale de la structure (résistance à des vents supérieurs à 100 km/h), imperméabilité. 
        - Robustesse de la construction, fiabilité des matériaux, longévité. 
       - Habitabilité et confort d'utilisation (nous avons délibérément écarté les tentes de moins de 3 places même si l'utilisation visée est plutôt pour 2 personnes)
  • Critères secondaires : 
       - Facilité de montage 
       - Le poids (les tentes testées font entre 4 et 6 kg)

Nous présentons ici :
1. en premier lieu un diagnostic global après utilisation sur le terrain (hiver en Norvège).
2. une analyse un peu plus avancée des matériaux et de la construction.

Les conclusions de ce test sont publiées dans le mag Carnets d'Aventures n° 39. Ce test ne concerne qu'un nombre très restreint de tentes.

Tente de type tunnel, spatieuse, conçue pour les conditions difficiles.

 

 

Retour de test "terrain" :

Les premiers test effectués en Norvège en mars 2014 nous ont rapidement confirmé les qualités de ce modèle. Nous avons poursuivi les tests durant l'été en Islande.

Dommages constatés pendant la période de test : aucun.

Montage / démontage :
Montage : Simple et ultra rapide. Peut facilement se faire tout seul. Même dans des conditions extrêmes, sous réserve d'être un minimum méthodique (c'est un gros plus des tentes tunnel même si en pratique, il est peu probable que l'on ait à monter seul une tente 3 places). Là encore, le fait que la structure porteuse (les arceaux) soit solidaire du double-toit, mais également que la tente intérieure reste toujours accrochée à ce dernier, est un avantage : la tente intérieure n'est pas exposée aux précipitations éventuelles lors du montage, et ce dernier, que l'on peut qualifier de "2 en 1", est rapide.

A noter qu'il n'est pas toujours évident d'obtenir un montage parfaitement rectiligne de la tente (les sections entre chaque arceaux se retrouvent souvent pas tout à fait alignées) ; mais cela n'a vraisemblablement pas d'incidences réelles sur sa tenue au vent.

Démontage simple et très rapide également...

Conception :
Là aussi, le dimensionnement adéquat de toutes les pièces qui composent la tente lui confère une réelle robustesse à l'usage et sur le long terme. La section des haubans, leurs points d'accroche sur le double-toit, la taille des taquets coinceurs, les réceptacles plastiques dans lesquelles s'emmanchent les arceaux, la taille de la crémaillère du zip des absides et de leurs curseurs... C'est du costaud et c'est appréciable !

Un bémol en ce qui concerne les sardines : elles sont certes très légères, très résistantes et leur section en étoile assez efficace, mais elles seront efficaces surtout si le sol est dur. Et si le sol est très dur, il devient alors difficile de les planter si on n'a pas un cailloux sous la main...

Stabilité au vent :
Bien évidemment, comme toute tente tunnel, la Keron nécessite de bons ancrages au sol pour pouvoir être parfaitement mise "en tension" : il faudra respecter cette condition (ce qui n'a rien de compliqué lors d'une utilisation sur neige – à moins de camper sur la glace vive), pour que la tenue au vent soit bonne. Pour cela, il ne faut pas hésiter à insister un peu sur la mise en tension, notamment au niveau des boucles de sangle avec anneaux métalliques situées aux deux extrémités de la tente.

La stabilité au vent est très bonne quand la tente est positionnée dans l'axe du vent. Les haubans sont nombreux (un seul cependant pour chaque abside), bien dimensionnés, faciles à mettre sous tension, leurs points de fixation sur le double-toit sont solides. Cependant, la Keron présente un profil moins aérodynamique que la Fjellheimen X-Trem (Helsport). Il faudra donc porter une attention particulière au bon positionnement et à la tension des haubans. Car si le vent tourne, les côtés de la tente, presque verticaux, présentent des surfaces relativement importantes et rien ne maintient la structure dans l'espace qui séparent deux arceaux...

Confort :
Les gros plus de cette tente : la présence de 2 absides, et le volume vraiment important de l'abside principale. En expé hivernale, ce n'est pas un luxe mais une nécessité de pouvoir stocker une partie de son matériel sous la tente, à l'abri et accessible.

Volume et taille de la tente intérieure : pour 2 personnes, dans un contexte d'expé hivernale longue (donc avec beaucoup de matos stocké à l'intérieur et une nécessité d'espace), la surface au sol est correcte, sans plus : c'est ok en longueur, mais pas énormément de place en largeur, ce qui obligera à laisser une part plus importante du matériel dans les absides. La hauteur de plafond est convenable au centre, mais en revanche on touche rapidement les parois de la tente intérieure si on se décale vers les bords. A 3, en conditions hivernales, ça passera encore si l'on accepte d'abaisser très clairement son confort (envisageable sur un séjour court). Pas de filet de stockage / séchage au plafond de la tente intérieure.

Un atout : si l'on voyage en groupe, la Keron peut s'utiliser comme tente "mess" lors des repas : la tente intérieure se démonte facilement. La Keron peut alors accueillir entre 5 et 7 personnes...

Un paramètre qui peut avoir son importance pour une utilisation longue par conditions difficiles : la disposition des haubans ne permet pas d'optimiser tout à fait la mise en tension du double-toit. Les heures passants, ce dernier aura tendance à faseyer. Par fort vent ou tempête, cela ne fait qu'amplifier le bruit généré par la tente, au point de devenir génant.

Conclusion :
C'est un modèle qui a été maintes fois utilisé lors de longues expéditions polaires. C'est certainement une excellente preuve de sa fiabilité et de son confort sur le long terme. Construction sérieuse, équipements bien dimensionnés, matériaux résistants. Facile à monter, relativement légère. Un volume incroyable dans les absides, plus limité dans la tente intérieure dans le cadre d'une utilisation hivernale. 

 

Caractéristiques détaillées :

Tente donnée pour 3 personnes
Poids total mesuré : 4,85 kg
Série "Black Label" (série la plus robuste destinée aux utilisations les plus extrêmes).
Tarif indicatif : 1200 €.
Voir le site du fabricant.


Géométrie / construction :
Tente de type tunnel.

Arceaux :
4 arceaux de 328cm, légèrement courbés, de longueur et de couleur identiques, modèle DAC Featherlite NSL Green, diamètre 10,25mm.

Double-toit :
Type 'Kerlon 1800', c'est à dire nylon Ripstop 40 deniers, 60 g/m², imperméabilité 3000 mm. Enduction triple couche de silicone sur les 2 faces et traitement résistant aux UV.

Pas de toile à pourrir sur la Keron, sauf à le demander expressément au fabricant au moment de la commande (moyennant coût supplémentaire). Mais le double-toit descend vraiment jusqu'au sol (au moins sur les côtés de la tente ; au niveau des absides, l'irrégularité du terrain pourra faire qu'il y ait des petits jours entre le sol et le double-toit. Pour une utilisation 'hivernale', ça ne devrait a priori pas poser de problème car ces espaces seront facilement comblés par la neige que l'on ramènera sur tout le pourtour de la tente (comme on le ferait sur une toile à pourrir).

A noter, la présence de petits empiècements de tissu réflecteur de lumière (un sur chaque côté de la tente, 2 sur chaque extrémités) pour faciliter sa localisation de nuit.

Point d'ancrage / haubanage :

Total 22
- 10 sur corde de haubanage
- 8 sur boucle de sangle, sur les côtés du double-toit (4 de chaque côté)
- 4 sur boucle de sangle avec œillet acier, sur les absides (2 à chaque abside)

Aux deux extrémités de la tente (en 2 points situés aux extrémités de chaque abside), des œillets en acier, disposés sur des sangles réglables en longueur, permettent l'ancrage du double-toit au sol : ces œillets évitent donc une usure prématurée des sangles (par frottements répétés de celles-ci sur les angles des sardines) ; quant au réglage de la longueur des sangles, il permet d'ajuster au mieux la tension du double-toit. Ces petits détails sont importants dans la mesure où la bonne tenue de la tente implique une tension maximale en ces 4 points d'ancrage. [Explications : du fait d'une géométrie en tunnel (tente non autoportante), la tenue ou la "rigidité", et donc la résistance de la tente au vent, seront fonction de la tension qu'on aura pu donner à l'ensemble de la structure. Or cette tension globale est en grande partie liée à la tension qu'on peut mettre dans les 4 points d'ancrage des extrémités d'absides. Pour dire les choses plus simplement: ces 4 points d'ancrage doivent être béton].

A noter que les points de fixation des sangles sur le double-toit sont également renforcées.

Les points de haubanage : il conforte la tenue et la résistance au vent ; sur une tente tunnel, ils deviennent même primordiaux lorsque le vent ne souffle plus dans l'axe longitudinal de la tente. Il est donc indispensable de bien fixer au sol ces 10 points de haubanage.

Les 8 points d'ancrage sur boucle de sangle, sur les côtés du double-toit, sont plus secondaires.

Correctement montée et haubanée, la Keron 3 GT a une excellente résistance longitudinale au vent : elle ne bouge pratiquement pas quand on exerce une pression (sur les arceaux ou sur la toile) dans l'axe de la tente. Mais constat plus étonnant, sa résistance latérale ne démérite pas non plus pour peu le haubanage soit solide.

Sur neige (ou sur tout sol meuble) avec ce type de tente : on dimensionnera donc en conséquence les 18 points d'ancrage majeurs (utilisation de cornières, corps morts, etc) et on apportera encore davantage d'attention à la qualité des ancrages sur haubans.


Haubans :
10.
Sur chaque côté de la tente, chacun des 4 arceaux est latéralement maintenu par un haubanage double ; les 2 brins du hauban sont noués autour de 2 petites boucles de sangle, large et épaisse, solidement cousues sur le fourreau de l'arceau.
Les haubans sont tissés d'un seul tenant (ni âme ni gaine) en fibre Spectra très résistante et hydrofuge.
Leur section, ainsi que la taille des 2 taquets-coinceur de chaque hauban, sont dimensionnés pour durer dans le temps et sont relativement facile à manipuler avec des gants.
Sur les 2 extrémités de la tente, chaque hauban se déploie en 3 brins (dont les longueurs s'auto-ajustent en fonction de la direction de la tension) de façon à mieux répartir la tension en multipliant les points de fixation sur le double-toit.

Sardines :
nombre 22. A ailettes (section de type étoile à trois branches), ce qui améliore l'emprise dans le sol et la tenue de la sardine. Alu ultra-léger. Longueur 18 cm. Une petite boucle en ficelle fine nouée sur la tête de sardine pour en facilité la récupération au démontage.

Si le sol est dur, cette section en étoile ne permet pas d'exercer une forte pression sur la tête de la sardine sans risquer de se faire mal à la main. Mais étant donné la rigidité de la sardine, on pourra sans soucis l'enfoncer avec la semelle d'une chaussure.

Absides :
2
Les absides sont immenses (un de points forts de la Keron, avec la qualité de ses finitions), en particulier l'abside principale, et font de ces espaces de véritables lieux de vie et de stockage confortables.
Chaque abside est pourvue d'une porte. Sur le côté au vent (petite abside), la porte, à double curseur, s'ouvre en 'arc' sur un des côtés. La taille de cette abside, déjà conséquente, en fait un espace de rangement pour des affaires secondaires.

L'abside principale est pourvue d'une porte sur un des côtés de la tente. Le zip (YKK) compte pas moins de 4 gros (préhensiles avec des gants) curseurs, permettant d'opter pour toute les configurations d'ouverture possibles (un côté ou l'autre, ou le haut, ou le bas...).
Côté extérieur, un rabat plus épais recouvre le zip (sa relative 'rigidité' devrait limiter ses coincements intempestifs dans les curseurs du zip).
La porte nylon est doublée par une porte en moustiquaire également pourvue d'un zip. Des boucles permettent de maintenir la porte principale enroulée sur le côté si l'on n'utilise que la moustiquaire. Une poche légère en filet est également suspendue sur le côté de la porte (sur la face intérieure de l'abside), pour pouvoir ranger 'définitivement' la moustiquaire si l'on en n'a pas l'usage (utilisation hivernale).

Dans la grande abside, une cordelette au sol et une fine sangle ajustable en pied de porte participent au maintien de la tension globale de la structure. Idem avec une sangle ajustable en pied de porte de l'abside secondaire.
Correctement tendues, ces sangles peuvent permettre de diminuer la tension portée sur les zips des portes (tension qui au fil du temps peut finir par nuire au bon fonctionnement du zip).

Aérations :
Une aération à chaque extrémité de tente, protégée par un petit auvent dont la forme est donné par un fil (de fer ?) malléable, et obturée par une moustiquaire zippée (extérieur double-toit) et un panneau de nylon fin, également zippé, côté intérieur. Les zips sont accessibles de l'intérieur comme de l'extérieur.

Tente intérieure :
- Nylon Ripstop 40 deniers, 43 g/m², traitement déperlent durable.
- Tapis de sol nylon 70 deniers, 100 g/m², imperméabilité 10.000 mm, triple revêtement en polyuréthane.

Si la tente fait la part belle aux espaces de stockage et de manutention (cuisine) - les absides - , la tente intérieure est de taille moyenne. Sa longueur est fonctionnelle, d'autant que la présence d'une large abside à chacune de ses extrémités évite au sac de couchage, même s'il est en contact avec la paroi de la tente intérieure, de s'humidifier.

La largeur, comme la hauteur au plafond, sont en revanche plus modeste, sans être non plus trop petites. De sorte que le matériel stocké dans la tente et qui ne craint pas trop l'humidité, devra plutôt trouver sa place dans les absides (au contraire de la VE 25 par exemple, où le vaste espace intérieur permet d'entreposer tout son fourbi dans la tente intérieure). En conséquence, si l'on peut dans l'absolu dormir à 3, il est évident qu'en conditions hivernales, sur des autonomie longues, pour avoir un peu de confort, on restreindra le nombre de places à 2...
La hauteur 'sous-plafond' permet une position assise sans risque de toucher le toit tant que l'on se tient plutôt sur le centre de la tente (ce qui peut se faire sans problème, même à trois, moyennant une petite organisation différentielle de l'espace).

La tente intérieure est de couleur jaune orangée (plutôt lumineuse, donc a priori plutôt agréable – ce qui est moins le cas de l'abside, un peu plus sombre du fait de la couleur rouge du double-toit). Elle s'ouvre complètement à ses 2 extrémités. Ces portes ont des zips double curseur et sont doublées d'une moustiquaire sur les 4/5e de leur surface (également zippées avec double curseur).

Présence de 2 poches range-tout de 30 x 18 cm sur chaque côté de la tente et d'une cordelette dans l'axe longitudinal (a priori, davantage pour parfaire la bonne tension de la tente intérieure que pour y suspendre du linge ;-))

Le sol de la tente intérieure semble relativement épais et solide. Une couture étanchéifiée par une bande autocollante traverse le tapis de sol dans le sens de la largeur.

Couleur :
La tente existe en 2 coloris : vert ou rouge.
Pas forcément partisan d'être très repérable de loin (ça n'a pas que des avantages), en revanche j'attache beaucoup d'importance à la luminosité intérieure de la tente ; en effet, c'est tout de même un espace où nous passons beaucoup de temps et il faut donc s'y sentir bien. Une tente lumineuse est comme un appartement lumineux : on s'y sent a priori mieux que dans un volume peu éclairé.
Autre élément qui a son importance, et pas le moindre : une tente lumineuse donne une impression de beau temps : on est plus enclin à aller voir dehors ce qu'il se passe. A contrario, une tente un peu sombre vous invitera davantage à rester dans votre sac de couchage...
Enfin, certaines couleurs semblent aussi thermiquement plus efficaces que d'autres (bien qu'il soit difficile d'en juger rigoureusement) et peuvent concourir à augmenter sensiblement la température à l'intérieur de la tente.
En ce qui me concerne, j'aime les couleurs jaune : elles sont claires, lumineuses, amplifient la lumière naturelle et me font voir la vie ... 'en rose' !

Montage :
Les tentes tunnels ont certains avantages appréciables :
    - le double-toit se monte en premier (sous la pluie, on évitera ainsi de mouiller la tente intérieure).
    - le montage est hyper simple et rapide, même fait seul.

On commence par ancrer solidement au sol les 2 points d'ancrage de l'extrémité de l'abside au vent (la petite). Puis on enfile un à un les 4 arceaux dans leurs fourreaux ; l'ouverture du fourreau, pas trop étroite, est repérée par un petit empiècement de couleur rouge ; l'arceau glisse bien dans le fourreau. L'extrémité du fourreau est constituée d'un manchon solide et rigide en toile épaisse. L'autre extrémité de l'arceau vient s'emboiter dans un robuste réceptacle en plastique. Un fois l'arceau encastré dans ce réceptacle, on tire sur la sangle de serrage de façon à parfaitement solidariser l'arceau au double-toit.

Une fois les 4 arceaux sous tension, on vient ancrer les 2 extrémités de l'abside sous le vent (la plus grande) de façon à générer une tension suffisante pour que la structure de la tente soit la plus 'rigide' possible (il ne faut pas que le double-toit puisse faséyer). Les 4 sangles de tension des points de fixation des absides servent précisément à cela : parfaire la tension.

Haubaner ensuite les 2 pointes de la tente, puis les côtés, en s'assurant de la qualité des ancrages au sol. Les haubans des angles (notamment ceux du côté au vent) pourront éventuellement être positionnés légèrement en biais pour pouvoir également jouer un rôle dans la résistance longitudinale de la tente au vent...

On finira par placer les points de fixation du double-toit au sol, sur les côtés de la tente.
Sur neige, on s'assurera de l’étanchéité du double-toit en ramenant de la neige sur tout le pourtour de la tente.

Au premier montage, on suspendra la tente intérieure (par une série de petits élastiques cousus sur sa face externe) à une série de petits crochés cousus sur la face interne du double-toit.
Cette étape est un peu fastidieuse. Aussi, il est d'usage de laisser ensuite la tente intérieure accrochée au double-toit pour ne pas avoir à la répéter quotidiennement et gagner un temps certain au montage. On pourra cependant faire sciemment le choix de la décrocher lorsque l'on replie une tente détrempée (si on la range telle quelle sans avoir re-séparé la tente intérieure du double-toit, on est assuré de ressortir une tente intérieure mouillée au prochain campement) et de la stocker séparément (par ex dans un sac plastique) pour éviter qu'elle ne se mouille au contact du double-toit détrempé...

 

Dans sa housse de transport, 63 x 25 cm ; poids 4.85 kg
Dans sa housse de transport, 63 x 25 cm ; poids 4.85 kg

Les différent éléments ; tente intérieure et double-toit sont livrés déjà accrochés.
Les différent éléments ; tente intérieure et double-toit sont livrés déjà accrochés.

22 sardines à ailettes (section de type étoile à trois branches). Alu ultra-léger. Longueur 18 cm.
22 sardines à ailettes (section de type étoile à trois branches). Alu ultra-léger. Longueur 18 cm.

22 sardines à ailettes (section de type étoile à trois branches). Alu ultra-léger. Longueur 18 cm.
22 sardines à ailettes (section de type étoile à trois branches). Alu ultra-léger. Longueur 18 cm.

4 arceaux modèle DAC Featherlite NSL Green, diamètre 10,25mm. 1 élément de rechange stocké dans une poche intérieure de la housse à arceaux.
4 arceaux modèle DAC Featherlite NSL Green, diamètre 10,25mm. 1 élément de rechange stocké dans une poche intérieure de la housse à arceaux.

Montage simple et rapide, même fait seul.
Montage simple et rapide, même fait seul.

Sur les côtés de la tente, chacun des 4 arceaux est maintenu par un haubanage double.
Sur les côtés de la tente, chacun des 4 arceaux est maintenu par un haubanage double.

Sur les côtés de la tente, chacun des 4 arceaux est maintenu par un haubanage double.
Sur les côtés de la tente, chacun des 4 arceaux est maintenu par un haubanage double.

Sur les 2 extrémités de la tente, chaque hauban se déploie en 3 brins.
Sur les 2 extrémités de la tente, chaque hauban se déploie en 3 brins.

Une aération à chaque extrémité de tente, protégée par un petit auvent.
Une aération à chaque extrémité de tente, protégée par un petit auvent.

Sur les 2 extrémités de la tente, chaque hauban se déploie en 3 brins.
Sur les 2 extrémités de la tente, chaque hauban se déploie en 3 brins.

Par mauvais temps, une abside principale spatieuse permet de rentrer 'en 2 étapes' dans la tente intérieure.
Par mauvais temps, une abside principale spatieuse permet de rentrer 'en 2 étapes' dans la tente intérieure.

Le zip de porte permet d'opter pour toute les configutations d'ouverture possibles.
Le zip de porte permet d'opter pour toutes les configutations d'ouverture possibles.

aération obturée par une moustiquaire zipée (extérieur double-toit) et un panneau de nylon fin, également zippé, côté intérieur.
aération obturée par une moustiquaire zippée (extérieur double-toit) et un panneau de nylon fin, également zippé, côté intérieur.

2 poches range-tout de 30 x 18 cm sur chaque côté de la tente.
2 poches range-tout de 30 x 18 cm sur chaque côté de la tente.

Abside principale et fenêtre d'aération.
Abside principale et fenêtre d'aération.

Depuis la tente intérieure, vers l'abside principale.
Depuis la tente intérieure, vers l'abside principale.

Test de la Keron 3 GT en Norvège.
Test de la Keron 3 GT en Norvège.

Tente de type tunnel, spatieuse, conçue pour les conditions difficiles.
Tente de type tunnel, spatieuse, conçue pour les conditions difficiles.

Bien haubanée, la Keron 3 GT a une excellente tenue au vent.
Bien haubanée, la Keron 3 GT a une excellente tenue au vent.

Bien haubanée, la Keron 3 GT a une excellente tenue au vent.
Bien haubanée, la Keron 3 GT a une excellente tenue au vent.

Test de la Keron 3 GT en Norvège.
Test de la Keron 3 GT en Norvège.

Les différent éléments ; tente intérieure et double-toit sont livrés déjà accrochés.
Les différent éléments ; tente intérieure et double-toit sont livrés déjà accrochés.

4 arceaux modèle DAC Featherlite NSL Green, diamètre 10,25mm.
4 arceaux modèle DAC Featherlite NSL Green, diamètre 10,25mm.

Les embouts d'arceaux sont extractiles pour pouvoir reprendre la tension de l'élastique si nécessaire.
Les embouts d'arceaux sont extractibles pour pouvoir reprendre la tension de l'élastique si nécessaire.

Des oeillets en acier, disposés sur des sangles réglables en longueur, permettent l'ancrage du double toit au sol.
Des oeillets en acier, disposés sur des sangles réglables en longueur, permettent l'ancrage du double toit au sol.

Des oeillets en acier, disposés sur des sangles réglables en longueur, permettent l'ancrage du double toit au sol.
Des oeillets en acier, disposés sur des sangles réglables en longueur, permettent l'ancrage du double toit au sol.

Les points de fixation des sangles sur le double-toit sont également renforcées.
Les points de fixation des sangles sur le double-toit sont également renforcés.

Les haubans sont tissés d'un seul tenant (ni âme ni gaine) en fibre Spectra très résistante et hydrofuge.
Les haubans sont tissés d'un seul tenant (ni âme ni gaine) en fibre Spectra très résistante et hydrofuge.

Sur les 2 extrémités de la tente, chaque hauban se déploie en 3 brins.
Sur les 2 extrémités de la tente, chaque hauban se déploie en 3 brins.

Réflecteur de lumière pour faciliter la localisation de la tente de nuit.
Réflecteur de lumière pour faciliter la localisation de la tente de nuit.

 L'arceau vient s'emboiter dans un robuste réceptacle en plastique.
L'arceau vient s'emboiter dans un robuste réceptacle en plastique.

Les haubans sont noués autour de petites boucles de sangle, large et épaisse, solidement cousues à la base du fourreau de l'arceau.
Les haubans sont noués autour de petites boucles de sangle, large et épaisse, solidement cousues à la base du fourreau de l'arceau.

Les haubans sont noués autour de petites boucles de sangle, large et épaisse, solidement cousues à la base du fourreau de l'arceau.
Les haubans sont noués autour de petites boucles de sangle, large et épaisse, solidement cousues à la base du fourreau de l'arceau.

Grands curseurs de zip préhensibles avec des gants.
Grands curseurs de zip préhensibles avec des gants.

Le zip de porte permet d'opter pour toute les configutations d'ouverture possibles.
Le zip de porte permet d'opter pour toutes les configutations d'ouverture possibles.

Sur le côté de la porte (sur la face intérieure de l'abside), une poche en filet permet de ranger 'définitivement' la moustiquaire si l'on en n'a pas usage (utilisation hivernale).
Sur le côté de la porte (sur la face intérieure de l'abside), une poche en filet permet de ranger 'définitivement' la moustiquaire si l'on en n'a pas usage (utilisation hivernale).

Côté petite abside.
Côté petite abside.

Côté petite abside.
Côté petite abside.

Haubans sur le côté de la tente.
Haubans sur le côté de la tente.

Test en Islande
Test en Islande

Test en Islande
Test en Islande

Test en Islande
Test en Islande

Commentaires