Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Vos récits de voyages
Delta du Danube, vaste et éternel
(partager)
posté le 22 déc. 2015 mis à jour le 22 déc. 2015

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Bon avec les quelques aneries que je viens d'écrire dans l'autre récit,
ça méritait bien un récit plus sérieux. ;)

N'en déplaise la majorité de personnes qui considérent que le ciel bleu est obligatoirement synonyme de beau temps, le Delta du Danube rêvèle toute ses merveilles par temps de grisaille.





Il faut presque s'y ballader par temps de pluie ce qui permet d'apprécier de véritables dégradés de gris ;

la vue porte sur d'espaces immenses et infinis.



Pour y accéder: la ville principale est Tulcea.
De là il faut prendre un bateau soit rapide soit plus "lent".
Le bateau rapide met un peu moins de deux heures, le bateau "lent" cinq heures environ
( consulter les horaires de Navrom )
Il y a ensuite deux grosses localités dans le Delta, Sulina et Sfantu Gheorge.
Sulina faisant penser à une ville vestige des révolutions industrielles de la période communiste.
Sfantu Gheorghe est un village plus sympathique avec des maisons traditonelles lipovènes.

Photos de Sfantu Gheorghe
en arrivant au port


habitat typique



Donc de Tulcea il y a deux bras fluviaux, celui de Sulina et l'autre de Sfantu Gheorge.
Mon parcours dans le Delta: je m'y suis rendu plusieurs fois dont une avec mon Alpacka Raft.
Certaines photos sont de 2013, d'autres de août 2015, on comprendra pourquoi par la suite.
Donc en août 2013 je suis parti de Sulina, il y a un canal qui part de la ville et qui est orienté plein sud pour relier Sfantu Gheorge.




24 août 2015

arrivée en milieu d'après-midi à Sulina par le bateau rapide, avec mon sac à dos très pesant je me dirige vers la plage de Sulina, sous le chaleur d'août.

Puis deux heures après enfin un pont avec le canal.Celui-ci est orienté ouest-est.



C'est parti et sans aucun problème j'atteins quelque instants après un croisement, le canal sur lequel je suis doit mener à Crisan.
Tandis que l'autre va vers le Sud.
Au niveau du croisement des pécheurs...




Plus loin une couleuvre à collier s'échappe en me voyant.
Et c'est là où le drame va se jouer : il y a une masse de végétation qui obstrue le canal.
Je dois sortir de l'embarcation mais pas de chance je glisse et m'enfonce dans l'eau avec mon appareil photo en bandoulière.
Celui-ci sera totalement inutilisable le reste du séjour. :(

Le "polder" est rapide à passer à peine quelques mètres.
En fin de journée c'est difficile de trouver un endroit pour sortir et bivouaquer, le long du canal est bordé de parts et d'autres de végétation aquatique dense.

Puis une petite percée sur le côté il est 19h30, je sors tout pour planter la tente.
C'est la piste qui mène à Sfantu Gheorge.



A la tombée de la nuit , des hordes de moustiques m'assaillent,obligé de mettre le coupe-vent

25 août 2013
Brume dense le matin ; une voiture de pécheurs vient s'arrêter à proximité.
En route vers les 09h00, il y a un "départ" de canal qui est orienté vers l'ouest.
Je l'emprunte pendant une heure environ il finit sur un cul-de-sac donc ne pas le prendre.
Par contre je croise des superbes signes.
Retour sur le canal.
Vers les 12h00 un autre "polder" bouche le canal.Je m'installe pour faire un repas.
Un bateau arrive de l'autre côté le pilote me demande "Sulina ?" et il voit que c'est pas possible de passer ouarf ouarf.
Une heure après , on passe à côté d'un grand bateau amarré qui semble vide.
C'était le cas en 2013, j'y suis repassé à pied en août 2015 et il semble ne pas avoir bougé.



A l'Ouest c'est le lac Eugen.



Puis en fin de journée débarquement ; le paysage côté Est donne sur une steppe large de un km eet demi environ qui vient se confondre avec la mer.
Au loin on peut apercevoir un bâtiment abandonné, je vais y planter la tente.
Il y a bien une bonne heure de marche avant d'y arriver.Il faut suivre la piste qui descend vers Sfantu Gheorghe qui est exactement parallèle au canal et distante de quelques mètres.
Puis je quitte la piste pour me rapprocher sur ce bâtiment et j'entends des espèces de miaulement sans savoir ce que c'est comme animal.

Le bâtiment est construit à quelques mètres d'une immense plage.




Pour monter la tente, beaucoup de vent , cet été 2015 c'était encore plus difficile.



A ce niveau-là en regardant vers l'Ouest , il y a une ferme qui émerge d'une vaste plaine qui s'étend sur plusieurs kilomètres.
Sfantu Gheorghe n'est plus qu'à 2heures de marche.

26 août 2013.
Le matin, j'en profite pour me baigner.La plage est absolument déserte sur des kilomètres, à part les multitudes d'oiseaux marins.



Puis en route , le Pak Raft est regonflé et à cet endroit il y a un autre départ de canal vers l'Ouest.

En m'engageant sur le canal plus étroit il y a un bateau qui arrive, une personne à bord me fait comprendre vigoureusement que je ne peux pas y aller et donc c'est un endroit privé.
Et c'est avec un soleil de plomb que la décision est prise de retourner sur mes pas.



Retour au niveau du lacul Eugen, je m'engage sur le plan d'eau.Un peu de vent.
D'après la carte il y a un canal qui débouche sur le très grand lacul Rosu mais je ne le trouve pas.
Le polder numéro 2 est repassé et quelques temps après, tente plantée

27 août 2013
par une journée un peu nuageuse , passage de nouveau du premier "polder" puis le croisement à 2 kilomètres à peine de Sulina.
Direction vers l'Ouest.Sur la terre ferme un sentier longe le canal.
En fin de journée , l'embarcation est sortie de l'eau , au loin on voit quelques habitations.
La nuit un peu de pluie

28 août 2013
au petit matin il faut attendre que la pluie s'arrête.En ayant tout plié un paysan passe à proximité avec son téléphone portable et pourtant je me suis placé dans un endroit assez bien planqué dans la végétation.
A croire que les paysans roumains aient un n ième sens !
Aujourd'hui balade vers l'ouest, au bout de ce petit morceau de canal il y a un plus grand canal allant vers le sud.
Si vous avez pour projet de pagayer par là , la végétation aquatique est très dense, il est difficile de débarquer.

Quelques bateaux de touristes passent également dans le coin.
Pour ce qui est d'aller camper sur la terre ferme , ça doit pas être facile
En fin de journée le ciel est sombre, le vent souffle et enfin de journée terminé barre et machine , de retour dans une pension de Sulina.

Séjour en août 2015
à pied de Sfantu Gheorghe,gros problèmes avec les troupeaux de vaches pour marcher.
2 bivouacs dont un de nouveau à côté du bâtiment de la plage.
Pour résumer des possibilités
partir de Tulcea en kayak sur un bras doit être possible, compter quelques jours pour Sulina ou Sfantu Gheorghe, mais les bras sont relativement larges , quelques mètres.
Et puis il y a le passage de gros bateaux donc être prudent.
En empruntant des plans d'eaux en partant des 2 bras fluviaux principaux ça doit être possible de Crisan ou Mahmudia mais faire attention de ne pas se perdre.
Et puis comme je l'ai mentionné avant , on ne peut pas débarquer partout à cause de la végétation aquatique qui est très haute.
A pied c'est possible de suivre la piste de Sulina détaillée précédemment.
Le problème c'est les troupeaux de vaches qui bloquent la piste, d'un côté il y a le canal de l'autre la végétation aquatique.
Donc il faut attendre que ces bêtes se poussent pour passer.
Ne pas les brusquer car il y a tout de même des gros taureaux.

posté le 07 janv. 2016

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
joli. T'as raison la grisaille donne une ambiance particulière à ces paysages. Certains décors sont presque post apocalyptique avec la nature qui reprend ces droits sur les routes, les bâtiments délabrés etc.
(partager)
Remonter