Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Test matériel
Peut-on utiliser son réchaud à bois partout ? 10
(partager)
posté le 13 mai 2013

Lilichou_38
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 23/08/12

Message privé
Bonjour,

A la lecture de Carnets d'Aventures, nous avons découvert le réchaud à bois. Depuis, nous souhaitons remplacer notre vieux réchaud à gaz pour, nous aussi, connaître le plaisir du petit feu de bois...

On se pose toutefois une question : l'utilisation d'un réchaud à bois est-elle autorisé partout ? Je pense notamment aux Parc Naturels et autres sites règlementés...

Merci d'avance pour vos réponses et avis.
posté le 14 mai 2013 mis à jour le 14 mai 2013

loic88
Milan noir
(305 messages)
Inscription : 08/09/09
Lieu : Besançon

Message privé
Je m'étais également interrogé sur la question car nous partons souvent avec le Kuenzi. Je n'ai pas réussi à trouver un texte juridique différenciant un réchaud d'un feu "ouvert". Ainsi, je pense que la raison doit prendre le dessus et dès que des panneaux interdisent le feu, il faut s'abstenir. Même sans panneau, tout à chacun est à même de voir si faire un feu dans son lieu de bivouac est potentiellement dangereux (il n'y a pas le même risque d'utiliser son réchaud bois dans une pinède sèche... ou le long d'un lac sur la plage).

Après, je sais que certains réchauds possèdent une double parois et évitent de faire tomber les cendres au sol. Peut-être que cela permet d'éviter quelques problèmes mais on est jamais à l’abri d'une étincelle persistante qui s'envolerait du feu.

Ainsi, pour notre GTMC VTT, on avait donc pris le kuenzi et un petit réchaud gaz léger avec une petite bouteille pour les endroits qu'on trouveraient non approprié (surtout après le mont lozère).
On ne va jamais aussi loin lorsque l'on ne sait où l'on va....
posté le 14 mai 2013

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
D'accord avec loic88.
Quand on part en kayak on complète le réchaud à bois avec un réchaud gaz pour le cas où on serait dans un endroit trop risqué du point de vue incendie.
Sur certains trips où on doit être plus légers on ne prend que le réchaud bois (VTT BUL).
Les réchauds double parois sont bien plus sûrs que le Kuenzi par exemple...
Et pourquoi pas ?
posté le 14 mai 2013

Lilichou_38
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 23/08/12

Message privé
Effectivement, le risque d'incendie doit déterminer le type de réchaud à utiliser. Ce qui suppose d'avoir au moins deux types de réchauds !

On a toutefois l'intention de faire suivre avec nous notre réchaud à gaz pour pouvoir cuisiner en cas de risque trop grand, de manque de combusitble ou de conditions climatiques trop rudes.

On s'orienterait aussi vers un réchaud qui préserve le sol comme le Fire Profi 128 par exemple.
posté le 16 mai 2013

Trappeur63
Sterne arctique
(168 messages)
Inscription : 12/12/10
Lieu : Loire, Auvergne et Dordogne

Message privé
très juste ce que dit loïc88, si panneau feu interdit, c'est feu interdit.
De par mon job j'ai eu à gérer les conséquences d'un barbecue en zone "feu interdit". L'ONCFS a relevé l'infraction, une belle amende fixée par le procureur à la sortie. Alors qu'il n'y avait aucun sinistre.

Après, pas vu pas pris. Mon réchaud à bois me suit très souvent y compris dans le parc des volcans d'Auvergne( chuuuuuut ! ), mais je l'utilise discrètement. Par exemple l'été en canoë sur l'Ardeche je ne m'y risquerais pas vu la présence de la gendarmerie sur cette rivière et du fait que c'est signalé feu interdit partout.
disciplines : rando à pied, en raquettes et en canoë avec recherche de l'autonomie la plus complète possible quelle que soit la saison. matériel : canoë gonflable Gumotex baraka; pulka; raquettes à neige. J'ai posé le pied : Auvergne évidemment; Espagn
posté le 20 mai 2013

Rowel
Sterne arctique
(193 messages)
Inscription : 06/08/07
Lieu : Bessières / Tarn (31-FR)

Message privé
Lilichou_38 :
On s'orienterait aussi vers un réchaud qui préserve le sol comme le Fire Profi 128 par exemple.


C'est effectivement pas mal pour limiter les traces au sol et les risques.
Ceci dit parfois ça reste dangereux et / ou interdit, donc à utiliser avec tact ou discrétion, et plus surement ne pas utiliser du tout.

Je pense que l'utilisation d'un réchaud comme le Profi est "défendable", comprendre potentiellement toléré, dans certains endroits ou le feu est interdit (comme les gens ne savent plus être raisonnable y'en a de plus en plus). Si ça craint vraiment trop je ne l'emmène même pas.
Allons-y ! A VTT, à ski ou à pieds mais allons-y :)
posté le 21 mai 2013

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(92 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Lilichou,

Je me suis posé la même question et j'ai fini par faire le choix suivant:

— un réchaud double paroi qui fait vraiment des feux petits, qui consume bien le bois, pour toutes les fois où le feu est autorisé (wood gas stove)
— un brûleur à alcool réglable pour mettre au fond dudit réchaud quand le feu est interdit.
Ainsi, je n'ai pas vraiment l'impression d'avoir 2 réchauds (je veux dire: en terme de poids).
Bon, il est vrai qu'un réchaud à alcool, ce n'est pas d'une puissance extrême, mais je m'en contente.

(Le réchaud à bois, je l'ai commandé, mais je ne l'ai pas encore. Donc je ne parle pas en connaissance de cause. Je laisse juste ce post pour la suggestion du réchaud à alcool mis au fond du réchaud à bois)

Un avantage que je vois au réchaud à bois (parmi plein d'autres), c'est de pouvoir faire du feu dans un endroit où c'est déconseillé parce que ça salit, et non parce qu'il y a risque d'incendie. Par exemple sur les plages où j'habite, il n'y a aucun risque d'incendie. Par contre, laisser des cendres après mon passage sur une plage où il y aura 10.000 personnes le lendemain, je trouve cela nul. Ou sur la place de l'église d'un petit village, etc. Et puis, je l'ai aussi acheté pour faire des feux dans mon jardin, sur la terrasse, sans tout salir. Le plaisir du feu de bois sans les ennuis...

Pour transporter l'alcool de façon commode (et sur des randos courtes), j'utilise notamment des sachets de compote que je re-remplis avec une seringue de 60ml. Ces sachets de compote, je trouve que c'est une hérésie question sur-emballage, mais ça a le mérite d'être très léger, très étanche, très solide. Alors j'ai mis mes scrupules de côté, et j'ai acheté 12 compotes! Pour les contenants. Du coup, j'en remplis un avec de l'huile d'olive, un avec un mélange moutarde/vinaigre/citron, un avec du vin (=un verre), un ou deux avec de l'alcool (à brûler, pas à boire!)... Poids dérisoire. Fermeture vraiment fiable. Bien sûr, je fais gaffe quand je les utilise: pour ne pas mettre du vinaigre au fond de mon réchaud à alcool, et prendre une bonne lampée d'alcool à brûler parce que voulais un petit peu de vin avec mon sandwich! Ces contenants permettent de transporter autant d'alcool à brûler que tu en as besoin: il suffit de remplir 1, ou 2... ou n sachets.
posté le 21 mai 2013

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Pour ne pas être HS dans ce fil, je réponds par rapport au transport de l'huile dans un emballage de popote dans cette nouvelle discussion
Et pourquoi pas ?
posté le 03 juin 2013 mis à jour le 03 juin 2013

sebastien heritier
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 22/06/06

Message privé
En Australie, les réchauds à bois n'ont pas trop la côte.

Ils sont interdits dans de nombreux parcs nationaux ( par exemple sur l'Overland Track en Tasmanie où seul les réchauds à essence ( et gaz je crois) sont autorisés).
Les réchauds à bois sont aussi ointerdits partout où il y a un " total fire ban", ce qui arrive trés souvent.

Bref, pour l'Australie, c'est réchaud au gaz ou au fuel. Et méme ceux là peuvent étre interdits quand la situation est en " catastrophic conditions"!
posté le 09 juin 2013

Lilichou_38
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 23/08/12

Message privé
Merci pour vos réponses.

On vient d'acheter notre réchaud à bois (un Fire Profi 128-) et on l'a déjà essayé à l'occasion d'un petit pique-nique en bord de lac (il y avait du bois flotté à foison !!!).

Sans (re)faire un compte-rendu de ce réchaud, on voulait dire qu'on le trouvait très efficace en terme de puissance mais aussi côté sécurité. En effet, le bouclier thermique isole bien le foyer du sol (pas de traces de combustion) et le pare-vent englobe le réchaud et la popotte... Bref, on a vraiment une impression de sécurité ! Ce qui ne doit pas empêcher de rester vigilant à l'environnement dans lequel on voudrait s'en servir !

Je pense donc que vigilance et discrétion sont les deux mots d'ordre ... à l'image du bivouac !
posté le 18 juin 2013

pescator
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 20/06/12

Message privé
Pour avoir testé le réchaud à bois au Venezuela (archipel de Los Roques), la règlementation du parc indiquait clairement que le feu ouvert n'était pas autorisé mais l'emploi d'un réchaud était permis, on ne s'est donc pas gênés !
(partager)
Remonter