Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Destinations 4

Nouvelle Zélande : Kayak et/ou vélo ???

share(partager)
share posté le 24 janv. 2016

Lorraine
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 24/01/16

Message privé
Salut !
Je suis toute nouvelle sur ce forum, mais lectrice de longue date de Carnets d'Av !

J'envisage de partir deux mois en Nouvelle Zélande. J'avais prévu de partir en vélo, mais ca a l'air de beaucoup monter qund même (j'habite au Danemark, qui est un pays extra-(trop)-plat...) !!! Et puis en voyant tous les lacs et fjords en photo, je me suis dit "pourquoi pas en kayak ?" (en perdant un peu le côté itinérance du coup, et se débrouiller pour rejoindre les spots de kayak par différents moyens).
J'en viens à me demander si je ne peux pas mettre un kayak pliant sur une remorque de vélo...

Mais bon, ma question, c'est en fait la saison : J'ai un spot de libre en septembre-octobre, ce qui correspond à la fin de l'hiver début du printemps : est ce que ca vous semble complètement débile de partir en tente à cette époque là ??? :D La partie "jour" ne me fait pas peur, je fais du kayak tout l'hiver au Danemark, mais je sais que je peux me mettre au chaud en rentrant !

Si vous avez des récits de voyage en Nouvelle Zélande, envoyez les liens ! Merci :)

Lorraine
share posté le 24 janv. 2016 mis à jour le 24 janv. 2016

herdeher
Papillon monarque
(3 messages)
Inscription : 30/01/09

Message privé
la saison est bonne . Aucun problème de camping, soit en camp , soit chez l'habitant en se rappelant toutefois que presque tout (terrain) est privé là-bas et qu'il est hautement souhaitable de demander l'autorisation avant toute installation. mais le résultat en vaut la peine car l'habitant y est très accueillant. Dans l'Ile du sud il existe de nombreux campings sommaires (mais équipés à minima de toilettes, eau, poubelles) et situés dans de merveilleux endroits.
de nombreux récits de voyages en NZ existent sur le Web. lancer une recherche avec Goggle donne de nombreuses réponses.
Notre site :www.2rouesenliberte.fr contient un récit de notre voyage à vélo en NZ durant le printemps (NZ...) 2013 .
Pour se rendre d'un spot Kayak à un autre penser également au service de bus qui est très très développé en NZ (il n'y a quasiment pas de trains...)et qui peut aisément transporter votre matériel lorsque c'est nécessaire.
share posté le 24 janv. 2016

marie31
Sterne arctique
(240 messages)
Inscription : 09/07/12

Message privé
pour le kayak à cette epoque se sera plutot le nord de l ile du sud cherche" abel tasman"

les fjords du sud ne me paraissent pas praticable : meteo particuliere (7m d eau par en de pluie ) vent fort ,tempete, neige encore possible en septembre
cote tres abrupte aucun abri ,pas de route, pas de chemin,vegetation belle mais infranchissable , pas d habitant


pour la saison je ne dirais pas bonne mais acceptable (surtout ile du nord ) et encore cela depend de ce que l on veut faire ; du velo pourquoi pas ? mais par ex les chemins de randonnée ne sont pas tous praticables à cette epoque
mi novembre j ai patienté 10 jours pour avoir un creneau pour le tongariro
j ai croise un cycliste qui n avait jamais reussi à voir le massif du tongariro tellement la meteo etait mauvaise ...
share posté le 26 janv. 2016

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(98 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Bonjour,

Je suis allé 3x en NZ, toujours fin décembre/janvier. Même en cette saison, le sud de l'île sud, ce n'est pas bien chaud. Alors en septembre/octobre, en effet, ça ne me paraît pas une saison très agréable pour descendre si bas. (C'est quand même les "40e rugissants" qui frappent le sud de la NZ !)

Quand j'y étais, j'avais loué un camping-car (cher... mais cool!) et nous avions un kayak gonflable (Gumotex Helios): ça nous avait en effet permis de bien profiter du littoral, des lacs, des rivières...

Bien sûr, comme nous avions d'autres activités (la marche notamment), nous réservions le kayak aux journées de beau temps sans vent.

Dans ces conditions, je trouve que le mix vélo + packraft offre beaucoup d'avantages:
— autonomie totale, qui se prête particulièrement bien à la NZ, et apparemment à ton désir (puisque même en envisageant un mode "par différents moyens", le vélo et son autonomie te fait à nouveau de l'oeil ;)
— le tout est facile à mettre dans un avion, ou un bus le cas échéant (en tout cas, beaucoup plus que l'ensemble vélo + remorque + kayak pliant !)
— packraft léger à transporter: 5 kg, pagaie et gilet et sac étanche inclus.
— ce poids permet de le porter et de partir/sortir où l'on veut
— peu de volume: le packraft lui-même tient dans une sacoche arrière standard, ou avec sa pagaie 4 parties dans un sac étanche mis en travers du porte-bagage: économiser l'encombrement de la remorque me paraît intéressant (même si d'autres personnes ont fait un choix différent et préfèrent un kayak plus lourd et plus marin transporté par remorque)
— packraft gonflé en 5mn: on met les sacoches étanches en fond de packraft, et selon le programme de navigation, le vélo reste attaché ou caché sur la rive, ou bien posé sur le packraft si c'est un aller simple.

Seul bémol: un packraft dans le vent, c'est très galère. Sauf que dans les journées venteuses... bah, il est toujours temps de faire du vélo ou de la marche, non?

Remarque: pour ne pas avoir eu de gilet de sauvetage, j'ai dû marcher 15km: les garde-côtes ont été sans pitié (ils avaient raison au demeurant, c'était leur métier et leur responsabilité de me faire sortir de l'eau!). Sauf qu'un gilet, c'est très encombrant dans des sacoches de vélo. J'ai résolu le problème en remplaçant toutes les mousses par des vessies contenant le vin (ça marche très bien, les vessies sont fiables et quasi-increvables: recul de plusieurs années). A mon avis, ça vaut le coup de faire la modification (il faut juste s'y prendre à l'avance pour récupérer les 3/4 vessies). On trouve aussi un gilet gonflable TB sur packrafting-store.de (je lui reproche juste d'être un peu rigide)

Pour ma part, j'ai le packraft Alpacka Explorer 42: je trouve qu'il a la longueur qu'il faut pour une rando, notamment s'il faut poser un vélo dessus.

Par ailleurs (où là, mon post part dans tous les sens!), si tu veux, je peux te retrouver les coordonnées exactes d'un endroit magique accessible seulement en kayak. Il faut juste que je retrouve cela sur Google Earth (ou sur la carte de NZ si je l'ai gardé?! c'était il y a douze ans...)
share posté le 26 janv. 2016

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(98 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Et j'ajoute, Lorraine, à mon post déjà bien long, que si tu as l'habitude de la glisse d'un beau kayak pliant... le côté pataud d'un packraft te semblera bien peu glamour, j'en ai conscience. C'est juste un compromis: possibilité d'aller sur l'eau / petit poids et volume et encombrement.
share(partager)
Remonter