Therm-a-Rest – NeoAir XTherm

par Julien dans Matelas de sol 22 janv. 2014 mis à jour 11 mars 2014 10689 lecteurs 5 commentaires (partager)

Test comparatif de matelas gonflables de bivouac légers, confortables et compacts

Tableau comparatif des quatre matelas testésDe gauche à droite : DownMat UL 7, SynMat UL 7, NeoAir XTherm, ClearviewModèle testé dans notre test comparatif de matelas de sol légers et confortables.

Voir aussi le tableau comparatif des matelas de bivouac testés (ci-contre).
Vous y trouverez le détail des caractéristiques de chaque modèle testé.

Vous pouvez également comparer les matelas en visionnant les photos de groupe, et consulter notre complément de test sur les oreillers.

Test du matelas de sol Therm-a-Rest NeoAir XTherm

Matelas de sol Therm-a-Rest NeoAir XThermBien connue pour ses matelas de sol, la marque Therm-a-Rest a innové avec les premiers matelas autogonflants, puis depuis 2009 avec la gamme NeoAir de matelas gonflables ultralégers et de plus de 6cm d’épaisseur (voir nos précédents tests de matelas NeoAir). La gamme NeoAir s’est enrichie depuis quelques années, et a été déclinée en plusieurs versions (XTherm, All Season,Trekker, XLite, Women’s XLite…). Nous testons ici le NeoAir XTherm qui est le plus isolant de cette gamme.

Le matelas est équipé de la valve classique des matelas Therm-a-Rest. Le gonflage à la bouche (a fortiori sur ce type de matelas très isolant) est déconseillé pour ne pas introduire d’humidité dans le matelas. C’est pourquoi Therm-a-Rest fournit une housse de transport qui sert également de pompe. Le fond du sac est équipé d’un film plastique troué dans lequel il faut faire entrer l’embout plastique de la valve. On ouvre le sac le plus largement possible, puis on enroule l’ouverture pour emprisonner l’air, et on appuie sur le sac pour expulser l’air dans le matelas. L’opération doit être renouvelée une quinzaine de fois avant que le matelas soit gonflé à 90%. La valve n’étant pas équipée de clapet anti-retour, il faudra ensuite achever le gonflage à la bouche.
Gonflage du matelas avec la housse-pompeIl faut en général un peu plus de trois minutes pour gonfler entièrement le XTherm. Ce système de gonflage n’est pas le plus efficace par rapport aux autres pompes testées, mais il a l’avantage de la légèreté. Enfin, comme pour les autres systèmes de pompe externe, il faudra de la place pour réaliser le gonflage, ce qui n’est pas toujours facile dans la tente.

Le confort du matelas est très bon, et équivalent aux autres NeoAir, qui ont apporté – de l’avis quasi unanime – un gain de confort important par rapport aux matelas autogonflants beaucoup moins épais. Les matelas NeoAir offrent une épaisseur confortable de 6,3 cm, permettant de lisser les aspérités du sol, et de dormir sur le côté sans avoir le bras du dessous ankylosé. De plus, il est aisé de dégonfler progressivement le matelas en dévissant légèrement la valve, pour atteindre le confort souhaité.
En revanche, on peut reprocher un certain manque de stabilité latérale, le matelas ayant tendance à s’effondrer quand on dort sur le côté et au bord du matelas. De même, certains testeurs ont été un peu gênés par l’étroitesse du matelas, du fait de la forme en momie et la tendance des bras à tomber sur les côtés (ceux-là préfèreront probablement le NeoAir rectangulaire All Season). Notez que la largeur du matelas est bien adaptée au système Synergy Link de Therm-a-Rest – voir notre test du sac de couchage Altaïr réalisé à l’occasion de notre comparatif de sacs de couchage -10–0°C confort).
Enfin, les oreilles sensibles n’aiment pas le bruit de froissement des cloisons internes lorsque l’on bouge la nuit (mais la majorité des testeurs n’est pas gênée par le bruit).
Bref, comme nous le rappelons dans notre article, si les progrès de ce type de matelas en terme de confort est indéniable, cela ne remplacera jamais un vrai lit, et il faut toujours faire des compromis en fonction du type de dormeur/marcheur que nous sommes.

Intérieur du XTherm : cloisons triangulaires L’isolation thermique du XTherm, et a fortiori son rapport isolation/poids sont clairement des atouts majeurs du matelas. Celui-ci affiche en effet un « R-value » de 5,7, ce qui en fait un véritable matelas quatre saisons, pour seulement 450 grammes ! Cette performance est atteinte grâce à un compartimentage interne aluminisé, qui bloque la convection au sein du matelas, et qui de plus renvoie la chaleur radiative du corps (comme une couverture de survie).
Nous avons testé le XTherm par nuits froides dans la neige et en igloo (voir les photos ci-dessous), l’isolation est en effet très efficace et nous avons passé de bonnes nuits. Seul le gonflage fastidieux avec le sac-pompe s'est révélé un peu pénible après la construction de l'igloo, alors que l'on est rincé avec les extrémités gelées par -10°C, et que l'on veut vite se préparer et enfiler des vêtements secs.

Enfin, un autre point remarquable du XTherm est que sa performance ne se fait pas au détriment de sa solidité, puisque notre test de percement a révélé qu’il résistait presque deux fois mieux que les autres matelas testés. Cela est dû à l’utilisation d’un Nylon 70 deniers plus résistant pour l’enveloppe inférieure (la partie supérieure, elle, est nettement plus fragile).

Radar Therm-a-Rest NeoAir XThermPour les adeptes des versions courtes, le XTherm existe aussi en version S (119cm de long), pour un gain de poids de 120g. Il faudra alors s’accommoder de la forte discontinuité d’épaisseur.

Bref, avec le NeoAir XTherm, Therm-a-Rest réalise la prouesse d’offrir un matelas à la fois léger, compact, confortable, très isolant, et relativement solide.

Épaisseur : 6,3cm
Isolation thermique (R-value) : 5,7
Poids (matelas+housse/pompe +kit de réparation)
: 453+44+7 = 504g (taille Regular)
Prix public approximatif : 180€

Ce qu'on aime :

  • Excellente isolation, adapté à une utilisation hivernale
  • Rapport isolation/poids inégalé
  • Léger et compact
  • Confortable
  • Facilité de dégonflage en dévissant la valve
  • Une bonne solidité (à notre test de percement) par rapport à ses concurrents
  • Pas de contre-indication à stocker le matelas plié (valve ouverte)

Ce qu'on aime moins :

  • La housse-pompe n’est pas très facile à utiliser, on peut douter de la durabilité de « l'embout », et il faudra terminer à la bouche (pas de valve anti-retour) ; elle permet néanmoins un poids optimal
  • Le matelas est assez étroit, ce qui a un peu gêné certains testeurs en dormant sur le dos (les bras ont tendance à tomber au sol)
  • Certains testeurs sont également gênés par le bruit (de type froissement de couverture de survie), d’autant plus quand le matelas est dégonflé pour gagner en confort
  • Un certain manque de stabilité latérale, le matelas a tendance à s’effondrer quand on dort sur le côté et au bord du matelas
  • Prix élevé

Dessus du matelas
Dessus du matelas
Dessus du matelas
Dessus du matelas
Dessus du matelas
Dessus du matelas

Dessus du matelas
Dessus du matelas

Dessous du matelas
Dessous du matelas
Dessous du matelas
Dessous du matelas
Dessous du matelas

La valve de gonflage
La valve de gonflage

Gonflage du matelas : connexion de la housse-pompe
Gonflage du matelas : connexion de la housse-pompe
Gonflage du matelas : connexion de la housse-pompe

Gonflage du matelas : expulsion de l'air de la housse-pompe
Gonflage du matelas : expulsion de l'air de la housse-pompe


Vous devrez terminer le gonflage à la bouche
Gonflage du matelas : vous devrez terminer le gonflage à la bouche

Pliage du matelas
Pliage du matelas

Le matelas plié (ici : roulé après un pliage en deux)
Le matelas plié (ici : roulé après un pliage en deux)

Le matelas plié (ici : roulé après un pliage en trois)
Le matelas plié (ici : roulé après un pliage en trois)

Le matelas plié (ici : roulé après un pliage en trois)
Le matelas plié (ici : roulé après un pliage en trois)

Le matelas dans sa housse
Le matelas dans sa housse

Intérieur du XTherm : cloisons triangulaires
Intérieur du XTherm : cloisons triangulaires

Nuit en Islande sur le NeoAir XTherm
Nuit sans étoile en Islande sur le NeoAir XTherm
(dans le Petit Astazou 600)

DownMat UL 7 et NeoAir XTherm
DownMat UL 7 et NeoAir XTherm
Comparaison des DownMat UL 7 et NeoAir XTherm

NeoAir XTherm (à gauche) et DownMat UL 7 (à droite)
Comparaison des NeoAir XTherm (à gauche) et DownMat UL 7 (à droite)

Devant l'igloo : sac de couchage Yeti VIB 800, matelas Therm-a-Rest XTherm et sac Deuter ACT Lite 50+10
Devant l'igloo : matelas Therm-a-Rest XTherm, sac de couchage Yeti VIB 800 (voir le test), et sac Deuter ACT Lite 50+10 (voir le test)

Un week-end de test matériel pour Carnets d'Aventures : construction d'igloos
Un week-end de test matériel pour Carnets d'Aventures : construction d'igloos


Commentaires
posté le 25 janv. 2014
Fred
Concernant les matelas NeoAir, on peut facilement contourner le problème du gonflage fastidieux avec la housse-pompe. Il suffit de prendre un sachet poubelle en plastique 30-40L, de couper à minima un coin de telle sorte à y mettre l'embout d'origine de la housse-pompe. Le gonflage se fait alors en 2-3 fois. Il faut parfois essayer plusieurs sacs différents pour trouver le matériau/le sac le plus adapté.
Solution légère, pas chère, j'ai utilisé la même "pompe" pour un trek de 2 semaines sans aucun souci (2 gonflages de matelas par jour).
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 25 janv. 2014
Fred
Je viens de voir que l'embout de la housse-pompe semble avoir changé par rapport à celui de ma version...
Je peux poster une/des photos du système que j'utilise sur le forum, pour ceux qui sont intéressés!
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 25 janv. 2014
Johanna Nobili
Avec plaisir pour tes photos, ton plan semble une bonne idée ! D'autant qu'on a parfois déjà un sac-poubelle pour mettre des affaires à l'abri de la pluie... Merci d'avance !
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 26 janv. 2014
Fred
J'ai créé un sujet dans la section bricolage!
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 26 janv. 2014
Johanna Nobili
Merci Fred, j'ajoute le lien vers ton tutoriel en images.
Invité (utilisateur non inscrit)