6 membres et 22 invités en ligne

Bay ST de ORU

par Anthony 02 juil. 682 lecteurs Soyez le premier à commenter Lecture 5 mn

Résumé :

Voilà un concept original ! Ceux qui aiment pagayer mais ne peuvent envisager un kayak rigide se tournent souvent vers deux alternatives : les modèles gonflables ou démontables. Eh bien voici un troisième choix : pliable ! Petite prise en main rapide de cette embarcation origami !

En bref

Poids total (constaté) : 11700 g

Prix approximatif : 1500 €

Toutes les caractéristiques

On aime

  • Bateau efficace et stable
  • Rapide à plier et déplier
  • Poids et volume plié très contenus
  • Ponté, donc utilisable avec une jupe

Améliorable ?

  • Pas de possibilité d'installer un gouvernail
  • Accès aux compartiments de stockage plus ou moins pratique 
Il ne s’agit ici que d’une rapide prise en main, car nous n’avons pas eu l’occasion de naviguer dans des conditions très différentes. Malgré tout, nous avons pu comparer assez facilement avec les kayaks rigides et gonflables que nous avons l’habitude d’utiliser.
item photo

Un kayak origami


Commençons par le plus étonnant : le dépliage ! Quand j’ai consulté le tutoriel pour la première fois, j’ai à peu près pensé “oula il va falloir prendre du temps pour piger !”. Je l’ai donc monté pour la première fois dans le jardin, loin de toute possibilité d’embarquer, en prenant le temps de bien comprendre toutes les subtilités. On peut aussi le faire en intérieur d’ailleurs, à condition d’avoir assez de place ! 3m73 mètres de long l’engin déplié tout de même :) (un kayak de mer Rainbow Laser mesure 5m10)
De fait, à part ce premier montage, les suivants ont été un jeu d’enfant. Il suffit donc de le faire une fois doucement, au calme, et ensuite tout coule de source. Dès le deuxième montage, je mettais 8 minutes, sans avoir révisé le tutoriel au préalable :) Il doit être possible d’atteindre les 5 minutes avec peu d'entraînement !
Quant au pliage, les mêmes remarques s’appliquent : prendre le temps la première fois, pour prendre ses marques et comprendre le principe. Et ensuite, c’est un jeu d’enfant !
Il faut lire les petites lignes... surtout la première !
(Consultez un physicien avant de naviguer)
Il faut lire les petites lignes... surtout la première !
(Consultez un physicien avant de naviguer)

Fin Mosaic

Un kayak portable ou transportable ?


Plié, l’ORU Bay ST rentre dans un cube (enfin un parallélépipède rectangle pour être précis) aux dimensions relativement contenues. On est un peu à la frontière entre le portable et le transportable : c’est assez petit pour être glissé dans un véhicule, mais un tout petit peu moins pratique qu’un sac de kayak gonflable par exemple, ce dernier étant plus malléable entre autres.

En plus d’être assez compact, l’ORU Bay ST est également très léger : moins de 12 kg l’embarcation. Plié ou déplié, on le déplace sans se ruiner le dos ou les épaules donc.

Au catalogue, ORU propose un sac à dos adapté qui permet de transporter le kayak sur ses épaules. Nous l’avons testé et il s’avère assez confortable pour envisager une petite marche d’approche par exemple. Seul hic : une fois qu’on a glissé tout le nécessaire de navigation, je trouve qu’il manque d’espace (ou un compartiment facile) pour transporter des affaires supplémentaires. Quoi qu’il en soit, c’est une solution agréable pour porter son kayak !
item photo

Naviguer en kayak ORU Bay ST


Une fois monté, avouons que l’ORU Bay ST a une vraie tête de kayak ! Il suscite la curiosité avec sa forme d’origami, mais une fois sur l’eau, il n’a pas à rougir face à ses congénères ! En effet, en eau calme, ses qualités de navigation se ressentent dès les premiers coups de pagaie : quelle belle sensation de glisse ! On en oublie que tout cela tient dans une grosse valise ! Le kayak file droit, la stabilité est excellente. L’ensemble paraît bien rigide et ce qui procure une sensation de pagayage efficace.

Avec un système très simple, la position de navigation s’ajuste facilement à différentes morphologies. Le dossier et les cale-pieds se règlent en quelques secondes, et on trouve vite sa position idéale de pagayage. L’hiloire permet de naviguer avec une jupe pour se protéger des éclaboussures, du soleil… On se sent aussi bien que dans un kayak ponté rigide en fait !

Et la solidité de l’ensemble ? Bien entendu, le bateau est plus sensible aux chocs qu’un kayak rigide en polyéthylène, il n’y a pas de miracle :) Mais si l’on compare à d’autres embarcations portables (gonflables ou démontables), les kayaks ORU ne me semblent pas plus fragiles, bien au contraire. Je suis même plus rassuré dans ce Bay ST vis-à-vis des risques de percement et de déchirure que peuvent présenter ses homologues portables.
Quant à la fiabilité et durabilité, il est difficile de s’exprimer avec notre rapide prise en main. ORU revendique des milliers de pliage et dépliage possibles… ces zones de pliage deviennent-elles des points de faiblesse avec le temps ? Je ne pense pas, tant qu’il est manipulé avec soin, ce qui est toujours recommandé de toute manière pour ce type d’embarcation.

En conditions calmes (brise légère), nous avons pu constater que le kayak se comporte très bien : il n’abat pas, et ne lofe pas non plus. C’est idéal ! Il ne nous reste plus qu’à l’emmener en mer dans des conditions plus mouvementées pour valider ce comportement sain. De manière générale, je trouve que la navigation est bien plus agréable qu’à bord d’un kayak gonflable (je n’ai cependant pas encore testé de kayak gonflable en drop-stitch). Toutefois, ajoutons que les kayaks ORU ne disposent pas de dérive ni de gouvernail, contrairement à certains gonflables et démontables qui peuvent en être équipés.
L'avantage de ne pas avoir de dérive ni gouvernail, c'est qu'on ne craint pas de toucher le fond !
L'avantage de ne pas avoir de dérive ni gouvernail, c'est qu'on ne craint pas de toucher le fond !

Fin Mosaic

Voyager en kayak ORU Bay ST


Les kayaks ORU offrent des espaces à l’intérieur pour stocker des affaires, ce qui permet d’envisager des voyages sur quelques jours. En revanche, de par sa conception, comme ses homologues démontables, ces compartiments ne sont pas fermés bien entendu : il faudra donc bien ranger tout son matériel dans des sacs étanches en cas d’entrée d’eau.
Par rapport à un kayak rigide, accéder à ces affaires est un peu plus délicat, car on ne dispose pas de trappes d’accès sur le pont. Mais les rails centraux peuvent être retirés assez aisément, ce qui rend l’accès plus simple que sur un kayak démontable par exemple. Une opération qui ne prend pas beaucoup plus de temps que d’ouvrir/fermer un caisson sur un kayak rigide parfois ! Enfin, le pontage dispose d’élastiques pour mettre quelques affaires en accès rapide. Tout ceci en fait un kayak adapté à l’itinérance, en ayant bien en tête les quelques compromis inhérents à l’aspect pliable de l’ensemble !

Les accessoires


ORU propose quelques accessoires très bien pensés pour former un kit complet : pagaie démontable, sac de transport ajusté, gilet d’aide à la flottaison léger et des gonfles pour rendre le bateau insubmersible.

Conclusion


Ce kayak ORU nous a très agréablement surpris : plaisir de navigation et facilité de pliage/dépliage, le tout dans un volume et un poids contenu. Voilà une nouvelle manière d’envisager de beaux voyages ! Comme toute solution transportable, le Bay ST fait quelques compromis, mais ils demeurent anecdotiques en regard du confort d’utilisation proposé. Ajoutons enfin que la marque ORU propose une belle gamme de bateaux, dont le modèle Coast XT, encore plus taillé pour l’aventure.
Un des plus gros freins pourrait être le prix d’achat : 1500 €. Mais c’est une somme tout à fait comparable à un kayak démontable (Nautiraid par exemple). Certes, les kayaks gonflables sont quant à eux bien plus accessibles, mais j’oserai dire que le plaisir de navigation n’est pas le même :)

Fin Mosaic

Caractéristiques générales

Poids total (constaté) : 11700 g
marque : ORU

Prix approximatif : 1500 €

Commentaires
Voir tous les tests de la catégorie "kayak de mer"