Accueil des forums
Test matériel 4

tente vénus 2 extrem exped

share(partager)
share posté le 12 févr.

michelg
69 messages
Bonjour

Bref retour sur premier essai de la vénus II extrem.
Une tente extrêmement bien pensée. Le matériel semble bien solide, multiples détails pratiques : un sac en trois partie ( sardines, arceaux, matériel de réparation et cordelettes supplémentaires )  - suspensible à la ceinture, phosphorescence la nuit à la lumière des cordelettes. J'apprécie aussi les petits sacs de rangement suspendus aux cordelettes : je ne vois pas bien encore comment éviter que les cordes s'emmêlent dedans, mais je trouve ça pratique si on les situe proche des piquets, ça permet d'éviter de se prendre les pieds dedans.
Le montage est très simple avec quelques particularités : la vénus 2 est en fait une tente tunnel rendue autoportante par l'arceau transversal. Ce n'est donc pas exactement comme une tente igloo classique, les arceaux ne se croisent pas au sommet de la tente, ils tombent jusqu'à ce qu'on mette l'arceau transversal. D'autre part, les gaines des arceaux ne sont pas symétriques, pour faire vite il faut donc repérer l'ouverture. De l'autre côté, il y a une butée. 
Le double toit descend suffisement bas pour proteger efficacement de la neige ( testé ), sans nuire à l'aération de la tente.
Je l'ai testé par pluie de plus d'une semaine, une pluie fine, et tourbillonante - pas de problème : la condensation évidement est importante, mais rien de particulier non plus pour qui connait ces matériaux. C'est chiant en voyage, rien à faire c'est trempé, il faut soit attendre un vrai soleil, soit ressortir la tente plus tard... Quand la condensation est extrème ( ce qui a été le cas au début de mon test - il s'agissait plus de brouillard que de condensation ), quelques gouttes peuvent se détacher de l'intérieur du double toit, et tomber sur la tente intérieure. Pas de problème, le tissus semble déperlant - en tout cas rien n'est rentré à l'intérieur.
Il est possible de monter la tente intérieure pré attachée au double toit - je n'ai pas testé encore les autres possibilités ( double toit seul, tente intérieure seule ).
C'est peut-être là le seul défaut que j'ai trouvé à cette tente : les angles de la chambre sont difficiles à attacher et à détacher. Ca peut peut-être poser un problème si on veut replier la chambre sans défaire le double toit pour un obtenir un large espace pour cuisiner sous la tente. Je pense qu'avec le coup de main, ça doit devenir plus aisé.
La tente a été quasiment recouverte de neige ( on ne rigole pas, ça arrive même en Bretagne ! ), et ne s'est pas "effondrée" comme il arrive parait-il avec les tentes tunnel. J'ai du fermer une des écoutilles d'aération à cause des vents tourbillonants. J'aurais pu ne pas le faire... De toute façon l'aération est restée suffisante : il y avait beaucoup de vent, il était clair que le vent passait par le côté  du double toit moins bas que l'autre.
Aucun problème d'étanchéité.
La chaleur dans la tente est devenue vite bien plus élevée que la température extérieure : en fait, le premier soir, il devait faire à peu près un degré à l'extérieur, et les degrés supplémentaires dans la chambre m'ont rendu trop chaud mon duvet ! ( un bloody mary de chez Valandré, sur matelas de base de chez Decathlon sur poncho péruvien très coupe-froid ).
J'ai planté toutes les sardines, mais ça ne parait pas vraiment utile : celles des angles bas de la tente me parraissent, comme souvent, peu nécessaires.
J'étais un peu inquiet pour le comportement de la tente dans le vent : mais elle a parfaitement tenu le coup même sous des rafales assez conséquentes.
Des taches d'humidité sont apparues sur le tapis de sol : renseignements pris, il s'agit bien de ce que je pensais : de la condensation ( très peu ). J'ai observé une goutte tomber de mes cheveux, elle a pris aussitot une forme de sphère sur le sol...
Les absides ( 2 ) sont spacieuses sans être immenses. On peut y ranger ce qu'on veut, mais elles sont peut-être un peu trop penchées, s'y changer est assez gymnique.
Bien sur, toutes les portes s'ouvrent par le haut comme par le bas, et celles de la tente intérieure est doublée de moustiquaire, ce qui doit être bien agréable en saison plus clémente.

Il peut, je pense, y avoir quelques difficultés à ranger la tente trempée par la pluie. Je pense qu'il vaut mieux alors prendre le temps de séparer ( de l'intérieur ) la chambre du double toit, et de les ranger éventuellement dans des sacs de plastique séparés, et mettre le tout dans le sac de rangement de la tente.

A propos de ce sac de rangement : il est inhabituel : ce n'est pas un fourreau, mais... un sac, sans zip. Juste un rabat, qui se glisse dans le sac. Il s'agit d'un sac de ( légère ) compression. C'est curieux, mais je pense qu'en définitive c'est plutot pratique. A voir sur le long terme. La tente rangée est relativement volumineuse. En vélo, ça ne pose pas de problème. Et à pied ? A pied, elle est un peu lourde, un peu. Mais à ce propos, je me rappelle souvent une remarque franchement énervée d'un vendeur du Vieux Campeur, à propos de cette manie de ne plus vouloir que des tissus ultra-légers. Il disait qu'à force de vouloir gagner quelques grammes par ici ou par là, on en arrivait à des tissus qui ne tenaient pas le temps, des tentes trop basses, des absides qui ne protègent pas la tente intérieure à l'ouverture en cas de pluie, etc. Je suis plutot d'accord... Je trouve que ça vaut la peine de porter un peu plus lourd, et d'avoir un peu d'espace le soir à la fin de la journée.
Je crois que c'est à peu près tout.
Bonne journée !

( pour des ref techniques et la forme etc de la vénus, voir ici : https://www.cyclo-randonnee... )
http://lachouetteetleperroquet.blogspot.com
share posté le 12 févr. mis à jour le 12 févr.

michelg
69 messages
La bestiole sous la neige ( il y en a eu plus après ... :) )
la vénus II extrem sous la neige.
la vénus II extrem sous la neige.
http://lachouetteetleperroquet.blogspot.com
share posté le 13 févr. mis à jour le 13 févr.

marie31
436 messages
J'ai une Orion III pour le voyage à vélo.
J'ai choisis un modèle avec double toit PU qui condense moins ,ne se  détend pas et sèche plus vite que le silnylon 
par contre c'est un chouia plus lourd.
Elle est entièrement autoportante même les absides grâce au lien entre l'arceau qui arrive au niveau du sol et le coin de la tente.
Tout est expliqué là sur le site cyclo-randonnée.
A l'usage le sac de rangement est ultra pratique plutôt que de se prendre la tète avec un  fourreau sous dimensionné.
message image
share posté le 23 févr.

Laurent95
4 messages
Merci pour le retour, je suis justement en train de chercher une nouvelle tente ! 
share posté le 23 févr.

michelg
69 messages
Je m'en sers actuellement, pour bivouaquer juste autour de chez moi. Des micros évasions... Elle est bien.
http://lachouetteetleperroquet.blogspot.com
share(partager)
Remonter