Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Le voyage à pied
Distance / Poids du sac et fatigue physique 24
(partager)
posté le 09 févr. 2013

Marsu
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 01/02/13

Message privé
Bonjour à tous,

Voilà quelques questions qui me taraudes pas mal.

J'aimerai savoir selon vos expériences de randonnée, combien de temps marchez vous d 'une traite (sans poser le sac) et avec quelle charge sur les épaules ? Sur quelles distances totales ? Quand considérez vous que votre corps marque l' usure ? Quels en sont les signes ?

Marsu.
posté le 12 févr. 2013

jolours
Martinet
(37 messages)
Inscription : 29/11/10
Lieu : Ici, parfois là-bas
Suisse

Message privé
Salut
C'est compliqué parce que ça dépend du climat, du terrain et de plein d'autres choses.
Si je prends un climat tempéré, avec un terrain facile (sentier balisé et pente pas trop raide), je peux marcher 4h sans poser le sac avec un sac allant jusqu'à 30 kg. Je fais des courtes pauses mais le sac reste sur mes épaules.
La distance, en moyenne je compte 25 à 35 km par jour si j'ai un sentier et des conditions confortables. Après j'ai un record perso à 60 km en une journée mais ça reste anecdotique.
Pour la fatigue c'est pas facile. Il y a les signes classiques d'hypoglycémie (étourdissement, tâche noir dans le champ de vision, difficulté respiratoire, ...). Globalement je dirais qu'il y a la douleur qui peut être un signe. Typiquement, si t'as mal le lendemain c'est que t'as abusé la veille. Il y a un autre signe assez fiable je trouve c'est quand tu commences à faire n'importe quoi. Si tu commences à faire des erreurs que tu ne fais pas d'habitude c'est que tu commences à t'épuiser et à ne plus être concentré sur ta marche.
Au juste, pourquoi te poses-tu ces questions?
Vous trouvez mon sac à dos gros? Moi je le trouve petit pour une maison...
posté le 12 févr. 2013

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Tout d'abord, pourquoi dis-tu "sans poser le sac" ?
Quand je marche (randonne), je pose le sac si je veux faire une photo, boire un coup ou casser la croûte, ou simplement parce que je ne trouve pas que le fait de "ne pas poser le sac" soit un objectif ou un critère.
Marcher doit rester un plaisir.
Si je te dis que j'ai fait des étapes de plus de 80 km, et que certains jours dix bornes m'ont amplement suffit, cela t'avancera-t-il?
Si vraiment il y a un impératif à atteindre un point donné (pour des raisons de sécurité plus que pour des contraintes d'horaire, et encore plus que pour des désirs de performances), alors ça peut valoir le coup de se faire un peu mal, mais sinon, c'est assez nul à mon avis, au moins dans l'esprit dans lequel je me balade ...
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 12 févr. 2013

jolours
Martinet
(37 messages)
Inscription : 29/11/10
Lieu : Ici, parfois là-bas
Suisse

Message privé
Eh tranquille hein, moi je faisais que répondre aux questions de marsu!
Je suis d'accord que les records et autre perd pour la perf n'ont pas beaucoup de sens dans le domaine de la marche.
Sans poser le sac, c'est pour moi une question de confort. Je suis beaucoup mieux avec un sac sur le dos que à le mettre ou l'enlever (quand il est lourd c'est à ce moment que le risque est le plus grand de se faire mal au dos il me semble).
Et je suis bien d'accord que ça doit toujours rester un plaisir! Et chacun sa manière de trouver son plaisir, je ne juge pas (certain ce sera la longueur de l'étape, d'autre le paysage, d'autre la vitesse, il en faut pour tout le monde).
Bref, je répondais simplement à Marsu, après si vous voulez on peut se latter la gueule comme sur d'autres forums, mais je croyais qu'il y avait moins d'agressivité chez CA ;)
Vous trouvez mon sac à dos gros? Moi je le trouve petit pour une maison...
posté le 12 févr. 2013

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
jgaudard :
... Bref, je répondais simplement à Marsu, après si vous voulez on peut se latter la gueule comme sur d'autres forums, mais je croyais qu'il y avait moins d'agressivité chez CA ;)


Je suis sincèrement désolé si tu as pris ma remarque pour une agression, ce n'était pas du tout mon intention !

Si j'ai insisté sur le "sans poser le sac", c'était en référence à la question initiale de Marsu, pas par rapport à ton intervention. Et je te rejoins, ainsi qu'urbanlog, sur vos réponses; j'y ajoutais simplement ma pierre, à savoir que les distances parcourues dépendent des gens, des jours, du terrain et des envies, et qu'il n'y avait donc pas vraiment lieu à donner des chiffres ...

Donc rassure-toi, il n'y aucun désir de se "latter la gueule" - en plus, en tant que modérateur, ce serait vraiment mal venu si je donnais cet exemple :) !
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 12 févr. 2013

jolours
Martinet
(37 messages)
Inscription : 29/11/10
Lieu : Ici, parfois là-bas
Suisse

Message privé
Pardon Mad, j'ai été un peu trop sensible sur ta remarque. Je suis assez souvent confronté à des trekkeurs obtus qui ne considèrent que l’allègement maximum du sac et méprisent totalement la perf'. Alors que si je suis d'accord qu'il ne doit pas y avoir que la perf, parfois ça fait du bien de se pousser au dépassement... Bref, je rencontre de plus en plus de MULs qui n'ont aucune ouverture vers un autre type d'approche de la marche. D'où ma défensive...
Par contre, ce qui m’intéresse vraiment, c'est pourquoi Marsu s’intéresse à ça.
Bref, à tantôt, ici ou ailleurs!
Vous trouvez mon sac à dos gros? Moi je le trouve petit pour une maison...
posté le 13 févr. 2013

Marsu
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 01/02/13

Message privé
Merci pour votre intérêt, je commence à me rendre compte à quel point mes attentes en posant cette question étaient improbables...
Je dois bien admettre que ma question n' est pas parfaitement formulée (et pourtant je m'y suis appliqué), je vais essayé d' en préciser quelques points étant donné qu' elle lêve une certaine polémique.
Il me parait évident que le but n'est en aucun cas de faire valoir une sorte de supériorité individuelle par le record ou le concours. Il me semble aussi qu' elle se porte d'avantage sur les signes physiques et moral, chose sur laquelle on a l' écho d' un seul témoignage pour 5 (6?) réponses.

urbanlog :

" smile A mon avis les records, les chiffres des autres sont pour beaucoup à relativiser wink"

Je n'ai nullement parlé de records, et comme tu le dit les chiffres n' ont pas forcément de valeur absolue.

urbanlog :

" la bonne question pourrait être , j'ai une envie, un projet , quels sont les moyens à mettre en oeuvre pour le réaliser en sécurité, pour mon plaisir, pour un supplément moral ou spirituel (religieux ou non) selon ma philosophie de la vie ? "


Heu nan, je préfère encore ma formulation maladroite et puis j' ai pas parlé de projet (mais bien d' experience), ni du reste. A l'avenir si tu réponds pas à la question essaye de pas la déformer au premier post.

urbanlog :
« ça va latter ouais!!!
bon alors, j'y vais moi aussi m'sieur
J'ai porté le sac 10/12heures d'affilées, dans la steppe à plus de 40° de chaleur, sans aucune ombre et j'avais oublié mon chapeau en France... en plus il n'y avait que de l'eau croupie polluée par le bétail »

Tu t'es remis de ton insolation ou c'est d'origine?!


Mad :
Marcher doit rester un plaisir.

Mais la vie doit rester un plaisir (à défaut d' être simplement supportable)! La marche peut offrir cet équilibre sans toutefois être un plaisir en elle même. Il n' y a pas d' évidence là dedans.
Si marcher n' était pour moi qu' un plaisir immédiat je ne marcherai pas ou du moins je marcherai différemment.

Mad :

« Si vraiment il y a un impératif à atteindre un point donné (pour des raisons de sécurité plus que pour des contraintes d'horaire, et encore plus que pour des désirs de performances), alors ça peut valoir le coup de se faire un peu mal, mais sinon, c'est assez nul à mon avis, au moins dans l'esprit dans lequel je me balade ... »

Balade, épreuve, aventure... ?
S'imposer un objectif et essayer de s 'y tenir coute que coute est pour moi une épreuve de volonté. Si tu n' appliques jamais ce principe en rando p-e le fait tu ailleurs ?

Mad :
« Si je te dis que j'ai fait des étapes de plus de 80 km, et que certains jours dix bornes m'ont amplement suffit, cela t'avancera-t-il? »

Je serait tenté de répondre oui même si ça manque un peu de matière.

jgaudard :
Salut
C'est compliqué parce que ça dépend du climat, du terrain et de plein d'autres choses.
Si je prends un climat tempéré, avec un terrain facile (sentier balisé et pente pas trop raide), je peux marcher 4h sans poser le sac avec un sac allant jusqu'à 30 kg. Je fais des courtes pauses mais le sac reste sur mes épaules.
La distance, en moyenne je compte 25 à 35 km par jour si j'ai un sentier et des conditions confortables. Après j'ai un record perso à 60 km en une journée mais ça reste anecdotique.
Pour la fatigue c'est pas facile. Il y a les signes classiques d'hypoglycémie (étourdissement, tâche noir dans le champ de vision, difficulté respiratoire, ...). Globalement je dirais qu'il y a la douleur qui peut être un signe. Typiquement, si t'as mal le lendemain c'est que t'as abusé la veille. Il y a un autre signe assez fiable je trouve c'est quand tu commences à faire n'importe quoi. Si tu commences à faire des erreurs que tu ne fais pas d'habitude c'est que tu commences à t'épuiser et à ne plus être concentré sur ta marche.
Au juste, pourquoi te poses-tu ces questions?


Merci pour cette réponse, ça permet de lancer le sujet si sujet il y a.
Pour toi les signes de difficultés dans l'ordre sont la faim, la fatigue, la douleur puis la mise en danger dut au manque de lucidité ?

jgaudard :
« Par contre, ce qui m’intéresse vraiment, c'est pourquoi Marsu s’intéresse à ça. »


Cette question est probablement la face cachée pratique d'e l' l'iceberg théorique dont elle relève. Bien qu' elle ne soit pas totalement explicite et univoque elle soulève, à mon sens, différentes conceptions qui peuvent (potentiellement) m'intéresser car je ne peux pas les imaginer de par ma simple expérience. C'est en cela qu' il s'agit avant tout d' expérience et non de tergiversations
Je suppose que comme moi certaines personnes voient dans la randonnée une façon d'atteindre leurs limites, de se dépasser et par là de se définir ou d'apprendre à se connaitre en appliquant leurs idées dans la pratique. Mais même de ce point de vue la finalité ne sera jamais la même d' une personne à l'autre.

En esperant être minimum intelligible (j' ai un doute quand même avec la tournure du sujet)

Marsu.
posté le 13 févr. 2013

Coic
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 24/08/09
Lieu : Le Mans

Message privé
Réponse très terre à terre :
Lorsque je randonne (surtout dans les Alpes) pour faire "mes" GR, je porte un sac de 12kg environ (je mesure 1m60 pour 55km, c'est pour relativiser, et je porte mon bivouac), et je marche maxi 10h par jour, plutôt 8h.
Je fais une pause toutes les heures, pour prendre une poignée de raisins sec et deux gorgées d'eau. J'évite de poser mon sac, par commodité, le poser et le remettre, ben c'est fatiguant :P Ca me fait tout drôle quand le soir je le pose, il me manque quelque chose ! Je m'arrete aussi pour casser la croute le midi ! Mon estomac lui il oublie pas l'heure :D

Pour les signes de fatigue, j'évite si possible de les atteindre, je randonne pour le plaisir avant tout, même si je le fais aussi par défit perso. Ma fatigue se manifeste en trébuchant parce que j'ai pas levé le pied assez haut pour éviter le caillou... Et maintenant que j'embarque les enfants dans mes périples, leurs limites étant atteintes avant les miennes, je fais super gaffe !

Sandrine
GR5 - Juillet 2009 - Briançon/Menton en solo GR 20 - Aout 2010 - Calenzana/Conca en solo GR54 - Juillet 2011 - La Grave en solo puis TGV - Aout 2011 - Pralognan avec mes deux enfants GR58 - Juillet 2012 - Ceillac avec mes deux enfants et mon chéri
posté le 20 mars 2013

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
jgaudard :
. Bref, je rencontre de plus en plus de MULs qui n'ont aucune ouverture vers un autre type d'approche de la marche. D'où ma défensive...

pour émousser les esprits :D, la randonnée MUL c'est bien mais c'est limité seulement à la France ou au reste de l'Europe ( par exemple en Suisse puisque tu viens de Suisse).
Parce que en France on peut se ravitailler partout et trouver des refuges partout.
Mais si on veut traverser des contrées vraiment sauvages il faut inévitablement remplir son sac pour être en autonomie
posté le 20 mars 2013

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Marsu :
Pour toi les signes de difficultés dans l'ordre sont la faim, la fatigue, la douleur puis la mise en danger dut au manque de lucidité ?

[Marsu.

on ne peut pas répondre de manière objective à cette question.
La résistance physique, la physionomie et la physiologie dépend d'un individu à un autre.
Cela dépend de taille, ,de ton poids...
tout ce que je ne peux que conseiller parce que j'ai l'impression que tu manques d'expérience c'est de faire une sortie sur quelques jours dans un endroit proche de chez toi où on puisse randonner librement
Malheureusement le climat est devenu pénible en France et le long week-end de Pâques s'annonce mal
posté le 22 mars 2013

oli_v_ier
Martinet
(29 messages)
Inscription : 03/06/06

Message privé
khutzeymateen :
pour émousser les esprits :D, la randonnée MUL c'est bien mais c'est limité seulement à la France ou au reste de l'Europe ( par exemple en Suisse puisque tu viens de Suisse).
Parce que en France on peut se ravitailler partout et trouver des refuges partout.
Mais si on veut traverser des contrées vraiment sauvages il faut inévitablement remplir son sac pour être en autonomie


C'est tout le contraire à mon avis, la MUL c'est surtout intéressant pour les longues autonomies. Plus tu allèges l'équipement de base, plus tu peux emporter de nourriture.

Pour répondre à la question initiale, quand je marchais avec un sac de 25kg à armature, une heure ou deux était un grand max. Avec 10kg même sans armature, je peux marcher d'une traite toute la journée .
Avec 6kg, je peux le faire sans même avoir envie de le poser :) .

jgaudard :
Je suis assez souvent confronté à des trekkeurs obtus qui ne considèrent que l’allègement maximum du sac et méprisent totalement la perf'. Alors que si je suis d'accord qu'il ne doit pas y avoir que la perf, parfois ça fait du bien de se pousser au dépassement...


Ne peut-on pas se dépasser sans porter de sac ? Et donc aussi le faire en portant léger ? Simplement en allant plus loin, plus haut ou plus vite, si la perf est l'objectif.
Mais je conçois aussi sans problème que simplement porter un sac lourd peut-être l'objectif, je voudrais juste qu'on puisse se rencontrer à l'occasion d'une balade, afin que je puisse y contribuer: j'accepte généralement sans problème que l'on porte mon sac :D .
posté le 24 mars 2013

jolours
Martinet
(37 messages)
Inscription : 29/11/10
Lieu : Ici, parfois là-bas
Suisse

Message privé
oli_v_ier :

Ne peut-on pas se dépasser sans porter de sac ? Et donc aussi le faire en portant léger ? Simplement en allant plus loin, plus haut ou plus vite, si la perf est l'objectif.
Mais je conçois aussi sans problème que simplement porter un sac lourd peut-être l'objectif, je voudrais juste qu'on puisse se rencontrer à l'occasion d'une balade, afin que je puisse y contribuer: j'accepte généralement sans problème que l'on porte mon sac :D .


Je supporte de porter lourd quand c'est pour le benef de moi ou mes potes. Comme, avec ta remarque hautement débile, t'es pas près d'en faire partie, tu vas porter ton sac tout seul.

En fait, c'est comme le loup: il suffit de parler de "MULs qui n'ont aucune ouverture vers un autre type d'approche de la marche", et ça rapplique.

Ceci dit, j'ai beaucoup de respect pour les MULs qui font ça sans se mettre en danger et en gardant (augmentant même pour certain) une bonne autonomie. Et surtout, j'ai du respect pour les MULs qui se sentent pas obligés d'aller partout prêcher leur bonne parole!

Est-ce que je peux marcher tranquille avec mon gros sac?

Je sais que c'est possible de partir marcher avec très peux de matos et d'assurer le minimum de confort et de sécurité. J'ai même testé (ça vous étonne hein). Mais j'aime pas. Je porte plus, et j'ai plus de confort au bivouac. C'est un choix.
Vous trouvez mon sac à dos gros? Moi je le trouve petit pour une maison...
posté le 24 mars 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
@ Marsu : J'arrive à marcher X heures avec un sac de Y kg sur les épaules, pour un total de Z km en fin de journée.
X, Y et Z sont des variables, les matheux pardonneront, j'espère, les majuscules.
A 18 ans X, Y et Z s'la pètaient en grand : je me souviens, par exemple, avoir marché (et un peu dormi en marchant), durant un truc qui a duré kekchoz comme 36 heures non stop : parachutage du Transall puis crapahut à n'en presque plus finir avec le flingue (4,3 kg à lui tout seul ; de quoi donner des cauchemars à un MUL !), les rations, l'équipement règlementaire et le poste radio en rab (pour celui qui portait la gégène c'était encore mieux : une bonne bouboule bien dense incasable proprement) ; du sacré bon temps quand on a la vie devant soi ;)
A 60 balais X, Y et Z n'ont plus guère d'importance pour moi puisque d'autres critères ont pris le relais : regarder, écouter, discuter quand l'occasion se présente.
A tout âge, je crois, la douleur est souvent le premier signe d'usure comme tu dis.
Le cerveau, bien alimenté par les substances finissant en 'ine', tient généralement la route.
Un fort besoin de sommeil est cependant un signe que l'organisme a commencé a tété la réserve dont la taille du réservoir est très individuelle.

Si je peux me permettre : Pourquoi X, Y et Z te taraudent-ils ?
posté le 24 mars 2013

nanette
Sterne arctique
(118 messages)
Inscription : 23/12/08
Lieu : Grenoble

Message privé
jgaudard :

Comme, avec ta remarque hautement débile [...] il suffit de parler de "MULs qui n'ont aucune ouverture vers un autre type d'approche de la marche", et ça rapplique.
Est-ce que je peux marcher tranquille avec mon gros sac?

Euh, pourquoi tant d'agressivité ? Personne ici n'a critiqué ton envie de porter un gros sac, chacun fait bien comme il l'entend (moi, ça m'arrange que mon chéri aime bien porter un gros sac bien lourd, ça me permet d'alléger le mien :P). Pas besoin d'insulter ceux qui ont des approches différentes, surtout quand on reproche justement aux autres de manquer d'ouverture. :(


khutzeymateen :
la randonnée MUL c'est bien mais c'est limité seulement à la France ou au reste de l'Europe ( par exemple en Suisse puisque tu viens de Suisse). Parce que en France on peut se ravitailler partout et trouver des refuges partout.

Bien au contraire, si on peut se ravitailler tous les jours, peu importe le poids de base du sac, on n'a pas besoin de porter de nourriture. En revanche, si tu veux être autonome avec 10 jrs de bouffe, c'est quand même mieux de ne pas avoir un sac qui fait déjà 15 kg sans la bouffe (sauf si tu es bien costaud et peux porter plus de 20kg, ce qui n'est pas donné à tout le monde). Perso sur 2 jours, je ne me prends pas trop le chou sur le chargement du sac, mais pour partir à la semaine, j'essaie de laisser à la maison le superflu (du moins ce que je considère personnellement comme du superflu à mon confort). Après, ce que certains considèrent comme du superflu peut être vu comme indispensable par d'autres en fonction du degré de confort attendu, c'est vraiment une question de choix de pratique.


Marsu :

Quand considérez vous que votre corps marque l' usure ? Quels en sont les signes ?

Quand je ne prends plus de plaisir à marcher !

D'une manière générale, plus tu fais de pauses (même courtes), plus tu rallonges ta journée pour parcourir la même distance. Y a qu'à voir en rando quand on se fait dépasser par des gens qui marchent à fond mais s'arrêtent toutes les 15 minutes en posant le sac, ici pour enlever un pull, ici pour faire une pause pipi, ici pour avaler une barre de céréales, ici pour reprendre leur souffle, ils mettent plus de temps au total, et je pense qu'ils ne sont pas moins fatigués en fin de journée que s'ils avaient marché moins vite avec davantage de régularité et en optimisant les pauses. Après, on peut considérer qu'ils en ont davantage profité, mais perso, j'ai l'impression que j'en profite davantage et je me fatigue moins en marchant cool sur 2h qu'en marchant vite en faisant des pauses toutes les 1/2h.

Par ailleurs, plus ton sac est lourd, plus tu ressentiras la fatigue tôt. Après, c'est à chacun de trouver le rythme qui lui convient. Perso, je trouve que 2h de marche non-stop, 20 minutes de pause, 2h de marche, 1 bonne heure de pause de pause déjeuner (moins si la météo est pourrie, davantage s'il fait grand beau), 2h de marche, c'est un rythme pas mal au long court.
"Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité" Antoine de Saint-Exupéry http://transhimalaya.blogspot.com
posté le 28 mai 2013

sebastien heritier
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 22/06/06

Message privé
khutzeymateen :
jgaudard :
. Bref, je rencontre de plus en plus de MULs qui n'ont aucune ouverture vers un autre type d'approche de la marche. D'où ma défensive...

pour émousser les esprits :D, la randonnée MUL c'est bien mais c'est limité seulement à la France ou au reste de l'Europe ( par exemple en Suisse puisque tu viens de Suisse).
Parce que en France on peut se ravitailler partout et trouver des refuges partout.
Mais si on veut traverser des contrées vraiment sauvages il faut inévitablement remplir son sac pour être en autonomie


Pas tout le monde!!!!:)

Les Aborigénes d'Australie savaient se diriger en apprenant des chansons et ils emportaient une lance pour tout bagage!

Je les envie....

En gros, si on a du temps, si on sait trouver sa nourriture et son eau, si on sait reconnaitre les dangers et si on sait se diriger et qu'on se moque du confort on doit pouvoir se balader avec presque rien sur le dos!
posté le 28 mai 2013

sebastien heritier
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 22/06/06

Message privé
Marsu :
Bonjour à tous,

Voilà quelques questions qui me taraudes pas mal.

J'aimerai savoir selon vos expériences de randonnée, combien de temps marchez vous d 'une traite (sans poser le sac) et avec quelle charge sur les épaules ? Sur quelles distances totales ? Quand considérez vous que votre corps marque l' usure ? Quels en sont les signes ?

Marsu.


Simplement, quand tu en as marre, tu fais une pause.
Et tu reprends ton chemin aprés avoir fait le point sur ta carte et avalé un morceau. Une bonne baignade, c'est l'idéal!

Ne forces pas trop, surtout au début. La forme venant en marchant, tu trouveras ton rythme naturel aprés qques jours.
posté le 28 mai 2013

sebastien heritier
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 22/06/06

Message privé
oli_v_ier :
khutzeymateen :
pour émousser les esprits :D, la randonnée MUL c'est bien mais c'est limité seulement à la France ou au reste de l'Europe ( par exemple en Suisse puisque tu viens de Suisse).
Parce que en France on peut se ravitailler partout et trouver des refuges partout.
Mais si on veut traverser des contrées vraiment sauvages il faut inévitablement remplir son sac pour être en autonomie


C'est tout le contraire à mon avis, la MUL c'est surtout intéressant pour les longues autonomies. Plus tu allèges l'équipement de base, plus tu peux emporter de nourriture.

Pour répondre à la question initiale, quand je marchais avec un sac de 25kg à armature, une heure ou deux était un grand max. Avec 10kg même sans armature, je peux marcher d'une traite toute la journée .
Avec 6kg, je peux le faire sans même avoir envie de le poser :) .

jgaudard :
Je suis assez souvent confronté à des trekkeurs obtus qui ne considèrent que l’allègement maximum du sac et méprisent totalement la perf'. Alors que si je suis d'accord qu'il ne doit pas y avoir que la perf, parfois ça fait du bien de se pousser au dépassement...


Ne peut-on pas se dépasser sans porter de sac ? Et donc aussi le faire en portant léger ? Simplement en allant plus loin, plus haut ou plus vite, si la perf est l'objectif.
Mais je conçois aussi sans problème que simplement porter un sac lourd peut-être l'objectif, je voudrais juste qu'on puisse se rencontrer à l'occasion d'une balade, afin que je puisse y contribuer: j'accepte généralement sans problème que l'on porte mon sac :D .


Il y a aussi une forme de sécurité à porter léger. Avec un sac de 25 à 35 kg sur le dos, on prend des risques sur les escalades ou sur les terrains bien pourris notamment en descentes.
posté le 09 oct. 2013 mis à jour le 09 oct. 2013

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
bonjour,
sebastien heritier :

Pas tout le monde!!!!:)

Les Aborigénes d'Australie savaient se diriger en apprenant des chansons et ils emportaient une lance pour tout bagage!

!


ce sont deux choses différentes ; je suis allé dans le Sarawak à Bornéo par 3 fois par exemple; les populations "primitives" savent effectivement se diriger et chasser , trouver leur nourriture (quoique malheureusement tout cela est fini on voit des Iphone et des 4x4 à droite et à gauche mais c'est un autre sujet ..)
Mais le randonneur ou touriste dans un pays étranger qui veut faire de la randonnée n'a pas le temps de se livrer à des activités de chasse comme la population autochtone.
Il a son avion ou train ou voiture à reprendre donc faire de la randonnée dans une durée limitée
posté le 09 oct. 2013

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
sebastien heritier :


Il y a aussi une forme de sécurité à porter léger. Avec un sac de 25 à 35 kg sur le dos, on prend des risques sur les escalades ou sur les terrains bien pourris notamment en descentes.


dans un endroit comme le Taman Negara (Malaisie ) où j'en ai bavé dans la boue , les sangsues et la pluie oui ok
Par contre en France je n'ai jamais fait vraiment de l'escalade en randonnant
posté le 22 oct. 2013 mis à jour le 22 oct. 2013

marie31
Sterne arctique
(232 messages)
Inscription : 09/07/12

Message privé
sans vouloir polemiquer sur ce post deja ancien

de" l'escalade "j'en ai deja rencontré par ici
de nombreux passages ou avec 25 kg sur le dos c'est plus que limite
sur le tour du mont perdu (certes en espagne ) heureusment qu'on avait une corde pour descendre le sac sur un passage
de nombreuses decentes dans le gyspet des pyrénées sont la aussi bien limites avec un gros sac

en tout cas la securite ne se limite pas à " l'escalde"un gros orage qui menace ou la nuit qui tombe et on est content d'accelerer
si on est à 2 ou en famille un simple coup de mou ou une legere blessure du partenaire avec 25 kg sur le dos impossible de l'alleger
posté le 26 oct. 2013

jolours
Martinet
(37 messages)
Inscription : 29/11/10
Lieu : Ici, parfois là-bas
Suisse

Message privé
Tiens, cette discussion revient sur le tapis...
Sans vouloir polémiquer, je vais apporter un peu de mes expériences récentes.
Je suis rentré dans l'armée, pis j'ai découvert que beaucoup de choses que je pensais pas faisable avant le sont. Comme courir dans la boue sur un chemin casse gueule avec sac de combat, harnais, fusil et une civière, de nuit. Ou aligner 15 bornes en 2h avec le même équipement sur le dos sans avoir dormi depuis longtemps.
En fait tout est dans la tête, c'est une question de concentration, d'adrénaline et de motivation. Après je peux concevoir que des gens trouvent par leur bonheur dans ce genre d'ambiance (moi je me fends la gueule^^). Simplement pour dire que les vraies limites du corps sont bien plus loin que ce qu'on croit.
Vais profiter de mon week-end, à plus :)
Vous trouvez mon sac à dos gros? Moi je le trouve petit pour une maison...
posté le 24 déc. 2013

sebastien heritier
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 22/06/06

Message privé
khutzeymateen :
sebastien heritier :


Il y a aussi une forme de sécurité à porter léger. Avec un sac de 25 à 35 kg sur le dos, on prend des risques sur les escalades ou sur les terrains bien pourris notamment en descentes.


dans un endroit comme le Taman Negara (Malaisie ) où j'en ai bavé dans la boue , les sangsues et la pluie oui ok
Par contre en France je n'ai jamais fait vraiment de l'escalade en randonnant


Je crois qu'il y a de l'escalade sur le GR 20 en Corse!

En fait ma remarque concernait les randos hors sentier. Il y a souvent des solutions de contournement mais c'est long et fastidieux alors on tente parfois sa chance sur des équilibres précaires!
posté le 24 déc. 2013

familleneau
Etourneau
(84 messages)
Inscription : 18/04/08
Lieu : angers

Message privé
sebastien heritier :


En fait ma remarque concernait les randos hors sentier. Il y a souvent des solutions de contournement mais c'est long et fastidieux alors on tente parfois sa chance sur des équilibres précaires!


on comprend mieux ton propos, c'est vrai.

et si on revenait à la discussion du post ?!:)

Voilà quelques questions qui me taraudes pas mal.
J'aimerai savoir selon vos expériences de randonnée, combien de temps marchez vous d 'une traite (sans poser le sac) et avec quelle charge sur les épaules ? Sur quelles distances totales ? Quand considérez vous que votre corps marque l' usure ? Quels en sont les signes ?
Marsu.

Je réponds toujours ainsi en conférences : je crois qu'il n'y a pas une manière de randonner mais sa manière à soi, avec ses pauses (ou non), sa charge, son timing perso, son dénivelé (chez beaucoup de randonneurs-trekkeurs, on ne parle pas de kilomètres mais de dénivelés et d'heures de marche). On ne marche pas pour le challenge mais pour le plaisir avant tout !
Alors, tu n'auras pas ici de vraies réponses sinon que tu vas apprendre à te connaitre au fur et à mesure de tes expériences propres. C'est ton corps, et le tien seul, qui t'imposera de t'arrêter. Et ton corps ne répondra pas de la même manière dans tel ou tel coin du globe, sur des beaux sentiers ou en milieu hostile, s'il a a marché 2 jours ou 30 jours d'affilée...
Si tu veux des réponses + précises, vas voir nos (je veux dire : la communauté de randonneur-trekkeur) divers sites où on poste régulièrement nos dernières randos, nos topos, dénivelés, matos, commentaires.... Et là, pour le même randonneur, en fonction de la rando (ou trek) tu verras que c'est hyper variable.
Ma réponse t'éclaire t'elle un peu ?
http://alecoledesandes.com
posté le 30 déc. 2013

Trappeur63
Sterne arctique
(168 messages)
Inscription : 12/12/10
Lieu : Loire, Auvergne et Dordogne

Message privé
très aléatoire pour moi. Je marche beaucoup mais il est difficile de synthétiser le rapport poids distance et horaires de pause. Je prendrais des notes sur mes prochaines sorties mais ce ne sera propres qu'à moi.
Cette été j'ai fais deux jours dans le Sancy donc avec pas mal de dénivelé. 18 bornes par jour avec 16 Kg sur le dos ( c'est du tout MUL ça lol ). De mémoire deux pauses de quelques minutes par demi journée ( observation chamois ). Mais en montagne les pauses sont plus liées à l'après effort.
Je noterai mais des précisions sur mes prochaines sorties que je te ferais éventuellement suivre.
disciplines : rando à pied, en raquettes et en canoë avec recherche de l'autonomie la plus complète possible quelle que soit la saison. matériel : canoë gonflable Gumotex baraka; pulka; raquettes à neige. J'ai posé le pied : Auvergne évidemment; Espagn
posté le 20 janv. 2014

flamwolf
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 06/01/12

Message privé
Je suis plutôt un petit randonneur.
Notre pratique a évolué du MUL sécurité (grosse pharmacie, corde légère de 10m) vers le MUL + de confort, c'est à dire ajout d'un change complet polaire + pantalon.
J'ai bien supporté un sac de 25kg au départ s'allégeant (7kg de nourriture) sur 10 jours en Norvège mais j'avais du mal avec 15kg en Islande, question de préparation.
Je "déchausse" peu le sac je préfère m'assoir avec.
La fatigue je dirais qu'elle descend pour moi des muscles vers les articulations. D'abord les cuisses puis les rotules et là je sais que je dois stopper.

Un élément qui m'a vraiment soulagé c'est le changement de sac à dos, je possédais un 60l qui était donné pour 15kg je l'ai remplacé par un deuter 50+10 donné pour 25kg (il me semble) et je dois dire que j'ai énormément gagné en confort et en endurance.

Voilà si ça peut aider.
(partager)
Remonter